L’espérance de vie de l’espèce humaine va doubler d’ici 2100

A mesure que la population humaine s’accroît et vieillit, l’expérience cumulée des êtres humains en vie explose.

À mesure que la population humaine s’accroît et vieillit, l’expérience cumulée des êtres humains vivants explose. Multipliée par 3 en l’espace de 60 ans, elle va passer de 200 à 400 milliards d’années d’ici 2100.

Par Aymeric Pontier.

Avec l’effet conjugué de la croissance économique et de la progression de la qualité de vie, l’espérance de vie moyenne de l’espèce humaine s’est considérablement accrue au cours du siècle dernier. Hélas, de fortes disparités existent en fonction des pays et des continents, mais celles-ci devraient s’estomper dans les prochaines décennies. À cause de l’augmentation du nombre de personnes dites du « troisième âge », l’âge moyen de la population humaine augmente également. Cet âge moyen est aujourd’hui de 32 ans, il sera de 42 ans environ à la fin du siècle. Quant à la population humaine en tant que telle, elle va connaître une stabilisation (du fait de la transition démographique planétaire) autour de 10 milliards d’individus à partir de 2050.

Répercussion fascinante de ce progrès sans précédent : l’expérience humaine accumulée des seuls humains en vie dépassera les 400 milliards d’années en 2100. 40 fois l’âge de l’Univers ! Mais ce n’est pas tout…

Ces 10 milliards d’individus en 2100, ayant en moyenne plus de 40 ans d’expérience humaine derrière eux, auront tous accès aux outils de communication modernes, ainsi qu’à de nouvelles technologies qui n’existent pas encore. La traduction vocale instantanée dans toutes les langues par exemple ! Ils auront donc la possibilité d’échanger et de partager cette expérience avec une facilité inouïe, inconcevable aujourd’hui ! Ce qui nous amène au concept de conscience humaine collective ou de « noosphère ». Prophétisé depuis longtemps par des auteurs de science-fiction, le fameux « cerveau global » pourrait enfin devenir réalité. Tous les choix difficiles auxquels nous avons à faire face, toutes les solutions plus ou moins imparfaites qui ont été trouvées…

Notre vécu. Notre expérience. Tout cela pourra être constamment dupliqué et distribué au plus grand nombre !

Cependant, rien ne dit que nous serons tous à égalité dans le partage de nos expériences, certains sont et seront toujours plus doués que d’autres pour capter l’attention des individus. Le charme, l’esprit, le verbe ne sont malheureusement pas répartis de façon équitable sur Terre. Autre restriction fâcheuse, nous (pauvres humains) ne pouvons tolérer qu’une dose limitée de stimuli par jour. Voilà le plus grand défaut de notre espèce ! Même en ayant accès à toutes les bonnes réponses, nous sommes presque toujours condamnés à reproduire les mêmes erreurs…