République exemplaire ? La gauche touche le fond !

République exemplaire ? Les électeurs de Hollande en sont pour leurs frais. Le problème est que c’est la France tout entière qui paye. Le changement, ça n’est pas maintenant !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints454 promotion canapé

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

République exemplaire ? La gauche touche le fond !

Publié le 17 juillet 2012
- A +

République exemplaire ? Les électeurs de Hollande en sont pour leurs frais. Le problème est que c’est la France tout entière qui paye. Le changement, ça n’est pas maintenant ! 

Un billet d’humeur du Parisien Libéral

La gauche touche le fond ! Est-ce que les électeurs de François Hollande se rappellent qu’ils avaient choisi de donner à la France une majorité qui devait effacer les « injustices » de la période Sarkozy. Rappelez-vous des 17 raisons de voter Hollande données par Sarkofrance, ou le « Hollande vengeant en prime-time nombre de Français face à l’arrogance d’une politique et d’un mode de gouvernance qu’ils subissent depuis trop longtemps » de Seb Musset.

Et puis souvenez-vous de Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire et Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts.

Quelle plaisanterie…

On se souvient tous des catastrophiques débuts de Flamby Hollande, entre avions foudroyés, jets privés Tulle-Paris, chaise vide à l’OTAN et signature du Pacte de Stabilité [1].

Mais il y a pire que Air Sarko One devenu Air Flamby, pire que le pavillon de la Lanterne à Versailles utilisé par le président de la République, pire que le restaurant le Laurent. Le pire, c’est l’arrogance du PS.

On a des comportements de népotisme avéré, bien peu digne des idéaux moraux élevés dans lesquels les socialos gauchistes aiment se draper.

Que dire du fait qu’Audrey Pulvar (journaliste), compagne d’Arnaud Montebourg (ministre du redressement productif), trouve un (top) job au sein des Inrockuptibles, un magazine possédé par Matthieu Pigasse, un banquier d’affaires soutien financier du Parti Socialiste ? Que se passera t-il quand Lazard, l’employeur de Pigasse, voudra, de manière parfaitement légitime, conseiller PSA, Sanofi ou toute autre entreprise du CAC 40 ?

Est-il normal que les conjoints de ministres soient recrutés dans les cabinets ministériels ?

On a aussi les affaires du PS, jamais très loin, illustrées par cette honteuse réintégration d’Andrieux au sein du groupe socialiste. Est-ce ça, la Normalie ?

On a aussi ce manque d’exemplarité de ces députés qui refusent de suivre la proposition de Charles de Courson (Nouveau Centre) de fiscaliser la part de l’IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) non utilisée à des fins professionnelles.

Les électeurs de Hollande en sont pour leurs frais. Le problème est que c’est la France tout entière qui paye. Le changement, ça n’est pas maintenant !


Sur le web

Note :

  1. Lire Alors, finalement contents de Hollande-Ayrault ?, un billet du 7 Juillet 2012, et La déception Flamby (pour celles et ceux qui y ont cru, un billet du 3 juillet 2012.
Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)
  • Vous avez oublier la nomination de Jospin à la tête d’une commission de moralisation de la vie politique. Il s’agit d’un connaisseur pour celui qui avait fêter l’anniversaire de sa maman par un dîner de 60 couvert à Matignon aux frais de la République!

  • En tous cas, il aura réussi à faire qu’on rigole encore plus de vos conneries qu’avant. Continuez, on adore se moquer (des mecs comme vous). Le rire, c’est maintenant, grâce à vous !

    • Maniak, si vous vous gaussez des autres, de la même manière que le nain (le précédent, pas l’actuel) le faisait, je ne comprends pas bien ce que vous lui reprochiez : au final, vous êtes aussi minable que lui.

      Et ce, comme l’article le montre bien (les faits sont les faits), pour les exactes même raisons.

  • Bonjour maniak
    Nous voyons bien ici que cet article vous importune,
    Pourtant les faits sont la et ils sont têtus

  • Le socialisme étant par essence immoral, puisque basé sur la jalousie, le vol, la violence (lutte des classes) et l’asservissement de la minorité par la majorité, il serait vain d’en attendre autre chose que de l’immoralité.

    • Le socialisme immoral par essence…on aura tout lu….
      Quelle est donc à vos yeux la valeur du libéralisme?

      • – par définition, la morale est ce qu’on a choisi de considérer comme bon

        – un choix ne peut qu’être individuel (les clusters de cerveaux humains, ça relève plus du fantasme fasciste que de quelque réalité ; corollaire : c’est d’ailleurs pour ça que toutes les morales ne valent pas la même chose pour tout le monde)

        – le socialisme vise à imposer, à construire, des « choix de société » (ie tout sauf des choix, mais au contraire l’interdiction à tout un chacun de choisir par lui-même, pour lui-même, ce qu’il considère comme bon ; l’obligation faite à chacun d’abonder dans le « sens » du groupe, ou plus exactement de se soumettre aux petits choix de petits leaders prenant leurs propres décision pour paroles d’évangile)

        CQFD : le socialisme est immoral par essence.

        Le libéralisme, au contraire, en défendant le libre arbitre et la responsabilité individuelle, crimes majeurs sous le socialisme, mais qualités indispensables pour prétendre faire des choix, est, lui, moral par essence.

        Evidemment, pour un socialiste tel que vous, penser que la morale est une affaire individuelle, et pas un absolu, je comprends bien que ce soit inconcevable. Reste que « morale » ne veut pas nécessairement dire « bisou-bisous compatible » pour quiconque d’autre que vous.

  • Rien ne change ni ne changera en ce pays. Surtout la stupidité des gens… (cf maniak pour l’exemple type)

  • Sans oublier Valérie de Senneville, femme de Michel Sapin, journaliste aux Échos ; et Nathalie Bensahel, en couple avec Vincent Peillon, journaliste au Nouvel Obs… Circulez y’a rien à voir (ni à lire)…

  • En fait, le qualificatif « décomplexée » s’accorde encore mieux à la gauche de Hollande qu’à la droite de Sarkozy. Entre la défiscalisation des heures supplémentaires avec effet rétroactif (rien que ces deux mots sont un énorme scandale à eux seuls!), le refus de fiscaliser les indemnités des députés, le népotisme à tous les étages, l’enterrement de première classe des cadavres dans les placards, etc. ils n’essaient même plus de se cacher. De toute façon les merdias en pleine connivence de cause se taisent sur tous les tons.

    Je n’ai qu’un seul mot: tout ça est à gerber! (enfin, j’en ai plein d’autres mais par respect pour nos hôtes je ne les citerai pas ici) Et ils n’ont même pas le pouvoir depuis 3 mois… J’espère juste qu’on ne devra pas tenir 5 ans, et qu’on rencontrera le mur avant. Ca risque d’arriver d’autant plus vite qu’ils appuient joyeusement et sans retenue sur le champignon…

  • Iront-ils aussi loin que les Woerth pour aider Mme Bettencourt ?

  • Le refus de fiscaliser les indemnités n’a pas non plus été votée par vos chers député de droite que je sachent.mais je suis d’accord honte à la gauche de ne pas l avoir fait.
    Et pour les heures sup pas de rétroactivité.
    Pas de fausse information svp.

  • Quand les idiots gouvernent des aveugles , que peut il donc se passer ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles