L’arnaque d’Erin Brockovich

Erin Brockovich est bien connue depuis qu’elle fut incarnée par Julia Roberts dans le biopic de Soderbergh

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’arnaque d’Erin Brockovich

Publié le 15 décembre 2010
- A +

L’histoire d’Erin Brockovich est bien connue depuis que Steven Soderbergh réalisa en 1999 un biopic la concernant, où elle était incarnée par Julia Roberts qui obtint un Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle : autodidacte devenue adjointe juridique et activiste de l’environnement, Brockovich s’illustra pour avoir révélé une affaire de pollution des eaux potables au chrome hexavalent à Hinkley en Californie, instruit le dossier des victimes et leur avoir fait obtenir en 1993 un dédommagement conséquent de 333 millions de dollars de la société Pacific Gas and Electric Company.

Aujourd’hui, une étude démontre que les taux de cancers de la localité affectée par la pollution se situent en dessous de la normale. Comme il le fut déjà dénoncé lors de la sortie du film, les concentrations du produit cancérigène trouvé dans l’eau potable se situaient très en dessous du taux nécessaire pour provoquer des maladies, ainsi que l’indiquaient les tests réalisés sur des animaux. À cela il convient d’ajouter qu’il n’a pas été scientifiquement démontré que la substance nocive soit particulièrement dangereuse lorsqu’on l’ingère dissoute dans l’eau.

L’étude épidémiologique qui vient d’être réalisée démontre que pendant la période durant laquelle on aurait dû théoriquement détecter une plus grande prévalence du cancer à Hinkley (de 1988 à 2008), le taux de cancer a été légèrement inférieur à la normale. L’épidémiologue John W. Morgan explique que l’on a répertorié 196 cas de cancers durant ces années dans la localité californienne, alors que la moyenne attendue d’après les caractéristiques démographies était de 224 cas.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’oncologie pédiatrique est une spécialité médicale relativement jeune mais qui a connu, tout au long des dernières décennies, un développement particulièrement rapide. Cela tient notamment aux très importants progrès obtenus dans la prise en charge de ces enfants et à l’amélioration considérable des taux de guérison observés au cours des trente dernières années.

Néanmoins, ces progrès n’ont concerné qu’une partie des enfants dans le monde, principalement en Europe et Amérique du Nord, laissant de côté 80 % de la population pédiatrique... Poursuivre la lecture

nitrites
2
Sauvegarder cet article

Le mardi 12 juillet 2022, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) présentait un avis révisé, un rapport d'expertise collective, « Évaluation des risques liés à la consommation de nitrates et nitrites » (communiqué de presse, foire aux questions).

 

« La charcuterie tue ! »

Le Journal du dimanche semble avoir été le bénéficiaire d'une fuite d'une synthèse de onze pages communiquée « aux autorités ». Selon le chapô de son article, « L’agence sanitaire Anses reconnaî... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo. Un article de la Foundation for Economic Education

En 2020, les gouvernements du monde entier ont pris des mesures draconiennes dans l'espoir de ralentir la propagation du Covid-19. Dans de nombreux cas, ils ont bloqué les économies et confiné les gens chez eux pendant des mois. Le fait que les  restrictions ont effectivement contribué à contenir la pandémie de Covid-19 est très douteux. Mais le nombre de décès provoqués involontairement par les mesures de confinement ne cesse d'augmenter.

Le paludisme et les co... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles