Le chantage à l’emploi des fabricants d’éthylotests

Depuis le retardement de l’obligation d’avoir un etholytest dans sa voiture, les fabricants d’ethylotests se lancent dans un chantage à l’emploi injustifié et destructeur pour tous.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ethylotest Contralco (Crédits : Darren Barefoot, Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le chantage à l’emploi des fabricants d’éthylotests

Publié le 2 février 2013
- A +

Depuis le retardement de l’obligation d’avoir un éthylotest dans sa voiture, les fabricants d’éthylotests se lancent dans un chantage à l’emploi injustifié et destructeur pour tous.

Par Alexis Vintray.

Ethylotest Contralco

Manuel Valls a de nouveau retardé la possibilité de verbaliser les automobilistes non équipés d’un éthylotest en état de fonctionnement dans leur voiture. Une mesure qui fait suite aux très fortes controverses qui avaient suivi l’obligation faite sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Nombreux sont ceux, dont la Ligue de défense des Conducteurs, qui avaient dénoncé cette mesure inutile obtenue par les constructeurs, en particulier Contralco, dans des conditions troubles :

Au mois de juillet dernier, sous couvert de sécurité routière, des fabricants d’éthylotests ont créé une association, I-Tests, pour faire du lobbying auprès des parlementaires et du gouvernement afin de rendre obligatoires leurs produits. Opération réussie : quelques mois plus tard le décret parait au JO. Fait troublant, le Président de cette association est salarié du principal fabriquant ayant reçu la norme NF et membre du comité de certification NF éthylotest.

La décision du ministre de l’Intérieur de retarder la verbalisation des conducteurs n’ayant pas d’éthylotests est donc la bienvenue et représente un début de victoire face au capitalisme de copinage. Malheureusement, toujours désireux d’utiliser le bras de l’État pour forcer les consommateurs à acheter un produit dont ils ne veulent pas, les fabricants d’éthylotests n’ont pas renoncé à leur campagne de lobbying.

Les principaux fabricants ont ainsi lancé un véritable chantage à l’emploi et à l’investissement, menaçant, si la mesure n’est pas imposée, de mettre un terme à leurs projets de développement et de licencier. Contralco, leader du secteur, a ainsi annoncé la semaine dernière qu’il allait réduire ses effectifs de moitié en ne renouvelant pas les contrats des salariés en CDD ou en intérim. Et l’entreprise, installée dans l’Herault, d’annoncer dans le même communiqué qu’elle allait geler les 3,5 millions € d’investissements prévus cette année. De même, cité par Le Figaro, le président de l’entreprise Ethylo a menacé : « si la mesure ne passe pas, l’entreprise et ses douze emplois disparaissent à coup sûr ». Et les fabricants de demander à être reçu par Arnaud Montebourg, pour défendre l’emploi français.

Un chantage à l’emploi injustifié et destructeur pour tous

Ces menaces pour obtenir une réglementation favorable sont pourtant hautement néfastes pour tous, y compris pour l’emploi.

Oui, si on ne force pas les automobilistes à avoir un éthylotest en état de fonctionnement dans leur voiture, le secteur perdra des emplois ou au moins ne grossira pas. Mais les automobilistes qui auraient dépensé des millions d’euros pour acquérir ces éthylotests auront eux toujours l’argent qu’ils y auraient consacré. Des millions d’euros qui pourront être utilisés pour des achats dont ils ont vraiment besoin, et non qu’on leur impose par la force. Des millions d’euros qui permettront de créer des emplois ailleurs, des emplois utiles.

La vitre cassée, dans toute sa splendeur :

Espérons que, loin de céder aux tentatives d’intimidation du secteur, le gouvernement saura faire preuve de bon sens et renoncer complètement à la mesure. Monsieur Valls, il est temps de montrer du courage et de défendre le capitalisme libéral, pas le capitalisme de copinage !

Lire aussi :

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • À trop vouloir souffler dans le ballon, voilà le résultat : la bulle éclate.
    Boum ! 😀

  • Ce chantage à l’emploi est d’autant plus injustifié qu’une grande partie d’entre nous a déjà acheté des éthylotests inutiles ,en général d’importation.
    La question aujourd’hui est : si nous avons acheté pour rien des éthylotests, sera -t- il possible d’etre remboursé par l’état?

  • Pas question d’avoir cette merde polluante et cancérigène dans ma voiture.

  • Un truc fait par une machine, c’est pas de l’emploi ca !

    En plus ca fait bientôt 50 ans que c’est peu fiable et polluant, à moins que l’on parle d’emploi pour nettoyer les décharges, ou il semble que le travail ne manque pas, je vois pas l’utilité d’en remettre une chouche de polluants toxiques.

  • On peut encore citer Bastiat et sa pétition des marchands de chandelles, qui est toujours d’actualité au regard de ces mercantilistes.

  • pour ma part , obligatoire ou pas , je n’achèterai pas ce truc ; surtout si cette merde est dangeureuse pour la santé ;

    • Confirmation dans le dernier « Prescrire » de la survenue d’accidents : 156 cas d’exposition liée à des ethylotests entre 01/99 et 06/12. Avec augmentation dans le temps du nombre de cas.
      (projections oculaires, irritations des muqueuses, douleurs abdominales,..)
      Charmant !

    • +1 C’est une question de principe, comme pour les lampes à basse consommation (escroquerie en bande organisée avec complicité des pouvoirs publics)

      • Tout à fait : si ce genre d’ampoule éclate, c’est une heure ventilation minimum de la pièce pour évacuer les substances toxiques contenues.

        • Il faut vraiment arrêter de raconter n’importe quoi !! le réactif à l’intérieur n’est que de la silice (du sable) et le Dichro de potassium en quantité si faible qu’il n’y a aucun danger…La javel que tout un chacun possède est beaucoup plus nocive…

  • Du chantage avec 12 emplois? Ouh! J’ai peur!

    Demain, j’irai braquer une banque avec un pistolet à bouchon!

  • Notre courageux ministre retarde l’obligation, mais son courage ne va pas jusqu’à l’abroger !

  • Et moi je n’ai jamais compris l’utilité de l’éthylotest, puisque à peu près tout le monde sait compter jusqu’à 2, non?
    Et si on ne se souvient plus combien de verres on a bu c’est qu’on a déjà trop bu pour être autorisé à conduire?
    Je ne comprends pas.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi il est vain de maintenir l'obligation de détenir un éthylotest dans son véhicule.

Par Christiane Bayard, Secrétaire générale de la Ligue des conducteurs. Le 16 janvier 2013, j'ai été auditionnée par la Commission "Vitesse, alcool et stupéfiants" du Conseil national de Sécurité routière. Ce conseil a pour mission, vous vous en souvenez certainement, d'aider la réflexion du ministre de l'Intérieur : faut-il ou non maintenir l'obligation de détenir un éthylotest dans son véhicule ?

Je tiens tout d'abord à remercier l'ense... Poursuivre la lecture

ethylotest
0
Sauvegarder cet article

Manuel Valls a annoncé qu'il organisera une concertation avec les associations d'usagers pour "évaluer l'intérêt" du décret obligeant à détenir un éthylotest dans son véhicule.

Par Christiane Bayard, de la Ligue de Défense des Conducteurs (Communiqué).

Vous vous souvenez sûrement du scandale des éthylotests, que la Ligue de Défense des Conducteurs a révélé à plusieurs millions de Français il y a quelques mois (si cela ne vous dit rien, vous devez absolument en prendre connaissance : cliquez ic... Poursuivre la lecture

"Les conducteurs responsables se posent légitimement la question de la  pertinence de ces éthylotests et de la volonté désintéressée et réfléchie des différents intervenants pour lutter contre l’alcoolisme au volant."

Communiqué de presse de la Ligue des Conducteurs

Comme tout le monde, les 28 000 conducteurs responsables que nous représentons aimeraient voir moins de gens prendre la route alcoolisés. Ce n’est malheureusement pas le décret rendant obligatoire les éthylotests dans les voitures et pour les motos de plus de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles