Mélenchon : « À bas le travail du dimanche ! »

Mélenchon contre le travail du dimanche

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 749 Mélenchon

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mélenchon : « À bas le travail du dimanche ! »

Publié le 16 février 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Mélenchon contre le travail du dimanche. Saint Mélenchon, priez pour nous. Tout le monde semble avoir oublié que le dimanche sans travail, la pause dominicale, c’était avant tout pour respecter le repos religieux…

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Bien orthographier son nom serait la moindre des bienséances mais ce mot doit vous paraître totalitaire, chers amis libéraux.

  • Rassurez-moi il est encore au collège le dessinateur là… Graphiquement ça tiens la route mais alors au niveau de l’humour c’est vraiment à chier. On dirait une parodie d’humoriste dépassé qui est resté bloqué sur l’humour du bébête show. En tout cas j’espère…

    • à noter que ceux qui sont pour le travail le dimanche ne voudront jamais travailler le dimanche ,c’est juste bon pour les autres !!
      pour ces individus ,il est juste normal de pouvoir aller faire leur balade dans les magasin (un exemple ) et qu une caissiere bosse au smic samedi et dimanche sans vie familliale et sans choix ,bon chez moi on appelle ça de l’esclavage moderne !!!!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
nupes
0
Sauvegarder cet article

Le régime est-il enfin en voie de reparlementarisation ? Avec une Assemblée élue au scrutin majoritaire mais qui donne l’image d’une élection à la proportionnelle, l’absence de majorité absolue du parti présidentiel a sonné comme un coup de tonnerre. Le Rassemblement national sort en position de force en parvenant à faire entrer un nombre de députés inimaginable pour une élection au scrutin majoritaire. Pourtant, c’est désormais vers Les Républicains que tous les regards se tournent. Après 10 ans dans l’opposition, la droite républicaine se r... Poursuivre la lecture

Info du 22 juin 20 h 08 : Emmanuel Macron écarte pour l’instant l’idée d’un gouvernement d’union nationale, pense trouver une « majorité plus large » pour gouverner et s’accroche à un échange positif entre l’exécutif et le législatif pour avancer au service des Français. Hormis l’immense progrès d’avoir bouclé l’affaire en moins de huit minutes, une allocution type soir d’élection qui n’apporte pas grand-chose. 

Emmanuel Macron devrait être content. Le « en même temps » qui a fondé son accession initiale au pouvoir, ce mode d’action qu... Poursuivre la lecture

La première leçon de ces législatives françaises est l’échec patent, cuisant et retentissant de Jean-Luc Mélenchon. Tout de hargne et de fulgurances haineuses, cet étrange apparatchik ajoute un nouvel échec à sa riche collection chamarrée. La gauche façon Mélenchon obtient 24 % des sièges à l’Assemblée nationale, soit l’un de ses pires scores historiques. Le nombre de sièges guignés par l’improbable attelage mélenchonien est risible en comparaison cette majorité absolue dont il professait l’ambition.

Deuxième leçon, l’échec de la press... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles