L’âge d’or du genre humain, c’est maintenant

Publié Par Guillaume Nicoulaud, le dans Économie générale

Par Guillaume Nicoulaud.

Le seuil de pauvreté absolu, tel qu’il est utilisé aujourd’hui par les équipes de recherche de la Banque Mondiale, est fixé à 1.9 dollar par jour, à parité du pouvoir d’achat mesurée en 2011. C’est-à-dire que ce chiffre est corrigé des écarts de pouvoir d’achat du dollar d’un pays à l’autre ainsi que de l’inflation. Les chiffres que je vous propose ci-après ont été compilés par Max Roser, directeur du projet Our World in Data de l’université d’Oxford, sur la base des estimations de François Bourguignon et Christian Morrisson1 complétées, à partir de 1981, des données collectées par la Banque Mondiale2.

Naturellement, 1.9 dollar, ça représente très peu d’argent mais, au regard des imbécillités que je vois circuler quotidiennement sur les réseaux sociaux, une petite mise au point historique est sans doute nécessaire. Pour commencer, il faut réaliser que gagner 1.9 dollar de 2011 par jour, historiquement, c’est le sort du commun des mortels.

L’humanité misérable

En 1820, à l’époque du règne de Louis XVIII, on estime qu’environ 1.02 milliard d’individus vivaient sous ce seuil soit, rapporté à l’ensemble de la population mondiale, 94.4% de l’humanité. Oui, vous avez bien lu : plus de neuf homo sapiens sur dix vivaient avec moins que ça.

dessin politique664En 1910, 90 plus tard, le nombre de pauvres atteint 1.44 milliard d’individus, mais comme la population a augmenté plus rapidement, ils ne représentent plus que 82.4% de l’humanité.

En 1970, on estime que 2.22 milliards de nos semblables vivaient sous ce seuil de pauvreté extrême mais là encore, comme la population explose, ils passent en proportion à un peu plus de 60%.

Mais ce que les années 1970 ont de remarquable, c’est que pour la première fois, alors que la population mondiale continue à croître à un rythme de près de 2%, le nombre absolu de pauvres va commencer à diminuer.

Le point de bascule

En 1981, alors que la Banque Mondiale commence à mesurer le phénomène, le nombre total de personnes vivant sous le seuil de pauvreté extrême repasse sous la barre des 2 milliards, soit 44% de la population mondiale.

En 1990, dix ans plus tard, la pauvreté extrême recule encore et ne concerne plus que 1.96 milliard d’individus, soit un peu moins de 37% de nos semblables.

En 2002, une grosse décennie plus tard, le mouvement s’accélère : on ne compte plus que 1.65 milliard sous le seuil de pauvreté extrême et, en proportion de la population mondiale, leur nombre recule de plus de dix points à 26.3%.

En 2012, date de la dernière estimation officielle de la Banque Mondiale, on ne comptait plus que 904 millions de pauvres à l’échelle planétaire, c’est-à-dire moins, en nombre absolu, qu’en 1820 ; et le taux de pauvreté extrême n’était plus que de 12.7%.

Selon les toutes dernières estimations, telles que publiées par Roser, on pense que la pauvreté extrême ne concernait plus que 706 millions de nos semblables en 2015, c’est-à-dire que nous serions passés sous le cap symbolique des 10%.

Si vous cherchez un âge d’or du genre humain, sachez que vous êtes en plein dedans. Depuis 1970, le nombre absolu de pauvres a été divisé par plus de trois et le taux de pauvreté extrême est passé de 60% à moins de 10%. Contrairement à ce que racontent un certain nombre d’oiseaux de mauvais augure, ces quarante ou cinquante dernières années ont été le théâtre de l’enrichissement le plus massif que l’humanité ait jamais connu.

Sur le web

  1. Voir François Bourguignon et Christian Morrisson, Inequality among World Citizens: 1820-1992 dans The American Economic Review, Vol. 92, No. 4. (Sep. 2002), pp. 727-744.
  2. Les données sont accessibles en ligne sur le site de la Banque Mondiale.
  1. lehamstersortidesaroue

    Le pourcentage de gens dans le monde souffrant de la faim baisse.
    Le nombre de gens souffrant de la faim dans monde, lui, reste constant vu que la population mondiale croit.
    https://www.les-crises.fr/la-faim-dans-le-monde/

    Après l’interprétation des chiffres, ça reste une question de point de vue.

    Sans vouloir jouer l’oiseau de mauvais augure mais simplement pondérer l’enthousiasme, toute cette élévation du niveau de vie est directement liée au travail fourni par les énergies fossiles.
    https://parlonsenergie.wordpress.com/2013/05/12/lien-entre-lenergie-et-le-niveau-de-vie/

    Si on ne trouve pas d’énergie de remplacement aux énergies fossile, qui par définition disparaîtrons un jour, il est plus que probable que cette embellie ne soit que passagère.

    1. lehamster,

      L’auteur a peut-être raison sur le constat ( baisse actuelle du nb de pauvres ) mais il oublie de signaler que c es améliorations du niveau de vie des populations mondiales ne reposent que sur la surexploitation des énergies fossiles ( charbon , pétrole , uranium ) et des matières premières fossiles ( fer , cuivre , bauxite…) et que , sans elles , on en serait actuellement au niveau de vie de la terre sous Napoléon…

      Bref , comme personne ne sait comment remplacer pétrole et charbon et uranium , l’avenir est ouvert…

      1. lehamstersortidesaroue

        …est tout vert ? 😉
        Blague a part je suis inquiet de voir les gens ne pas s’inquiéter de trouver de solutions remplacement aux énergies fossiles.
        Les gens se disent « il y aura bien quelque chose d’autre », le renouvelable ou autre mais les gens (politiques compris) ne se rendent pas compte du temps nécessaire à la mise en place de nouvelles solution (si déjà on en a) et de la quantité de ce que nous consommons tous les jours !

        sinon bah oui, se sera retour à l’époque Napoléonienne qui comptais 1 Milliards d’humains sur Terre.
        Faudra faire avec les mêmes moyens énergétiques de cette époque et avec 6 à 8 Milliards de bouches en plus a nourrir.
        Sans vouloir inquiéter personne….
        Je préfère: un homme averti en vaut deux !

        1. inquiet de voir les gens ne pas s’inquiéter, tudieu vous m’inquiétiez!
          sur exploitation…pas rapport à quelle exploitation qui serait normale????

          le fait est que l’énergie et la technologie nous empêchent de mourir en masse…commencez par leur rendre hommage ça rendrait le discours catastrophiste un poli plus acceptable…

        2. Au début du 20e siècle, on s’inquiétait de la quantité finie de cuivre par rapport au développement des télécommunications et de l’électricité…

        3. Ne vous fatiguez pas, notre hamster fait partie de cette categorie de gens qui trouvent toujours une raison de s’inquiéter.Là, Ils ont décidé qu’on allait manquer de petrole.
          En l’occurrence, c’est bien beau de s’inquièter pour l’avenir des multinationales pétrolières…

          Moi, je me fous des multinationales, mais je trouve quand même que ces sales pauvres (qui font rien qu’à plus etre pauvre en brulant du petrole ) ne sont quand meme pas très eco conscients et ne pensent pas trop à la santé nerveuse des Hamsters du monde entier qui s’inquiètent beaucoup de ce genre de trucs. Des fois meme, c’est au point de reagir sur internet et de liker des trucs là dessus avec leurs smartphone, quand même..

          ….

          Bon : le petrole n’a jamais été aussi bon marché et les réserves bien plus abondantes qu’on ne le pensait il y a encore 10 ans, et des dizaines de solutions alternatives prometteuses se profilent a l’horizon…
          Maiiis euuh on a dit qu’il fallait arreter avec le petroleuuuh ! Ca nourrit peut être 1 milliards de personnes en plus, mais ca inquiète Hamster Jovial et ses louveteaux ecolos. Et après ils deviennent tout catastrophistes et ils font des previsions terribles qui ne se realisent pas….Alors hein !

        4. lehamstersortidesaroue

          @ tous, prenez un peu de temps de votre vie et regardez les vidéos mises en lien par Paps, plus bas.
          l’idée n’est pas de s’opposer les un les autres, l’idée est d’être tous de plus en plus conscient de la réalité, pour penser et agir juste.

        5.  » mais les gens (politiques compris) ne se rendent pas compte du temps nécessaire à la mise en place de nouvelles solution (si déjà on en a) et de la quantité de ce que nous consommons tous les jours !  »

          Il n’y a pas non plus d’intérêt à innover dans autre chose quand ce qui nous sert pour notre énergie est encore abondant et bon marché. Autant investir dans ce qu’il y a encore d’exploitable et efficace en rapport qualité prix.

          D.J

          1. lehamstersortidesaroue

            J’entends votre discours qui se tient mais je ne fais pas une confiance aveugle au marché.
            Écoutez Jancovici et vous comprendrez que quand le marché commencera à nous faire comprendre vers quoi il faut aller, nous serons en moins bonne posture pour réagir.
            Comme on sait vers quoi on va, autant s’y préparer. C’est de la simple gestion.
            Cigale ou fourmi ? that is the question.

            1. On ne sait absolument pas vers quoi on va. C’est ce qu’on se tue a vous dire. Certaines personnes ont toujours eu intérêt à faire croire qu’on se dirige vers une catastrophe quelquonque. Le fait qu’ils se soient systématiquement trompés a travers les siecles devrait vous rendre mefiant. Partant de la, pretendre diriger la société pour eviter un futur dont on n’a aucune idée s’avère presque tout le temps pire que le mal(et pour cause, celui-ci est souvent imaginaire, sinon gravement sur estimés, ou l’irruption d’une techologie ou dune tendance sociale imprevisible rend les previsions caduques. ). Surtout si le dirigisme prends, comme C’est généralement le cas, la forme de taxes, subventions, reglementations diverses et coercition à tous les étages.

              Vous fustigez notre soi disant « confiance aveugle » dans le marché et vous basez votre position sur la confiance aveugles en des individus qui se trompent tout le temps… Et en plus vous voudriez engeger le reste de la société-a son corps defendant- a y consacrer une grande part de son energie.
              C’est voys qui êtes irrationnels. Le marché n’est pas parfait, mais au moins, quand il se plante, ce n’engage que les parties prenantes…

              1. lehamstersortidesaroue

                « Le marché n’est pas parfait, mais au moins, quand il se plante, ce n’engage que les parties prenantes… »
                c’est a dire tout le monde, vu que le marché est mondial.

                une dernière , pour la route, vous ne direz pas qu’on ne vous aura pas prévenu.
                Je sais par avance que vous ne regarderez pas mais bon…cela intéressera peut être une autre personne.

              2. Vous fustigez notre soi disant « confiance aveugle » dans le marché

                Vous vous fatiguez pour rien, le hamster est un troll.

              3. lehamstersortidesaroue

                « On ne sait absolument pas vers quoi on va. » Surtout si on ne cherche pas à savoir.
                Je vous accorde qu’il y a une place à l’imprévu.

                Dans le prévu il y a que les énergies fossiles ne peuvent que décliner de jour en jour au fur et a mesure qu’on les consomme,
                Il y a que la population mondiale croit toujours et va peut être se stabiliser à X milliards en 2100.
                Il y a que l’accroissement de la population entraîne une pollution croissante, une demande croissante en nourriture, une destruction de l’environnement croissante, une consommation des énergies croissantes.

                L’espace cultivable est limité, la capacité de régénération de la terre est limitée, les énergies fossiles sont limitées en quantité et de fait forcement de moins en moins disponibles au fil du temps pour opérer les adaptations que nous n’aurons pas voulu faire par anticipation.

                J’admire votre optimisme et votre foi en l’imprévu providentiel.
                Selon moi ça frise l’inconscience et l’immaturité : « Papa et maman sont toujours venu à mon secours »
                Je ne vous en veux pas, tout ceci est un discours anxiogène, je comprends que vous le refusiez.

                1. Votre alternative consistant a plonger de millions de gens dans la misere ou a les empecher d’en sortir, parce qu’ils risquent de brûler trop d’arbres fossilisés a votre gout, j’assume parfaitement.

            2. Jancovici est un escroc qui ne comprend absolument rien à ce qu’il raconte, et raconte ânerie sur ânerie, on voit bien d’où vous tenez vos idées.

              1. lehamstersortidesaroue

                si vous avez des arguments ou exemples, je suis preneur.

        6. lehamstersortidesaroue
          Toujours cette préoccupation de « l’au delà ». Comme quoi l’ecologisme alter(ego)mondia liste est bien une religion.

          1. lehamstersortidesaroue

            Il y a un peu de ça, la religion de la VIE dans son ensemble et pas celle de l’intérêt à court terme.
            me concernant en tout cas, car je ne fait parti d’aucun parti. Un vrai homme libre quoi !
            Aller je vais être honnête un homme prisonnier de ses idées comme tout un chacun, ici ou ailleurs 😉

            1. un homme prisonnier de ses idées comme tout un chacun, ici ou ailleurs

              Qu’en savez-vous : on est pas tous aussi coincé que vous 😆

      2.  » mais il oublie de signaler que c es améliorations du niveau de vie des populations mondiales ne reposent que sur la surexploitation des énergies fossiles ( charbon , pétrole , uranium ) et des matières premières fossiles ( fer , cuivre , bauxite…) et que , sans elles , on en serait actuellement au niveau de vie de la terre sous Napoléon… »

        L’exploitation des matières premières fossiles ne fait pas tout. Le Venezuela grand producteur de pétrole le prouve. Ce pays est devenu plus pauvre que la France sous Napoléon. Non cette élévation du niveau de vie ne repose pas que sur les matières première mais sur des politiques économiques qui tiennent la route.

        D.J

  2. C’est de qui ce tableau en tête d’article et le nom de l’oeuvre?

    1. Lib’

      De Christian Krohg , artiste norvégien , tableau de 1890,  » The struggle dor existence.

  3. Bravo à l auteur ! Cette verite brute est toujours bonne à rappeler.

  4. En réponse au HAMSTERSORTIDESAROUE, je souhaite préciser que si les chiffres de la Banque Mondiale sont exacts, il n’y a pas d’ambiguité ni de confusions: il y a moins de pauvres aujourd’hui qu’en 1820 alors que nous sommes 6 à 7 fois plus nombreux. Et en proportion par rapport à la population totale, il y a 10 fois moins de pauvres.
    En réponse à VOLNA, je souhaite préciser quelques faits: ne pensez pas que dans un petits nombres d’années, nous n’aurons plus ni pétrole, ni gaz, ni charbon, ni uranium!!! C’est faut!!! Ce sont les incantations des « catastrophistes » mais encore une fois, ce n’est pas la réalité des faits. Depuis le début des années 60, certains « chercheurs » nous disent : » Ca y est , cette fois c’est sur, dans 10 à 20 ans , il n’y aura plus de pétrole! » Comment faire confiance à ceux qui se sont si souvent et obstinément trompés!
    pour ce qui concerne le charbon, avec les réserves nord-américaines et siberiennes, on en a peut-etre pour 1000 , 2000 ans ou plus , peut-etre 5000…. Et enfin en ce qui concerne le nucleaire, avec des réacteurs surgénérateurs, technologie déjà mise au point à Creys-Malville, on en a pour 3000 à 5000 ans. Et cela rien que pour l’uranium, il faut savoir que le thorium est encore plus abondant que l’uranium!
    Ca nous laisse un petit peu de temps pour mettre au point la fusion nucléaire qui ellle, nous procurerait de l’energie quasi indéfiniment!

    1. lehamstersortidesaroue

      L’auteur parle de la pauvreté et je parlais de la faim dans le monde, où le nombre de gens reste stable depuis les années 70, à environ 800 millions de personnes, tout de même.
      En 1820 il y a avait environ milliard d’habitant sur Terre, pour relativiser.
      Certes il y a du progrès sur la pauvreté en pourcentage mais pas pour tout le monde visiblement et au prix de l’utilisation d’énergies fossiles.

      Pour le charbon je trouve :
      http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/Espace-Decouverte/Les-grands-debats/Quel-avenir-pour-le-charbon/Le-charbon-energie-du-21e-siecle
      « Les réserves prouvées* de charbon à fin 2008 sont estimées par le World Energy Council (WEC) à près de 826 Gt, représentant environ 120 années de production au rythme actuel d’extraction, soit beaucoup plus que le pétrole (40 ans) ou le gaz naturel (65 ans). »
      Soit 120 ans de réserve et pas des milliers d’années.
      J’aimerais bien une source prouvant vos dires.

      En admettant qu’il y ait 1000 ans ou plus de charbon en réserve, effectivement ça laisse le temps de se retourner.
      Seulement voilà nous vivons dans une biosphère.
      Quoi que je puisse lire ici ou là, le CO2 a bien un impact sur le réchauffement climatique.
      Dans l’absolu ce n’est pas un problème énorme, la Terre a connu pire.
      Le problème c’est juste pour nous : montées des mers où une grande partie de la population mondiale vit, bouleversement climatiques pour un lieu donné, donc pour une agriculture donnée (nourriture).
      Bref que des adaptations rapides à faire et la nature n’est pas fortiche là-dessus -> beaucoup de dégâts environnementaux entre temps.
      Et il ne vous aura pas échappé que nous sommes dépendants de notre environnement pour notre survie : eau, air, nourriture, température.

      Le thorium tout n’est pas rose non plus :
      http://www.sortirdunucleaire.org/Le-reacteur-au-thorium-une-nouvelle-impasse
      Pareil, je vais être optimiste et dire que tant que ce n’est pas fait on ne peut pas conclure.

      Aller, je vais être gentil, je vais dire on ne sait pas ce qui va se passer exactement mais je vous sens joueur à vouloir tenter l’expérience grandeur nature plutôt qu’anticiper pour que tout se passe pas trop mal ?

      PS: les pics sur les énergies fossiles existent, c’est physique et mathématique, juste qu’il y a eu des découvertes après leurs annonces de fin du monde.
      Alors peut on espérer de nouvelles découvertes de pétrole ou autre ?
      Peu probable par ce que les pétroliers cherchent activement.
      https://www.manicore.com/documentation/petrole/reserve_graph1.gif
      tiré de : https://www.manicore.com/documentation/petrole/reserve_petrole.html

      1. Vous me faites penser à un homme du XVIIIè siècle, imaginant une humanité 10 fois plus nombreuse et s’inquiétant de la quantité insuffisante de forêts pour fournir tout le bois nécessaire à la vie de celle-ci (chauffage et cuisson des aliments, production des produits manufacturés de l’époque…etc). Cet homme a évidemment bien du mal a imaginer autre chose que ce qu’il connait en matière de production d’énergie (Maltus est d’ailleurs un bon exemple de ce mode de fonctionnement de pensée). Il n’avaient jamais imaginé qu’au bois succéderait le charbon puis le pétrole, l’énergie nucléaire… etc
        Les rapports prédisant le peak oil (et autres sources d’énergie) basés sur des éléments INDISCUTABLES (évidemment) se succèdent depuis les années 50. Ils ont tous été démentis et repoussés à plus tard. Cela devrait incliner à la prudence en matière de prédiction. Mais il est vrai que le catastrophisme fait toujours plus recette que l’optimisme. Ce catastrophisme est même indispensable quand on veut pousser une population à changer la société vers un modèle qu’elle n’accepterait jamais autrement.

        1. lehamstersortidesaroue

          https://www.manicore.com/documentation/petrole/reserve_graph1.gif
          voilà qu ne me rend pas optimiste sur le pétrole.

          qu’une source d’énergie aussi pratique et dense que le pétrole soit découverte au bon moment ? les paris sont ouverts.
          je ne me vois pas comme pessimiste mais comme réaliste vu les données actuelles.
          J’ai même en réserve de l’optimisme, qui ne se voit pas ici ;-), pour des sources d’énergie alternatives.
          Le fait est qu’à se jour rien n’émerge. je suis juste prudent et pense le monde avec le connu.
          Je ne suis pas parieur. je suis prévoyant.
          si une nouvelle source Energie en remplacement du pétrole émerge ce sera une bonne surprise et tant mieux si ça arrive.
          aujourd’hui il n’y a rien dans les cartons et le pic est passé. chacun réagit comme il l’entend. je préviens c’est tout, vu que ce discours alarmiste n’est pas relayé.
          les médias n’ont que croissance à la bouche sans savoir pourquoi ni comment et si c’est tenable avec les moyens actuels.
          La plupart des gens sont intoxiqués.
          vous allez dire que moi aussi mais d’une autre façon et c’est peut être ça la vérité.
          la vérité est sans doute au milieu des deux points de vue.

          1.  »
            https://www.manicore.com/documentation/petrole/reserve_graph1.gif
            voilà qu ne me rend pas optimiste sur le pétrole.
             »

            Mon dieu mais qu’est ce que c’est que cette m***de ??

            Comment arrivez-vous a tirer la moindre information de ce gribouillage sans aucun sens ? (Et les données sur le « nombre de decouvertes  » -WTF ? ?? – sont fausses.)

            Ce serait bien d’essayer de fournir des références serieuses, svp.
            Je dis ca pour vous, hein, parce qu’entre Djanco-le-rigolo, les reportages orientes d’Arte qui prennent pour base les rares previsions du club de rome qui n’ont pas encore ete ridiculisées par la réalité,
            et les graphes foireux qui ne veulent rien dire, vous ne servez pas vraiment votre cause ici.

            1. Comme vous, Joe, je suis parti d’un grand éclat de rire en voyant cette référence donnée par le Hamsterdanssaroue ! Une « étude » écrite par celui qui signait ses articles « veni, vidi, Janvovici » , c’est du sérieux, hein ? Comment peut-on prendre au sérieux ce triste personnage de Jancovici ?

  5. Et je suis entièrement d’accord avec le titre : Le GENRE humain est bien dans son âge d’or, du moins par son nombre ! Quand aux individus humains cela reste à voir et à vérifier…..

    1. J’hésite en effet entre ruche, fourmilière, bancs de sardines et Big Brother…

      1. les riches paniquent devant l’arrivée des plus si pauvre que ca..
        c’est ca notre douleur.

        alors on bloque tout, et comme c’est étrange on s’enrichie moins vite que nos parents…
        aucun rapport avec les idéologies décroissantes, les peurs délirantes, les mythes inexpugnables, le malthusianisme réfuté, les normes inutiles, les régressions présentées comme des progrès, le rejet de la technologie, la science qui suit ce délire sous la pression des politiques et des industriels…
        c’est la faute de ce qui nous a sortie de la pauvreté, pas de ceux qui nous y remettent, c’est certain.

        fort étrangement les gens les plus optimistes sont chinois, indonésiens…
        et le s pires sont européens.

        1. Il faut essayer de ne pas confondre pessimisme et réalisme ! Et, de plus, il est facile d’être optimiste quand vous n’avez connu que « rien » et que vous passez à « un peu » ! C’est les statistiques de croissance : 10% de 100 est bien plus aisé à obtenir que 1% de 20.000 !

  6. L’âge d’or de l’énergie associé au capitalisme et de leurs bienfaits pour le genre humain

    https://youtu.be/FACK2knC08E

    Maintenant quel est l’avenir énergétique ? Saura t’on trouver en temps et en heure les ressources de remplacement (nucléaire de masse, exploitation spaciale, …) pour ne pas perdre ces bienfaits.

    A regarder ne serait ce que pour la tête que font les sénateurs -écolos mais pas que- à ce qui leur est dit ainsi que pour avoir en tête certains ordres de grandeurs en terme d’énergie:

    https://youtu.be/MULmZYhvXik

    1. lehamstersortidesaroue

      Janco, très bien comme à son habitude.

      Grand merci à Paps pour « don’t panic » que je ne ne connaissais pas.
      Enfin un discours plutôt positif et surtout, ÉTAYÉ !

      Hans Rosling laisse quelques zones d’ombre quant à l’énergie notamment.
      En conclusion, aux plus riches, dont nous faisons partie…, de réduire leur consommation énergétique
      Ce serait un challenge et un moteur d’activité.

      que dit le libéralisme sur des plans d’envergure décidés au niveau de l’état ou région ou autre ? c’est compatible ou pas ?
      ou est on condamné à tomber dans l’ornière puis que chacun se rende compte qu’il aurait fallu faire quelque chose avant ?

      Encore une fois je lis « ecolo » comme si c’était un gros mot.
      Les écolos sont à la base soucieux de la vie et de l’environnement, ce qui n’est pas une mauvaise chose.
      Ce n’est en s’envoyant à la face, ecolo, socialo, liberal , facho, etc…que les choses avanceront.
      chacun a un point de vue qui est à écouter, chacun a un point de vue parcellaire.
      C’est la synthèse qu’il faut parvenir à réaliser en chacun de nous.

      1. En conclusion, aux plus riches, dont nous faisons partie…, de réduire leur consommation énergétique

        Et tu n’as pas commencé évidemment.
        L’énergie que tu dépenses ici c’est uniquement pour t’acheter une bonne conscience tout en continuant à « manger le lard sur le dos des enfants » (selon tes convictions).

        Il y a des humains comme cela qui sont navrants.

        1. lehamstersortidesaroue

          qu’est ce que vous en savez si j’ai commencé ou pas ?

          « Il y a des humains comme cela qui sont navrants. » pas mieux…

          1. Ben en tout cas, vous n’avez manifestement pas jeté votre ordi. Quand a ces echanges niaiseux, ils ne font a coup sur pas progresser la moindre cause et generent leur quota de CO2 issu du fossile.
            Bref, vous n’avez pas commencé.

            J’eprouve le plus grand respect pour les ecologistes de mon entourage qui mettent en pratique leur discours (ils sont incroyablement rares, mais ca existe).
            Mais j’éprouve le plus profond mépris pour les ecolos de salon qui pretendent defendre leur cause a coup de retweets et de petitions bidon sur change.org.
            Ceux qui expliquent doctement que les pauvres du monde ne peuvent pas pretendre au niveau de vie occidental sans nuire a lz planète, tout en telechargeant GTA V sur leur playstation 4 et en retweetant des photos de Angelina Jolie en train d’adopter son 10 bébé phoque.

            Ceux là me donnent de l’urticaire ( j’ai toujours eu du mal avec les courants reactionnaires, l’écologie politique etajt reactionnaire par essence)

          2. qu’est ce que vous en savez si j’ai commencé ou pas ?

            Il est absolument évident que vous profitez de tout le confort moderne.

            Et vous y rajoutez, pour faire bonne mesure, un goût prononcé pour l’économie fonctionnarisée ce qui ne fera que rajouter des milliers de milliards d’euros de charge sur le dos des enfants sans aucun bénéfice écologique. (5000 milliards actuellement)

            En bref, vous vous comportez comme un pillard, mais vous vous prenez pour un saint parce que vous copiez/coller quelques slogans des écolos de salon.

  7. Article clair et précis!! Bravo!!

    un pb, il y a des pourcentages…, personne va comprendre…
    en plus, ça augmente au début , et ça diminue à la fin… je crains fort que cela ne va pas passer..

    si vous dites que cela va de mieux en mieux car les chiffres le disent… personne ne vous croira…

    peut-être en disant que si vous jouez à la loterie vous aurez largement plus de chance de trouver quelqu’un en bonne santé sur la planète, aujourd’hui plutôt qu’il y a deux siècles…

  8. Excellent article : pourquoi donc les médias, les journaux comme la télévision ne parlent pas de cet événement gigantesque, ? Pour la première fois dans l’Histoire de l’humanité, moins de 10% de l’humanité est dans l’extrême pauvreté !!
    Ils n’en parlent pas, car ils savent bien que ce prodigieux enrichissement est dû… au vilain capitalisme !!

    1. lehamstersortidesaroue

      oui et non 😉 grâce au capitalisme qui s’appui surtout sur l’énergie bon marché.
      pourquoi ça ne s’est pas produit avant, parce que les hommes étaient bêtes ? où manquait de capital ?
      non, il n’avaient pas découvert l’utilisation l’énergie bon marché qui décuple notre pouvoir de transformation sur le monde: accroissement réel et physique des richesses.

      1. non, il n’avaient pas découvert l’utilisation l’énergie bon marché

        Ils ne l’avaient pas découvert dans les 37 pays communistes ?
        L’énergie EST bon marché PARCE QUE le système de production libre est efficace.

        1. lehamstersortidesaroue

          vous ne savez pas lire les nuances, oui et non, signifie le capitalisme seul ne suffit pas.
          je ne vous répond plus tant vous n’écrivez que pour provoquer, sans la moindre réflexion. ça serait bien la définition d’un Troll, ça.

          1. Voilà. Dailleurs si les suisses sont parmis les habitants les plus riches de la planète, c’est grâce a l’exploitation des fameuses reserves de pétrole offshore du lac Leman….

            1. Joe: l’exploitation des fameuses reserves de pétrole offshore du lac Leman….

              …Les mines de charbon d’Yverdon-les-Bains et l’exploitation des forêts vierge du canton d’Appenzell, si riche en essences rares 😉

              lehamstersortidesaroue: vous n’écrivez que pour provoquer, sans la moindre réflexion.

              Voilà qui est amusant.
              Vous n’avez strictement rien appris des nombreux textes documentés qui vous ont été soumis. Vous ne faites que cancaner les mêmes slogans ineptes sans tenir aucun compte de la réalité.

              Quand à votre « grrrrande découverte » qu’un système politique ne nourrit pas les gens par lui-même c’est navrant de puérilité.

  9. qu’est ce que vous en savez si j’ai commencé ou pas ?

    Il est évident que vous profitez pleinement des commodités modernes : vous n’avez absolument pas commencé. Si ça se trouve, vous ne triez même pas vos déchets.
    Vous ne cherchez ici que le beurre et l’argent du beurre : le confort de vie ET la bonne conscience.

  10. @lehamstersortidesaroue , concernant notre source d’énergie futur, si vous estimez que l’innovation ne va pas assez vite vous n’avez qu’à investir votre argent avec vos acolytes réalistes dans ces projets là, si vous aviez raison et bien votre investissement sera rentable on vous dira tous bravo par contre vous n’avez pas à imposer aux autres d’investir avec vous et de partager le risque que vous ne voulez pas prendre seul. Vous avez le droit d’essayer de convaincre les autres d’investir avec vous mais je fais plus confiance à un acteur du marché de l’énergie mondiale qu’à vous ( Je n’ai rien contre vous personnellement, je respecte votre point de vue contrairement à certaine personne ici) . Si vous estimez être meilleur que l’ensemble des acteurs du marché, allez-y.

    Par contre concernant l’environnement, le problème est différent, en considérant que nos actes ont réellement des conséquences pour le futur ( Certains sont convaincus que non, j’ai du mal avec les convictions), il est clair que personne n’a envie de faire des efforts si les autres ne le font pas mais je pense que les mentalité changeront quand les peuples les plus pauvres n’auront plus à s’intéresser à comment ils mangeront dans la semaine ( Ils seront plus à même de réfléchir à l’avenir de notre environnement). Et si vous estimez qu’il faut se dépêcher car il est peut être trop tard et bien je vous répond que je refuse de maintenir ce niveau de vie s’il faut pour cela réduire la liberté des peuples les plus pauvres? Mieux vaut tard que jamais.

    1. lehamstersortidesaroue

      @zac ben
      Je n’étale pas ma vie ici mais vous brûlez pour l’énergie, j’y travaille plus que je n’investi.
      L’argent n’est pas une motivation pour moi, il en faut pour vivre, c’est tout.
      Ce que je « demande » est de l’attention sur autre chose que le ronron médiatique et sociétal. Que chacun soit plus conscient de la réalité, donc plus à même de faire ses propres choix de vie.

      Concernant les efforts pour l’environnement, personnellement je n’ai pas le sentiment d’en faire, tout ce que je fais est dans une perspective de résilience: autonomie durable à mon petit niveau. il se trouve que c’est bon pour environnent, ou pas trop mauvais.
      Les autres font ce qu’ils pensent juste en fonction de leurs connaissances. On ne peut forcer personne à s’informer.

      Personnellement je ne sais s’il est trop tard, certains le disent en effet.
      Je fais ce que je pense juste, localement, chez moi, et advienne que pourra…j’aurais fait ma part, pour reprendre un slogan à la mode.

      Seulement je sais par expérience, que même si je suis bien tranquille dans mon coin et que ça commence à cafouiller grave, je ne serais pas longtemps tranquille. J’anticipe en faisant circuler de l’information qui ne circule pas beaucoup, vu que ça n’intéresse pas les gens à la base: ce n’est pas divertissant et c’est même anxiogène.

      Mon avis personnel, qui n’est pas étayé par des études mais juste un feeling, est que les plus pauvres doivent continuer à accroître leur niveau de vie (j’ignore jusqu’où) et nous devons nous calmer un peu, ça ne veut pas dire retour à l’age de pierre:
      Mieux isoler les habitations existantes, introduire du solaire thermique, véhicules consommant encore moins, agriculture vivante et donc durable, se calmer sur la course aux gadgets, trier les déchets…bref des trucs simples et faisables sans effort, par moi en tout cas.

      Pas certain que le marché et le capitalisme, intéressés par le profit à court terme, ne favorisent rapidement ces changements de bon sens.
      Pour cela il faudra attendre que le coût de l’énergie commence à devenir critique et donc la disponibilité en énergie devienne critique.
      Savez vous quand Noé a battit son bateau ?
      C’était avant.

      1. « Pour cela il faudra attendre que le coût de l’énergie commence à devenir critique et donc la disponibilité en énergie devienne critique. », je vais me répéter mais je ne comprend toujours pas comment vous arrivez à juger l’ensemble des directions des plus grands groupes énergétiques du monde, vous croyez que c’est boites veulent faire faillite, bien sur certaines reflechissent trop à court terme mais si elles font des mauvais choix tant pis pour elle et si vous pensez qu’elles se trompent toutes et que l’on court à la catastrophe et bien montez votre projet pour sauvez le monde.Si vous croyez vraiment à ce scenario , investissez VOTRE argent.
         » L’âge de pierre ne s’est pas terminé par manque de pierres. L’âge du pétrole ne s’achèvera pas avec le manque de pétrole.  »
        Vous n’attendez pas d’être à la limite de votre découvert pour faire attention à vos dépenses et bien les entreprises sont comme vous rassurez vous.

        1. lehamstersortidesaroue

          J’ai peut être trop naviguer dans des boites sur le déclin, ce que j’ai constaté est que les dirigeants naviguent à vu, souvent sans vision stratégique à long terme, le but étant simplement de survivre dans l’instant.
          Ça fini toujours par le dépôt de bilan.

          Pour les groupes de l’énergie, je ne pense pas trop m’avancer en disant que leur stratégie est : « tant que je gagne, je joue » et pour l’instant ça se passe plutôt bien pour eux, pourquoi changer ?
          Ils ne sont pas hermétiques au discours alarmiste alors ils se diversifient avec un peu de renouvelable ou du nucléaire qui ne marche pas encore (epr, fusion…)
          Ils cherchent aussi de nouveaux gisements et en trouvent (rarement) et ils sont de petite taille, les gros ont tous été trouvés il y a bien longtemps.
          Voilà leur stratégie visible.

          Etant plutôt technique à la base, je ne vois aucune solution alternative au pétrole dans laquelle investir.
          Ca reste une croyance mais je crois à l’émergence d’une source d’énergie nouvelle. Tout reste à faire dans ce domaine donc ne nous emballons pas.

          « Vous n’attendez pas d’être à la limite de votre découvert pour faire attention à vos dépenses et bien les entreprises sont comme vous rassurez vous. »
          je comprends l’image mais je ne suis jamais à découvert, j’évite ce genre de situation bien avant.
          Je n’ai pas votre optimisme sur les dirigeants (politiques et d’entreprise), tous court termistes : soit satisfaire l’électeur a court terme, soit satisfaire l’actionnaire à court terme, voilà ce qui dirige le monde.
          Il y a des exceptions bien sur mais il faut les chercher.

          Vraiment désolé de pourrir votre lundi mais on s’y fait, on devient fataliste et on fait ce qu’on peut pour sortir de tout ça, même si autours ça continue dans la roue du hamster.

          1. lehamstersortidesaroue: je crois à l’émergence d’une source d’énergie nouvelle.

            Non, et c’est pour cela que vous réclamez que l’état force les gens à payer des solutions qui ne marchent pas actuellement.
            Pour faire bonne mesure, vous prônez la même économie administrée et fonctionnarisée qui a détruit tous les pays communistes.

            lehamstersortidesaroue: et on fait ce qu’on peut pour sortir de tout ça

            En ne changeant rien à votre niveau de vie et en récitant toute la bible des écolos-collectiviste ?

            lol

          2. Au niveau des politiques je n’ai aucun optimisme rassurez vous, donc hors de question de leur laisser une quelconque responsabilité à ce sujet ou alors uniquement avec l’argent de ceux qui veulent sur-anticiper. Le court-termisme est un problème , je suis totalement d’accord et je réfléchis souvent à comment y remédier mais je ne pense pas que les planifications étatiques soient une solution ( Cela crée plus de problemes que cela en résout, la fausse bonne idée). Je pense que l’on devrait faire en sorte que ceux qui en abusent en assument pleinement la responsabilité ( Commençons par arrêter de renflouer les entreprises ayant fait des mauvais choix).
            Concernant les gisements de pétrole, oui les gisements rentables à 50$ sont bientôt épuisés par les contre les gisements rentables à 500$ sont loin mais très loin de l’être, à ce prix de nombreuses technologies (d’extraction et renouvelable) seront déjà plus rentable depuis bien longtemps et on est loin du prix critique.( Les grandes compagnies petrolières sont même très innovatives pour faire baisser les couts d’extraction, dommage qu’ils ne fassent pas ces efforts pour du renouvelable vous allez me dire mais finalement cela montre qu’ils sont capables de se bouger le cul pour se faire de l’argent quand il le faut )

            Je sais que cette phase de transition vous angoisse mais vous n’avez pas à imposer votre angoisse à tout le monde, les gens responsables ça existe ( moins chez les politiques malheureusement mais chez les chef d’entreprise il y en a , certes pas tous mais il y en a ) mais malheureusement vu comment on a assisté notre population en leur faisant croire que l’état réglera tout leur problème et prendra tous les risques pour eux , beaucoup de gens ne s’imaginent pas faire confiance à autre chose qu’à l’état.

  11. lehamstersortidesaroue

    @llmryn et Joe

    Je n’ai aucune justification à vous donner quant à mes actions de tous les jours, quand bien même je serais le pire des cochons, ce qui compte ce sont les informations que je vous présente et ce qu’en fait votre intelligence.
    Vous êtes seuls responsable de cela, peu importe ce que je fais ou ne fais pas.

    De votre part, je n’ai à ce jour reçu aucun contre argument valide et étayé qui remet en cause ce que je présente.
    Et pourtant vous ne pouvez pas savoir comme j’aimerais avoir tort.

    Je vous en prie, apportez des réponses étayées et argumentées montrant que j’ai tort, que l’équipe Meadows à tort, que Jancovici à tort, que Rosling à tort, que tous les scientifiques qui suivent ont tort : Anthony D. Barnosky,Elizabeth A. Hadly,Jordi Bascompte,Eric L. Berlow,James H. Brown,Mikael Fortelius, Wayne M. Getz,John Harte,Alan Hastings,Pablo A. Marquet,Neo D. Martinez,Arne Mooers, Peter Roopnarine,Geerat Vermeij,John W. Williams,Rosemary Gillespie,Justin Kitzes,Charles Marshall,Nicholas Matzke, David P. Mindell,Eloy Revilla & Adam B. Smith.

    Cela va impliquer d’étudier un minimum leurs travaux où de trouver des gens qui l’on fait.
    Pourquoi se prendre la tête et perdre du temps à faire ça, puisque jusqu’ici tout va bien ?
    Ils sont vraiment bêtes tous ces scientifiques…

    1. « Ils sont vraiment bêtes tous ces scientifiques… »

      Ben oui ! On peut très bien avoir une grosse tête et être c.. comme ses pieds. On peut aussi avoir fait de longues études et ne pas rechercher ou dire la vérité pour faire du profit. Du coup, en cherchant bien, vous trouverez toujours quelqu’un avec un CV en béton pour vous affirmer n’importe quoi.

      « Cela va impliquer d’étudier un minimum leurs travaux »

      Avez vous la moindre idée de la différence entre vérifier une étude et lire les conclusions ? Croyez vous que quelqu’un soit capable de faire des prédictions impliquant des milliards d’individus ? Ne croyez vous pas qu’il existe des milliers de problèmes dans le monde en dehors du malthusianisme de base, et qu’on peut fabriquer des (faux) problèmes malthusiens autant qu’on veut sur le même principe (faire des projections à partir d’un présent qu’on suppose figé). Moi je vous en sort autant que vous voulez.

      « Pourquoi se prendre la tête et perdre du temps à faire ça, puisque jusqu’ici tout va bien ? »

      Parce que vous trouvez que le monde va bien ? (guerre, terrorisme, faim, épidémies, dictatures, esclavage …). Non tout ne va pas bien : ce sont les bobos qui trouve que leur vie futile est bonne et que les salauds de pauvres gâchent la vue.

    2. lehamstersortidesaroue:Je n’ai aucune justification à vous donner quant à mes actions de tous les jours, quand bien même je serais le pire des cochons

      Oh mais on le sait rassurez vous. Vous voulez forcer les autres à décroitre pour votre confort à vous. Et vous réclamez le collectivisme parce que vous pensez que ça vous donnera une bonne place sans faire aucun efforts. Vous maudissez la compétition parce que que vous êtes « out ».

      que l’équipe Meadows à tort, que Jancovici à tort, que Rosling à tort

      Allons donc, vous n’avez pas compris la moitié de ce que ces gens racontent. Jancovici par exemple est totalement POUR le nucléaire comme nous.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Jancovici#Position_sur_le_nucl.C3.A9aire_civil

      Ni que même le GIEC soutient aussi le nucléaire:
      http://www.contrepoints.org/2015/11/09/228183-cop-21-le-giec-soutient-le-nucleaire

      Et que les scientifiques sont très loin d’être unanimes, comme par exemple sur le réchauffement :

      John Christy, professeur de sciences de l’atmosphère et directeur du centre des sciences de la terre à l’université de l’Alabama, ancien rédacteur des rapports du GIEC : « je ne vois venir ni la catastrophe qu’on nous annonce, ni la preuve évidente que l’activité humaine doive être mise en cause dans le réchauffement que l’on peut observer.

      Richard Dronskowski, professeur Lauréat du Prix Otto Hahn de l’Institut Max Planck, il est membre du Collegium de la Société de Recherche allemande, de la Société de Physique allemande et de l’American Chemical Society. Il a déclaré que « qu’il n’y a absolument aucun consensus, zéro consensus [au sujet du réchauffement climatique] » et qu’il connaît « des collègues qui financent des instituts entiers grâce au climat. Ils n’ont aucun moyen de faire machine-arrière car leurs instituts seraient ruinés »

      Delgado Domingos, professeur en science environnementale au Portugal, avec plus de 150 publications à son actif. Pour le professeur Domingos, « créer une idéologie à partir du dioxyde de carbone est un non-sens dangereux… L’alarmisme actuel sur le changement climatique est un instrument de contrôle social, un prétexte pour des batailles politiques et économiques. Cela devient une idéologie préoccupante »

      Et pour finir vous n’avez aucune idée de l’histoire de l’alarmisme scientifique depuis un siècle:

      -« En 1995, entre 75% et 85% de toutes les espèces animales seront disparues” Dr. S. Dillon Ripley April 1970
      -Le fameux rapport du « club de Rome » de 1972 prévoyait la fin de l’or pour 1981, de l’argent et du Mercure pour 1985, celui du zinc pour 1990 etc. etc. quant au pétrole il est annoncé disparu « pour dans dix ans » tous les 5 ans depuis deux siècles.

      1. lehamstersortidesaroue

        en complément sur le réchauffement climatique de la part d’un « copain » de Suisse:http://information.tv5monde.com/info/vrai-ou-faux-tout-savoir-sur-le-changement-climatique-5206
        et de la part d’un « copain » de France:http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-arnaques-au-rechauffement-climatique-de-plus-en-plus-de-revelations-25284.html
        et encore ici :http://www.pensee-unique.fr/ondit.html

        ou ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Controverses_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique

        Avec ça débrouillez vous pour vous forger une opinion braves gens, je jette l’éponge !

        La vérité est encore une fois certainement à l’intersection des 2 thèses, reste à savoir où est le curseur…

        enfin tout ça ne retire rien au pics sur les énergies…notre drogue quotidienne.

    3. lehamstersortidesaroue

      @pragma
      « Ben oui ! On peut très bien avoir une grosse tête et être c.. comme ses pieds. »
      Je l’ai déjà constaté mais ça ne suffit pour démontrer que leurs travaux sont faux.

      « Parce que vous trouvez que le monde va bien ? (guerre, terrorisme, faim, épidémies, dictatures, esclavage …). Non tout ne va pas bien : ce sont les bobos qui trouve que leur vie futile est bonne et que les salauds de pauvres gâchent la vue. »
      Ouf, ce n’est pas moi qui le dis, merci 😉
      Je ne faisais qu’abonder dans le sens de l’article sur la pauvreté dans le monde mais j’approuve ce que vous dites.

      @llmryn
      « Allons donc, vous n’avez pas compris la moitié de ce que ces gens racontent. Jancovici par exemple est totalement POUR le nucléaire comme nous.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Jancovici#Position_sur_le_nucl.C3.A9aire_civil »
      Où avez-vous vu que j’étais contre le nucléaire. Arrêtez de penser et juger les autres puis de partir bille en tête dans des délires, sa se passera mieux. Vous ne seriez pas prof par hasard ? ou pire, jeune ?

      La suite est intéressante, j’ai bien entendu les désaccords sur le climat, mais qui croire ?

      @zac ben j’ajouterais qu’il n’y a pas que l’argent dans l’extraction pétrolière. Si pour extraire un baril ça coûte 1 baril d’énergie, ce n’est plus rentable, ça ne sert a rien.

      « vous n’avez pas à imposer votre angoisse à tout le monde » lol, désolé que vous le preniez comme ça.
      Je n’impose pas, je présente après chacun dispose. Quel pouvoir aurais je d’imposer ? Vous êtes libre.

      « Les gens responsables ça existe » oui mais chacun est préoccupé par son petit monde, le chef d’entreprise est absorbé par son entreprise et ainsi de suite. Pas grand monde ne sort la tête de l’eau, ou s’il le fait, il se sent bien impuissant et replonge rapidement absorbé par sa vie.
      Une bonne couche de lobotomisation médiatique et tout rentre dans l’ordre.
      chacun a une spécialité et aura constaté comment un sujet afférant à notre propre spécialité est retranscrit par les journalistes…
      Je ne leur en veux pas, on ne peut pas tout maîtriser, il faut vivre avec…

      Ma conclusion sera : le système économique actuel, avec ses règles, n’est pas adapté aux enjeux qui se présentent.
      J’irais même plus loin, l’humanité n’est pas adaptée aux enjeux qui se présentent.

      Face à cela l’individu conscient peut agir dans son coin, selon ce que bon lui semble et en général, il en paye le prix par rapport a la société, il est forcement un peu en marge.

      Chacun fait ce qu’il veut, je ne force personne, je ne fais qu’exposer.

      Je regrette juste de vivre dans un monde de M… guidé par l’égoïsme humain.
      Mon égoïsme est bien présent, il se veut altruiste mais ça reste de l’égoïsme au fond. 😉

      Sur ce, bonne continuation mes amis.

      1. « Si pour extraire un baril ça coûte 1 baril d’énergie, ce n’est plus rentable, ça ne sert a rien. »

        C’est marrant quand des écolos prennent les capitalistes pour des c.. Si la rentabilité de l’extraction est menacée, les responsables de milliards de dollars d’investissement ne vont pas attendre sans rien faire mais chercher des solutions rentables ou diversifier leur activité.

        Et pensez vous que dans l’hypothèse où le monde viendrait réellement à manquer d’énergie – et donc son prix à flamber non plus à cause des taxes ou des lobbies mais de la rareté – ceux qui disposent de milliers d’ingénieurs et de capitaux extrêmement élevés vont se désintéresser du problème ? Ou penser vous que leurs milliers d’ingénieurs sont incompétents mais que Jancovici peut lire l’avenir dans les feuilles de thé ?

        1. lehamstersortidesaroue

          Vous n’êtes pas ecolo ? un monde vivable et vivant pour vos enfant et pour vous même n’est pas votre préoccupation première ?

          Pour avoir travailler en R&D, j’ai toujours été déçu par le manque d’ambition et de vision des décideurs, toujours préoccupés par le bénéfice à court terme.
          Chercher ne veut pas dire trouver. vous devez exercer une profession assez éloignée des sciences et techniques pour être aussi optimiste.
          il ne suffit pas de mettre les moyens et une armée d’ingénieurs/scientifiques, encore faut il qu’il y ait quelque chose à trouver.
          il ne suffit pas de vouloir, là il s’agit de découvertes majeures.
          pour des c.. ?Oui ,assez en fait. J’attend d’être agréablement surpris.

          1. Vous n’en avez pas un peu assez, parfois, de distiller vos peurs avec votre catastrophisme malthusien stupide ? Moi, j’ai grandi avec les rapports du Club de Rome, et tout ce qui allait avec ces prévisions imbéciles et qui ne se sont jamais réalisées. Mais à l’époque, la seule source d’information disponible était la Presse. Et elle en rajoutait une couche dans toutes ces niaiseries sans fond. On y croyait donc, à l’été sans oiseaux, ou à l’hiver nucléaire ou encore à l’épuisement irrémédiable du pétrole. Eh oui, cela agissait sur notre mental, à mes amis et à moi. On craignait des événements dramatiques imminents. On était inquiet, et cela gâchait en partie notre jeunesse. Aujourd’hui, vous nous ressortez les mêmes idioties, à peine modifiées, et d’autres y ajoutent le catastrophisme climatique, le trou dans la couche d’ozone, après la vache folle, les pluies acides, le DDT, et j’en passe. Sauf qu’aujourd’hui, c’est différent : les contacts que l’Internet permet montrent l’extrême bêtise de vos thèses et, tout comme les suppôts du réchauffage climatique, vous essayez de faire peur. Mais amusez vous tout seul avec cela, car nous, nous ne jouons plus.

            1. lehamstersortidesaroue

              J’ai une autre mauvaise nouvelle pour vous, à la fin de votre vie vous allez mourir.
              C’est absurde de se gâcher la vie avec une telle idée.
              Tout le monde le sait et tout le monde préfère l’oublier entre temps.
              Pourtant jusqu’ici j’imagine que tout va bien pour vous, cela signifie-t-il que vous ne mourrez jamais ?

              Sur le Titanic, vous êtes de ceux qui sont restés au bar, confiant dans l’annonce que le Titanic était insubmersible ?

              Les thèses comme vous dites, issues de simulations informatiques à partir de données réelles, ne prévoient aucun problème particulier jusqu’à aujourd’hui.
              De plus vous serez gentil de leur accorder une certaine marge d’erreur sur l’échelle de temps, tout de même.

              Donc tout le monde à raison pour l’instant, jusqu’ici tout va bien et tout croit comme le montre la courbe : http://hpics.li/9aac10c
              Tiré de : https://www.manicore.com/documentation/club_rome.html
              Donc effectivement vous sous êtes gâché votre jeunesse pour rien, c’est dans les années à venir que le « sport » commence.

              Vous avez raison sur un point : j’arrête car je vois bien que  » vous  » ne voulez surtout pas savoir, tout le monde perd son temps.

              1. Encore une fois : allez-vous amuser tout seul avec vos niaiseries. La seule chose que nous ne savons pas à votre sujet, c’est de savoir pourquoi vous répandez ainsi vos stupidités malthusienne écolo-bobo avec un fond de marxisme dedans. Jancovici, on voit bien pourquoi : il est consultant, que même des sociétés pétrolières payent ! Il a intérêt à faire mousser, à faire dans le catastrophisme. C’est son gagne-pain, tout comme pour Al Goret avec son film et sa fortune faite sur les quotas CO2. Vous, vous semblez plutôt être ce que Lenine aurait appelé l’idiot utile (et oui, je sais, Lenine n’aurait jamais prononcé ces mots, mais ils vous si bien). Pour le reste de votre charabia : c’est « le catastrophisme assisté par ordinateur est beaucoup plus crédible que celui du Club de Rome ». C’est risible, lamentable, ridicule. Et vous balayez sous le tapis toutes les prétendues menaces que des personnages tels que vous ont agité pendant toutes ces années. Ça ne compte plus pour rien, dites-vous. Mais si, et la détestation que j’ai envers les prêcheurs malthusien, les ridicules Philippulus de « l’étoile mystérieuse », est inextinguible.
                Fin pour moi.

                1. lehamstersortidesaroue

                  « La seule chose que nous ne savons pas à votre sujet, c’est de savoir pourquoi vous répandez ainsi vos stupidités malthusienne écolo-bobo avec un fond de marxisme dedans »
                  Tout d’abord la prétention affichée : « nivellement par le haut »

                  Et ensuite pour éveiller les consciences, tout simplement.
                  Nous sommes tous dans le même bateau Terre, même si le dialogue semble impossible.
                  Votre inconscience des problèmes réels, guidera vos choix et comme vous êtes des milliards ainsi, vous nous entrainenerez tous dans votre inconscience.
                  Ce que je fais, je le fais donc pour moi, pour ne pas être entraîné par vos inconsciences.

                  A part ce qui semble être des insultes ou railleries de votre part, comme beaucoup ici, je ne reçois aucun argument contradictoire valide…

                  Vous savez, j’aimerais tant avoir tort. Ça reste à prouver…

                2. lehamstersortidesaroue

                  Comparaison du modèle utilisé par l’équipe Meadows avec les données réelles depuis 1970 :
                  http://img4.hostingpics.net/pics/26708720120408210916FuturismGotCorngraph631thumb.jpg

Les commentaires sont fermés.