Merci les d’jeunes !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Merci les d’jeunes !

Publié le 28 septembre 2010
- A +
C’est un cri du cœur que pousse aujourd’hui « Restons Correct ! » à l’adresse de notre belle jeunesse. Un cri anticipateur mais sincère pour celles et ceux qui vont s’échiner au travail pour payer les retraites des vieux cons de notre espèce : merci d’avance les d’jeunes, vous êtes formidables !

Car au cas où vous ne l’auriez pas compris et contrairement à ce que prétend la gôche pour une fois à peu près unanime, ce ne sont pas les « riches » qui vont payer. D’abord parce que compte tenu des besoins de financement ils ne sont pas assez riches, ensuite parce que, du train d’où vont les choses, ceux qui ne se seront pas encore barrés sous des cieux fiscalement moins infernaux seront de moins en moins riches ou, si vous préférez, de plus en plus pauvres.

C’est le miracle de ce système de retraite par répartition que la planète entière nous envie : plus il y a de vieux à la retraite et plus les d’jeunes sont obligés de radiner sur leur (vraie) galette-saucisse pour que les vieux puissent continuer à se remplir (ne serait-ce qu’un peu) la panse.

Si vous ajoutez au tableau l’augmentation des dépenses de santé liées à celle de l’espérance de vie, vous pouvez parier sans risque que, à l’instar de l’ensemble de nos régimes sociaux, notre système de retraites va inéluctablement virer à la déroute façon débâcle de juin 1940. Pas sur en effet que les « actifs » de demain acceptent sans moufter de travailler toujours plus pour cotiser encore plus au nom de la sacro-sainte solidarité entre les générations. Ca risque même d’être le contraire et la fuite des cerveaux, des talents et des compétences vers des cieux moins imprévoyants risque fort de succéder rapidement à celle des capitaux.

Surtout si, pour des raisons purement idéologiques, les responsables politiques de toutes obédiences s’obstinent à refuser toute évolution vers un système de retraite par capitalisation.

C’est pourquoi quand vous croisez un ou une d’jeune, vous avez tout intérêt à être cool, même si vous n’aimez pas son look ou si sa zique vous casse les z’oreilles. Évitez de le ou la faire trop chier. Si ça se trouve, c’est lui ou elle qui va devoir tafer comme un ou une malade pour vous nourrir pendant encore quelques temps…

Article repris avec l’aimable autorisation de son auteur.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Explique-moi le mout
    28 septembre 2010 at 14 h 12 min

    Sûr que les jeunes qui manifestent pour payer plus alors qu'ils auront moins, ça fait sourir jusqu'à ce que ça explose.

  • Mwarf…
    Il est sûr qu’une retraite dépendante des aléas de la bourse est plus sûre qu’une retraire étatique !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Un article de Finfrog 

Durant la crise sanitaire, les Français ont continué d'épargner, à des niveaux plus ou moins importants selon les périodes. Selon la Banque de France, ils auraient accumulé un surplus d'épargne de près de 187 milliards d'euros fin octobre 2021 soit une augmentation de 73 milliards d'euros en un an.

Plus de 44 milliards d'euros d'épargne au deuxième trimestre 2021

 

Les chiffres publiés par la Banque de France sur l'épargne des Français en 2021 montrent que la crise du covid a eu un impa... Poursuivre la lecture

Un article de l'Iref Europe Si elle est élue en avril prochain, Valérie Pécresse annonce qu’elle fera en sorte que l’emploi paye davantage. Les nostalgiques de Sarkozy en 2007 s’y retrouveront. À cet effet elle envisage de baisser les cotisations vieillesse salariales de telle façon que les salaires nets du secteur privé jusqu’à 2,2 SMIC, soit près de 3000 euros net, augmentent d’environ 10 %.

Ça paraît simple en effet : on baisse les cotisations des salariés et leur salaire net augmente d’autant. Mais ça paraît aussi très coûteux. Env... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Marques. Un article de l’Institut économique Molinari

Comment se comparent les rendements de la répartition et de la capitalisation ? Pour répondre à cette question, le concept de taxation « pure » ou « implicite » est utile. Il repose sur une comparaison entre le rendement de la répartition et celui de la capitalisation.

À prestation égale, la capitalisation permet au futur retraité de cotiser moins qu’en répartition pure puisque les versements produiront des intérêts permettant de bonifier les retraites.

Le ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles