La Belgique a-t-elle encore la frite ?

La dernière tentative pour former un gouvernement a échoué

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Belgique a-t-elle encore la frite ?

Publié le 19 octobre 2010
- A +

Par Daniel Hannan.

La dernière tentative pour former un gouvernement a échoué. Les partis francophones ont été scandalisés par la proposition de Bart De Wever pour l’autonomie fiscale. Une telle proposition, ont-ils objecté, pourrait conduire –choc, horreur– à la concurrence fiscale.

De Wever, dont le parti autonomiste la N-VA a gagné les élections en juin, et qui a essayé d’assembler une coalition depuis lors, est, de façon compréhensible, arrivé à bout de patience. « Fabula acta est » a-t-il dit à ses opposants, « la pièce est finie ».

De toute évidence,  je suis aux anges qu’un autre représentant élu finisse ses discours en latin. Et le choix de langage de De Wever est intéressant. Je vois bien pourquoi, dans les circonstances, il ne souhaitait pas utiliser le Français; et s’il avait parlé dans son Néerlandais natal, les partis Francophones ne l’auraient peut être pas compris. Va donc pour le latin. Comme Hannibal est supposé l’avoir dit à propos des Alpes, aut viam inveniam, aut faciam: soit je trouverai une route, soit j’en ferai une.

Si la Belgique ne peut pas arriver à faire preuve de la cohésion d’un corps unique, quelle chance l’Europe a-t-elle d’y arriver un jour?

Sur le web.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le journal Le Soir a récemment publié une Carte blanche intitulée « Dans l’enseignement supérieur, ce sexisme toujours ordinaire… »

Les auteurs y indiquent qu'il serait grand temps de s'attaquer, sur les campus, au fondement des violences sexistes et sexuelles : le sexisme ordinaire. Il est question de compliments déplacés, de remarques en apparence anodines, qui seraient bel et bien du harcèlement sexiste et sexuel, et auraient un impact considérable sur la santé mentale des personnes concernées, en grande majorité des femmes. Le prob... Poursuivre la lecture

Programmatiquement, les partis écologistes les plus extrémistes d’Europe sont les belges Ecolo & Groen et le parti allemand Die grünen. Ces partis ont en commun d’être au pouvoir au niveau fédéral de leur pays respectif, avec des partis socialistes et libéraux.

En Belgique

La Belgique est, avec la France, l’un des pays d’Europe dont le mix énergétique est le moins émetteur de CO2. Cette vertu est entièrement due à sept réacteurs nucléaires parfaitement opérationnels. Las ! Les écologistes, dont le moteur idéologique premier est et ... Poursuivre la lecture

Par Jean-Pierre Schaeken Willemaers.

Les verts en Belgique et, en particulier le parti Ecolo, accumulent contradictions et contrevérités. Leurs discours sont de plus en plus liberticides.

Les discours liberticides des écologistes

Parmi d’autres thuriféraires du parti, Georges Gilkinet en est une illustration patente, lorsqu’il  affirme :

« Il est raisonnable de fermer 5 réacteurs nucléaires sur sept. À la fin de la législature, il y aura davantage de renouvelable que de nucléaire dans le mix électrique. Notre objectif n’... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles