Serrez-vous la ceinture!

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Le Honzec Serrez-vous la ceinture

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Serrez-vous la ceinture!

Publié le 14 novembre 2011
- A +

Le député UMP Luca avait proposé de réduire de 10% les indemnités des parlementaires. Eh bien , surprise, ils ont tous dit non!

 

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Ce qui me surprend, c’est que vous soyez surpris!
    Quand on touche à leurs privilèges, il y a une remarquable entente entre députés, de gauche comme de droite..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Laurent Sailly.

L’opposition à l’Assemblée nationale et au Sénat s’est associée pour boycotter le vote sur les mesures sanitaires annoncées mercredi 31 mars par Emmanuel Macron. Les élus ont dénoncé un déni de démocratie.

Au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron, Jean Castex s’est exprimé devant l’Assemblée nationale puis devant le Sénat pour détailler les mesures sanitaires afin de lutter contre la troisième vague de Covid-19. Les débats ont été suivis d’un vote que les oppositions ont décidé de boycotter dénonçant toute... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Avez-vous déjà eu l’occasion de lire en quoi consiste exactement le régime de l’État d’urgence sanitaire sous lequel nous vivons de façon complète ou transitoire depuis le mois de mars dernier du fait de la pandémie de Covid-19 ? Je vous invite à le faire sans tarder car du point de vue de la restriction des libertés civiles, c’est véritablement énorme :

« La déclaration de l’État d’urgence sanitaire autorise le Premier ministre à prendre par décret :

• des mesures limitant la liberté d’aller et ven... Poursuivre la lecture

Par Erwan Le Noan. Un article de Trop Libre

Les premières pistes de la réforme constitutionnelle voulue par le président de la République ont été révélées par L'Opinion le 12 avril 2018. Leur résultat est simple : « Le Parlement va être bridé ». En réduisant la concurrence entre les institutions, le projet organise une concentration croissante du pouvoir entre les mains de l’exécutif.

Sur le papier, le gouvernement rationalise le travail des assemblées au nom de l’efficacité : les petits grains de sable qui émaillent la procédur... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles