Cahuzac et la politique française, ces permanentes écuries d’Augias

L’affaire Cahuzac n’est qu’un énième avatar d’une vie politicienne française puante.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints982 Harlem Désir

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cahuzac et la politique française, ces permanentes écuries d’Augias

Publié le 4 avril 2013
- A +

Le mois d’avril commence fort mal pour le Parti Officiellement Socialiste : c’est une véritable brouettée de colombins joufflus qui viennent d’être propulsés dans le ventilateur médiatique. Ne vous inquiétez pas : c’est Normal.

Et quand je parle de brouettée, quelle brouettée !

Le mois d’avril n’est pas même vieux de quatre jours que déjà se déplient des affaires qu’on savait importantes et qui se dévoilent retentissantes. Bien évidemment, il ne s’agit pas ici de nouveautés pour quiconque est un peu au courant de la politique politicienne à la française : ces affaires sont l’aboutissement logique de la frénésie de corruption qui s’est emparée du pays depuis des décennies, et ne constituent en réalité qu’une étape dans l’épuisant nettoyage récurrent de ces écuries d’Augias permanentes.

Le cas Guérini serait banal sans l’ampleur des faits qui lui sont reprochés : complicité d’obstacle à la manifestation de la vérité, prise illégale d’intérêt, trafic d’influence et association de malfaiteurs. C’est, on peut le dire, une assez jolie panoplie d’accusations qui fleurent bien plus le côté Don Corleone que le respectable élu d’une République qu’un dessert fromager, arrivé président sur un malentendu, entendait voir irréprochable. On s’amusera au passage d’apprendre que le contribuable, cette autoroute sur laquelle toutes les mafias, tous les élus et tous les pourris passent à tombereaux ouverts, va encore une fois devoir payer la note pour la défense du baron socialiste du Sud : non seulement, on enfle le gogo qui paye ses impôts, mais on lui demande encore de payer pour défendre les corrompus.

On aura donc la plus grande attention pour ceux de ces contribuables qui n’ont pas encore décidé de se faire mensualiser par une administration fiscale détendue de la ponction fantaisiste : le 15 mai prochain, Cahuzac ne sera pas le seul politocard dont il faudra honorer la mémoire en signant le chèque provisionnel ; Guérini vous enverra, lui aussi, ses petits bisous sucrés.

cahuzac : mon compte est à singapour

Bien évidemment, le cas Cahuzac nous permet aussi de nous rafraîchir la mémoire sur la valeur des hommes en poste. Et un rapide tour d’horizon des déclarations outragées des « amis » du ministre déchu suffit à bien comprendre qu’un parti politique est probablement le pire cloaque humain qui puisse se trouver puisque tout montre qu’y ont été sélectionnés les pires psychopathes, mafieux, traîtres et aigrefins qu’on peut trouver dans la population… Encore une fois, il est difficile de trouver les mots justes tant la réalité dépasse l’exagération caricaturale : « disqualifié moralement » pour les uns (qui peuvent exclusivement se targuer de n’avoir pas eu, encore, d’affaires à leur nom), « il n’y a pas de «pardon» » pour d’autres (qui n’auront cependant aucun mal à le réclamer lorsqu’ils se feront, à leur tour, pincer), pas de doute, le Cahuzac est rhabillé pour les trois prochaines saisons. Pour Malek Boutih, parfaitement irréprochable lui-même, on aurait à faire ici à « Un menteur professionnel. Il a scotché tout le monde ! » David Assouline trouve pour sa part que tout ceci « entache la « République exemplaire » », adjectif qu’on aura bien du mal à lui accoler.

Je n’évoquerai pas les larmes d’acteur de Gérard (Filoche, pas Depardieu : le premier, besogneux inspecteur du travail, fermait des boîtes sans aucun scrupule dans une France en crise quand l’autre en créait) : il s’agit d’un pur exercice de show-business, le ventripotent tribun ayant depuis longtemps compris qu’on n’attraperait pas les mouches (électrices) avec du vinaigre mais du miel, celui de l’émotion, surjouée s’il le faut.

Le pompon, bien évidemment, est largement décroché par l’actuel secrétaire du PS, petit Janus de Prisunic, une face baignée de l’auréole de l’honnêteté, l’autre plongée dans l’obscurité des tréfonds nauséabonds d’un parti aussi putréfié que le reste de la classe politique du pays. Dans la surenchère à celui qui est le plus droit et le plus moral, ce sont toujours ceux qui ont le plus de casseroles à trimbaler qui se font les plus vocaux à dénoncer le vilain petit canarhuzac.

Harlem Désir de rassembler

Secoué, que dis-je, shaked, par une telle révélation, Harlem Shake Désir explique carrément que le Jérôme s’est exclu de facto du Parti, réputé pour n’avoir en son sein que des gens probes, à l’honnêteté d’airain et au casier judiciaire aussi vierge qu’un jeune enfant (et pas comme ceux que certains politiciens fréquentent à Marrakech, hein).

Eh oui : pour l’ex-patron de SOS Racisme,

« Les fautes, politique et morale, de Jérôme Cahuzac, exigent la sanction la plus ferme, envers des actes et un mensonge inacceptables. »

SOS Racisme dont, il faut bien le dire, la gestion n’avait pas été tip-top, avec ou sans l’aide de notre ami Tramway Désir puisqu’en 2009, six de ses membres de direction furent placés en garde à vue pour des petits soucis financiers. Avec Sopo, on retrouva bien évidemment Julien Dray, le centurion Rolex, un autre élu, lui aussi socialiste (c’est une mode) qui avait eu le bon goût de collectionner des montres à plusieurs dizaines de milliers d’euros pièce, ses émoluments républicains (ainsi que ceux de sa femme) le lui permettant sans aucun doute.

C’est tout de même piquant qu’un ex-président d’association douteuse s’exprime sur les planques fiscales d’un ex-ministre, en fustigeant comme il se doit le vilain fraudeur, alors même que l’association dont il fut le président fut inquiétée pour une gestion très à l’aise sur les bilans…

C’est tout de même caricatural qu’un actuel premier secrétaire se permette de faire des petites phrases et de longs discours baignés de moraline à bas prix lorsqu’il fut lui-même condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d’amende pour recel d’abus de bien sociaux.

C’est tout de même symptomatique qu’aucun de nos journaux ne rappellent les casseroles, lourdes, nombreuses, bruyantes, chromées, cuivrées, que tous nos élus, que tous ces parangons de vertu outragée traînent comme autant de boulets et qui ne semblent pas les gêner dans leur course à l’échalote.

Et c’est tout de même particulièrement dramatique que, pendant ce temps, la France continue de dépenser des dizaines de millions d’euros par jour pour conserver des militaires au Mali et en Afghanistan ; que pendant ce temps, la France continue d’emprunter sur les marchés pour compenser l’absence totale et définitive de toute économie sur les budgets des collectivités locales, des régions ou de la nation ; que pendant ce temps, la France continue de voir les petites et moyennes entreprises se fermer les unes après les autres, et de voir le chômage augmenter ; que pendant ce temps, les efforts conjugués des socialistes de droite et des socialistes de gauche soient parvenus à dissoudre la classe moyenne dans la classe prolétaire voire pauvre, et que ne subsiste plus qu’un unique magma mou, cheptel docile prêt à tondre.

Et que pendant ce temps, le capitaine de pédalo continue à pédaler, sans but.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • Le communisme est un processus de sélec

    • Fausse manœuvre sur mon mobile. Le communisme est un processus de sélection des criminels (voir Lénine et avant lui Tchachkev qui l’a inspiré – j’ai un doute sur l’orthographe pour ce dernier), la social-démocratie est un processus de sélection des criminels en col blanc.

  • Ces gens sont des : http://fr.wikipedia.org/wiki/Schizophrénie, des malades ! Ils disent, mais non je n’ai pas de compte en suisse, et puis en fait si…ça fait réfléchir sur leur capacité à prendre des bonnes décisions pour (controler) diriger un pays. Et puis à la réflexion : ça fait 40 ans que personne ne dirige, alors, autant rigoler un peu. A vomir, ce pays ! Et puis on avance sur les homos, les assistants sexuels, la voiture de plus de 6 mois, la destruction des emplois, de l’immobilier, des entreprises, des trains et plus simplement du Français qui s’accroche à sa petite vie merdique, non mais ! Le Socialisme, vous l’avez, vous en crevez, c’est une idéologie cancérigène et contagieuse.

    • « contagieuse »

      Oui. Et le virus est mutant.

    • Quid du financement par Pierre Berge de la campagne de Hollande. Manquerait plus qu’il ait couché avec son trésorier de campagne…….D’où le mariage gay et tutti quanti ….

  • Sans compter les petits investissements discrets à partir des îles Caïmans de Jean-Jacques Augier, qui fut le trésorier de François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012. Tout est légal, dit-il. Moi, je veux bien, mais alors cela lui est permis, et pas aux autres ?

    • Il est parfaitement légal d’investir ou de placer de l’argent à l’étranger (encore heureux); cela devient illégal quand cet argent n’est pas déclaré au fisc: c’est de la fraude fiscal, cas de M. Cahuzac (poursuivi pour recel de fraude fiscale à cause de la prescription). Le problème n’est pas d’avoir de l’argent à l’étranger, c’est de frauder ou pas le fisc.
      De manière objective, le comportement de M. Augier est parfaitement légal et légitime. Le problème c’est juste que ce n’est pas très en accord avec les idées de ses amis socialistes… Comme toujours, faîtes ce que je dis, pas ce que je fais!

      • pb: aux caïmans , le fisc peut pas être sur de ta déclaration et donc, si t’es pas un ami, t’es redressé ou surtaxé (zone noire!) pour te punir ou te dissuader.
        Parce que les français ( sauf les fonctionnaires : ils sont dans l’équipe) sont des voleurs dixit Bercy et ses contrôleurs.
        Alors, si tu sors de l’ENA (saint fonctionnaire)….pas de problèmes….

        Cahuzac aurait du faire l’ena

  • Selon wikipedia :
    « Harlem Désir aurait également bénéficié d’une amnistie de François Mitterrand concernant une dette de 80 000 francs au Trésor public, relative à des amendes de stationnement (décision de justice du 9 mai 1992) alors qu’il était président de SOS Racisme »

    • Même en considérant la contravention à 100FF, ce qui me semble surévalué, on arrive à 800 contraventions.
      A part ça, c’est pas du foutage de gueule …

      • C’est possible en prenant à sa charge les amendes de tous ses potes … On centralise le tout sur le chef, qui ensuite refacture l’assoc … Et là même mieux avec l’amnistie.

        • Remarque même pas besoin de ça, 8 ans de présidence de SOS racisme suffisent largement pour expliquer des milliers d’amendes. Il suffit qu’il les ait ignorés tout du long.

          Derrière de toutes manières il sait que soit un pote l’aide, soit il facture son assoc.

          • Oui, c’est mes deux hypothèses :
            Soit il a ramassé l’ensemble des PV de toute l’asso, auquel cas, c’est du foutage de gueule car il ne l’a fait que dans l’objectif de les faire sauter
            Soit il a effectivement passé sa vie à se garer n’importe comment, auquel cas c’est du foutage de gueule d’amnistier un multi-récidiviste qui a un comportement completement antisocial.
            Pour ma part, j’ai toujours pensé que les peines financières devraient être proportionnelle à la richesse de l’intéressé : dans le cadre des contraventions, ça permet d’éliminer le permis à point (grande injustice puisqu’un conducteur intensif fera statistiquement plus d’erreurs qu’un conducteur du dimanche, le chauffeur de taxi étant l’archétype du conducteur intensif) et ensuite ça permet d’éviter qu’une personne aisée considère ses PV comme une taxe l’autorisant à faire n’importe quoi.
            On pourrait par exemple imaginer un PV de stationnement dont le montant serait MAX(10,(salaire mensuel de référence)/50,(capital)/5000)
            Pour un smicard, cela ne change pas grand chose, pour quelqu’un de fortuné, c’est différent …
            Le même principe pouvant s’appliquer aux excès de vitesse, aux condamnations pénales, etc.
            Finalement, c’est pour moi la seule progressivité qui a du sens : on cherche à punir, pas à fixer un prix. Pour que la punition soit constante pour tous, elle doit varier avec le revenu.
            Je suis ouvert aux avis par contre, car quand j’en parle autour de moi, je ne fais pas l’unanimité …

          • Euh bof les amendes proportionnelles à la « richesse » des individus … Pas sûr que Bastiat soutienne ça …

            Le Droit s’est censé sanctionner des atteintes à la propriété des autres. La sanction logique est proportionnelle au crime commis.

            Sauf si pour toi la richesse est un crime. Là effectivement les amendes proportionnelles à la richesse sont logiques.

            Sinon c’est quoi la richesse ? Le prix de la bagnole ? Le montant du compte en banque (déclaré…) ? Est ce que ça inclu le montant des émoluments garantis (eg salaires et retraites pour les hommes politiques et fonctionnaires) ? Il faut faire une enquête sur le patrimoine de chaque individu pour faire un PV ?

          • Ta richesse, l’état la connait, inutile d’avoir une quelconque analyse supplémentaire.
            Et à un moment, il faut être réaliste, tu souhaite surement des routes privés et un code pénal se limitant aux atteintes à la propriété privée.
            On peut se donner rendez-vous dans 2 siècles, je te parie des haricots contre de l’or qu’on y sera toujours pas.
            Ce n’est pas un système juste, mais c’est un système plus juste que le système actuel. Si j’avais une route privée, c’est ce genre de règle que je mettrais en place, en tous cas.

  • « Harlem Shake »

    C’est carrément ça ! Il y en a un qui bouge et maintenant tous se mettent à frétiller dans tous les sens qu’ils sont abasourdis, défaits, honteux pour la France, etc. etc.
    Des fois, il y a des lapidations qui se perdent.

  • Au delà de l’hypocrisie patente que nos politiciens exposent sans honte depuis des décennies, c’est assez étonnant de voir que PERSONNE dans la sphère publique n’ose évoquer l’évidence. L’évidence que toute personne saine d’esprit fuit l’impôt lorsque l’occasion se présente (et dieu sait qu’elle se présente pour nos amis politiciens).

    Tout les politiciens sous évaluent leur patrimoine, mentent sur leurs revenus, et se font payer en grande partie en indemnités non imposables. La plupart ont des comptes « secrets », secret de polichinel.

    Mais personne ne se demande pourquoi. Personne ne cherche la cause de ce disfonctionnement manifeste, et encore moins les solutions.

  • Et pendant ce temps là l' »immonde » prépare les esprits en ùontant les gens( et il n’y a pas que lui) à la répression fiscale tous azimuts!!! Donc n’envisage pas un système fiscal intelligant tel que l’impot sur le revenu dépensé ou la taxe générale sur l’actif net des particuliers!Alors qu’il s’agit de protéger sa propriété et le fruit de son travail!!!Donc flicage et impots prohibitifs en vue car c’est mal d’etre riche!Il faut d’urgence les appauvrir au lieu d’enrichir les pauvres!!!

  • Je comprend bien le problème profond de dédoublement de la personne, un bras fait une chose l’autre écrit que non et la tête regarde ailleurs.

    SOS rarissime , c’est pour sauver l’appart aide , une aide aux SDF (salaud de France) …

  • Prochain film d’Alain Chabat, un politicien qui après reçu un éclair applique au plan personnel ce qu’il déclare publiquement.

    Il enverrait un correctif aux impots pour l’ISF et payer ainsi le double, supprimerait sa SCI et passerait sa baraque en nom propre, retournerait chaque mois les indemnités de frais non consommées à l’Etat, diminuerait les repas « d’affaire » et autres frais inutiles, etc. Et il enverrait chaque année un chèque de don de 10% de ce qu’il a gagné au trésor public.

  • un fou de royal….

  • Et pendant ce temps… Mou Ier ballade sa maîtresse number one au Maroc avec l’argent du contribuable, à qui on n’a pas demandé son avis, bien sûr.
    Et le « mariage pour tous », alors !

    Le Cahuzac a dit des mensonges et il est absolument le seul à l’avoir fait.
    Puisqu’ils le disent…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Et c’est reparti pour un tour !

« Commence par rendre l’ISF », s’exclame Gérard Filoche sur Twitter en direction du ministre du budget Gérald Darmanin. « L’appel aux dons, quelle honte ! » s’insurgent des soignants chez Mediapart. « Trop, c’est trop, la solidarité nationale, c’est l’impôt », tempête de son côté le secrétaire national d’EELV Julien Bayou.

 

Mais qu’a donc fait notre ministre du Budget pour arracher autant de cris indignés à tout ce que notre pays compte d’anticapi... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Selon Médiapart (10/07/2019), l’actuel ministre de l’Écologie, François de Rugy aurait organisé dans le plus grand faste des dîners entre amis, ceci sur les fonds publics. Ces agapes se seraient déroulées entre octobre 2017 et juin 2018 alors qu’il présidait l’Assemblée nationale. Photos de homards et de bouteilles de vins fins à l’appui, Médiapart s’offre donc une nouvelle prise.

Une prise qui se débat comme elle peut, en sacrifiant sa directrice de cabinet, et sur laquelle le chasseur s’acharne encore : on a... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Richard Guédon.

Soutenu par ses beaux-parents, le mari éploré prenait la parole pour confesser son amour pour son épouse Alexia, sauvagement étranglée puis à moitié brûlée dans un bois près de Gray (Haute Saône) : « elle était mon oxygène ».

Stupeur ! Le mari est l'assassin

Et puis stupeur, les policiers, après une enquête discrète dont les éléments essentiels s’appuient sur les technologies d’aujourd’hui, découvrent qu’en fait d’oxygène c’est le veuf inconsolable qui a serré le cou de la femme aimée, jusqu’à ce que mort s’e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles