Obama, l’ère du vide.

Tant de non choix représente des emplois en moins et une génération sacrifiée ou turbulente.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Obama, l’ère du vide.

Publié le 21 août 2011
- A +

New-York, 20 août

Raymond Barre enseigna à ma génération combien le temps long était essentiel à la décision des entrepreneurs d’investir ou non, de créer des emplois ou non. Il poussait la paradoxe jusqu’à estimer que mieux valait pour la croissance, une mauvaise politique économique qui dure plutôt qu’une mauvaise qui fut brève: en toutes circonstances ou presque, les entrepreneurs s’adaptent, incorporant la valeur de la monnaie à terme ou les impôts prévisibles. Mais Barre n’avait pas envisagé l’absence totale de politique économique, en particulier celle de l’introuvable Obama. Entre le vide américain et l’agitation européenne ( Allemagne exceptée mais sous pression des activistes), que choisir?  Tant de non choix représente des emplois en moins et une génération sacrifiée ou turbulente.

NB : une juste observation du VP américain Joe Biden, ce jour à Pékin : aux dirigeants chinois qui lui demandaient de préserver la valeur des Bons du Trésor, il répondit que ce serait fait parce que ces Bons sont détenus à 85% par des Américains et 8% seulement par des investisseurs chinois. C’est pareil partout: la dette est due à nous-même et et si on l’élimine par la banqueroute ou l’inflation, nous payons la note.

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • « il répondit que ce serait fait parce que ces Bons sont détenus à 85% par des Américains et 8% seulement par des investisseurs chinois. »
    —————————-
    47% des Bons américains sont détenus par les investisseurs étrangers et non 15%. Biden soit a menti délibérément, soit ne sait pas de quoi il parle.
    L’un dans l’autre, ça ne devrait pas rassurer beaucoup les Chinois.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Février est le mois de l’histoire des Noirs. Il est intéressant de voir comment, malgré une oppression certaines dans plusieurs pays, notamment les États-Unis, ils ont pu maintenir leur dignité et progresser. Martin Luther King Jr. est sans doute celui qui a eu la meilleure réflexion sur les relations raciales en 1963 :

Je rêve du jour où mes enfants seront jugés pour ce qu’il y a dans leur cœur et non pour la couleur de leur peau.

Malheureusement pour lui, la couleur de la peau est tout ce qui semble importer pour les démocrat... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux. Un article de l'Iref-Europe

L’élection présidentielle américaine de 2020 a mobilisé un nombre considérable d’électeurs. Joe Biden et Donald Trump ont tous les deux battu des records en nombre de voix. En 2008, Barack Obama avait atteint 69,5 millions de voix et en 2016, Donald Trump en avait eu 63 millions.

Les deux candidats de 2020 dépassent chacun largement les 70 millions (on ne connaît pas encore le nombre exact, des vérifications étant en cours). On peut donc avancer que cette élection a mobilisé des... Poursuivre la lecture

Par Pierre-Guy Veer.

S’il fallait en croire les médias, Barack Obama et Donald Trump sont antagonistes. Le premier a une personnalité du tonnerre, un niveau de vocabulaire de 3eme, a même remporté le Nobel de la Paix et il est un mari fidèle. Le second est un coureur de jupon vulgaire, « indigne » de la présidence et dont le niveau de vocabulaire ne dépasse pas la quatrième année.

Mais en cessant de laver ses lunettes au sirop de fraise, on se rend vite compte que les 44e et 45e présidents des États-Unis ont beaucoup en commun, ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles