Non à l’Ayrault-port Notre-Dame des Landes pour le Parti Libéral Démocrate

Si l'intérêt économique de l'opération Notre-Dame des Landes était réel, elle ne serait pas financée à hauteur de 40% par l'argent public.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Fresque humaine contre l'aéroport Notre-Dame des Landes

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non à l’Ayrault-port Notre-Dame des Landes pour le Parti Libéral Démocrate

Publié le 28 novembre 2012
- A +

Si l’intérêt économique de l’opération Notre-Dame des Landes était réel, elle ne serait pas financée à hauteur de 40% par l’argent public.

Un communiqué du Parti Libéral Démocrate.

Fresque humaine contre l’aéroport Notre-Dame des Landes

Le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault tente un passage en force pour détruire l’aéroport de Nantes-Atlantique et le reconstruire bien plus loin du coeur de Nantes. Cette opération estimée à 560 millions (probablement beaucoup plus) vise à récupérer les terrains actuels au profit d’une opération de spéculation immobilière. Si son intérêt économique était réel, elle ne serait pas financée par l’argent public à hauteur de 40% au bas mot.

L’aéroport actuel permettrait d’accueillir aisément 1 million de voyageurs supplémentaires par an avec des aménagements raisonnables. Des aménagements dans les protocoles d’approche des pistes, combinés avec la baisse régulière du niveau de bruit émis par les avions, permettront de réduire à moindre coût l’exposition au bruit de la population du sud Nantais actuellement concernée par les nuisances sonores de l’installation actuelle. Des aéroports comme celui de Genève, San Diego ou Gatwick ont une envergure internationale et un trafic bien supérieur avec une taille similaire et une seule piste.

Nous désapprouvons les méthodes des contestataires les plus radicaux et préconisons la poursuite des actions en justice. D’ailleurs, nous nous félicitons de l’augmentation de l’indemnisation de nombreux propriétaires agricoles expropriés par le tribunal de Grande Instance de Nantes. Mais aux conditions actuelles, nous disons NON au nouvel aéroport.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • Je préconiserai aussi le recours en justice si cette dernière était impartiale… Mais nous sommes en France, et la fable des animaux malades de la peste est toujours d’actualité.

    Non, je préconise personnellement une communication via internet, et une véritable enquête sur les « décideurs » de ce projet. Trouvez leur nom, ce qu’ils faisaient avant, ou ils ont étés placés ensuite, et vous remarquerez comme le hasard fait bien les choses. Et ensuite, diffusez ces informations jusqu’à ce que les journaux de la pravda française soient obligés de le placer dans leur colonne.

  • L’aéroport actuel de Nantes Atlantique devra rester ouvert pour l’usine Airbus toute proche…

    • J’ai souvent entendu cet argument que je ne comprend pas vraiment.
      Ayant travaillé à Airbus Blagnac, on m’a expliqué le fonctionnement du site de la manière suivante :
      « Tu vois la bas au loin la tour de contrôle avec la piste toute naze? C’est l’aéroport de Blagnac. Tu vois la belle piste et la seconde tour de contrôle de l’autre coté ? C’est l’aéroport d’Airbus. »
      Les deux entités sont complétement indépendantes (même si pour des raisons pratiques, elle coopèrent) et je ne comprend donc pas pourquoi Airbus ne pourrait pas maintenir cet aéroport comme un aéroport privé, comme elle le fait avec la moitié de celui de Blagnac.
      De toutes manières, un Beluga (l’avion cargo d’Airbus, qui fait la navette entre les sites http://goo.gl/TJ4vm) n’est pas un avion de ligne, c’est un avion d’essai qui a des contraintes spécifiques de navigation, et ne rentre pas du tout dans le droit commun.
      Après, avec le lobbying typiquement Français, j’imagine qu’Airbus fait bien pression pour économiser quelques sous, et si on en est à considérer l’acier comme stratégique, alors on ne veux pas froisser Airbus (qui est en pénurie de titane, pas d’acier, d’ailleurs)

  • Bonsoir;

    L’actuel terrain de Nantes connaît de vrais problèmes techniques (approches finales et départ au-dessus de la ville et du lac de Grand-Lieu). Pour autant, il a fait l’objet depuis une trentaine d’année de nombreux chantiers de modernisation et est loin d’être saturé en terme de trafic. Le jusqu’au boutisme du gouvernement a quelque chose de surprenant qui m’étonne profondément. Il est prêt à se couper de l’appui des khmers verts et de sa gauche pour ce projet. J’ai de plus en plus de mal à imaginer que la vraie raison soit celle qu’on nous avance. Quelle est la véritable? J’ai bien quelques idées mais elles sont gênantes.

    Bonne soirée

  • Certainement un ou des copains qui vont bénéficier des retombées de la construction de cet aéroport.

  • J’ai pas de chiffres officiels mais je suis alle deux fois a l’aeroport de Nantes et deux fois j’ai ete impresionne par la faible frequentation. L’endroit etait desert. C’est pour ca que j’etais etonne que quelqu’un veuille en construire un autre mais s’il est finance a 40% par de l’argent public, ca explique tout…

  • Je met en lien l’article suivant, le seul qui fasse une vraie investigation de ce qui s’est passé, et qui est en train d’être chassé du classement google :
    http://www.pierrederuelle.com/notre-dame-des-landes-un-projet-de-1967-pour-repondre-aux-defis-de-notre-temps/

  • Des avions qui, dans leurs phases d’approche survolent, après le centreville d’une agglomération de 400 000h, des cités, écoles et centres commerciaux à moins de 60m, peuvent être une motivation suffisante pour déplacer un aéroport.

    Pour annecdote, Alors que tout un collège était plongé dans un silence de concentration pour des épreuves de brevet, tout le monde sursaute, paralysé, par un grondement aussi assoudissant que soudain !
    Un Quadri-réacteur venait de remettre les gaz à la verticale du collège parce-qu’il s’était manqué dans sa phase d’attérissage.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Michel Negynas.

La desserte de Charles de Gaulle

Lorsqu’on voyage dans le monde, on constate que tous les aéroports des grandes métropoles sont reliés au centre-ville par ce que le pays peut offrir de plus impressionnant en termes de transport : efficacité, confort, ultra rapidité, et même luxe dans certains cas.

C’est tout à fait logique. L’entrée dans un pays se fait par les grandes plateformes aéroportuaires ; c’est une vitrine technologique incontournable. Aéroports de Paris est un opérateur reconnu dans le monde entier... Poursuivre la lecture

Par Arnaud Le Vaillant de Charny.

Alors que Macron tente bien timidement de continuer d’avancer sur la voie de la privatisation d’ADP, la droite a décidé de s’allier avec les communistes et d’en appeler aux masses pour le bloquer via un référendum d’initiative partagée. Si la méthode choisie par Macron est très largement critiquable, c’est sur le principe même de la privatisation que la droite s’y oppose, et ce à l’aide d’arguments qui ne tiennent pas vraiment la route.

Ils accusent principalement l’État de brader les bijoux de ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles