Les sceptiques à la noyade

Noyades Nantes (Image libre de droits)

Emmenons les dans l’Arctique et faisons les marcher sur l’eau

« Emmenons les dans l’arctique et faisons les marcher sur l’eau », nous disent les chanteurs verts de mer, basés à Oxford, dans leur chant de haine, donné dans un bâtiment public quelque part en Angleterre sur l’air de « what shall we do with the drunken sailor ».

Il nous ont ainsi bercés tant qu’il n’étaient pas en train de chanter des contines de noël « alternatives » pour la Campagne de Solidarité avec la Palestine.

Je pense pouvoir avouer que je ne crains pas d’y aller fort sur ce blog, mais là c’est dans une division bien supérieure. Après la rigolade réchauffiste de faire exploser des enfants, nous avons là un chœur largement féminin appelant au meurtre au cas où « les sceptiques du climat », comme elle le chantent, « ne la fermeraient pas ».

On a du mal à déterminer qui est le plus malade : ces femmes dérangées et leur réjection de la libre expression, ou les gens qui apparemment les ont autorisées à se produire en public. Quoi qu’il en soit, nos lecteurs pourraient avoir envie d’envoyer un petit email à Mike Cox, le chef de ce chœur, pour lui souhaiter un joyeux Noël.

Repris de EU Referendum avec l’aimable autorisation de Richard North.