Affaire Cahuzac : les contre-feux s’allument

Certains allument déjà des contre-feux sans soulever la question d’autres cas de corruption.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Affaire Cahuzac : les contre-feux s’allument

Publié le 3 avril 2013
- A +

Certains allument déjà des contre-feux sans soulever la question d’autres cas de corruption.

Par Marc Crapez.

Jérôme Cahuzac

Le ministre démissionnaire avoue avoir menti au sujet d’un compte bancaire à l’étranger dont l’accusait le journal en ligne Mediapart. Immédiatement, d’aucuns ont allumé divers contre-feux idéologiques. Bernard Tapie a soulevé le spectre d’un suicide à la Pierre Bérégovoy. Mais si nul ne le souhaite personne n’y peut rien.

D’autres soulèvent le spectre du matraquage fiscal. Mais ce n’est pas le sujet. Cahuzac n’était pas un citoyen lambda mais un ministre en charge des cordons de la bourse de l’État. En période de vaches maigres, il se devait d’être exemplaire. Et l’on peut même déplorer que son prédécesseur au Budget ait été nommé alors que sa compagne était exilée fiscale à Las Vegas. D’autres montrent l’exemple, comme ce maire sans étiquette de la commune de Cateau-Cambrésis qui vient d’amputer une partie de son traitement. Initiative appliquée aux hauts personnages de l’État dans la plupart des pays qui osent des politiques de rigueur.

Autres contre-feux : la nécessité du juge d’instruction et l’héroïsme de Mediapart. En réalité, l’idée de suppression du juge d’instruction à la française reste pertinente pour s’harmoniser avec les autres pays. Et gardons-nous de conclure à l’exemplarité de Mediapart : un article intitulé « Mediapart ou le journalisme à l’esbroufe » montre qu’il y aurait beaucoup trop d’invraisemblances dans le fameux scoop sur le supposé financement de la campagne de Sarkozy par Kadhafi. Disons que, cette fois, un fonctionnaire des Impôts les avaient bien renseignés.

Une députée socialiste qui nie elle aussi avec aplomb

La question est maintenant posée de savoir si Pierre Moscovici ne serait pas trop intervenu en faveur de son collègue du gouvernement. Concernant François Hollande, il a probablement été abusé. Se pose plutôt un problème d’incompétence et d’inertie des Renseignements généraux. Sans parler du ridicule de s’être voulu moralement irréprochable, prétention d’emblée écornée.

Le parti socialiste pourrait, surtout, en profiter pour réfléchir sur le cas de Sylvie Andrieux, cette députée socialiste fortement suspectée de corruption clientéliste et qui, elle aussi, nie avec un imperturbable aplomb.

Pour finir, les prétentions moralisatrices malmenées par cette affaire ne sont pas seulement celles du PS mais, plus largement, celles des milieux bien pensants. Jean-Luc Mélenchon n’a pas tort de rappeler que celui qui le traitait de clown était une crapule. Arbitre des élégances assez arrogant, ce grand bourgeois se voyait déjà, et des personnes autorisées le voyaient déjà, premier ministre.

À l’instar de Strauss-Kahn, Cahuzac était le chouchou de certains milieux centristes. Comme je l’ai déjà rappelé, un hebdomadaire censé être de centre-droit titrait le 12 mai 2011 : « Jérôme Cahuzac pourrait être le ministre des Finances de DSK en 2012. Il étrille Sarkozy ». D’aucuns rêvent de bombarder médiatiquement des proconsuls supposés éclairés à la tête du pays, sans passer par la vox populi. Manque de chance, ces rois sont nus.

—-
Suivre les articles de l’auteur sur Facebook.

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • Quand on aime les sources louches pour obtenir des scandales, il faut pas s’étonner de la boue qui en pue.

  • Si vous faite référence à Michèle Laroque et François Baroin, il me semble qu’à la nomination de ce dernier elle ait abandonné son exil fiscal.

  • Et Désir qui lui fait la leçon, avec sa condamnation pour abus de biens sociaux…

  • La gauche fait le lit de l’extrême droite et depuis que Hollande s’est porté candidat.
    Ca n’est pas logique que Mediapart sorte des enregistrements téléphoniques, que les états cherchent par tous les moyens des listes illégales de fraudeurs au fisc, etc…
    à qui cela profite…

  • Et si nos ‘’ amis ‘’ les socialauds étaient intelligents ? Pleins de finesse, oui là c’est peut être trop ? Mettre au ministère pour chasser les fraudeurs du fisc, un fraudeur lui-même, qui connait toutes les ficelles, c’est de la haute stratégie.

    Comme Napoléon qui mit à la tête de la police, Vidocq un ancien aigrefin avec d’excellents résultats.

    Pour une fois que le gouvernement faisait une chose maline, dommage !!!

    • Et pourquoi pas alors profiter des talents et de l’excellence d’un faux-monnayer pour le nommer ministre de… la Monnaie ? 🙄

  • Je reste persuadé que Hollande est à droite, car qui de mieux pourrait pourrir le socialisme avec autant de réussite.

    • Mais il ne pourrit pas le socialisme, il montre son vrai visage !
      C’est facile de critiquer quand on est dans l’opposition depuis 30 ans, mais quand on arrive au pouvoir, il faut être constructif, or, il ne sait qu’être constructiviste.

    • Hollande n’est nulle part, en tous cas jamais à l’heure (selon les ragots) et donc toujours en retard d’au moins une mesure. Il découvre toujours à contre-temps avec un air ahuri qui en dit long sur son incompétence et surtout son obstination à dissimuler.
      Loin de moi l’idée d’encenser son prédécesseur, mais il semblait un peu plus malin dans ce registre.
      Non, Hollande démontre à l’envi que, dans toute bureaucratie, les plus médiocres peuvent « réussir ». Alors, dans une bureaucratie à vocation communiste comme celle que nous subissons, vous pensez…

  • @hermodore

    La figure de la France fait le travail de motivation, sans les bras ni les jambes rien n’avance. On a beau élire de plus gros ventilateur à chaque fois, le vent ne sent pas meilleur.

  • ne pas s’étonner qu’il y est autant d’abstention lors d’élections , quelles qu’elles soient ;ne pas s’étonner non plus que beaucoup se tournent vers les partis des extrèmes , pensant que ceux ci sont peut être plus intègres ….quand même ! ils ne nous montrent pas le bon exemple tout ces politiques ….

  • M’étonnerait pas qu’ils perdent quelques mairies en 2014… Enfin au rythme ou ça va qui peut prédire où on va !!!!!! :/

  • Bizarre comme personne ne commente la provenance des 600 000 € dus comptes.Juste des pots de vins de labos pharmaceutiques mais cela ne choque personne !

  • Comme c’est drôle de les voir tous cracher aujourd’hui sur Cahuzac pour préserver leur système-chéri.

    • Que tous ces politiques de tous bords, sont nuls et horripilants. Beaucoup réclament un remaniement de gouvernement plus au moins important.
      Et alors ! Cela va changer quoi ? ils vont remplacer des nuls, par d’autres nuls, toujours aussi socialauds, et après ? effectivement leur système-chéri ne changerait rien, et Hollandouille restera le même.

  • un documentaire récent sur la TV démontre que P Berégovoy ne s’est pas suicidé .Qui croire ?

  • Le plus blessant ce n’est pas qu’il ait menti ou tape dans la caisse (c’est un homme politique, donc ca ment et vole pendant les mandats et ca leche le cul des electeurs lors des crutins), non. Le plus navrant c’est qu’ils nous croit encore assez con pour gober son numero de vierge.

    Comme sous Staline : direction les camps de re-education.

  • Les taxes sont si faibles a Vegas?
    Quand on vit dans un pays qui met des taxes raisonnables on est pas forcement un exile fiscal.

    ceci etant dit je ne connais pas du tout le cas de la femme de baroin hehe

  • Cacahuzac est dans la merde, il est grillé politiquement pendant une dizaine d’années puis Cahuzac le Retour (cas Fabius)
    Donc il savait que ses jours étaient comptés politiquement et il tente de sauver ce qui peut l’être, la thune. (Fonds transférés à Singapour, pas anodin). Le problème de Cahuzac est de ne pas se faire scalper (un comble) mais légèrement tondre.
    Pour l’analyse du cas Cahuzac je me limite à ce qu’il veut bien déclarer car son mea culpa n’impressionne que les naïfs. (C’est déjà un contre-feu)
    Ouverture d’un compte en Suisse (ce n’est pas illégal), d’un montant actuel de 600 k€ et qui n’a pas été abondé depuis 12 ans (à part l’ISF 10 ans, ça pue l’évocation de la prescription).
    Ses réponses au juge pourraient être de ce tonneau : Il y a 12 ans je me suis retrouvé avec un capital de 250 à 300 k€, je ne me souviens plus très bien et je le destinais à l’achat d’un bien immobilier, mais rien ne me plaisait sur le marché. C’est alors que j’ai rencontré un conseiller qui m’a proposé de faire travailler cet argent jusqu’à ce qu’une occasion se présente. Je lui ai confié cette somme et quelques mois plus tard j’ai découvert l’ouverture d’un compte à l’UBS, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une succursale française et c’est encore quelques mois plus tard que j’ai découvert que mes fonds étaient en Suisse ! Vous remarquerez que la somme est relativement faible, la différence à 600 k€ étant les intérêts. Je reconnais mon laxisme dans ma gestion financière mais vous savez ce que c’est monsieur le juge, le planning surchargé, ces problèmes que l’on délègue, le temps passe on ne sait plus sans dépêtrer…
    Il tente de limiter l’enquête, il minimise le problème, se pose en victime etc… Tout ce qui sera évoqué devra être prouvé par le juge

  • Comme par hasard ces derniers jours dans le Monde, plein d’articles sur l’évasion fiscale, les paradis fiscaux, les comptes off-shore, bref tout le folklore de la finance apatride et sans-visage. Une tribune offerte à Attac qui retourne en deux paragraphes cette affaire pour la mettre au service de son propre agenda, expliquant que le vrai scandale c’est que le fisc manque de moyens pour enquêter et qu’on ne puisse pas forcer les autres pays à déclarer au fisc français tout compte ouvert par un Français à l’étranger. Ah oui puis les banques françaises doivent fermer leurs filiales dans les paradis fiscaux aussi. Bref l’affaire Cahuzac montre que les politiciens sont de parfaits hypocrites corrompus : vite punissons les riches et les banques, c’est bien évidemment de leur faute !

    Les articles sur les fonctionnaires qui se plaignent que les gens renâclent à payer leurs impôts : il faut plusdemoyens. Bien évidemment rien, ou si peu, sur le véritable scandale que cet argent provient de pots-de-vin versés par un groupe pharmaceutique.

    Les gauchistes sont les plus forts médiatiquement parce qu’ils n’ont aucun scrupule : d’une affaire aussi inattendue qu’accablante, ils arrivent à force d’enfumage à en faire un atout pour faire avancer leurs propres projets. Il est assez amusant de voir Cahuzac se faire cracher dessus par ses « amis », au point que finalement ce soit la « réacosphère » qui s’en émeuve.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Kouakou Donatien Adou et Holden Lipscomb[1. Dr. Kouakou Donatien Adou est le Directeur du pôle Bonne Gouvernance à Audace Institut Afrique. Il est auteur de plusieurs articles scientifiques disponibles sur son site. Holden Lipscomb travaille dans le mouvement pour la liberté à Washington, D.C. Il est diplômé de la Graduate School de l'Université de Virginie, USA avec une concentration sur le développement et la prospérité en Afrique de l'Ouest.]

 

Il est communément admis que la corruption est un problème majeur dans le... Poursuivre la lecture

La rentrée 2022 est véritablement cauchemardesque.

On rentre à peine de vacances, on ouvre les yeux en tremblant, et bim, l’inflation que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ou la présidente de la BCE Christine Lagarde nous décrivaient au début du printemps comme un petit désagrément technique temporaire uniquement attribuable à la reprise post-covid puis à la guerre russe en Ukraine n’a pas eu le bon goût de s’assécher au soleil de l’été.

Tout au contraire, elle est toujours là, plus vigoureuse que jamais – 8,9 % en zone e... Poursuivre la lecture

La banque mondiale a débloqué 4,5 milliards de dollars pour l’Ukraine afin de l’aider à faire face aux conséquences économiques de la guerre. Ces fonds sont fournis par les États-Unis. Le gouvernement ukrainien recevra le financement par tranches, en commençant par un décaissement de 3 milliards de dollars en août. Un problème persiste néanmoins : la corruption endémique du pays. Un défi de taille pour la bonne utilisation de l’aide à l’Ukraine.

 

Le problème de la corruption en Europe de l’Est

La corruption reste très impo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles