Bayrou s’énerve et résiste

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 624

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bayrou s’énerve et résiste

Publié le 20 janvier 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec :

Che Bayrou appelle à la Résistance : l’Histoire ne repasse pas les plats, De Gaulle, c’est trop tard. Bayrou à cheval chargeant le vilain capitalisme!

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Denis Dupuy.

J’ai analysé maladroitement la situation en Guadeloupe dans un article récent publié par notre précieux Contrepoints et un commentateur m’a justement reproché ma légèreté. Je passais en revue les inepties gouvernementales, en réaction à une épidémie guère menaçante passé mars 2020.

Je faisais référence à l’opposition métropole/outre-mer et aux pressions syndicales locales sans plus m’attarder. Je voyais la combinaison des deux maux, politique de santé aberrante et particularismes insulaires. Je minimisais les op... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

par h16

Surprise : Bayrou est toujours en vie. Mieux, même : il émarge toujours joyeusement aux frais du contribuable, à l'un de ces postes douillets que les Fromages Républicains Français offrent à foison aux fidèles du pouvoir. Et comme Commissaire Au Plan, le voilà qui s'exprime sur le peuple, la démographie et les retraites.

Et s'il y a bien une chose qu'on peut déduire de ses saillies, c'est que lorsque l'extrême-centre cogne, il cogne extrêmement fort : dans une note transmise à l’Agence France-Presse (AFP), celui qu'on pe... Poursuivre la lecture

Par Jean-Philippe Feldman.

Au-delà de la polémique, volontaire ou involontaire, les déclarations du Haut commissaire au Plan et les réactions qu’elles ont suscitées sont très révélatrices à bien des égards.

François Bayrou a fait le buzz en prononçant le 7 février la petite phrase du week-end. De son intervention, il a été retenu que « 4000 euros par mois, on est de la classe moyenne ». Mais on en a oublié le contexte dans lequel cette phrase est survenue, et finalement le plus important.

? Est-on ri... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles