Moody’s dégrade la note de la Société Générale et du Crédit Agricole

Agence Société Générale (Crédits Mohamed Yahya, licence Creative Commons)

La note du Crédit Agricole passe de Aa1 à Aa2 et celle de la Société Générale de Aa2 à Aa3. Le déclassement dune troisième banque, BNP Paribas, est toujours à l’étude.

L’agence de notation Moody’s a déclassé deux banques françaises, après avoir examiné leur exposition à la dette grecque. La note du Crédit Agricole passe de Aa1 à Aa2 et celle de la Société Générale de Aa2 à Aa3. Le déclassement d’une troisième banque, BNP Paribas, est toujours à l’étude.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont annoncé qu’ils s’entretiendraient mercredi avec le premier ministre grec George Papandreou afin de prétendre qu’un défaut de l’Etat grec sur sa dette n’est pas à l’ordre du jour.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré qu’il allait soumettre une proposition pour que les 17 Etats de la zone euro garantissent collectivement leurs dettes, via ce qu’on appelle les euro-obligations ou eurobonds en anglais.

La Société Générale a une exposition totale aux obligations d’Etat grecques et des dettes commerciales égales à 6,6 milliards d’euros, tandis que le Crédit Agricole a 27 milliards d’euros d’exposition et de dettes. Ce chiffre est de 8,5 milliards d’euros pour BNP Paribas.