Échec commercial de l’auto électrique

Les gens peuvent soutenir la folie verte dans son principe, mais ils ne sont pas prêts à payer pour elle

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Échec commercial de l’auto électrique

Publié le 27 octobre 2011
- A +

Les gens peuvent soutenir la folie verte dans son principe, mais ils ne sont pas prêts à payer pour elle.

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume-Uni

Produisez et distribuez une voiture à trois fois le prix normal, avec l’accélération d’un écureuil unijambiste et l’autonomie d’une limace en état d’ébriété, et qu’obtenez-vous en retour ?

Eh bien, malgré l’offre gouvernementale de £5,000 [1] de notre propre argent à chaque idiot qui est disposé à en acheter une (en excluant les entreprises qui utilisent l’argent des autres), vous finissez par vendre 308 modèles tout juste, durant le troisième trimestre de l’année. Seuls 465 véhicules ont été enregistrés sur le premier trimestre, et le nombre a chuté de plus de moitié, à 215, pour le deuxième.

Dès le départ, il était entendu que près des trois quarts seraient achetés par des entreprises, et si ce chiffre tient, cela veut dire que moins de 250 particuliers ont en fait été assez stupides pour se débarrasser ainsi de leur argent.

La vraie stupidité, dès lors, vient du côté des Cleggerons [2] qui ont alloué £400 millions [3] pour ce projet fou, couvrant non seulement les subsides pour les voitures, mais également un réseau de point de recharge.

Avec une flotte nationale de 28 millions de véhicules, cela risque de prendre un peu de temps pour la remplacer en véhicules électriques… à cette vitesse, plus de 20 000 ans – en supposant qu’aucun ne soient mis à la casse dans l’intervalle.

Cela n’a pas stoppé Boris le Bouffon [4] de prévoir la dépense de £60 million [5] de l’argent des londoniens sur un réseau d’au moins 1300 points de recharges publics à travers Londres pour 2013. Cet homme espère sérieusement que Londres disposera de 100.000 véhicules électriques « aussi vite que possible », ce qui reste extrêmement optimiste, même à l’horizon d’un siècle.

Tout n’est pas qu’une question d’argent. Seuls 85 véhicules électriques ont été achetés en Belgique dans la première partie de 2011, malgré la mise à disposition d’une aide de 10.907€. Sur la même période, seuls 850 véhicules électriques ont trouvé preneurs en Norvège, alors que les acheteurs dédaignaient une prime importante de 17.524€. Et à peine 238 voitures ont été achetées au Danemark là où le gouvernement tente d’appâter les acheteurs avec une somme incroyable de 20.588€ en bourses et primes.

Tout cela fait apparaître de manière trop évidente les vraies limites à l’engagement envers le programme vert, quand les gens doivent sortir leur propre argent. Vous pouvez alors voir pourquoi les Verts sont si fervents défenseurs de la contrainte. Les gens peuvent soutenir la folie dans son principe, mais ils ne sont pas prêts à payer pour elle.

—-
Sur le web
Traduction : WB pour Contrepoints.

Notes de traduction :
[note][1] 5740€ environ à la date de traduction.

[2] Ceux qui suivent Nick Clegg, Vice Premier Ministre du Royaume Uni.

[3] 460 millions d’€ environ.

[4] Boris Johnson, maire de Londres. Surnommé ainsi pour sa personnalité excentrique et sa propension à faire des gaffes.

[5] 69 millions d’€ environ.[/note]

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Suis d’accord avec les écolos : qu’on impose lourdement les irresponsables qui font appel à EDF pour leur électricité, et qu’on encourage à coup (coût ?) d’allocations et de médailles diverses celles et ceux qui pédalent et font tourner une dynamo créatrice d’électricité propre ! Remplaçons les centrales nucléaires par des nuées d’escla, heu, je veux dire de joyeux et volontaires immig, je veux dire compatriotes qui pédaleront pour la Frônce !

    Pédaler dans la joie et la bonne humeur au seul son des coups de fouet est tout de même plus gratifiant pour l’environnement….

  • Il s veulent aller trop vite. Des progrès énormes seront faits pour baisser les coûts des véhicules électriques, faisant confiance au génie humain. A moins qu’il ne trouve autre chose pour remplacer le pétrole.
    Il suffit d’attendre avant de se lancer tête baissée pour des « raisons » idéologiques sur un produit pas encore au point : plus cher et moins efficace

    • La voiture électrique, on doit la brancher, il faut des éoliennes et des panneaux photovoltaïques partout, c’est compliqué, cher et moche…

      Pourquoi pas des voitures à pédales modèle adulte ?

  • Ah je savais bien que les écolos et moi on ferait des émules ! mdr

  • Renault remporte un marché public de 15.600 voitures électriques…. on a pas fini de faire des dettes!

  • 1300 points de recharges publics à travers Londres pour 100.000 véhicules électriques ? Avec un temps de recharge moyen de, disons, 4 heures, il faudra environ 13 jours pour recharger le parc. La queue va être longue devant les emplacements…

  • Je vous conseille de regarder l’émission automobile britannique « Top Gear » sur la Nissan Leaf et la Peugeot iOn qu’on peut voir en images dans l’article : http://www.peteava.ro/id-729532-top-gear-uk-season-17-episode-6-part-1-of-2

    Les présentateurs de l’émission décident de faire un petit road trip… seul problème : il faut 11 heures pour recharger la batterie de la Nissan Leaf.

    La création de ces modèles est une ruine pour les constructeurs automobiles : ils ne se vendent pas et ne sont pas très cher pour la quantité vendue. Il doit y avoir une histoire de subvention de l’Etat pour ces entreprises ainsi que d’accords commerciaux dont on ne nous parle pas…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick Carroll.

Si vous avez ressenti une certaine douleur à la pompe ces dernières semaines, vous n'êtes pas seul. Les prix de l'essence sont en hausse dans le monde entier et aux États-Unis ils ont récemment atteint un nouveau record historique, battant celui de 2008.

Les raisons de ces prix élevés sont multiples, certaines étant plus évidentes que d'autres. L'impression monétaire de la Fed et le conflit Russie-Ukraine sont quelques-uns des facteurs les plus récents et les plus connus.

Mais il existe de nombreux au... Poursuivre la lecture

La contribution à l'audiovisuel public, plus connue sous son petit nom de redevance télé, est sur la sellette. Les candidats présidentiels Macron, Pécresse, Le Pen et Zemmour ont prévu de la supprimer, les deux derniers envisageant en outre de privatiser certains éléments de notre audiovisuel public. Parmi les motivations avancées, la question du pouvoir d'achat des Français et celle du pluralisme et de l'indépendance des médias.

Marine Le Pen

Éric Zemmour

Valérie Pécresse

Emmanuel Macron

S'agissant du p... Poursuivre la lecture

Qwant
0
Sauvegarder cet article

Les internautes ont tranché depuis longtemps. Qui utilise aujourd’hui Qwant, le moteur de recherche européen qui fonctionne avec des technologies américaines et des partenaires chinois mais surtout grâce à des subventions 100 % françaises ? Comment en sommes-nous arrivés là ?

Des millions d’euros engloutis

À l’origine les fondateurs ont vendu leur projet comme un produit français (puis européen, sans qu’il ne ne devienne) avec son propre moteur respectueux de la vie privée (sur le papier).

Fleuron de la French tech, pour attein... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles