La catastrophe climatique n’a pas eu lieu

Finalement, les catastrophes climatiques annoncées pour 2010, 2011, 2012 … n’ont pas eu lieu.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La catastrophe climatique n’a pas eu lieu

Publié le 19 avril 2011
- A +

La catastrophe climatique n’a pas eu lieu

Internet est une vraie saloperie, quand on y pense. Enfin, je veux dire, pour ceux qui font des prédictions foireuses et qui ne veulent pas admettre leurs erreurs, c’est une vraie saloperie : Internet n’oublie pas. On comprend pourquoi les politiciens le voient d’un très mauvais œil et tentent de le museler. Et on comprend pourquoi les écolos réchauffistes vont avoir de plus en plus de mal avec leurs bobards alarmistes.

Dernièrement, c’est un certain Gavin Atkins, un journaliste de Asian Correspondant, qui posait la question suivante : que sont donc devenus les 50 millions de réfugiés climatiques qu’on nous bombardait comme certitude il y a quelques années ?

Oui oui, rappelez-vous.

Nous sommes en 2005 (il y a six ans, donc) et le Programme pour l’Environnement des Nations Unies prédit, pour 2010, au moins 50 millions de personnes forcées à migrer à cause des conditions climatiques détériorées par le vilain CO2 et, plus généralement, par les méchancetés que fait subir l’Humanité à la planète.

À cette période, la prédiction est même assortie d’une jolie carte colorée, que je fournis ici :
Réfugiés climatiques selon Le Monde Diplodocus
(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Petit aspect truculent que je m’empresse de noter : cette carte a été réalisée en partie grâce aux efforts précis et pointus des équipes du Monde Diplodocus dont les prouesses en termes d’informations cryptomarxistes justes et équilibrées ne sont plus à prouver.

Revenons à présent à nos jours, et regardons l’état des migrations planétaires, histoire de comparer les prédictions avec les résultats obtenus en vraie grandeur.

Comme le note judicieusement Anthony Watts — dont le travail remarquable en matière de réchauffement climatique aura contribué à ramener le débat dans le domaine de la science — la plupart des îles menacées de disparition en 2005 ont survécu au pire.

En fait, c’est même plutôt le contraire : les Bahamas ont vu leur population augmenter de 50.000 personnes sur les 10 dernières années, Ste Lucie nous informe d’un accroissement de population de 5% sur la même période, les Seychelles n’ont noté aucune migration massive (et sont passés de 81.000 personnes en 2002 à 88.000 en 2010) et les Îles Solomon constatent elles-aussi que les réfugiés climatiques ne peuvent provenir de chez eux puisque leur population a augmenté de 100.000 individus en 10 ans.

Bref, comme on l’aura constaté à l’absence de news lacrymales en 2010, les réfugiés climatiques n’ont jamais frôlé les 50 millions, ou même le million d’ailleurs. Mieux, si l’on regarde la jolie carte colorée, on peut aussi affirmer sans trop se tromper que la fonte des glaces catastrophique (figurée dans un vert palot) avec dégel de permafrost … n’a pas eu lieu, les ouragans (aplats roses) n’ont pas été significativement plus violents en 2010 que les autres années, et les sécheresses n’ont pas réellement défrayé la chronique.

Oh, il y a bel et bien des gens qui n’ont pas d’eau potable. Il y a bel et bien des gens qui sont morts dans des ouragans, ou noyés, en 2010. Mais rien qui, statistiquement ou même journalistiquement, permette de relier ces événements à ce nom d’une pipe de Réchauffement Climatique d’Origine Humaine Qui n’En Finit Pas De Ne Pas Arriver, au plus grand désarroi des familles dont les factures de chauffage en hiver ne veulent pas diminuer des masses.

La réalité est particulièrement agaçante, mais, comme je le disais en introduction, Internet l’est encore plus : non seulement, on retrouve assez facilement les traces de ces prédictions foireuses, mais en plus, lorsque ceux qui les ont faites tentent le tout pour le tout pour les effacer, on retrouve quand même leurs traces dans les caches des indexeurs : les Nations-Unies, se rendant benoîtement compte que leurs prédictions étaient pour le moins défraîchies, se sont empressées de retirer l’annonce de leur site … qu’on retrouve tout de même dans le cache Google. Et crotte…

Au passage, on admirera l’unanimité de la presse franchouille sur le sujet : aucun article de presse, aucune note, aucun entrefilet ou aucune dépêche de l’Agence Fausse Presse pour indiquer que l’ONU s’est magistralement plantée sur ses prédictions alarmistes. La maison Foucart & Huet (Tripes & Volaille) ne nous gratifiera donc pas du moindre article. Snif. On le regretterait presque.

Ceci est déjà assez gros, mais on peut faire mieux : Andrew Bolt, un Américain – ils sont félons, ces Américains – n’a rien trouvé de mieux à faire qu’à compiler les prophéties catastrophistes des écolos de salon, dans les rangs desquels on retrouve le célèbrissime milliardaire Al Gore, et à noter les dates des prédictions.

C’est assez comique, au final : en décembre 2008, le Gore nous annonce donc que la calotte arctique sera totalement fondue dans les cinq ans, soit … 2013. En avril 2009, il déplace un chouilla sa prophétie en 2014. En octobre de la même année, Gore recalibre sa boule de cristal en repoussant la date de déglaçage total pour 2019.

Bref : le réchauffement climatique est de plus en plus rapide, qu’on vous dit, il est de plus en plus catastrophique, qu’on vous dit, et il va nous faire de plus en plus mal, mais en attendant, on repousse un peu plus toutes les prédictions au fur et à mesure que le temps passe.

De ce point de vue, les rigolos du Club de Rome avaient au moins choisi des dates un peu éloignées de leur vivant en plaçant le début de sérieux problèmes autour de 2010, ce qui, vu de 1972, permettait aux auteurs de disparaître dans la nature, ou, plus simplement encore, mourir discrètement, avant de voir leurs prédictions échouer plus ou moins misérablement.

Les réchauffistes et les plombiers géopolitiques de l’écologie étatique à subventions exponentielles n’ont pas eu cette bonne idée et continuent donc de se planter régulièrement et systématiquement.

C’est une double bonne nouvelle, finalement : l’humanité ne semble pas condamnée à mourir noyée ou brûlée, ce qui est une excellente chose, et cela réduit d’autant la microscopique crédibilité des fluffies hystériques, ce qui est une opportunité merveilleuse d’arrêter de subventionner leurs conneries.

Gageons cependant qu’en France, au moins, on saura ne pas tenir compte de ces péripéties et qu’on continuera d’encenser ces fiers penseurs d’un collectivisme décroissant et malthusien.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Soyez rassuré! Dés que la temperature montera au dessus de 25 degrés en été 🙂 Nous aurons les réchauffistes en rut sur le dos qui nous re- promettrons l’ apocalypse si on ne paye pas les  » indulgences vertes « 

  • la paille et la poutre
    il y a encore quelques mois l’auteur nous expliquait que le nucléaire était l’énergie la moins polluante!
    LOL
    et en plus c’est cette « saloperie » de photovoltaique qui faisait monter les prix de l’électricité!
    MDR
    dur l’internet!

    • et ? vous avez des informations de première bourre qui vous autorise à penser qu’il a tourné casaque, ou même qu’il aurait des raison de le faire ? Vous avez vu disparaitre un post sur son blog, histoire de cacher sa honte de s’être tromper ?
      Non.
      Alors elle est où, la poutre ?
      Bon, on peut discuter si CPEF, mais c’est une thèse qui tiens toujours la route (et même hélas de plus en plus).

      • Voilà. J’assume totalement : le nucléaire pollue moins que le charbon, le photovoltaïque, l’hydroélectrique ou le pétrole. Il tue moins que chacune de ces sources d’énergie. Et si je me trompe, j’assumerai totalement. Mais j’attends qu’on me le prouve, hein, d’abord.

        En attendant, j’attends une preuve pour les 50M de déplacés climatiques.

    • Le nucléaire est effectivement l’énergie la moins polluante. Et de loin.
      Et le photovoltaïque est bien une merde qui fait monter les prix de l’électricité.

      Je peux te sortir des liens, mais ce serait un peu trop violent pour toi. Mdr, dur, l’internet.

  • il y aura bel et biens des exodes en 2012, mais se seront des exilés fiscaux et politiques qui quitteront la France !
    Bon alors il faut commencer à choisir en fonction de la carte fournie ci-dessus bien entendu, tiens ça alors la Suisse, l’Uruguay, le Belize et le Panama vont être épargnés, très bien . Par contre le Yucatan semble en voie de désertification … et dire que mon associé y était en voyage de noce le mois dernier et il ne m’en a pas parlé ! j’aurais dû m’n douter en voyant des photos de dromadaires à Chichen itza !

  • Ah, vous savez où ils sont vous, les 50 millions de réfugiés climatiques, alors ?

  • Les « réchauffistes » n’ont pas tord sur a point, le réchauffement a bien lieu.

    C’est dans leurs prédictions dignes d’un Nostradamus des grands jours sur les « conséquences » du réchauffement qu’ils se fourvoient …

    Je pense que les météorologues pourront aisément démontrer que la planète c’est réchauffée sur le plan mondial, qu’il y’a une hausse des perturbations météorologiques (ouragans, tornades, tempêtes etc.) que la desertification gagne du terrain dans certains pays, et que le permafrost regresse.
    Mais est-ce qu’on assiste a un Apocalypse climatique pour autant ? Je ne crois pas.
    Et les catastrophes les plus dévastatrice restent encore celle sur lesquelles nous avons aucune prise (éruption, glissement de terrain, séismes, tsunami etc.)

    Après je suis tout a fait pour des règlementation a un niveau Mondial, car le réchauffement, c’est un problème mondial, ce n’est pas parceque les Mr Hulot et Bové vont imposer leurs mesures totalitaires en france que ça changera quoi que ce soit au problème, nous ne somme pas un pays fortement émetteur de CO2 (vive le nucléaire), nous ne somme pas sujets aux séismes, éruptions et autres tsunami, et nous avons le climat le plus clément du monde.

    Que la Chine se démène pour gérer ses problèmes de désertification et de pollution je veux bien, mais sérieusement en France on a aucunement besoin de tout ça. Par contre vous pouvez toujours mieux isoler votre maison pour réduire la facture d’électricité.

    • Ce n’est pas le réchauffement à proprement parler qui est au coeur de l’arnaque mais le réchauffement qualifié d’anthropique. Hors, pas un seul expert de bonne foi n’est en mesure de démontrer le lien supposé entre les variations du climat et l’activité humaine. En l’espèce, les politiques font preuve d’un manque d’humilité sidérant, en prétendant influer sur des phénomènes qui nous dépassent et l’écologie politique relève plus de la croyance païenne que de la démarche raisonnée.

      Tout au plus pouvons-nous atténuer les effets des catastrophes en nous adaptant intelligemment. La véritable conséquence des réglementations, surtout mondiales, sera une réduction de la liberté qui réduira la capacité des hommes à s’adapter efficacement aux évolutions climatiques. Les réglementations mondiales aboutiront à l’inverse de l’effet recherché et amplifieront au contraire les conséquences des catastrophes.

      Les catastrophes naturelles sont dramatiques mais il faut les relativiser en comparaison des catastrophes provoquées par les régimes politiques ultra-réglementés (nazis, socialistes, etc.) : les camps de travail ont tué bien plus et bien plus sûrement que les séismes.

  • évidemment que le nucléaire est l’énergie la moins polluante et la moins dangereuse , puisque c’est celle qui est la moins utilisée dans le monde (6% de l’énergie consommée dans le monde)!
    « Et si je me trompe, j’assumerai totalement », nous voila donc rassuré sur le devenir du monde!
    quand on se plante, il faut le dire (avez vous entendu parler du japon), c’est exactement ce que vous reprochez aux théoriciens du réchauffement climatique!

    • Ah pardon, la moins utilisée, c’est bien l’éolien. Dans les renouvelables, très massivement, c’est l’hydro-électrique qui vient en premier et vous devez tenir compte de la pollution et de l’impact environnemental des petits barrages ici et là (sans compter que ceux qui pètent provoquent quelques menus dégâts).

      Et l’éolien est bien plus polluant que le nucléaire.

      • ben l’éternel débat sur le nucléaire est pas prêt de s’arrêter, surtout à l’approche des élections .
        On ne peut pas dire que le nucléaire n’est pas potentiellement dangereux, même ceux qui vendent des centrales en sont conscients ( heureusement ), mais a-t-on un autre choix ? Ben non . Moi je suis le premier à penser qu’une source d’énergie fiable mais produisant des déchets radioactifs est pas très glop, et que cette technologie utilisée par des pays dont le portefeuille ne permet pas un entretien optimal c’est pas très rassurant . Mais comme le rappelle h16, le rapport risque/production/coût est sans appel ( même si j’ai du mal à croire que l’éolien soit plus polluant ) . Je serais le premier converti à l’écologie si on trouvait un mode de production plus propre et aussi efficace, mais pour l’instant, c’est exactement comme comparer l’avion et le vélib !

  • @h16
    Petit détail mais Andrew Bolt n’est pas félon américain mais australien, mais félon quand même puisqu’il est climato-sceptique et n’annonce que des bonnes nouvelles climatiques.
    C’est bien connu, pour les alarmistes, les bonnes nouvelles sont toujours des mauvaises nouvelles.

  • Etant toujours en retard d’une date, je me joins a un debat deja clot mais quand meme, plusieurs points a preciser:
    – Le climat est l’un des domaines les plus complexe a analyser, on n’arrive pas a faire de prediction climatique a plus de 7 jours qui soit fiable, alors des projections a 10 ans c’est farfelue!
    – Pourtant nier l’implication de l’homme dans l’equilibre globale de la planete parce qu’il n’y a pas de catastrophes mondiale me semble tout aussi farfelue.
    – je voyage actuellement en Asie du sud/est et il est choquant de constater les degats sur l’environnement qu’implique l’explosion economique. Des millions de kilometres de foret vierge sont deboises tout les jours. Ce qui me semble avoir un impact sur les flux de transfere d’eau potable 9secheresse, et inondation mais aussi changement des rythmes climatiques (actuellement la pluie tombe en periode seche et la secheresse se retrouve en periode de mousson).
    – ces pays sont passes du velo, au scooter, a la voiture en moins de 10 ans. Cela a forcement des implications sur les rejets et aussi sur la consommation de matiere premiere. Ce qui a plus ou moins long terme aura des repercutions planetaires. On parle d’un groupe non de 450 millions mais de presque 2 milliards. Question d’echelle ca fait peur!
    – Pour l’energie, Nicolas Tesla a inventer l’energie sans fil, un systeme qui pouvait produire de l’electricite gratuitement au monde entier sur toute la planete. JP Morgan l’a ruine et a prefere la solution d’Edison!

    Donc le probleme energetique est un probleme politique et financier (ce qui revient au meme)!

    Maintenant le probleme plus globale de developpement humain est tres serieux. Et oui, je pense que nous vivons dans une flamboyance qui aura des repercutions sur les generation futurs et sur la notre.
    Il y a un prix a payer pour tout. et la nature fonctionne en terme d’equilibre, si on rompe cette equilibre on en paye le prix. Je vous conseille la lecture de jared diamond : effondrement! Appliquer ce qui c’est passe sur l’ile de paque a l’echelle de la planete et le resultat sera la meme a une echelle superieur: guerre puis declin, voir disparition!

    L’homme n’echappe nullement au regle de la nature. Il se croit maitre mais il est devenu son propre esclave.
    Et le 21 eme siecle, on peut se cacher la face ou non, est le siecle de tout les dangers pour notre espece!
    Je m’arrete ici car je n’ai pas le temps de convaincre mais l’avenir me donnera tord ou raison mais il y a une chose dont je suis certain ce qui aura ete detruit ne sera plus! et en terme de perfection aucune creation humaine ne peut egaler ce que la nature a creer, surtout a une echelle aussi vaste que notre planete!
    A mediter!

    • Plusieurs fois la France déboisée chaque jour en Asie. L’énergie gratuite cachée par JP Morgan. Vous revenez quand vous voulez, c’est un plaisir de vous lire.

    • nier l’implication de l’homme dans l’equilibre globale de la planete parce qu’il n’y a pas de catastrophes mondiale me semble tout aussi farfelue

      C’est la base de la science : on établit une théorie qui prédit qu’il va se passer ça. S’il ne se passe pas ça, c’est que la théorie est fausse. Sinon, c’est du charlatanisme.

      il est choquant de constater les degats sur l’environnement qu’implique l’explosion economique

      En Asie, dites-vous ? Genre, en Chine ? Genre, dans la plus grande démocratie libérale du monde ? Ah non, pardon, il s’agit d’une dictature communiste. Au Vietnam ? Que des capitalistes, là-bas ! En Birmanie ? Ah, oui, les ravages de la libre-entreprise !

      Nicolas Tesla a inventer l’energie sans fil

      Non. Il a découvert le moyen de l’utiliser.

      Il y a un prix a payer pour tout.

      Y compris pour l’écologie ; si on va trop loin, des gens en meurent. C’est ceci, que vous voulez ?

      Bon. Mis à part une enfilade de poncifs, une orthographe alternative (pardon, je sais, ça froisse, mais relisez-vous, que diable) et des arguments brillant par leur absence, je ne vois rien dans ce commentaire. 🙁

  • « qu’on retrouve tout de même dans le cache Google. »

    Plus maintenant.

    Mais il y a heureusement Wayback Machine :
    http://web.archive.org/web/20080501091406/http://maps.grida.no/go/graphic/fifty-million-climate-refugees-by-2010

    De nombreux sites ont salué la disparition de la page, recherchez « Fifty million climate refugees by 2010. Today we find a world of asymmetric development, unsustainable natural resource use, and continued rural and urban poverty. » pour les trouver.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’incertitude est anxiogène à de nombreux égards et souvent à juste titre.

Définie comme l’absence d’information au sujet d’un phénomène donné, elle signifie souvent qu’on ne sait pas à quoi s’attendre, laissant la porte ouverte aux mauvaises surprises – perte d’emploi, maladie, accident, guerre, etc. et nous laissant désemparés. Car la crainte principale liée à l’incertitude est celle de la perte de contrôle où on ne peut plus rien prévoir ni planifier. Mais cette crainte repose sur une croyance qui est que seule la prédiction permet ... Poursuivre la lecture

Le Parlement européen a adopté le 8 juin 2022 la directive visant à interdire la commercialisation de véhicules thermiques (voitures et petits utilitaires) à partir du 1er janvier 2035. La décision est lourde de conséquences pour le citoyen sur le plan de l’usage, la faisabilité « universelle » du VE (Véhicule Électrique) étant loin d’être démontrée. Elle est aussi lourde de conséquences pour l’industrie automobile européenne obligée de se restructurer totalement en moins de 15 ans. La filière produit 7% du PIB et emploie 10 % de de la main-d... Poursuivre la lecture

Par Jean-Jacques Nieuviaert et Michel Gay.

Avant 2020, l’hydrogène constituait un produit marginal essentiellement destiné à des usages industriels, puis en quelques mois ce « vecteur énergétique » est devenu le nouvel eldorado de la transition énergétique.

Ironiquement d’ailleurs, le 28 décembre 2021, l'agence de presse russe TASS avait déclaré que la Russie était prête à collaborer avec l'UE sur des projets d'hydrogène. Elle citait l'envoyé russe auprès de l'UE :

« Les gazoducs de la dernière génération, comme le Nord S... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles