La Belgique a-t-elle encore la frite ?

La dernière tentative pour former un gouvernement a échoué

Par Daniel Hannan.

La dernière tentative pour former un gouvernement a échoué. Les partis francophones ont été scandalisés par la proposition de Bart De Wever pour l’autonomie fiscale. Une telle proposition, ont-ils objecté, pourrait conduire –choc, horreur– à la concurrence fiscale.

De Wever, dont le parti autonomiste la N-VA a gagné les élections en juin, et qui a essayé d’assembler une coalition depuis lors, est, de façon compréhensible, arrivé à bout de patience. « Fabula acta est » a-t-il dit à ses opposants, « la pièce est finie ».

De toute évidence,  je suis aux anges qu’un autre représentant élu finisse ses discours en latin. Et le choix de langage de De Wever est intéressant. Je vois bien pourquoi, dans les circonstances, il ne souhaitait pas utiliser le Français; et s’il avait parlé dans son Néerlandais natal, les partis Francophones ne l’auraient peut être pas compris. Va donc pour le latin. Comme Hannibal est supposé l’avoir dit à propos des Alpes, aut viam inveniam, aut faciam: soit je trouverai une route, soit j’en ferai une.

Si la Belgique ne peut pas arriver à faire preuve de la cohésion d’un corps unique, quelle chance l’Europe a-t-elle d’y arriver un jour?

Sur le web.