Eva Joly : la folie des emplois verts

Eva Joly vante les mérites d'une sorte de multiplicateur vert : les emplois verts créés amèneront de la croissance pour tous. Vraiment ?
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
emploiVerts

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Eva Joly : la folie des emplois verts

Publié le 8 mars 2012
- A +

Eva Joly vante les mérites d’une sorte de multiplicateur vert : les emplois verts créés amèneront de la croissance pour tous. Confiance aveugle : l’activité écologique supprime partout des milliers d’emplois.

Un article de l’aleps.

Madame Joly n’a pas beaucoup d’électeurs, mais elle a beaucoup d’idées. Vertes. Elle a un grand programme de développement des activités vertes : densifier les transports publics, créer plus de services publics locaux, subventionner de grands pour les énergies de substitution. Tout cela appelle un financement lourd. Une partie sera naturellement fournie par la surtaxation des riches. L’autre partie proviendra d’une sorte de multiplicateur vert : les emplois verts créés amèneront de la croissance pour tous.

Dans un article publié par l’IREF (www.irefeurope.org), Jean-Philippe Delsol donne quelques précisions sur ce mirage vert :

En janvier l’un des leaders mondiaux dans les énergies renouvelables, le danois Vestas a annoncé la suppression de 2300 postes dans le monde (10% de ses effectifs), après en avoir déjà supprimé 1900 en avril 2009 et 3000 en octobre 2010. En quasi faillite, le fabricant allemand de cellules pour l’énergie solaire va céder plus de 95% de ses actions à ses créanciers. Solon, un autre acteur allemand, a déjà déposé le bilan en décembre dernier en laissant 800 salariés au chômage. Le fournisseur norvégien de systèmes photovoltaïques REC a perdu l’an dernier 1,3 milliards d’euros. En France, après le redressement judiciaire de Photowatt, c’est Vergnet, seul fabriquant français d’éoliennes, qui s’est déclaré en grande difficulté et les PME du secteur photovoltaïque sont dans la tourmente avec la liquidation judiciaire de Inovasol et les licenciements successifs de Facilasol et de tant d’autres entreprises leurrées un temps par ses incitations fiscales : la filière a perdu près de 7000 emplois en 2011.

Si de plus on tient compte de ce que l’écologie politique coûte en impôts et en réglementations, on en arrive au calcul (fait par Gabriel Calzada) qu’un emploi vert créé (ce qui se voit) détruit trois emplois ailleurs (ce qui ne se voit pas).

—-
Sur le web

—-

4 emplois détruits par emploi vert « créé ».

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Allez les verts ! Comment ? Je m’a trompé ? On est pas à Geoffroy-Guichard ?

    • commentaire aussi drole que l’analyse de jean philippe delsol; comment peut on sortir autant d’absurditées en si peu de mot

  • On ne peut pas raisonablement penser qu’une nouvelle « révolution  » économique et industrielle se fait à coups de subventions.
    Les tares économiques se transforment en avantage mirobolants.

    A pleurer.

  • et quelles sont vos solutions ?

    par ailleurs, les emplois qu’Eva Joly veut créer ne seront pas tous verts, il y aura aussi énormément d’embauche dans le secteur du service à la personne.

    Je trouve navrant d’avoir une vision sur le court-terme… car nos énergies fossiles, on va bien devoir s’en passer non ?

    donc sur le long-terme, il nous faudra énormément d’emplois vert …
    En conséquence, trouvez le moyen de rendre ça rentable ! ça sera plus productif.

    • « il y aura aussi énormément d’embauche dans le secteur du service à la personne. »
      Qui a besoin du service à la personne ? Y a t-il un marché avec des clients qui ont du fric pour payer ? Si oui, pourquoi ce marché n’existe t-il pas aujourd’hui ? Vous voulez dire que ces emplois seront subventionnés par le gouvernement vert ? Avec quel argent ?

      « car nos énergies fossiles, on va bien devoir s’en passer non ? »
      C’est qui on ? Vous et moi, nos enfants et nos petits enfants utiliseront encore les énergies fossiles. Renseignez-vous avant de dire n’importe quoi. Il y a du charbon et du gaz pour encore plusieurs siècles et on découvre toujours plus de pétrole.

      « donc sur le long-terme, il nous faudra énormément d’emplois vert … »
      C’est combien énormément d’emplois verts avec un s ?
      S’il faut 1 personne pour produire une certaine quantité d’énergie fossile ou nucléaire, 1 seule personne devrait être nécessaire pour produire la même quantité d’énergie verte. Si, en revanche, il faut deux ou quatre fois plus de monde pour produire la même quantité d’énergie verte, alors cela veut dire qu’elle coutera deux ou quatre fois plus chère.
      Et bien cela qu’essaient de nous vendre les pastèques !

      • Permettez moi de répondre à votre commentaire que je trouve mal argumenté et vide de sens.

        « Qui a besoin du service à la personne ? »
        Les personnes âgées par exemple qui seront de plus en plus nombreuses, les parents qui veulent travailler et faire garder leurs enfants ( et qui ne trouvent pas de place en crèche ), et bien d’autres,…

        « C’est qui on ? Vous et moi, nos enfants et nos petits enfants utiliseront encore des énergies fossiles ? »

        Cette phrase, je crois bien que c’est la plus belle de votre intervention ! Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte de ce que vous dite ?

        Premièrement, je pense que vos chiffres sont faux, compte tenu de la croissance exponentielle de la demande en pétrole (notamment à cause des pays émergents), les réserves s’épuiseront bien plus vite que vous ne le pensez.

        Secondement, même si l’on admettait que l’on puisse trouver de nouvelles réserves d’hydrocarbures (c’est du conditionnel) , avez-vous entendu parler des notions d’écologie et de réchauffement climatique ? C’est une question de « santé » de la planète pour simplifier. Les glaciers fondent, les eaux montent, l’air devient de plus en plus pollué,… Les conséquence sont désastreuses. C’est pour le bien de vos petits-enfant ( mais qu’apparemment vous méprisez) mais aussi pour le votre.

        Enfin, je ne sais pas si vous faite le plein souvent, mais le prix du pétrole explose. Trouver des alternatives devient donc vital. En développant ces alternatives (plastique à base de maïs, sources d’énergie renouvelables,…), en les démocratisant, vous réduisez leurs coûts.

        Là où l’emploi vert apporte des solution au manque d’emploi, c’est qu’il porte sur des technologies nouvelles et/ou difficiles à maîtriser (panneau solaires, isolation, éolien,….) . Si vous y parvenez, et que vous démontrer leur utilité et les économies qu’elle permettent de réaliser, les clients des technologies classiques se tourneront vers vous, abandonnant les technologies qu’ils utilisaient auparavant, devenues trop coûteuses et voués à disparaître.

        Concernant votre dernière remarque, je viens plus ou moins d’y répondre. C’est en développant ces technologiques que l’on diminue les coûts et que l’on accroît la demande, faisant ainsi marcher l’économie et créant des emplois.

        L’écologie, le développement durable est donc la SEULE solution à long terme. Eva Joly a peut être moins d’assurance en politique, elle fait parfois des gaffes, n’a peut être pas tout une armée de communicants derrière elle, mais c’est je pense la seule à proposer une vraie alternative viable aux autres projets et qui plus est c’est l’une des seules à ne pas être issu de la « société civile » pourrait-on dire. J’entend par là qu’elle a débuté sans rien et n’est pas passé par l’Ena ou autres fabriques de politiciens. On ne peut pas lui reprocher d’avoir un projet ambitieux et je pense que pour notre avenir, mais aussi pour notre propre qualité de vie, il faut la soutenir.

        • « …Secondement, même si l’on admettait que l’on puisse trouver de nouvelles réserves d’hydrocarbures (c’est du conditionnel) , avez-vous entendu parler des notions d’écologie et de réchauffement climatique ? C’est une question de « santé » de la planète pour simplifier. Les glaciers fondent, les eaux montent, l’air devient de plus en plus pollué,… Les conséquence sont désastreuses. C’est pour le bien de vos petits-enfant ( mais qu’apparemment vous méprisez) mais aussi pour le votre…. »

          A mon tour : oui, ne vous inquiétez pas, à moins d’être sourds et aveugles, il nous est impossible d’échapper au matraquage médiatico-politique réchauffiste.

          Mais, dites-moi, à mon tour de vous poser une question : avez-vous entendu parler des thèses scientifiques climato-sceptiques ? Si oui, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer d’un ton péremptoire que l’utilisation des énergies fossiles est responsable (selon vos affirmations) d’un quelconque réchauffement climatique, etc…

          Ainsi, vous et ceux du camp que vous défendez détenez LA VERITE, alors que les scientifiques sceptiques sur cette théorie ont tort ?

          Malheureusement pour vous, il se trouve qu’actuellement, les thèses de la cause d’un pseudo-réchauffement climatique, à l’origine de mouvements politiques, taxes, etc… sont de plus en plus remises en cause par la plupart des scientifiques (les vrais, hein, pas vous) spécialistes des questions de climat.

          Alors, de grâce, évitez d’affirmer des âneries et apprenez à utiliser le conditionnel, cela vous permettra tout du moins d’éviter de passer pour un rigolo.

        • « avez-vous entendu parler des notions d’écologie et de réchauffement climatique ? »

          Franchement, sur Contrepoints, jamais. On ne parle jamais de ça. Et on n’a aucune interview de chercheurs dans le domaine qui ont un tout petit peu plus d’idée de ce qu’ils racontent que ce que vous semblez imaginer.

          L’écologie n’est pas la solution. C’est plutôt (en France tout au moins) une bonne partie du problème.

        • Vous êtes un clown, vous ne répondez pas à la question de l’argent pour payer les services. Tout le monde à besoin de services, mais peu ont l’argent pour les payer.
          Moi, je pense que mes chiffres sont bons… et j’entends parler de pénurie depuis 40 ans, il n’y a rien de nouveau sous les cocotiers.
          Les énergies dont vous parlez se cassent la gueule dans tous les pays où elles ont été largement subventionnées par l’argent public et donc par les contribuables… C’est juste que vous ne vous en rendez pas compte parce que vous êtes mal informé.
          Eva Joly va faire 3% si elle maintient sa candidature. Et c’est très bien comme ça. C’est dire sa cré-débilité…
          Vous m’accusez de mépriser mes petites enfants qui n’existent pas, alors que vous méprisez les gens vivants aujourd’hui et surtout vous méprisez l’intelligence.

  • « Facilasol » : bien trouvé comme nom pour des joueurs de pipeau!

  • Le chiffre d’affaire de l’éolien dans le monde est en constante augmentation. Vous prenez un très mauvais exemple.

  • Le mirage vert adopté par le Conseil …

    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:52011DC0112:FR:NOT

    En vue de limiter à 2 °C le réchauffement de la planète lié au changement climatique, le Conseil européen a confirmé de nouveau en février 2011 l’objectif de l’UE de réduire ses émissions de gaz à effet de serre à raison de 80 à 95 % d’ici 2050 par rapport au niveau de 1990, dans le cadre des réductions nécessaires préconisées par le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat pour les pays industrialisés dans leur ensemble[3]. Cela correspond à la position adoptée par les dirigeants mondiaux dans les accords de Copenhague et de Cancún. Ces accords prévoient l’engagement d’élaborer des stratégies de développement à faible intensité de carbone sur le long terme. Certains États membres ont déjà pris des mesures en ce sens, ou sont en train de le faire, en se fixant des objectifs de réduction des émissions pour 2050.

  • subventionner de grands -> ???

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une nouvelle réglementation interdisant les emballages en plastique des fruits et légumes est entrée en vigueur au 1er janvier 2022. Relater sa genèse est plus intéressant et instructif que gloser sur les désagréments et catastrophes à venir. Ce fut priorité à la bien-pensance et la démagogie au détriment de l'efficacité économique et sociale.

Le 1er janvier 2022 est entré en application le Décret n° 2021-1318 du 8 octobre 2021 relatif à l'obligation de présentation à la vente des fruits et légumes frais non transformés sans conditionn... Poursuivre la lecture

À la première vision, la grosse production de Netflix et son lot de stars séduisent. Il y a ce mélange de film catastrophe et de critique sociale distanciée qui en font un divertissement réussi. La métaphore climatique est un sous-texte intéressant mais laisse un arrière-goût d'à-peu-près. C'est à la réflexion que l'on perçoit le hic.

Que raconte Don't look up

En effet, le problème réside dans la dynamique du film, évidente pourtant, mais dont l'évidence même révèle notre faiblesse à la penser. Car de quoi s'agit-il ? D'un couple de sc... Poursuivre la lecture

Avec les illuminations de fêtes, le sujet de la pollution lumineuse redevient le marronnier en vogue des medias.

Longtemps sous-estimé, ce phénomène est désormais un chantier incontournable pour les collectivités, assène La Tribune. La pollution lumineuse est néfaste pour les êtres vivants, alerte France Bleu. Elle modifie l’expression génique chez les têtards de crapaud commun, s’alarme l’inee.cnrs. Libération, au travers de son CheckNews (dont la réputation d’imprécision et de légèreté n’est plus à faire) déplore que toutes les nuisa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles