Le cirque de La Haye commence

Faut-il vraiment préférer le supranationalisme à la justice ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ratko Mladic (CC)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le cirque de La Haye commence

Publié le 4 juin 2011
- A +

Ratko Mladic a fait sa première apparition à La Haye hier, ayant déjà été déclaré coupable, de fait et en réalité, par ceux qui vont le juger. John Lauhgland explique pourquoi.

« Dans le verdict contre le général Krstic en 2001, les faits de génocide et du nécessaire mens rea sont tous deux affirmés. Il est considéré comme prouvé que les supérieurs hiérarchiques de Krstic avaient l’intention de commettre un génocide. Krstic était le lieutenant de Mladic. Dans le recours en appel de Krstic en 2004, où il est explicitement fait référence à « l’intention du général Mladic d’exécuter les musulmans bosniaques qui devaient être tranferrés » (paragraphe 87), la réduction de la sentence de Krstic est justifiée par le fait que la cour n’avait pas prouvé qu’il connaissait et partageait l’intention de Mladic. Mais cette intention, et l’actus reus, ne sont jamais discutés. Il est donc littéralement impossible désormais que Mladic ait un procès équitable, puisque le tribunal a déjà jugé  en faveur de sa culpabilité. »

Ratko Mladic (CC)Mladic m’a tout l’air d’un type patibulaire, et il pourrait très bien être coupable des abominations de Sarajevo et de Srebrenica. Mais trouver un type patibulaire, et éprouver du dégoût à la mémoire d’atrocités guerrières, ne sont pas la même chose que de déclarer quelqu’un coupable devant la loi. Comme je ne me lasse jamais de le répéter, les méchants, surtout les méchants, ont droit à la justice.

Le TPIY a été créé par, et pour, une caste d’avocats des droits de l’homme qui, de plus en plus, nous gouvernent. Il fonctionne très bien de leur point de vue, en générant une bonne grosse masse de travail joliment rémunéré.

Mais, du point de vue de la justice, il peut être considéré comme inférieur au système légal d’États semi-développés. Que nous ayons pu élever le supranationalisme au dessus de toute notion de justice, de proportionnalité ou de responsabilité démocratique, c’est une chose qui nous en dit long sur l’âge que nous traversons.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Karen McIntyre et Meghan Sobel. Un article de Libre Afrique

En 1994, un génocide a été commis contre la communauté tutsie du Rwanda. En cent jours environ, près d'un million de personnes ont été exterminées. Pendant ce temps, certains médias du pays ont trahi leurs citoyens. Les journalistes ont explicitement appelé à l'assassinat des Tutsis et ont révélé les endroits où ils s'étaient réfugiés. Les pires responsables de ces médias haineux étaient la Radio-télévision libre des mille collines et le magazine Kangura. Tous deux étaient... Poursuivre la lecture

J'évoquais récemment le fait, consternant mais parfaitement documenté, que la presse française avait finalement laissé tomber toute prétention à délivrer une information à peu près équilibrée ou au moins complète pour virer définitivement à la propagande la plus décontractée, voire assumée pour certains organes sur-subventionnés.

Ce choix de faire de la propagande s'exprime dans différents domaines.

En politique, cela reviendra à orienter les débats et à ne choisir que les questions et les revendications qui corresponden... Poursuivre la lecture

Par Daniel J. Mitchell.

À l'exception peut-être de quelques écologistes extrémistes, tout le monde est d’accord pour dire qu'une solide croissance à long terme est la clef d'une société meilleure. Un bond sans précédent de croissance est ce qui a permis par exemple au monde occidental d'échapper à la pauvreté, ce qui a donné naissance à la fameuse "crosse de hockey" de la prospérité moderne.

Le soutien de la croissance est un défi permanent pour les pays développés, c'est certain. Et il est également d'une importance vitale pour... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles