Polémique Ferry, le passé écrasé par le présent

Logiquement, après trente ans de lobotomie antiraciste, il se trouve des ahuris pour s’offusquer que François Hollande lui rende hommage. Ce que c’est amusant de voir un peu la Gauche subir les effets des inepties qu’elle a semées !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jules Ferry

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Polémique Ferry, le passé écrasé par le présent

Publié le 17 mai 2012
- A +

Logiquement, après trente ans de lobotomie antiraciste, il se trouve des ahuris pour s’offusquer que François Hollande lui rende hommage. Ce que c’est amusant de voir un peu la Gauche subir les effets des inepties qu’elle a semées !

Par Anton Wagner.

Il y a un second point que je dois aborder : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question. Les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je dis qu’il y a pour elles un droit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le droit de civiliser les races inférieures.

Voilà les termes que, dans un discours tenu le 28 juillet 1885 devant la Chambre, Jules Ferry employa pour justifier sa politique coloniale. Mon Dieu ! Jules Ferry, le père de l’école laïque, le saint républicain, était un affreux colonisateur raciste ! Et, inconscient, sans doute, de ses propos, il ajouta : « je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. » Ça persiste et ça signe !

Logiquement, après trente ans de lobotomie antiraciste, il se trouve des ahuris pour s’offusquer que François Hollande lui rende hommage. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir bien pris soin de séparer le « bon » Ferry, compatible avec aujourd’hui, et le « mauvais »… Ce que c’est  amusant de voir un peu la Gauche subir les effets des inepties qu’elle a semées !

Si les éructations scandalisées des professionnels de l’antiracisme sont ridicules, je m’agace aussi qu’Hollande dise que la politique coloniale de Ferry « fut une faute morale et politique ». Un tel jugement anachronique n’a strictement aucun sens : ne peut-on pas laisser le passé en paix ? François Hollande aurait été bien plus rigoureux de dire qu‘il estimait que cela avait été une faute morale et politique, chacun étant libre d’émettre les opinions qu’il veut. Mais la formulation choisie est dommageable car elle entretient cette manie d’instrumentaliser l’histoire.

Quant à ceux, à Droite, qui tentent une vaine polémique politicienne, ils sont encore plus pathétiques.

Sur le web

Jules Ferry sur Wikibéral – La face cachée de SOS Racisme sur Contrepoints (archives)

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Moi j’ai toujours deteste Ferry, et je l’ai toujours vu comme un imperialiste condescendant infrequentable. Ce mec a laisse des traces immondes dans notre histoire. Le racisme en est une. L’ecole publique est bien pire… Ferry est l’incarnation du constructivisme justifie par le mepris. C’est pas etonnant que la gauche l’adule d’habitude.

    • Il n’y a plus d’impérialisme (aujourd’hui on s’excuse même d’exister) mais le coté condescendant est toujours là : la gauche moralisatrice admet que les islamistes soient intolérants, homophobes, etc. Voir la différence de traitement entre la démocratie libérale israélienne et les pays voisins, notamment par la référence de la gauchiture progressive satisfaite, le Gardian.

      C’est considéré comme normal.

      La seule explication cohérente est que la gauche moralisatrice pense toujours que les arabes sont une race inférieure, mais elle n’a plus envie de coloniser-éduquer-civiliser, aujourd’hui elle est en plus relativiste : elle considère que les arabo-musulmans sont ignares, passéistes, incapables d’évoluer, sectaires, etc.

      Du coup, je préfère la version Ferry.

  • Les paroles de Ferry sont à remettre dans leur contexte évidemment, mais c’est tout de même une bonne leçon pour la gauche, elle qui passe sont temps à corriger les propos des uns et des autres.
    A titre personnelle, Jules Ferry fut plutôt une plaie dans l’histoire de France, l’instruction publique on a vu ce que ça a donné.

    • On a vu ce que ça a donné en effet, des gens sachant lire et écrire correctement pendant des décennies.
      Mais cela fait longtemps que l’école de Jules Ferry n’est plus et il n’est pas étonnant que ceux qui crachent sur lui fassent des fautes dans leur commentaire. Bref, les désastres scolaires de ces dernières années n’ont à rien à voir avec Jules Ferry.
      Sinon lire la notice du wikibéral (dont je suis l’auteur) sur un personnage de grande envergure ce qui ne signifie pas qu’il est à l’abri de la critique bien entendu.

  • Vu comme vous crachez ouvertement sur l’école publique, je suppose que vous avez fait toute votre scolarité dans le privé (bien sûr, sans contrat avec l’éducation nationale) et que vos enfants feront de même ?

  • Si il ne faut pas instrumentaliser le passé il ne faut tomber dans le travers inverse qui est le relativisme. Le juste et l’injuste ne dépendent pas de l’opinion de chacun ni de l’opinion publique de son temps ou de son pays. Et condamner le colonialisme c’est bien la moindre des choses, ce qui n’empêche pas de rendre hommages à des personnes colonialistes par ailleurs sans se sentir obligé de s’excuser.

    Et puis en l’occurrence « l’école de la république » et le colonialisme partage en partie un même esprit : l’état « civilisateur » et le formatage « républicain ».

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Frédéric Mas.

Assa Traoré l’a annoncé fièrement sur sa page Facebook : elle est la nouvelle ambassadrice des chaussures de luxe Louboutin.

Elle a déclaré : « Je suis profondément touchée par le précieux soutien que vous témoignez à une cause aussi importante et universelle que celle de la lutte contre les violences policières. Mon frère Adama Traoré est mort il y a cinq ans entre les mains des gendarmes, à l’âge de 24 ans, le jour de son anniversaire. »

Chère Sabrina, cher Idriss, cher Christian J... Poursuivre la lecture

Par Gérard-Michel Thermeau

Peu d’hommes politiques ont été aussi haïs et traînés dans la boue que Jules Ferry, sinon peut-être Guizot, avec lequel il a beaucoup de points communs.

Bête noire des extrémistes de droite et de gauche de son temps à savoir les socialistes, les radicaux, les boulangistes et les cléricaux, il est aujourd’hui régulièrement insulté par des « libéraux » qui le traitent volontiers de « socialiste », intéressant paradoxe, qui n’est guère à l’honneur de leur culture historique.

Certes, bien des aspect... Poursuivre la lecture

Traoré
0
Sauvegarder cet article

Par Frédéric Mas.

Finalement, la presse s’est fait l’écho de l’agression sexuelle sordide perpétrée par Adama Traoré envers son ancien codétenu, qui a été dédommagé pour cela le 12 mars dernier. Sur les réseaux sociaux, au hashtag #JusticepourAdama a succédé celui d’#Adamalevioleur. Ce changement signe la fin d’une aventure politique construite contre les « violences policières », et qui a cherché à s’inscrire dans le sillon du mouvement de protestation venu du monde anglo-américain après la mort de George Floyd.

La décision de ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles