L’UE vote la subvention au tabac

prix du tabac

L’UE nous dissuade de fumer du tabac en Europe mais encourage sa consommation ailleurs.

L’UE nous dissuade de fumer du tabac en Europe mais encourage sa consommation ailleurs.

Par Daniel Hannan depuis Oxford, Royaume Uni.

Les débats au Parlement Européen cette semaine se concentraient sur le prévisible, quoique non contraignant, rejet des coupes budgétaires acceptées par les 27 gouvernements il y a quelques mois.

Bien moins d’attention fut accordée à sa décision de financer la culture du tabac dans l’UE – une initiative qui, à la différence du très bavard vote sur le budget, aura de graves conséquences.

Avec sa main droite, l’UE harcèle et pénalise les fumeurs. Non contents de ces draconiennes règles sur la publicité des cigarettes et son usage dans les lieux publics, les eurodéputés envisagent sérieusement d’interdire de fumer en voiture, de peur que cette manie constitue une menace de tabagisme passif pour les acheteurs des véhicules d’occasion.

Pendant ce temps, avec celle de gauche, l’argent du contribuable européen va dans les poches de cultivateurs de tabac grecs ou d’ailleurs, et les aide à vendre leur produit dans des pays en développement.

Du coup, quelle position est-elle défendue ? Bruxelles est-il pour ou contre le tabagisme ? La vérité est que ce n’est pas véritablement le débat sur le tabac qui importe. C’est celui, comme toujours dans l’UE, du pouvoir. Alors que le durcissement des réglementations rend les citoyens plus dépendants des règles européennes, et oblige les entreprises de tabac et les lobbies anti-tabagisme à s’investir grandement pour être représentés à Bruxelles, il permet, en conséquence, à la dépendance économique de s’aggraver dans l’UE.

Dans les deux cas, le but réel est de fortifier la bureaucratie, d’augmenter le nombre de groupes clients de l’UE et faire passer le pouvoir des États-Nations à Bruxelles. Ce qui est aussi, bien sûr, l’objectif de l’extension du budget, de la hausse des paiements de la PAC et de tout le reste. Émerveillez-vous devant la redoutable puissance de l’UE.


Sur le web – Traduction Barem pour Contrepoints.

Lire aussi :