Les « médecins pigeons » appellent à une manifestation ce dimanche

Le mouvement « Les médecins ne sont pas des pigeons », né sur facebook et devenu l’UFML, association loi 1901, organise une manifestation ce dimanche à Paris.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les « médecins pigeons » appellent à une manifestation ce dimanche

Publié le 1 décembre 2012
- A +

Le mouvement « Les médecins ne sont pas des pigeons », né sur facebook et devenu l’UFML, association loi 1901, organise une manifestation ce dimanche à Paris.

Communiqué de presse de l’UFML.

L’UFML (Union Française pour une Médecine Libre) appelle les médecins et acteurs de soins à manifester le dimanche 2 décembre à 14 h pour s’opposer à l’avenant numéro 8 et à la création des réseaux de soins.

Les réseaux de soins représentent une menace majeure contre notre système de soin solidaire. L’UFML rappelle que leur mise en place entrainera de fait la perte de liberté de choix pour le patient de son médecin et celle pour le médecin de sa prescription, soumis tous les deux aux cahiers des charges de leurs organismes financeurs mutualistes.

Qui peut croire que ces mêmes organismes, qui demain pourraient avoir la mainmise sur toute la chaine du soin (prescripteurs, cabinet de biologie, de radiologie, pharmacie, établissements de soin, maison médicales…) n’imposeront pas des limites en termes de prescription, d’utilisation de technique ou de matériel ? Qui peut croire que des différenciations de remboursement entre patients sous contrat et libre de contrat n’entraineront pas une perte du libre choix ?

L’UFML rappelle également que l’entrée d’un quatrième partenaire au sein du paritarisme doit se faire avec les mêmes règles de transparence que celles imposées à chaque partenaire, et dénonce l’opacité des comptes du secteur mutualiste.

L’UFML n’accepte pas le traitement indigne fait à la médecine de France par l’avenant 8, qui menace directement des pans entiers de la médecine libérale et ne tient pas compte de la crise majeure qui frappe la médecine générale.

Départ de la manifestation : Devant le Sénat, Place Edmond Rostand, Paris 6° à 14h.

Le bureau UFML :

  • Président : Jérôme Marty
  • Créateur Les médecins ne sont pas des pigeons: Philippe Letertre
  • Le site de l’association loi 1901 UFML : www.ufml-asso.fr
Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • Il faudrait surtout mettre en place un compte épargne santé ( crédit d’impôts) et pour les soins les plus couteux mettre en place un fonds d’assistance médicale fiancé par l’impôt et géré efficacement.Puis faire un effort de transparence sur les tarifs des différant soins!Un site internet recensant tous les professionnels de santé et leur tarifs actualisés en temps réel y participerait efficacement.

    • Ou alors, la liberté ?

    • C’est bien au Chili qu’a été mis en place la planification totale de l’économie jusqu’aux ramettes de papier non ?
      De mémoire, la seule fois où ce système a été utile a été pour gérer la pénurie de nourriture causé par l’absence de liberté et de motivation des agriculteurs …
      Si les problèmes causés par l’état ne suffisent pas à mettre un pays à genoux, il suffi d’attendre sa solution planifié 🙂

  • Mais dans un secteur de la santé, n’y aurait-il pas également le développement d’un réseau de soin?
    Pour avoir ce secteur libre il faut aussi réformer le secteur de la finance (mutuelles…) et du travail.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Au moins, les choses sont claires. Après la mort tragique, abominable, de la jeune iranienne Mahsa Amini, 22 ans, arrêtée et brutalisée par des agents de la police des mœurs de Téhéran parce que son voile islamique laissait entrevoir une mèche de cheveux, personne ne pourra plus prétendre sérieusement que le voile doit être systématiquement considéré un « simple bout de tissu ». Pour les mollahs de la République islamique d’Iran, c’est à l’évidence un précieux instrument politique d’oppression et de persécution des femmes et le fondement de l... Poursuivre la lecture

Sri Lanka
4
Sauvegarder cet article

Au Sri Lanka, rien ne va plus.

Ce petit pays de 22 millions d’habitants n’était pourtant pas mal parti : le revenu par habitant y était traditionnellement, et il le reste encore, bien plus élevé qu’en Inde. Il est aujourd’hui au bord du gouffre. Le pays n’a plus de riz, plus d’essence, plus de crédit, plus de touristes, presque plus de thé. Des émeutiers affamés ont envahi le palais du président, qui s’est enfui. Le Premier ministre (son frère) a aussi annoncé sa démission. Les causes de cette dégringolade tragique sont nombreuses, mai... Poursuivre la lecture

On entend régulièrement dans les conversations de café du commerce que les tendances importées d’Amérique sont des calembredaines. Si certaines, telles que le mouvement woke et le port de pulls moches à Noël nous apparaissent légitimement ridicules, le Convoi de la Liberté lancé au Canada mi-janvier par plusieurs milliers de camionneurs n’est pas sans faire des émules de ce côté de l’Atlantique.

Ce mouvement très proche de celui des Gilets jaunes est né de l’instauration d’une obligation vaccinale pour rentrer par voie routière sur le ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles