Angela présidente!

La confiance exprimée à Angela Merkel est l’expression du bon sens populaire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Angela présidente!

Publié le 16 août 2011
- A +

Nous avions relayé sur Contrepoints les résultats d’un sondage récent: « 85% des Français privilégient la baisse des dépenses pour réduire le déficit ». Pour Aurélien Véron, président du Parti Libéral Démocrate, la confiance que les Français accordent à Angela Merkel et refusent à Nicolas Sarkozy pour les sortir de la crise est l’expression du bon sens populaire. 

Si nous devions voter aujourd’hui, Angela serait présidente haut la main. Dans la crise que nous traversons, celle que le Monde vanne régulièrement pour sa lenteur au démarrage, ses réticences à chaque assaut de Nicolas Sarkozy pour dépenser l’argent de l’Europe au profit des cueilleurs d’olives, attire pourtant le plus grand nombre de suffrages des Français. C’est ce que montre un sondage pour le Parisien réalisé par Harris Interactive France. Malgré ses faiblesses, c’est une femme qui sait faire avancer une majorité complexe essentiellement composée de responsables masculins. Elle a jusqu’ici refusé les plans les plus fous de sauvetage abracadabrantesque de l’euro, notamment initiés par Sarkozy le dépensier. C’est une européenne raisonnable qui a les pieds bien sur terre. Le bon sens populaire français voit en elle le modèle du dirigeant humble mais ferme, sans vision démesurée et clinquante mais pragmatique et ferme sur des principes importants : inflation maitrisée, retour à l’équilibre budgétaire (certes après des dérapages importants).

Élément intéressant du sondage, les premières personnes en qui les Français ont confiance pour les sortir de la crise, ce sont eux-mêmes. Ce n’est donc pas la politique qui les rassure le plus, mais eux-mêmes et, finalement, la société civile. Pas étonnant si la Belgique s’en sort pas trop mal après plus d’une année sans gouvernement malgré une dette colossale (qui commence toutefois à inquiéter les investisseurs). Après Merkel, ce sont les entreprises qui rassurent le plus, puis l’Europe. Les Français sont donc encore nombreux à être favorables au projet européen malgré tous ses défauts. Nicolas Sarkozy vient loin derrière. Étrangement, Martine Aubry n’apparaît nulle part.


Sur le web

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Le bon sens populaire finit toujours par avoir le dernier mot et les populations vont redécouvrir leur pouvoir réel de mettre à genou qui elles veulent. Il suffit d’ignorer le concombre pour mettre la filiaire à genou. Il suffit de refuser de consommer de l’inutile et du « merdique » pour stopper une croissance tueuse, sans redistribution réelle et de mettre à genou les financiers et les spéculateurs.

  • A SENS

    Si les « populations » mettent les filières à genoux et si elles refusent de consommer « l’inutile » (qui définit ce qui est utile ? Big Brother ?) afin de stopper la croissance « tueuse », comment va survivre la population ? grâce à l’argent public ? mais s’il n’y a pas de croissance, où va l’Etat trouver de l’argent ?
    Ce type de commentaire est typique de ceux qui ont leur salaire ou pension garantis à la fin du mois indépendamment de la création de valeur ajoutée …

  • Aurélien, h16 ne partage visiblement pas ton admiration pour Angela, et je dois dire que les faits lui donnent raison.

  • Clair, concis, belle réponse Pagifer.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les autorités monétaires en Europe ont abandonné le plafond des 2 % d’inflation en novembre de l’année dernière, juste avant la plus forte envolée de l’inflation en 25 ans.

Elle atteint aujourd'hui 10,6 % pour la zone euro.

 

La force du dollar fait partie du problème

L’euro perd pied face au dollar comme le yen ou la livre sterling.

L’euro baisse de 8 % contre le dollar (un rebond en cours depuis octobre limite la perte). Depuis le 1er janvier 2021, il perd 15 % par rapport au dollar.

L’euro remonte un... Poursuivre la lecture

On attendait une rencontre sportive, on a droit à un numéro de cirque tragico-comique supervisé par le Qatar et ses différents soutiens. Entre les faux supporters qui défilent, les sponsors floués au dernier moment et un président de la Fifa qui joue grossièrement la carte de l’antiracisme woke pour répondre aux critiques adressées au Mondial dans le domaine des droits de l’Homme, le spectateur a droit à une suite de sketches en marge des matchs programmés.

🗣 “Today I feel Qatari. Today I feel Arab. Today I feel Af... Poursuivre la lecture

Un entretien avec Guillaume Kiefer, libéral au sein du parti Les Républicains.

Dans une récente tribune co-signée avec François-Xavier Bellamy et Julien Aubert, Bruno Retailleau inventorie le bilan des deux derniers présidents de droite : Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

 

Contrepoints : Cette tribune est-elle la démonstration que la droite est en train de se guérir de sa passion pour les hommes providentiels ?

Guillaume Kiefer : Tout d’abord, d’une certaine manière je pense que cet inventaire est salutaire ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles