Comparaison internationale des niveaux de vie : les États-Unis loin devant !

imgscan contrepoints513 USA France

Les données internationales de l’OCDE concernant les niveaux de consommation individuelle effective montrent que les Américains bénéficient d’un niveau de vie très supérieur à celui des Européens.

Les données internationales de l’OCDE concernant les niveaux de consommation individuelle effective montrent que les Américains bénéficient d’un niveau de vie très supérieur à celui des Européens.

Par Daniel J. Mitchell, depuis les États-Unis.
Publié en collaboration avec le Cato Institute.

Je ne suis pas un grand fan des bureaucraties internationales, en particulier l’Organisation de coopération et de développement économiques basée à Paris. L’OCDE, financée par l’argent des contribuables américains, est devenue tristement célèbre pour son soutien aux politiques étatistes d’Obama.

Mais je suis un mordu de politique, alors je dois vous avouer que j’ai souvent utilisé certaines statistiques de l’OCDE. Après tout, si les chiffres d’une organisation de gauche permettent de faire avancer la cause de la liberté, il sera plus difficile pour nos adversaires de contrer nos arguments.

Ceci étant posé, regardons quelques statistiques vraiment intéressantes du site web de l’OCDE sur les niveaux de vie comparés des pays industrialisés. Le graphique qui suit montre les niveaux de consommation individuelle effective (CIE) pour 31 pays de l’OCDE. Il existe plusieurs mesures possibles de la prospérité, notamment le PIB par habitant. Toutes sont utiles, mais la CIE est pensée pour mieux saisir le bien-être d’un peuple [1]

Comme vous pouvez le constater sur ce graphique, les États-Unis se classent loin devant les autres nations. Les seuls pays qui restent assez proches sont la Norvège, un cas particulier en raison de la richesse pétrolière, et le Luxembourg, également une exception car c’est une petite nation qui se trouve être aussi un paradis fiscal (une politique tout à fait admirable, au demeurant).

Au risque d’énoncer une évidence, ces données clament que « les États-Unis ne doivent surtout pas s’efforcer de ressembler davantage à l’Europe. »

En pratique, cela signifie que les Américains sont environ 40% mieux lotis que leurs homologues européens, en partie parce qu’ils ont moins d’État et bénéficient d’une plus grande liberté économique.

Pourtant, le souhait d’Obama, avec ses programmes visant à doper la fiscalité de lutte des classes et à augmenter le fardeau des dépenses publiques, est de rapprocher l’Amérique des nations qui ont des niveaux de vie inférieurs.

Et n’oubliez pas que les niveaux de vie européens vont probablement encore baisser – par rapport aux États-Unis – étant donné que la crise financière des pays comme la Grèce, l’Espagne et l’Italie va se propager à d’autres États-providence comme la France et la Belgique.

Voici un autre tableau qui se penche sur les pays du G-7. Une fois de plus, l’écart entre les États-Unis et le reste du monde est remarquable.

Peut-être que – c’est une supposition – les États-Unis devraient essayer de copier les nations qui font mieux, et non pas celles qui font pire. Hong Kong et Singapour viennent à l’esprit.

Comment y parvenir est simple. Il suffit de réduire la taille et le périmètre d’intervention de l’État.

—-
Sur le web.
Traduction : Raphaël Marfaux pour Contrepoints.

Notes :

  1. NdT : Voir la définition de la consommation individuelle effective sur le site de l’OCDE. Le texte indique que « les comparaisons entre pays de la consommation individuelle effective constituent une base plus satisfaisante pour mesurer le bien-être relatif d’un pays à l’autre ».