Sarkozy : l’échec de la méthode Peltier-Buisson !

Ainsi, la stratégie d’ultra étatisme de droite que Guillaume Peltier, l’ex-FNJ, et Patrick Buisson, l’ancien directeur de Minute, aura échoué à faire gagner Nicolas Sarkozy, parce que les électeurs auront préféré l’original socialiste à sa copie de droite.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Guillaume_Peltier (CC, Airwwwolf)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sarkozy : l’échec de la méthode Peltier-Buisson !

Publié le 8 mai 2012
- A +

Ainsi, la stratégie d’ultra étatisme de droite que Guillaume Peltier, l’ex-FNJ, et Patrick Buisson, l’ancien directeur de Minute, aura échoué à faire gagner Nicolas Sarkozy, parce que les électeurs auront préféré l’original socialiste à sa copie de droite.

Un billet d’humeur du Parisien Libéral.

Guillaume Peltier

Ainsi, la stratégie d’ultra étatisme de droite que Guillaume Peltier, l’ex-FNJ, et Patrick Buisson, l’ancien directeur de Minute, aura échoué à faire gagner Nicolas Sarkozy.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que les électeurs auront préféré l’original socialiste à sa copie de droite. Comment Nicolas Sarkozy pouvait-il répondre au toujours plus d’impôts, toujours plus d’État, toujours plus de lois que François Hollande proposait alors que lui-même et son gouvernement auront créé ou relevé 51 taxes ?

Reste que les électeurs de gauche sont bien bernés, à commencer par les jeunes et les minorités. Comment peuvent-ils espérer qu’un parfait exemplaire de l’élite à la française, un homme blanc quinqua, HEC-ENA qui n’a jamais créé un seul emploi de sa vie, pourra aider le pays à le libérer de son carcan de lois qui étouffent les citoyens et plombent les entrepreneurs ?

Tout ce qu’on pouvait reprocher à Sarkozy se retrouvera chez Hollande, en pire. Certes, il sera plus malin que l’avocat de Neuilly sur les symboles, mais lui aussi fréquentera des restaurants hors de prix, lui aussi discutera avec son extrême, lui aussi ne s’habillera pas chez Tati.

Quant au plan des idées, félicitations à Hollande, élu avec les voix du Front National et du Front de Gauche, soutenu par des fans de Che Gevara et autres « humanistes ». La droite, dans sa défaite, peut être fière de ne pas avoir de sang (celui des 100 millions de morts du communisme par exemple) sur les mains, et de ne pas être associée à la fille à papa de Saint Cloud.

Reste à la droite à se remobiliser, autour des valeurs centristes, libérales, démocrates, fédéralistes, et de laisser le protectionnisme, l’antilibéralisme, la haine de l’étranger, à la gauche et à ses alliés Front Nationaux de Gauche.

Guillaume Peltier et Patrick Buisson peuvent faire leurs valises et mettre à jour leur CV. Quant aux citoyens et contribuables, tant pis pour eux ! Ils subiront à nouveau les assauts de la République Socialiste de France : toujours plus de lois, toujours moins de libertés, à moins que le 3eme tour amène à l’Assemblée Nationale une nouvelle génération d’hommes et de femmes sérieux, mus par le bon sens et par la volonté de contenir l’État.

Sur le web

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • pas très libéral tout ça !!!

  • Tout à fait d’accord avec toi Xavier !

    La ligne Peltier-Buisson n’a certes pas réussi à le faire gagner, mais elle lui a largement servi à sauver les meubles.
    N’oublions pas qu’il était annoncé largement battu il y a encore peu de temps. Qui sait, sans cette ligne de campagne, peut-être aurions-nous eu une Le Pen a 25% et Sarko en dessous.

    J’ai du mal à comprendre comment des journalistes peuvent avoir une analyse politique aussi médiocre.

  • Grand n’importe quoi, cette « analyse ».

    Pour Sarkozy, il y avait 18 % de voix à prendre à droite et 9% au centre. Il a donc bien eu raison de se décaler vers la droite.

    De plus, s’il s’était encore plus décalé vers le centre avant le premier tour, il donnait une chance à Marine Le Pen d’être au deuxième.

    Non, vraiment, vous vous aveuglez.

  • Je pense qu’il faudrait écrire « Fronts » avec s s’il est suivi de « Nationaux ».

  • « Bien que dans cette matière sensible il faille manipuler les mots avec précaution, en raison de la charge émotionnelle ou historique qu’ils portent, le type de problème auquel nous aurons à faire face se déplace de celui de l’immigration vers celui de l’invasion. (Valéry Giscard d’Estaing, Le Figaro Magazine, 21 septembre 1991) »

    Quelles que soient les atteintes portées par le socialisme contre la liberté et la propriété, elles sont dérisoires à côté de cette invasion et, pour appeler un chat un chat, de l’islamisation du cadre de vie des français – avec des impacts visuels, mais aussi pratiques, voire réglementaires.

    Que des soi-disants libéraux cautionnent cela est une aberration.
    Vous n’êtes pas libéral.
    Le libéralisme n’a jamais nié les frontières, ni prôné la libre invasion cultu(r)elle, qui sont des atteintes évidentes à la propriété.

    Le maintien du droit du sol dans notre contexte de pression démographique musulmane et de regoupement familial exponentiel est une folie pure à côté qui éclipse totalement l’illibéralisme économique du FN.

    Et non, je ne hais personne, contrairement à vous.
    Je n’en veux pas aux français musulmans, d’origine immigrée ou non, d’aller se chercher des épouses musulmanes puisque tel est leur souhait. Je ne leur en veux pas de les faire venir en France.
    J’en veux aux abrutis qui nous gouvernent de laisser se développer ce phénomène exponentiel par nature, qui entraînera évidemment une révolution des usages et des moeurs.

    Par ailleurs le FN promeut la démocratie directe, notre seul espoir pour briser nos scléroses et libéraliser la France – et accessoirement le contraire absolu du fascisme. Cela compense largement l’illibéralisme de son programme économique.

    La sortie de l’Euro me semble inéluctable et je préfère qu’elle intervienne bientôt plutôt que lorsqu’elle nous sera imposée.
    Enfin l’Europe fédérale serait un recul de la démocratie et envenimerait encore les relations entre les nations d’Europe. Je n’y vois rien de libéral.

    Un libéral doit être un esprit libre, pas un perroquet de la classe politico-médiatique.

    • Sauf que si les libéraux se sont opposés, non pas aux frontière mais aux atteintes à la liberté de circulation. Les libéraux de Manchester se sont même opposé à la loi britannique de 1905 qui rendait à nouveau obligatoire les passeports (ce qui montre bien d’où on vient) et qui était soutenu… par les syndicats ouvriers. Un exemple parmi d’autre.

      Non l’immigration n’est pas une atteinte à la propriété : le territoire français n’est pas la propriété collective des Francais, une telle position s’appelle… le socialisme.

      Sinon je ne pense pas du tout que le FN soit un parti fasciste (simplement nationaliste) mais concrètement dans le référendum à toujours fait partie du décorum fasciste. Surtout il faut bien distinguer la démocratie directe dans le cadre Suisse avec un exécutif collégial et faible, et celle qui s’exerce dans le cadre d’un pouvoir exécutif fort (et qui est une manière de marginaliser les autre pouvoirs).

  • Tiens, moi aussi pour une fois pas d’accord avec Parisien libéral.

    A mon avis, la ligne Peltier-Buisson n’a pas fait perdre Sarko, elle lui a permis de sauver les meubles. Elle se caractérise avant tout par un discours anti-immigration et identitaire fort, pas par son socialisme -présent lui aussi bien sur mais il est présent partout de toute manière-.
    A mon avis, si Sarko a perdu c’est sans doute à cause de la crise et du fait qu’il n’était simplement plus crédible par rapport à ses discours de 2007, en particulier sur leur partie « conservateur politique ».

    Son absence de réformes crédibles de l’Etat -auxquelles étaient sensibles certains libéraux dont moi- a du jouer aussi, mais de manière marginale. Les libéraux n’existent plus politiquement et ne font peur à personne.

    La seule chose que je ne comprend pas dans chez l’UMP, c’est pourquoi ne pas tenter et exiger un parallèle entre le FN et le FdG au lieu d’accepter de recevoir des leçons de morale des tartuffes d’en face.

    • « La seule chose que je ne comprend pas dans chez l’UMP, c’est pourquoi ne pas tenter et exiger un parallèle entre le FN et le FdG au lieu d’accepter de recevoir des leçons de morale des tartuffes d’en face. »

      ça s’explique à mon avis parce que la droite a cru malin d’essayer de faire monter Mélenchon en faisant son éloge (« lui au moins a de vraies convictions etc… ») pour gêner Hollande. Il est difficile ensuite d’accuser le PS de faire alliance avec lui.

  • Les français vont surtout devoir subir le retour d’un France extrêmement dévalué d’ici quelques semaines. Le problème, c’est que Flamaby n’avait nullement envisagé cette hypothèse ci…..ça promet !

  • Sarkozy et la droite ont ce qu’ils méritent. Ils ont voulu gouverner les français en se plaçant au-dessus du débat politique. Ce faisant, ils ont laissé le champ libre à la gauche dans la surenchère politique. Toutes le réformes effectués en bine ont donc été critiqués en toute liberté par l’opposition sans démenti du gouvernement. La gauche est parti à fond dans les attaques personnelles de bas étage et le président, en bon chrétien, a tendu la joue gauche.

    Quelques exemples :
    – établissement de comptes détaillés de l’Elysée au lieu du financement occulte indirect via les ministères ==> NS est accusé d’avoir augmenté les budgets de l’Elysée
    – Alignement logique des salaires président et premier ministre sur les grilles des fonctionnaires au lieu du fonctionnement par décret précédent ==> accusation permanente de s’être augmenter de 30%
    – le président ne nomme plus le conseil supérieur de la magistrature ==> les juges de gauche sortent le maximum d’affaire de la droite y compris pendant la période électorale dont l’netre-deux tours.
    – le président ne souhaite pas influer les médias ==> ceux-ci attaque en permanence le gouvernement y compris sur sa vie privée
    – achat d’un avion long courrier pour remplacer les 2 moyens courrier insuffisant piqués en permanence à l’armée ==> Sarko one
    – Transparence sur l’utilisation des avions du GLAM ==> polémique avec Fillon
    – Diminution du nombre de mort sur les routes => haine populaire du radar
    – Plus de pouvoir pour l’opposition à l’Assemblée ==> projets de lois idiots et blocages par des décrets inutiles u processus démocratique
    – Austérité mais plan de relance ==> accusation d’austérité et de déficit (sic)

    Au niveau du FN, c’est là qu’ils ont été les plus mauvais. Le FN est un problème depuis 30 ans. Attendre les résultats du premier tout est trop trad pour s’occuper de ce problème. Cela a permis à FH d’arriver en tête donc de bénéficier de l’aura du futur prince auprès des courtisans. le candidat se retrouve alors tiraillé entre les demandes contradictoires du centre et des extrêmes …

    Au niveau du débat aussi, il a été en dessous de tout. Il s’est placé dans la défensive permanente en justifiant son bilan et en refusant de voler dans les plumes de son adversaire … Décrire le flou de FH est insuffisant. Il fallait être offensif et l’attaquer sur sa carrière politique insignifiante. Venir avec un Ipad et prétendre que c’était la manière pour FH de sauver la France par exemple. Il aurait fallut attaquer en permanence avec humour et bons mots (pour se faire pardonner) comme il l’a fait avec le « petit costume ».

  • Pas étonnant que les libéraux n’aient aucune existence en France si ils sont si nuls en analyse politique.

    La ligne Buisson-Peltier n’est pas une ligne socialiste (d’ailleurs Buisson est libéral sur le plan économique)

    Et cette ligne a permis à Sarkozy de faire un score inespéré au second tour en se maintenant à niveau élevé chez les ouvriers et les classes populaires blanches.

    Bref, n’importe quoi… voici un bien meilleur article sur le sujet : http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/buisson-ne-veut-pas-porter-le-chapeau-09-05-2012-1459637_324.php

    • La seule chose que je ne comprend pas dans chez l’UMP, c’est pourquoi ne pas tenter et exiger un parallèle entre le FN et le FdG au lieu d’accepter de recevoir des leçons de morale des tartuffes d’en face. »

      à 100% d’accord !

    • 100% d’accord avec vous.

  • l’électorat de Sarkozy, c’est la petite bourgeoisie de droite ET un grand nombre d’ouvriers et de classe populaires qui l’avaient fait gagner en 2007.

    Cette classe populaire est en situation de défiance par rapport à l’Europe, la mondialisation, l’immigration massive. Tu ne feras plus jamais voter ces gens sur une ligne de droite bobo à la NKM/Dati/Jouanno.

    La ligne Buisson était la seule valable. (Et Buisson est un souverainiste libéral, pas un socialiste)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles