Comparaison internationale des niveaux de vie : les États-Unis loin devant !

Les données internationales de l’OCDE concernant les niveaux de consommation individuelle effective montrent que les Américains bénéficient d’un niveau de vie très supérieur à celui des Européens.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints513 USA France

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Comparaison internationale des niveaux de vie : les États-Unis loin devant !

Publié le 3 août 2012
- A +

Les données internationales de l’OCDE concernant les niveaux de consommation individuelle effective montrent que les Américains bénéficient d’un niveau de vie très supérieur à celui des Européens.

Par Daniel J. Mitchell, depuis les États-Unis.
Publié en collaboration avec le Cato Institute.

Je ne suis pas un grand fan des bureaucraties internationales, en particulier l’Organisation de coopération et de développement économiques basée à Paris. L’OCDE, financée par l’argent des contribuables américains, est devenue tristement célèbre pour son soutien aux politiques étatistes d’Obama.

Mais je suis un mordu de politique, alors je dois vous avouer que j’ai souvent utilisé certaines statistiques de l’OCDE. Après tout, si les chiffres d’une organisation de gauche permettent de faire avancer la cause de la liberté, il sera plus difficile pour nos adversaires de contrer nos arguments.

Ceci étant posé, regardons quelques statistiques vraiment intéressantes du site web de l’OCDE sur les niveaux de vie comparés des pays industrialisés. Le graphique qui suit montre les niveaux de consommation individuelle effective (CIE) pour 31 pays de l’OCDE. Il existe plusieurs mesures possibles de la prospérité, notamment le PIB par habitant. Toutes sont utiles, mais la CIE est pensée pour mieux saisir le bien-être d’un peuple [1]

Comme vous pouvez le constater sur ce graphique, les États-Unis se classent loin devant les autres nations. Les seuls pays qui restent assez proches sont la Norvège, un cas particulier en raison de la richesse pétrolière, et le Luxembourg, également une exception car c’est une petite nation qui se trouve être aussi un paradis fiscal (une politique tout à fait admirable, au demeurant).

Au risque d’énoncer une évidence, ces données clament que « les États-Unis ne doivent surtout pas s’efforcer de ressembler davantage à l’Europe. »

En pratique, cela signifie que les Américains sont environ 40% mieux lotis que leurs homologues européens, en partie parce qu’ils ont moins d’État et bénéficient d’une plus grande liberté économique.

Pourtant, le souhait d’Obama, avec ses programmes visant à doper la fiscalité de lutte des classes et à augmenter le fardeau des dépenses publiques, est de rapprocher l’Amérique des nations qui ont des niveaux de vie inférieurs.

Et n’oubliez pas que les niveaux de vie européens vont probablement encore baisser – par rapport aux États-Unis – étant donné que la crise financière des pays comme la Grèce, l’Espagne et l’Italie va se propager à d’autres États-providence comme la France et la Belgique.

Voici un autre tableau qui se penche sur les pays du G-7. Une fois de plus, l’écart entre les États-Unis et le reste du monde est remarquable.

Peut-être que – c’est une supposition – les États-Unis devraient essayer de copier les nations qui font mieux, et non pas celles qui font pire. Hong Kong et Singapour viennent à l’esprit.

Comment y parvenir est simple. Il suffit de réduire la taille et le périmètre d’intervention de l’État.

—-
Sur le web.
Traduction : Raphaël Marfaux pour Contrepoints.

Notes :

  1. NdT : Voir la définition de la consommation individuelle effective sur le site de l’OCDE. Le texte indique que « les comparaisons entre pays de la consommation individuelle effective constituent une base plus satisfaisante pour mesurer le bien-être relatif d’un pays à l’autre ».
Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)
  • Juste une ou deux questions sur cet article fort intéressant: est ce que le niveau de vie des américains n’est pas plutôt boosté par le crédit (car les américains sont très endettés)? singapour n’est-elle pas à relativiser puisque la liberté dans ce pays autre que pour le business est relativement bafouée (notamment la liberté politique). Merci de vos remarques.

    • @ Koris :bien sûr, le niveau de consommation est augmenté par le crédit, mais rassurez (?) vous, en France aussi.

      Le problème, c’est que si demain l’état fédéral américain ne peut plus emprunter, il eput diminer drastiquement ses dépenses (militaires par ex) et continuer à payer ses fonctionnaires.
      en France, si demain l’état ne peut plus emprunter, tout la population va en patir tellement la redistribution est importante, et donc son niveaude vie va diminuer (sachant que la croissance ne peut prendre le relais, contrairement aux US).

      Quand à votre remarque sur singapour, ce système mesure un niveau de vie, pas le degré de liberté politique, en quoi cela devrait être relativisée ???
      dans ce cas là, la France aussi, avec ses lois mémorielles, devrait êtr impactée ?

      Si l’on se met à entrer des critères politiques (sur quelles bases) pour modifier des faits, c’est le début du n’importe quoi…

      • Pour moi il était évident que le niveau de vie était plus élevé dans un pays qui respectait plus la liberté (dont la liberté politique).

        Je ne trouve pas que la France est justement bien placé sur la courbe du niveau de vie (réel) à cause de toute cette corruption.
        Je prend l’exemple de Singapour car je n’ai jamais compris comment on pouvait avoir un niveau de vie réel et une prospérité économique sans une liberté individuelle relativement basse (très peu d’opposition politique possible, pas le droit de manger ce que l’on veut, style de vie relativement encadré…).

        Mais après je parle de liberté politique pour mettre le droit sur la liberté individuelle en général (sauf économique).

        http://www.contrepoints.org/2012/06/15/87032-un-singuliere-dictature

        • @Koris :

          je suis d’accord avec vous, une liberté individuelle maximale permet uen aisance matérielle maximale. Néanmoins, le fait de mettre un peu de liberté individuelle cad du libéralisme dans des économies fait toujours des miracles. Regardez la Chine, loin d’être une démocratie, qui connait le développement simplement parceque la liberté individuelle a progressé (par le meilleur respect des droits deproopriété individuels « grâce » à deng xiaoping).

          Enfin, n’oublions pas Milton Friedman qui précise que le développement économique vient de la liberté individuelle et qu’il la renforce, mais que cen’est pas suffisant pour avoir une démocratie.
          Même si c’est avec ce développement que la transition démocratique a le plus de chance de se faire (cf Chili).

          Espérons que Singapour, comme la Chine, finissent par atteindre de haut standards de Liberté, standards que la France a quitté depuis longtemps …
          Bien cordialement,

  • Ce qui est fou sur ce tableau est que la Grèce a un meilleur Living Standard que la Nouvelle Zélande qui est un pays très libéral.
    Je pense pourtant que le neo zélandais moyen doit se sentir mieux dans ses baskets (ou plutôt ses chaussures à crampons) que le grec moyen.

    • @Frederic :

      grâce à l’euro, les grecs ont doublé (!!!! véridique !!!) leur niveau de vie en 10 ans. mais c’est artificiel, car ce doublement a été financé à crédit.
      Donc, très (très !!) bientôt, le living standard grec va être très en dessous de la NZ, ce qui n’est que bon sens…

      • je sais bien mais comme quoi un même tableau a un instant t peut très bien prouver le contraire de ce que l’on souhaite.
        Par contre je pense quand même;l’indice de consommation qui est utilisé ds le cas présent doit être couplé avec un indice d’endettement privé. Une situation nette privée serait un véritable indicateur de richesse.

    • Living Standard ????? J’imagine que vous voulez dire « niveau de vie ». Peut-être oubliez-vous que vous écrivez sur un site francophone. Evitez le charabia, merci.

  • Les résultats du japon m’étonnent…

    • Non c’est logique avec 250% de dette rapportée au PIB, un endettement important des ménages, une épargne qui ne rapporte rien puisque les taux sont presque à 0%, une bulle immobilière qui n’a toujours pas fini de dégonfler depuis 20 ans, des barrières douanières importantes, le poids des traditions…

      • Effectivement, sauf que la dette ou le taux d’épargne ne sont pas pris en compte dans le calcul.
        J’ai vécu au Japon, et autant ce niveau de « CIE » est peut-être exact, autant le niveau de vie incluant le « bien-être » (sécurité matériel et personnelle, société de service vraiment efficace, business beaucoup plus libéral que la France sur pas mal de points) est juste incomparable par rapport ne serait-ce qu’à la France.Le voir au niveau des Grecs me rend méfiant vis à vis de l’indice…

        Après, évidemment, on assiste aussi à une agonie lente par le vieillissement de la population et par l’endettement de l’Etat…

  • Ces mesures sont probablement basées sur des critères les rapprochant des PIB nationaux.
    Raisons pour lesquelles les activistes des gauchistes européennes, ceux des USA et les bureaucrates onusiens inclinent vers des « critères de bonheur / bien-être GINI  » .
    Indice GINI a ne pas confondre avec une boisson sucrée pour les assoiffés en quête d’énergie rédemptrice de toutes leurs faiblesses ! 😉

    • « Ces mesures sont probablement basées sur des critères les rapprochant des PIB nationaux. »

      Non justement. Allez voir comment c’est calculé sur le site de l’OCDE (note de bas de page de l’article).

  • Fantastique!! et ce site US dit justement le contraire!!

    http://www.theburningplatform.com/?p=37624

  • Bonjour,

    J’ai beau me creuser le ciboulot, je n’ai toujours pas saisi le rapport entre la consommation des ménages et le niveau de vie.

    • Oups, pardon, erreur de ma part. J’ai trouvé la réponse. Peu convaincante, mais je l’ai ! 🙂

      Cordialement,

  • en fait l’auteur qui est juste « un peu » libéral essaie de démontrer que dans un pays ou les services publics n’existent quasiment pas ou tout a été privatisé et donc comptabilisé dans la consommation aura un niveau de vie supérieur à celui qui dispose de service public important et de qualité car ces derniers ne sont pas comptabilisé dans la consommation
    c’est tout simplement… absurde mais bon si on veut pousser l’analyse jusqu’au bout qu’on mesure la pollution l’obésité …et tout ce qui fait « gonfler  » artificiellement le pib us alors que se sont des externalités négative ex type le gaz de schiste qui provoque un boom de l economie us ( comptabilisé) mais avec des dégats sur la santé et l’environnement énormes mais non comptabilisés…

  • Quand on lit votre « profession de foi » en page d’accueil on n’a pas envie d’aller lire plus loin vos billevesées.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Anthony P. Mueller.

Un excès de dépenses publiques et une politique monétaire laxiste entraînent une hausse des prix associée à une baisse des taux de croissance économique. Tous les chemins keynésiens mènent à la stagflation. C'est le résultat d'une mauvaise gestion économique.

La croyance selon laquelle les banquiers centraux pouvaient garantir la soi-disant stabilité des prix et que la politique budgétaire pouvait empêcher les ralentissements économiques s'est révélée fausse à maintes reprises. La crise actuelle est une p... Poursuivre la lecture

L'Ukraine connaît des combats limités depuis 2014 et une guerre inédite en 2022. Comment expliquer ce scénario tragique ukrainien? Quels sont les multiples enjeux du conflit russo-ukrainien?

L'Ukraine champ d'affrontement entre la Russie et les Etats-Unis

L'aspect global du conflit est perceptible à travers l'affrontement indirect que se livrent d'un côté les USA et de l'autre la Russie. Les Etats-Unis, chefs de file du camp occidental, ont les premiers violé le droit international avec d'abord la guerre du Kosovo en 1998 puis la guerr... Poursuivre la lecture

Le 2 mai dernier, Politico publiait en exclusivité un article traitant de la fuite d'un projet de jugement de la Cour suprême américaine relatif à la remise en cause d'un précédent jugement de cette même cour, Roe vs Wade.

Ce précédent arrêt avait posé les bases rendant légal l'avortement dans tous les États américains et limitant l'intervention de l'État dans la décision d'interruption de grossesse, considérée alors du domaine de la vie privée. Le projet actuellement en discussion et dont le contenu a fuité vers Politico renverrait à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles