Création de SOS Voies de fait face à la grève en Belgique

Création d’une association pour lutter contre les violences faites aux travailleurs désirant travailler lors des mouvements de grève

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Création de SOS Voies de fait face à la grève en Belgique

Publié le 30 janvier 2012
- A +

Un article de SOS Voies de fait.

Les syndicats belges organisent une grève générale le lundi 30 janvier 2012. S’agissant d’une grève politique visant à substituer aux mesures votées par le Parlement les mesures préconisées par les syndicats, la légalité de ce mouvement est douteuse.

De plus, l’habitude s’est installée, depuis quelques années, d’accepter que soient commises, à l’occasion de ces grèves, de multiples voies de fait et autres violations de la loi pénale (destruction de biens, piquets de grève bloquant les travailleurs désireux de travailler, notamment dans les zonings industriels, barrages filtrants sur les routes, coups et blessures volontaires, etc.)

Aucun texte de loi, belge ou international, ne consacre la légalité de telles violations des libertés publiques. Face à des organisations syndicales d’autant plus puissantes qu’elles n’ont pas de comptes à rendre aux pouvoirs publics, les personnes victimes de voies de fait se sentent démunies. C’est à ces victimes de la violence syndicale que nous nous adressons.

« SOS Voies de fait » s’engage à apporter une assistance logistique et juridique à toute personne victime de violence syndicale le 30 janvier 2012 et qui lui en fera la demande.

Dès à présent,

— nous invitons le gouvernement et les forces de l’ordre à faire respecter les libertés publiques élémentaires, y compris face aux piquets bloquants et barrages filtrants ;

— nous invitons les victimes de violence syndicale à se ménager des moyens de preuve (photos, enregistrement smartphone, etc.) pour appuyer le dépôt d’une plainte au pénal.

Les victimes de violence syndicale voudront bien contacter « SOS Voies de fait » par email : sosvoiesdefait@gmail.com.

Un site Internet et un groupe Facebook seront ouverts lundi 30 janvier pour mettre en ligne les témoignages les plus significatifs.

« SOS Voies de fait » est une initiative de la société civile. « SOS Voies de fait » est constituée d’avocats, d’entrepreneurs et d’intellectuels. Son porte-parole est le philosophe Drieu Godefridi.

Contact : sosvoiesdefait@gmail.com.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
3
Sauvegarder cet article

 

Définition

À regarder de près l'histoire tumultueuse de la grève depuis au moins une centaine d'années, il est difficile d'en donner une définition – dont acte.

La Place de Grève à Paris, autrefois un lieu d'offre d'emplois de chargement et de déchargement, a donné aujourd'hui son nom à un véritable fléau.

 

Fondement légal de la grève

Ensuite, il y en a eu beaucoup d'autres, comme celles qui réglementent les services publics qui ont le droit de grève depuis 1950. Dans son arrêt Dehaene du 7 juillet de cette... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

On reparle d’un éventuel rattachement de la partie francophone de la Belgique à la France. Ce débat est un serpent de mer qui réapparaît périodiquement[1. Tribune de Jules Gheude, écrivain belge et militant wallon prônant le rattachisme, le 7 mai 2022 dans Le Monde : « Et si, en 2024, la Wallonie devenait française ? »] parce qu’il a une certaine logique, mais les conditions de ce rattachement sont-elles vraiment réunies ?

La Belgique est profondément divisée, linguistiquement et politiquement et chaque Belge a sa vision passionnée du ... Poursuivre la lecture

Depuis cinquante ans, les Flamands achètent aux Wallons des compétences car ils rêvent d’embrasser un avenir national, quand les Wallons sont incapables de boucler leur budget. C’est l’histoire du fédéralisme belge.

 

L'omniprésence de la gauche en Wallonie

Le socialisme clientéliste wallon a si bien éduqué les consciences que les Wallons se tournent en masse vers des socialistes révolutionnaires, emmenés par un parti qui revendique l’héritage marxiste « dans son intégralité », Pol-Pot, Mao, Staline.

Trois partis dom... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles