Quand Nicolas Sarkozy se répète (et s’autocritique)

Même discours à 5 ans d’écart. Qui était le président entre temps?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints319

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand Nicolas Sarkozy se répète (et s’autocritique)

Publié le 19 novembre 2011
- A +

Qui pourrait encore faire confiance aux promesses de Nicolas Sarkozy de réduire la dépense publique ou la dette française, alors que ses discours montrent que son action a été inutile voire néfaste?

Un article du Cri du Contribuable.

Le Salon Beige a comparé deux déclarations de Nicolas Sarkozy sur les fraudes sociales.

La première : « Je veux être le Président qui n’aura aucune indulgence envers les fraudeurs. Je veux être le Président qui mettra tout en œuvre pour combattre la fraude et punir les fraudeurs quels qu’ils soient. »

C’est un discours du candidat Sarkozy le 3 avril 2007. La seconde, qui date du 15 novembre 2011 :

« Je vous le dis, nous devons être sans indulgence contre les fraudeurs et contre les tricheurs. Il ne s’agit pas dans mon esprit de désigner des boucs émissaires, de monter les uns contre les autres, cela n’aurait aucun sens. Il s’agit de préserver un acquis social. Si la fraude prospère, nous ne pourrons pas garder notre modèle social. Ceux qui refusent de lutter contre la fraude sont ceux qui préparent la désagrégation de notre modèle social. »

La similitude des déclarations a interpellé Le Salon Beige qui s’interroge : « Quelqu’un peut-il nous dire ce qui s’est passé entre le 3 avril 2007 et le 15 novembre 2011 ? »


Sur le web

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • les nombreux cerveaux de sarkozy seraient ils bloqués par la rouille ? quand il parle aux français , c’est pour leur mentir ; bientôt 5 ans qu’il nous rabache les mêmes choses ; il faut le mettre à la casse ; il n’y a rien à récupérer chez cet individu ;

  • Méfiance : les alarmes libérales doivent sonner et les clignotants virer au rouge vif !

    On note en effet un glissement rhétorique loin d’être innocent dans les propos de la toupie élyséenne. De « fraudeurs » en 2007, on est passé à « traîtres » en 2011. Les références répétées au CNR portent également la marque de fabrique des socialo-communistes français…

    L’escalade dans la violence verbale n’est pas sans rappeler le « social-traître » de sinistre mémoire… Sarko, Léline, même combat ?

  • Le bateleur a un un projet tout en finesse : pas certain d’ailleurs qu’il fasse ce qu’il avait annoncé, à savoir déclarer sa re-candidature en janvier/ février, mais au contraire tarder, tarder et se déclarer au dernier moment, par exemple un mois avant le scrutin. D’ici là, s’agiter extrêmement, aller montrer partout son bronzage, sillonnant le territoire en tous sens sur le thème implicite « Pendant cinq ans j’ai enfoncé la France, mais alors là, vous allez voir ou vous n’avez encore rien vu, si vous me reconduisez, je vous élèverai au ciel, tout en vous protégeant de tous les vents, là vous pouvez me croire ! »
    France, Français, vous ferez -vous duper deux fois ? Ne vous trahissez pas vous-mêmes ! Ecoutez donc François Bayrou, sur le site du Modem. Pour échapper aussi bien à la peste qu’au choléra.

    • t’as pas compris: »il » a changé, »il » est un homme nouveau. »il » va nous permettre d’echapper au gouvernement socialiste qui dirige la france depuis 20 ans.et effectivement je préfère ecouter bayrou

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Imaginez un candidat d’extrême gauche expliquer qu’il a très envie d’emm… les 700 000 millionnaires hexagonaux. Admettons que l’exemple est mal choisi tant celui-ci risquerait d'être élu lorsqu’on se souvient de l’effet d’un « mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance » sur l’opinion française.

Prenons un exemple plus parlant : imaginez une France alternative dans laquelle un candidat d’extrême droite déclarerait qu’il a très envie de faire la même chose aux 6 millions de musulmans de ce pays. Quel tollé profondément légit... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles