Affaire Aurore Martin : et l’État de droit ?

Aurore Martin en public en 2011 (Photo: Ezker Abertzalea)

La France autorise l’extradition d’Aurore Martin pour un délit non condamnable en France. Et l’état de droit M. Valls ?

La France autorise l’extradition d’Aurore Martin pour un délit non condamnable en France. Et l’État de droit M. Valls ?

Un billet d’humeur du Parisien Libéral.

Aurore Martin en public en 2011 (Photo: Ezker Abertzalea)

Il s’est passé quelque chose d’assez incroyable avant hier. Comme le rappelle PaSiDupe (lire Valls a extradé la militante basque française Aurore Martin) ou d’autres médias, la France a extradé l’une de ses ressortissantes accusée à l’étranger d’un délit (d’opinion) non condamnable en France. En effet, cette militante basque est visée depuis le 13 octobre 2010 par un mandat émis par un magistrat madrilène pour «faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme». Elle est accusée d’avoir participé en Espagne à des réunions publiques comme membre de Batasuna, branche politique de l’organisation séparatiste basque ETA, organisations interdites en Espagne (mais pas en France, a priori).

Aurore Martin n’est a priori pas une sainte mais elle ne semble n’avoir tué personne.

Par contre, il y a cette triste histoire dite « affaire Zeitouni« , du nom de cette jeune Israélienne de 25 ans décédée en septembre 2011 après avoir été renversée le 16 septembre 2011 au petit matin dans une rue de Tel-Aviv par le 4 x 4 de deux ressortissants français sortant de boite de nuit. Ces deux français,  qui avaient aussitôt pris la fuite vers l’Hexagone, s’appellent, si on en croit Le Monde, Le Parisien ou le Jerusalem Post Claude Khayat et Éric Robic.

Voila deux personnes suspectées d’avoir tué, et extradables vers un pays démocratique et ami. Valls va t-il extrader ? Il y a une plainte en France contre ces deux individus, d’après Veronique Chemla.

Les autorités rwandaises accusent Alain Juppé de complicité dans le génocide des Tutsi. Valls va t-il extrader ?

En revanche, quand un directeur général du FMI est mis en examen pour possible viol, dans un pays démocratique avec une justice indépendante, alors, le très paisible Valls s’emporte (voir Valls revient sur l’affaire DSK : triste … , un billet du 20 mai 2011). Il est vrai qu’en France, le viol n’est pas un crime très grave. On peut s’en sortir à bon compte.

Il ne s’agit pas de dire si Aurore Martin est coupable de quoi que ce soit, ou pas. Il s’agit simplement de rappeler, qu’en théorie, l’article 5 de la loi du 10 mars 1927 (qui dit « L’extradition n’est pas accordée lorsque l’individu, objet de la demande, est un citoyen ou un protégé français, la qualité de citoyen ou de protégé étant appréciée à l’époque de l’infraction pour laquelle l’extradition est requise ») aurait dû protéger Aurore Martin, en théorie.

La plupart des citoyens français sont d’honnêtes gens qui n’ont rien à se reprocher. Ils ne verront donc pas l’intérêt de défendre, non pas une présumé terroriste basque, mais les droits de cette présumée terroriste. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, n’est-ce pas ?

Détrompez-vous. Petit à petit, l’État bascule dans l’illégalité, d’abord avec les vrais criminels, puis les délinquants présumés, et enfin avec tout le monde, et ce grâce à des outils illégaux mais acceptés parce que tournés contre la criminalité. Vous pensez qu’au nom de notre sécurité, il faut laisser faire n’importe quoi ? (acquittement de policiers accusés de violence, extradition de nationaux, recel ministériel de listes volées de comptes bancaires non déclarés, etc ?). Souvenez-vous du poème du pasteur Niemoller.

Lorsqu’ils sont venus chercher les communistes 
Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. 
Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes 
Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. 
Lorsqu’ils sont venus chercher les Juifs 
Je n’ai rien dit, je n’étais pas Juif. 
Puis ils sont venus me chercher 
Et il ne restait plus personne pour protester.

Que le crime soit illégal et doit être puni, ça ne souffre aucun débat. Mais penser ?


Sur le web