2012, les jeux olympiques de l’augmentation de taxes

Aux jeux olympiques de la création d’impôts, tout le monde se critique mais vise le même objectif : matraquer le plus possible les français.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 777 JO Impôts

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

2012, les jeux olympiques de l’augmentation de taxes

Publié le 23 février 2012
- A +

Aux jeux olympiques de la création d’impôts, tout le monde se critique mais vise le même objectif : matraquer le plus possible les français.

Par le Parisien libéral.

Ils sont drôles les socialistes. Ils dénoncent les hausses d’impôts du gouvernement actuel.

En même temps, ils ne font que répéter le discours du Cri du Contribuable, de Contrepoints, d’Alternative Libérale, du Parti Libéral Démocrate, de quelques centristes (Modem, Nouveau Centre) bref, des libéraux.

Et puis surtout, ils oublient, les socialistes, de dire qu’ils sont d’accord à 100% avec ces hausses d’impôts !

Le titre est clair « les hausses d’impôts sont inévitables » pour Hollande, qui dans son projet, ne prévoit pas de baisses.

L’UMPS dans toute sa splendeur.


Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Plus de 200 millionnaires viennent d'adresser une lettre aux participants, à Davos, du World Economic Forum, une fondation de droit privé, qui se tient cette année du 16 au 20 janvier, sous la protection de 5000 militaires, aux frais des citoyens suisses et sans leur consentement.

Les signataires, majoritairement des Américains, y demandent d'être davantage taxés, eux les extrêmement riches, et de le faire illico presto. Pourquoi ? Parce que c'est équitable économiquement et que les extrêmes sont « insoutenables, souvent dangereux et r... Poursuivre la lecture

ENA, école de fonctionnaires
4
Sauvegarder cet article

Clémenceau disait :

« La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts ».

En effet plus il y a de fonctionnaires, plus il y a d’impôts. Diminuer le nombre des fonctionnaires est un moyen efficace pour diminuer les impôts.

Mais ce n’est pas facile. Car les fonctionnaires savent défendre leurs avantages : emploi à vie, études supérieures gratuites (et même rémunérées), avancement à l’ancienneté, temps de travail réduit, retraites avancées et plus élevées (75 % de la moyenn... Poursuivre la lecture

Contrepoints a pu s'entretenir avec Benoît Perrin, le nouveau directeur de l'association Contribuables Associés, la principale organisation de défense des contribuables de France. C'est l’occasion d'aborder les problèmes liés au poids de l'État français.

 

Contrepoints : Pouvez-vous vous présenter et nous décrire votre parcours professionnel ?

Benoît Perrin : Originaire de Bordeaux, j’ai 42 ans et suis diplômé en dro... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles