Le Tea Party selon Arte

Dans le reportage « Au cœur du Tea Party » diffusé mardi soir, Arte a présenté un portrait bien caricatural des membres du Tea Party.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
tea-party

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Tea Party selon Arte

Publié le 2 novembre 2012
- A +

Dans le reportage « Au cœur du Tea Party » diffusé mardi soir, Arte a présenté un portrait bien caricatural des membres du Tea Party.

Un article du Parisien libéral.

Après que Telerama ait caricaturé Ayn Rand la semaine dernière, y compris avec des jeux de mots acerbes (montée de Ayn… ), Arte dresse un portrait douteux du Tea Party !

Quand les médias de la gauche CSP+ française étudient le phénomène libéral [1] américain, les barrières sautent !

Il n’y a qu’à lire la présentation du reportage par Arte :

Rencontre avec les militants du Tea Party, qui constitue la droite du parti républicain.

Bienvenue à Nashville, capitale du Tennessee et coeur battant d’un mouvement qui veut tirer le parti républicain vers la droite. Qui sont ses militants ? Ben Cunningham se bat depuis des années contre les hausses d’impôts et pour la défense du droit de propriété tandis que Ken Marrero et sa femme préfèrent faire cours eux-mêmes à leurs enfants plutôt que de les envoyer à l’école publique. De leur côté, après le 11-Septembre, Tess Saint Clair et Ralph Weber ont acheté un camping-car pour se mettre à l’abri en cas de nouvelle attaque terroriste.

La voix des déçus
Américain blanc, de sexe masculin, âgé de 50 ans ou plus, ayant un emploi et appartenant à la classe moyenne : tel se présente le partisan lambda du Tea Party. Mais Astrid Schult a aussi rencontré de nombreux déçus de tous bords, qui ne font plus confiance à la classe politique pour améliorer leur vie et défendre leurs intérêts. Le mouvement, qui met au pinacle les valeurs traditionnelles et l’indépendance de l’échelon local vis-à-vis de Washington, séduit et élargit ainsi sa base. Pèsera-t-il dans l’élection présidentielle ?

Commençons par le commencement : « bienvenue à Nashville ». Tout d’abord, sur 61 représentants Tea Party du Congrès [2], seuls 2 viennent  du Tennessee. Pourquoi ne pas être allé au Texas ? Mystère. C’est un peu comme si, pour comprendre le FN, on interrogeait Arnatu (une élue FN au conseil régional d’Île de France) au lieu d’aller à Orange ou Vitrolles.

Continuons sur le bienvenue à Nashville. Le Tennessee est un État pauvre et rural. Pourquoi essayer de comprendre l’Amérique à partir de ce cas particulier où les démocrates et les républicains y sont aussi plus marqués par la réalité locale d’une histoire raciste, sudiste et sécessionniste ? Quand les journalistes américains débarquent pendant des émeutes dans une banlieue de Seine Saint-Denis et tirent des conclusions d’ordre général, les Français hurlent et ils ont raison. Arte ne se permet pas ce genre de précautions. Si Arte avait poussé son reportage jusqu’au bout, ils auraient vu que le Tennessee a 9 représentants au Congrès à Washington, et que sur ces 9, deux sont démocrates (le parti d’Obama). L’un deux, Jim Cooper, est un ami de la NRA, la célèbre association pro armes. On montre un reportage de gens surarmés en disant voilà le Tea Party, mais on oublie que dans le Tennessee, tout le monde est armé. Voilà la déontologie et la rigueur journalistique d’Arte.

Viennent ensuite, les valeurs du Tea Party : contre les hausses d’impôts/pour la défense du droit de propriété/faire cours eux-mêmes à leurs enfants plutôt que de les envoyer à l’école publique. En effet, quel extrémisme ! Que ce soit des valeurs compatibles avec la Constitution US ne semble pas important. Mais même du point de vue de la gauche européenne dont Arte est un bon représentant, comment peuvent-ils approuver sans réserves les hausses d’impôts et les atteintes au droit de propriété ? Comment peut-on en même temps critiquer une Amérique ultra interventionniste, qui part faire la guerre aux 4 coins du monde, et ostraciser ceux qui ne veulent pas que l’État fédéral prenne de plus en plus de poids, grâce aux impôts notamment ? Pourtant, en bonne gauchiste, la réalisatrice de « Au coeur du Tea Party » veut aussi être une « humaniste » prenant le temps de verser une larme sur la souffrance des GI’s de retour de combat (voir Dokumentar : Der innere Krieg sur le site du Zeit).

« La voix des déçus : Américain blanc, de sexe masculin, âgé de 50 ans ou plus, ayant un emploi et appartenant à la classe moyenne », c’est ça le Tea Party ? Mais comment peut-on, une fois de plus, tirer des conclusions de portée générale à partir de micro trottoirs ? D’abord, les blancs représentent 86% de la population du Tennessee. Il est donc logique d’en retrouver dans les partis politiques. Un sondage de Gallup d’Avril 2010 montre qui sont les sympathisants du Tea Party. Leur profil n’est pas éloigné de celui de l’ensemble de la population. Les hommes y sont 55% (contre 49% dans l’ensemble de la population), ce qui est plus que la moyenne mais pas écrasant.

Allen West, Tea Party.

Autrement dit, la thèse qui consiste à confondre le Tea Party avec le Ku Klux Klan ne tient pas la route, même s’il y a forcément des racistes au sein du Tea Party, comme chez les Démocrates et les Républicains. Évidemment, la réalisatrice de « Au coeur du Tea Party » qui ne doit lire que Der Spiegel, Le Monde et The Guardian n’a probablement jamais entendu parlé d’Andre Carson, Lenny McAllister, Lloyd Marcus, Deneen Borelli, Allen West et autres « non white persons who support the Tea Party movement ».

Est-ce que le Tea Party pèsera dans l’élection ? Probablement pas. Ses membres se sentiront vraisemblablement peu représentés par le candidat républicain Mitt Romney qui, quand il était gouverneur du Massachusetts, a appliqué au niveau local les idées d’Obama. Certes, Ryan Paul est présent dans la course. Mais si Ron Paul ou Michele Bachmann avaient été choisis par les Républicains, les idées du Tea Party auraient été mieux représentées.

Alors, pour suivre cette élection présidentielle sans suspense (c’est encore un diplômé de Harvard qui va gagner), pensez à suivre les scores de Gary Johnson (candidat libertarien), car, oui, contrairement à ce que les médias laissent penser, il y a plus de deux candidats à cette Présidentielle US 2012. Il y a même une écolo !  [3] Que le Président Obama séduise par son charisme et son parcours personnel hors des sentiers battus, ok. Mais ne nous laissons pas abuser : Guantanamo n’est pas fermée, les GI’s sont toujours aux 4 coins du monde, la Fed. fait toujours n’importe quoi, la TSA pelote en toute impunité, les libertés civiles reculent aux États-Unis, le Patriot Act n’a pas été aboli.

—-
Sur le web.

Lire aussi :

Notes :

  1. Libéral au sens européen. Rappelons que liberal désigne plutôt aux États-Unis les gens de gauche.
  2. Lire Members, 112th Congress sur Wikipedia.
  3. Voir la liste des candidats sur http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_presidential_election,_2012.
Voir les commentaires (35)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (35)
  • Heureux que Contrepoints mette l’accent sur le parti-pris d’Arte !

    Quand je pense à tous les libéraux qui financent de force par la redevance, une chaîne qui jamais ne donne la parole à un libéral.
    Démocratie ? Liberté ?

    • ironiquement, les rares fois ou j’ai vu des libéraux a la tv, c’était presque toujours a la télévision publique dans des émissions de débat style taddéi ou le débat du soir sur LCP

  • Ils ont des opinions tranchées certes mais de là à les faire passer pour des fous furieux il y a quand même un fossé ! l’ethnocentrisme quand tu nous tiens !

    • Arte n’en est pas à son coup d’essai, ils trempent dans tout les reportages bobo/bio/ecolo/gaucho qui font hurler les spécialistes.

      Que vient f…. « l’ethnocentrisme » la dedans ?

  • « Dans le reportage « Au cœur du Tea Party » diffusé mardi soir, Arte a présenté un portrait bien caricatural des membres du Tea Party. »

    Et çà vous étonne?

    • Arrêtez de victimiser les tea-party
      France-Infos a diffusé une interview (dialnche 4/11) d’une membre d’un tea-party dans un ensemble de reportages précédant l’election americaine. Et sans aucun commentaire ! !
      seule une traduction des propos recueillis.
      Donc il faut arrêter de dire que les chaines publiques dénigrent le Tea Party
      Les simples propos entendus sur france infos se suffisent à eux-mêmes pour que l’auditeur se fasse une (mauvaise) opinion du tea party.
      Les idees émises par cette brave dame n’étaient qu’un catalogue d’egoisme caricatural et petit-bourgeois
      la seule chose qui intrigue, c’est que la plupart de ces gens se réclament de l’eglise chrétienne.et là vraiment ,c’est à croire qu’ils n’ont jamais lu les Evangiles.

      • « Les idees émises par cette brave dame n’étaient qu’un catalogue d’egoisme caricatural et petit-bourgeois »

        Vous comprenez les notions d’amalgame et de propagande ou tout les abbés sont vraiment pédophiles ?

  • Je ne savais pas qu’il y avait encore des gens qui regardaient ARTE! Pis, qui prenaient cette chaine au sérieux! Bravo. Sinon, sans plaisanter, avez-vous vu leur documentaire récent sur les explications de la crise des subprimes? Pitoyable, en tout cas pendant les 2 à 3 mn que je suis resté sur la chaine. Un must de clichés et d’ignorance : l’explication de Michel Barnier! A voir et à revoir.

  • Ces derniers mois il y clairement un glissement vers la propagande socialiste. (Il y a d ailleurs de moins en moins des excellents films de la BBC)
    J ai également regardé un film atterrant la semaine dernière : « un monde sans humain ».
    Ce film a été produit sur une idée de Noel Mamere (ca plante le décor) et les français interrogés (notamment Jean Claude Guillebaud) sont navrant de bétise. (Voir l intervention de Guillebaud sur les traders (on se demande ce qu ils viennent faire la dedans))

    • Si on ne devait regarder que les chaines privées, le niveau serait désolant.
      Comme dit Sceptique, il faut juste garder une distance critique, et c’est ce que j’applique sur ce site qui révèle trop souvent un manque d’objectivité.

      • Vous nous chagrinez. Nous avons l’ambition d’être les plus objectifs possible. Quels exemples vous viennent à l’esprit ?

      • Salut citoyen,
        La différence entre les chaines privées et les chaines publiques c’est qu’on est forcé de payer pour les tv publiques.
        Ma position pas de chaines publiques. Existe-t-il des journaux publiques ?

        • Salut Nick, pour illustrer mon propos sur l’objectivité, il suffit de regarder les caricatures de le Honzec qui ne fait que son boulot !

          Salut gillib, Personnellement, tant que les chaînes privées en seront là, je préfère payer ma redevance.

          • des chaines privees y’en a des milliers dans le monde qui proposent tous les programmes que vous voulez, et y’en a des centaines en France aussi, donc j’ai du mal a croire qu’aucune ne propose des contenus plus interessant (quelque soit le point de vue) que les quelques chaines publiques francaises

          • @Citoyen :
            Gné ?… Vous voudriez qu’un caricaturiste fasse des dessins « objectifs » ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire !?…

          • Non je pense qu’il y a un public pour des chaines culturelles (Histoire, Voyage…), Il suffit de payer si vous le voulez. Les chaines publiques en fait ne sont pas gratuites mais vous avez payez à votre insu.
            En plus il n’y a aucune raison que l’état s’occupe de la télévision.
            C’est tjs pareil les gens disent; c’est mieux avec l’état parce que c’est gratuit. Je n’ai rien à payer. Ben voyons 😉

          • « je préfère payer ma redevance. »
            Vous n’avez pas le choix….
            Vous n’êtes pas libre, vous êtes dépendant du bon vouloir des politiques.
            Mr le politique, s’il vous plait, daignez jeter un regard sur ma pauvre personne .
            Vous êtes un sujet.

          • Conseil à vous, CITOYEN, qui êtes sans cesse soucieux d’améliorer votre niveau intellectuel : procurez-vous des bouquins, des articles etc écrits par des auteurs qui font référence dans leur domaine et efforcez vous de les lire et de les comprendre. C’est comme cela que l’on fait dans les écoles quand on veut acquérir de véritables connaissances. Je n’ai jamais rencontré aucun prof donner conseil à ses élèves de regarder Arte pour élever leur niveau de connaissances étant entendu que je parle là d’acquisition de connaissances approfondies et fondamentales. Mais que cela ne vous empêche pas de regarder Arte pour vous divertir ou pour y exercer votre oeil critique cher CITOYEN.

          • L’objectivité pourrait être de reconnaitre qu’il vous arrive de regarder un débat politique sur une des chaînes publiques, qui sont quand-même les seules à en proposer avec, bien entendu, votre indispensable regard critique.

        • Ha. En effet. Amusant le coup du caricaturiste pas objectif. Alors celle là, je me demande si quelqu’un l’avait déjà faite. Nous cherchons toujours des gens drôles, Citoyen. Continuez.

      • « Si on ne devait regarder que les chaines privées, le niveau serait désolant »

        Cela ne vous ait jamais arrivé de regarder autre chose qu’Arte si je comprends bien? Et surtout pas une chaine privée? Vous ne faites que des choses intelligentes toute la journée, pour améliorer votre niveau, bien entendu, lequel doit déjà être très élevé grâce à Arte.

  • En même temps Arte, plus le temps passe et moins çà devient regardable.

    On dirait une chaine de TV alimentée par des profs de l’EdNat encartés..

    • « En même temps Arte, plus le temps passe et moins çà devient regardable.On dirait une chaine de TV alimentée par des profs de l’EdNat encartés.. »

      Très exactement et ça fait au moins dix ans qu’ils ont basculé.

      Sur les documentaires ils passent toutes les cochonneries complotistes et propagandiste façon Hessel; témoignage tendancieux, raccourcis foireux, sophismes le tout emballé avec musique dramatique et montage « holala y-sont-tout-méchants » que ne renierait pas Goebbels.

      A chaque reportage « scientifique » on peux lire les intéressé hurler de rage tellement c’est un travestissement de la réalité. Les autres reportages sont à l’avenant; un bon reportage Arte tient de l’accident actuellement.

  • Sur arte: USA : LA CAMPAGNE CHOC DES ANTI-OBAMA.

    Selon Arte, Obama est un intellectuel noir et les américains sont des gros débiles racistes.

    http://goo.gl/CqNfe

    « LE DUEL 2012
    Qui, du premier Noir élu à la présidence des États-Unis ou du millionnaire mormon, l’emportera le 6 novembre ? Michael Kirk retrace l’histoire des deux hommes en s’appuyant sur des images d’archives inédites et de nombreuses interviews de leurs collaborateurs. La quête d’identité de Barack Obama, de l’Indonésie et d’Hawaii jusqu’aux quartiers déshérités de Chicago où il s’est investi comme travailleur social, l’a conduit à la politique dans le camp démocrate. Mitt Romney, lui, est né dans une bulle : fils du gouverneur républicain du Michigan, élève de prestigieuses écoles privées, il inscrit son engagement dans la continuité familiale. Les démocrates parviendront-ils à convaincre l’opinion de la froideur et de l’indifférence du champion conservateur vis-à-vis des classes moyennes ?  »

    Mais il n’y a pas de parti pris à ARTE ….. Ils vous le jurent, cela s’appelle de l’objectivité.

    • « Qui, du premier Noir élu à la présidence des États-Unis ou du millionnaire mormon »

      LOL ! Rien que le titre est un monument.

      Ils doivent croire que « l’objectivité » c’est de ne pas avoir rajouté « …qui bat sa femme et agresse les vieilles » après « millionnaire mormon »

  • à CITOYEN
    « L’objectivité pourrait être de reconnaitre qu’il vous arrive de regarder un débat politique sur une des chaînes publiques, qui sont quand-même les seules à en proposer avec, bien entendu, votre indispensable regard critique. »

    C’est le comble du cynisme: les débats poltiques sont effectivement souvent retransmis de manière exclusive sur les chaînes publiques, parce que les politiques préfèrent ses chaînes, justement parce qu’elles sont publiques et qu’ils les controlent, ce qui leur évite des questions gênantes! Il s’agit d’un cas de concurrence déloyale, à votre place j’éviterai cet argument… Dans d’autres pays, les chaines privées organisent les débats, parce que leurs hommes politiques ne sont pas tous des socialistes au fond d’eux.

  • Ceux qui prétendent que Contrepoints a vocation à être objectif se fourvoient lourdement. Il s’agit d’un journal d’opinion comme l’Humanité ou Minute. Cela n’enlève rien à son intérêt, mais il faut le reconnaitre et l’assumer.

    • « Ceux qui prétendent que Contrepoints a vocation à être objectif se fourvoient lourdement. »

      Tu peux le chanter sur tout les tons tant que tu n’a aucun argument pour contredire les articles c’est nul et non-avenu.

      En l’occurrence le documentaire d’Arte présente le Tea party sous l’angle propagandiste habituelle et le démontrer n’est pas une « opinion » mais un fait.

      Quel que soit le jugement que l’on porte par ailleurs sur le Tea party on peut regretter que des médias qui ce présentent comme de haut niveau tombent dans la caricature grossière.

  • Arte est capable de sortir des docs très intéressants lorsqu’il s’agit de sciences naturelles, je pense à « sur la terre des dinosaures », « les origines de la terre » ou « le rêve de Einstein ». Cependant, dès qu’il s’agit de sciences humaines, on tombe dans des clichés à deux francs six sous. Que l’analyse soit partisane ne me dérange pas, après tout un reportage sur la théorie des cordes faisant l’impasse sur les théories alternatives n’a rien de choquant mais si l’objet du doc est lui-même mal traité cela devient franchement pénible (j’ai encore en mémoire « la pompe à phynance » où le spectateur est interpellé à coup de « vous y comprenez quelque chose vous ? » non mais wtf ??? je ne capte rien à la théorie quantique ça ne l’invalide pas pour autant….)
    Pour en revenir au Tea Party, il y a peu de temps je le voyais encore comme un groupement de fous furieux. Si la dominante minarchiste et la tendance spontanée sont très séduisantes, l’imprégnation du mouvement évangéliste lui donne ce je-ne-sais-quoi de « jesus camp »… A ce titre, si vous avez de la doc intéressante et synthétique sur ce mouvement je suis preneur.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Elizabeth Nolan Brown, depuis les États-Unis.

« Quelle émission de m*rde », a déclaré Dana Bash de CNN au terme du premier débat présidentiel entre Joe Biden et Donald Trump. Ce franc-parler face caméra, inhabituel chez elle, a été renchéri par le co-présentateur Jack Tapper qui a résumé la situation ainsi : « C'était un bordel sans nom dans une benne à ordure en feu durant un déraillement ferroviaire. Ç'a été le pire débat que j'ai jamais vu. »

Formidable année 2020 : on a encore passé un cap !

Les commentaires sur l... Poursuivre la lecture

Par Yannick Chatelain.

Lors d’élections, et ce d’autant plus lorsqu’elles revêtent un caractère national, tous les gouvernements redoutent les réseaux sociaux !

Des élections américaines sous haute tension pour les réseaux sociaux

Ils craignent naturellement les manipulations de l’opinion publique, et parmi le pire du pire : des opérations de type hack and leaks, des opérations illégales de piratage, certes, mais qui peuvent, si la pêche à l’information compromettante est bonne, discréditer définitivement un candidat et le mettr... Poursuivre la lecture

Alors qu’un documentaire devrait être une forme d’expression grand public qui éveille l’esprit en nous offrant des points de vue nouveaux, il se révèle au contraire être une arme militante qui impose son parti pris non pas par la force de ses arguments mais uniquement sur une mise en scène grandiloquente. Comment manipuler les mains vides : décryptage par l’exemple.

On peut s’attendre à ce qu’un documentaire essaie de confronter différentes opinions, d’offrir au spectateur plusieurs points de vue de sorte à développer son esprit critiq... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles