Moody’s dégrade la note de la Société Générale et du Crédit Agricole

La note du Crédit Agricole passe de Aa1 à Aa2 et celle de la Société Générale de Aa2 à Aa3. Le déclassement dune troisième banque, BNP Paribas, est toujours à l’étude.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Agence Société Générale (Crédits Mohamed Yahya, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Moody’s dégrade la note de la Société Générale et du Crédit Agricole

Publié le 14 septembre 2011
- A +

L’agence de notation Moody’s a déclassé deux banques françaises, après avoir examiné leur exposition à la dette grecque. La note du Crédit Agricole passe de Aa1 à Aa2 et celle de la Société Générale de Aa2 à Aa3. Le déclassement d’une troisième banque, BNP Paribas, est toujours à l’étude.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont annoncé qu’ils s’entretiendraient mercredi avec le premier ministre grec George Papandreou afin de prétendre qu’un défaut de l’Etat grec sur sa dette n’est pas à l’ordre du jour.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré qu’il allait soumettre une proposition pour que les 17 Etats de la zone euro garantissent collectivement leurs dettes, via ce qu’on appelle les euro-obligations ou eurobonds en anglais.

La Société Générale a une exposition totale aux obligations d’Etat grecques et des dettes commerciales égales à 6,6 milliards d’euros, tandis que le Crédit Agricole a 27 milliards d’euros d’exposition et de dettes. Ce chiffre est de 8,5 milliards d’euros pour BNP Paribas.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le monstre de l’inflation est sorti de son placard dans les pays occidentaux. Et pas sûr qu’il y retourne gentiment.

La dérive des prix a atteint 7 % l’an dernier aux États-Unis, du jamais vu depuis… 39 ans. En zone euro, elle est passé en douze mois de presque zéro à 5 %, un niveau atteint pour la dernière fois il y a trente ans sur le continent. La France est en retrait, à 2,8 %, mais sans doute plus pour longtemps.

Cette flambée est essentiellement la conséquence des restrictions imposées suites au covid. Les confinements, fe... Poursuivre la lecture

Un article de Finfrog 

Durant la crise sanitaire, les Français ont continué d'épargner, à des niveaux plus ou moins importants selon les périodes. Selon la Banque de France, ils auraient accumulé un surplus d'épargne de près de 187 milliards d'euros fin octobre 2021 soit une augmentation de 73 milliards d'euros en un an.

Plus de 44 milliards d'euros d'épargne au deuxième trimestre 2021

 

Les chiffres publiés par la Banque de France sur l'épargne des Français en 2021 montrent que la crise du covid a eu un impa... Poursuivre la lecture

Par Sylvain Kahn. Un article de The Conversation

Les candidates et candidats à l’élection présidentielle française ont pris l’habitude d’annoncer aux électeurs les lois et les décisions qu’ils feront adopter par l’UE sitôt élus.

Cette attitude relève de la pensée magique.

En effet, l’UE est un régime politique qui se caractérise par un pouvoir réparti entre une pluralité d’acteurs et de centres de décision. Les institutions qui regroupent les dirigeants des gouvernements nationaux doivent ainsi composer avec cette sorte d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles