Trou de mémoire de l’UE sur Kadhafi

Apparemment, la photo de Kadhafi accrochée au Conseil européen à Bruxelles, a désormais été enlevée

Tous ceux qui ont lu le roman de George Orwell 1984 sont familiers avec le concepts des « trous à mémoire », que le Ministre de la Vérité utilisait pour se débarrasser de documents et de photographies qui dérangent. Eh bien, il semble que l’UE ait repris l’idée à son compte.

Apparemment, la photo (voir illustration) qui était accrochée dans le bâtiment Justus Lipsius du Conseil européen à Bruxelles, sur laquelle figure le chef d’État libyen Mouammar Kadhafi en compagnie d’un Javier Solana souriant (à l’époque où il était haut représentant aux affaires étrangères de l’UE), a désormais été enlevée. Merci pour le tuyau au journaliste italien Marco Zatterin et à son blog Straneuropa.

Nous soupçonnons que les interminables diatribes du dictateur et ses assauts brutaux contre son propre peuple ont amoindri l’attrait de cette photo. Mais pourquoi donc l’avait-on considérée si attrayante en premier lieu, qu’elle méritait de figurer en si bonne place au mur d’un des bâtiments les plus sacrés de l’Union européenne est, bien sûr, une question intéressante en soi.

Au moins, Solana n’a-t-il jamais essayé d’imiter le premier ministre italien Silvio Berlusconi, qui s’est vu à une occasion attrapé sur la pellicule en train de baiser la main du raïs libyen.

Nous soupçonnons que l’UE va se voir obliger d’utiliser encore le trou à mémoire avant la fin de ces évènements.

—-

Al Qaïda l’a dans le baba