Jusqu’ici, tout va bien

Autisme : trouble du comportement social, absence de réaction et absence d’adaptation

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Tornade aux Etats-Unis (Crédits Daphne Zaras/NOAA, image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jusqu’ici, tout va bien

Publié le 5 décembre 2010
- A +

Définition : l’autisme se manifeste par un trouble du comportement social avec une absence de réaction aux émotions et une absence d’adaptation du comportement.

Christine Lagarde au sujet de la contagion de la crise en Europe : « Il n’y a aucun risque »

François Baroin : il y a une « inscription dans la durée d’une détermination absolue de l’Europe et de l’Allemagne et de la France à sauver l’euro ».

Après la Grèce, l’Irlande, c’est au tour du Portugal, et de l’Espagne d’entrer dans la tempête autorégulatrice. Dans le viseur également : la Belgique et l’Italie. Et déjà, la France apparait sur les écrans radar avec une menace de plus en plus réelle de dégradation de sa note financière. Selon l’agence Reuters :  » Avec les difficultés de l’Irlande, l’ensemble des spreads des pays de la zone euro vis-à-vis de l’Allemagne se sont écartés mais celui de la France a dérivé plus que ceux des Pays-Bas et de l’Autriche, un des autres pays considérés comme les plus sûrs de la zone.  »  Tous ces gouvernements qui ont agi de manière irresponsable, en faisant exploser leurs dépenses publiques largement à crédit, vont devoir faire payer à leurs concitoyens leurs erreurs dans la douleur. Les Français vont bientôt découvrir la violence du retour nécessaire à la réalité. Ils pourront remercier la classe politique au pouvoir depuis 30 ans sous Mitterrand, sous Chirac et sous Sarkozy.

Trente ans d’immobilisme vont devoir être corrigés en quelques mois lorsque le cyclone nous atteindra. Peut-être la réflexion libérale interessera-t-elle nos médias ce jour-là ? Il sera trop tard pour pleurer, pas pour penser à l’avenir.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • VGE aussi, si j'ai bonne mémoire.

  • Figaro :
    D'autre part, l'activation des garanties apportées par la France au Fonds de stabilité européen aura forcément un impact négatif sur la solvabilité du pays – le coût est estimé à 90 milliards d'euros-».

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Si le renouveau revendiqué par Emmanuel Macron pour son second mandat présidentiel signifie qu’il ambitionne de renouveler, au sens de reconduire, le « quoi qu’il en coûte » budgétaire des années précédentes, on peut dire que le Projet de loi de finances 2023 ou PLF 2023 présenté lundi dernier en Conseil des ministres répond à merveille à cette ambition. Il n’est que de comparer les avis successifs de la Cour des comptes ou du Haut Conseil des Finances publiques (HCFP) rendus chaque année sur le sujet pour s’en convaincre.

Avec une rég... Poursuivre la lecture

Le gouvernement doit chaque année résoudre un problème récurrent : le budget.

Il consiste à faire correspondre une liste de dépenses prévues, ordinairement classées dans l’ordre des ministères qui les présentent à l’approbation des parlementaires, avec une liste d’impôts et de taxes. Les gouvernements n’ont en effet aucun autre moyen que ces deux instruments pour se procurer de l’argent.

Depuis plus de 40 ans néanmoins, devant la difficulté d’équilibrer ses comptes, le gouvernement a fait appel au crédit. Comme chacun le sait, c... Poursuivre la lecture

L’inflation présente depuis quelques mois inquiète : est-elle durable ? Provoquera-t-elle une crise ? Tantôt expliquée par la reprise économique mondiale après les confinements, tantôt justifiée par la guerre en Ukraine. Il semblerait que l’inflation provienne d’un mal bien plus profond qui oblige à une observation des politiques menées sur la dernière décennie.

 

2012 : la zone euro est exsangue

Tout commence le 26 juillet 2012. Mario Draghi, gouverneur de la BCE, déclare que la banque centrale sauvera l’euro « whatever it... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles