L’Allemagne refuserait de mettre ses réserves d’or comme garantie du FESF

Lingot d'or (Crédits Bullion Vault, licence Creative Commons)

Angela Merkel refuse que le fonds de sauvetage de la zone euro ait les réserves d’or de l’Etat allemand comme garantie

L’Allemagne aurait rejeté les demandes de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis de mettre les réserves d’or de l’Etat allemand en garantie pour le Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Par Alex Korbel depuis Bruxelles, Belgique.

L’Allemagne aurait rejeté les demandes de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis de mettre les réserves d’or de l’Etat allemand en garantie pour le Fonds européen de stabilité financière (FESF).

« Les réserves d’or allemandes doivent rester hors de tout ceci », a dit Philip Roessler, le ministre de l’Economie allemand  lors d’un passage sur la radio ARD le lundi 7 novembre au matin.

Des journaux allemands avaient rapporté un jour avant que Paris, Londres et Washington avaient poussé la chancelière allemande Angela Merkel lors du sommet du G20 à Cannes à augmenter indirectement la contribution de l’Allemagne au fonds de sauvetage de la zone euro en y mettant comme garantie les réserves d’or de l’Etat d’outre-Rhin.

Mais la question est susceptible d’être à nouveau abordée. Les ministres des Finances de la zone euro en réunion à Bruxelles le lundi 7 novembre tentent de trouver des moyens alternatifs pour faire passer le FESF de son niveau actuel de 440 milliards à 1 000 milliards d’euros.

Achat d’or sur Goldbroker en partenariat avec Contrepoints.