Le bonus-malus automobile est une mauvaise affaire pour tous !

L'autoroute A10 (Crédits : Fotoloo, Creative Commons)

Le bonus-malus automobile est une mauvaise affaire pour l’État mais surtout pour les français, particulièrement les plus démunis.

Le bonus-malus automobile est une mauvaise affaire pour l’État mais surtout pour les français, particulièrement les plus démunis.

Par Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d’automobilistes.

40 millions d’automobilistes demandent la suppression du système du bonus-malus automobile parce qu’il n’est pas rentable économiquement et qu’il est injuste socialement.

Sur le premier trimestre de l’année 2013, le niveau des bonus excède largement celui des malus, creusant ainsi le déficit de l’État. Pour Daniel Quéro, Président de l’association «ce système n’atteint pas ses objectifs et coûte cher à l’État ! Il faut le supprimer»

Ce système ne contribue pas au rajeunissement du parc automobile et n’atteint donc pas ses objectifs : il pénalise en effet de nombreux véhicules de moyenne gamme ou familiaux qui sont actuellement achetés par les ménages parce qu’ils correspondent à leurs besoins. « Le bonus-malus aujourd’hui favorise l’achat du véhicule électrique qui ne peut en aucun cas être une alternative sérieuse au premier véhicule familial, principalement à cause de son manque d’autonomie qui empêche tout déplacement de plus de 150km», note Pierre Chasseray, Délégué général.

À lire également :