Un maire exclu du PS pour avoir parrainé Marine Le Pen

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un maire exclu du PS pour avoir parrainé Marine Le Pen

Publié le 22 avril 2012
- A +

Le maire de Francon, Jacques Saint Martin, a été exclu du PS pour avoir parrainé Marine Le Pen.

Par le Cri du Contribuable

Le PS refuse de « garder comme camarade » un élu ayant parrainé Marine Le Pen pour l’élection présidentielle. Le maire de Francon, Jacques Saint Martin a donc été exclu du PS. Michel-François Gardes, secrétaire de la section locale du PS explique cette décision par « un soutien incompatible à l’appartenance au PS ».

Louis Aliot, vice président du FN, a déclaré vouloir saisir le Conseil constitutionnel pour dénoncer cette exclusion « discriminatoire, antidémocratique et antirépublicaine ».

Sur le web

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Quelle belle preuve d’anti-démocratie encore.

  • Si un parti au pouvoir peut exercer une telle pression contre la candidature d’un aspirant au pouvoir, en quoi sommes-nous en démocratie ?

  • Il faudrait aussi exclure Manuel Valls, l’imposteur, l’homme de droite voire d’extrême droite qui n’a rien à faire à gauche !
    Il est vrai que le PS n’est plus depuis longtemps un parti de gauche, on en a la preuve tous les jours !

    Et il n’a rien d’un parti démocratique non plus !
    J’en veux pour preuve ses combines odieuses pour faire disparaître le front de gauche
    PS-UMP-FN : anti peuples !!!

  • Saletés de socialistes !!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Indépendamment des idées qu’ils défendent et des conditions évidentes d’âge et de droits civiques, les candidats à l’élection présidentielle française sont soumis à trois strates de réglementations pour mener à bien leur candidature : obtenir 500 parrainages auprès d’environ 42 000 élus (maires essentiellement) pour pouvoir se présenter, puis respecter les règles de financement de leur campagne et enfin obtenir un score final qui leur permettra d’accéder à un remboursement public plus ou moins important des frais engagés.

Interrogé jeu... Poursuivre la lecture

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

L’IFOP vient de publier un sondage sur l’intention de vote de la jeunesse française pour les présidentielles 2022. Cette enquête a été effectuée sur les 18-30 ans. Force est de constater qu’elle ne vote pas comme le reste de la population.

Une jeunesse abstentionniste

Selon le sondage, 58 % des jeunes s’abstiendront de voter. Cette tendance est particulièrement élevée chez les personnes ayant une sensibilité politique proche de la France insoumise (62 % veulent s’abstenir). Ce phénomène est encore plus imp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles