La fin programmée de la retraite par répartition

Pour payer les retraites, AGIRC et ARRCO puisent dans des réserves qui seront épuisées dès 2017. A quand la retrait par capitalisation, enfin?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Retraite par répartition, retraite Madoff

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La fin programmée de la retraite par répartition

Publié le 16 octobre 2012
- A +

Pour payer la retraite par répartition d’aujourd’hui, AGIRC et ARRCO puisent dans des réserves qui seront épuisées dès 2017. À quand la retraite par capitalisation, enfin, pour protéger les jeunes de ce racket ?

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Retraite par répartition, retraite Madoff

C’est sans tambours ni trompettes que les partenaires sociaux viennent d’entamer une série de négociations concernant l’avenir des régimes de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC. Ces deux régimes sont déficitaires depuis 2010.

La manne sera épuisée en 2017

Comme toute pyramide de Ponzi, le système ne peut fonctionner que dans la mesure où le nombre de cotisants croît par rapport au nombre de bénéficiaires. Or, cela n’est plus le cas.  Il faut savoir que ces deux régimes puisent actuellement dans leurs réserves afin d’assurer le paiement des pensions et que ces réserves, estimées à plus de 6 milliards d’euros pour l’AGIRC et à près de 42 milliards d’euros pour l’ARRCO. Ces réserves seront épuisées en 2017 pour l’AGIRC et 2020 pour l’ARRCO si la situation reste stable. Malheureusement, la période de récession que nous connaissons et que visiblement les mesures récentes ne font qu’accentuer, accélère le processus..

Aucune réflexion constructive

Pour l’instant, les partenaires sociaux, engoncés dans leur logique, déclarent n’envisager que des solutions classiques et maintes fois appliquées sans jamais rien résoudre (hausses des cotisations, gel du point de retraite, aménagement des règles de liquidation des droits, etc.).  Les pouvoirs publics auront-ils le courage de taper du poing sur la table et d’imposer un nouveau mode de financement et de calcul des retraites ?

Sur le web

Sur ce sujet ô combien essentiel pour chacun d’entre nous, en particulier jeune, nous vous proposons quelques liens complémentaires :

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nicolas Marques. Un article de l’Institut économique Molinari

Comment se comparent les rendements de la répartition et de la capitalisation ?

Pour répondre à cette question, le concept de taxation « pure » ou « implicite » est utile. Il repose sur une comparaison entre le rendement de la répartition et celui de la capitalisation.

À prestation égale, la capitalisation permet au futur retraité de cotiser moins qu’en répartition pure puisque les versements produiront des intérêts permettant de bonifier les retraites.

... Poursuivre la lecture

Évidemment, en France, ce titre risque d'être considéré comme une provocation. C’est un peu comme si on ouvrait un parapluie à l’intérieur d'un logement, ou si on proférait des injures à l’égard d’un défunt dans la chambre mortuaire.

La répartition est injuste

Aussi, dois-je m’efforcer de présenter immédiatement, non pas les excuses que certains lecteurs attendent peut-être, mais des arguments sur ce que j’avance.

Les voici :

Le système de retraite par répartition consiste à payer les retraites des pensionnés en prélevant... Poursuivre la lecture

Cet article propose une preuve mathématique que le système de retraite par répartition est une chaîne de Ponzi, c’est-à-dire qu’il relève du même procédé financier que l'arnaque de Bernard Madoff. 

Par Acrithène.

À quelques occasions, je vous ai indiqué que la retraite par répartition était une chaîne de Ponzi, et que ce fait relevait des mathématiques et donc dépassait toute analyse sur la conjoncture ou la démographie. C’est-à-dire qu’un mathématicien dans sa tour d’ivoire ne connaissant str... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles