Qu’est-ce que le Tea Party ?

Vidéo envoyée par l’Institut Coppet

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
tea

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Qu’est-ce que le Tea Party ?

Publié le 4 novembre 2010
- A +
  • Des interventions souvent justes d’André Kaspi, universitaire français, spécialiste de l’histoire des États-Unis, ancien directeur du Centre de recherches d’histoire nord-américaine (CRHNA).
  • Des reportages au sein de la mouvance du Tea Party.

Élections du 4 novembre 2008.

SENAT AMERICAIN

Démocrates : 56 sièges
Républicains : 40 sièges

CHAMBRE DES REPRESENTANTS AMERICAINS

Démocrates : 251 sièges
Républicaines : 172 sièges

Élections du 2 novembre 2010.

SENAT AMERICAIN

Démocrates : 49 sièges (-7)
Républicains : 46 sièges (+6)

CHAMBRE DES REPRESENTANTS AMERICAINS

Démocrates : 183 sièges (-68)
Républicaines : 239 sièges (+67)

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • Les medias français ont souvent présenté les militants des tea-party en réalisant des interviews sur le terrain durant la campagne électorale de mi-mandat.
    Compte tenu des réponses des interessés aux questions, les obsevateurs français ont pu se rendre compte de quel type de population il s'agissait.
    Des gens pas très cultivés ayant des idées primaires et populistes.
    On ne va pas reprocher aux médias français de les présenter sous un meilleur jour qu'ils ne sont.

  • Obama a perdu car une grande majorité de ceux qui votent "democrates" se sont abstenus. C'est tout.
    Il suffit de vérifier les chiifres enormes de l'abstention dans les états qui ont basculé "republicains".
    Donc ce n'est pas un raz de marée republicain.
    Obama fera passer la réforme de l'assurance santé et sera réelu en 2012 malgré le soutien aux républicains des ploucos du tea-party.

  • Il ne faut pas trop prêter attention à Rantanplan, depuis qu'il s'est fait virer de Hashtable il fait ses crottes un peu n'importe où sur la webosphère libérale.

    Sinon j'abonde dans le sens de la médiocrité des medias français pour le coup. Cela dit leur propagande a plutôt bien fonctionné puisqu'ici quasi-personne ne comprend le mouvement Tea Party sous un autre angle que le leur. Des racistes, des religieux fanatiques ; c'est ce que j'entends revenir le plus souvent.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Elizabeth Nolan Brown, depuis les États-Unis.

« Quelle émission de m*rde », a déclaré Dana Bash de CNN au terme du premier débat présidentiel entre Joe Biden et Donald Trump. Ce franc-parler face caméra, inhabituel chez elle, a été renchéri par le co-présentateur Jack Tapper qui a résumé la situation ainsi : « C'était un bordel sans nom dans une benne à ordure en feu durant un déraillement ferroviaire. Ç'a été le pire débat que j'ai jamais vu. »

Formidable année 2020 : on a encore passé un cap !

Les commentaires sur l... Poursuivre la lecture

Par Yannick Chatelain.

Lors d’élections, et ce d’autant plus lorsqu’elles revêtent un caractère national, tous les gouvernements redoutent les réseaux sociaux !

Des élections américaines sous haute tension pour les réseaux sociaux

Ils craignent naturellement les manipulations de l’opinion publique, et parmi le pire du pire : des opérations de type hack and leaks, des opérations illégales de piratage, certes, mais qui peuvent, si la pêche à l’information compromettante est bonne, discréditer définitivement un candidat et le mettr... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Bernard Zimmern

Les journalistes français n’ont dans l’ensemble pas compris le vote massif en faveur des républicains, qui a été manifestement un désaveu d’un président Obama, dont la plupart approuvaient les politiques et dont certains s’étaient même fait une idole.

Le thème des inégalités ne fait pas recette

Ils ne comprennent pas comment les États-Unis ont pu ignorer des inégalités grandissantes et tourner le dos à un président qui s’était fait le champion de la justice sociale. Surtout au vu de ce qu’ils a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles