François Hollande sur France 2 : un discours d’Ancien régime

Publié Par Éric Verhaeghe, le dans Politique

Par Éric Verhaeghe.

François Hollande - Prix de l’Audace artistique et culturelle 2015 credits Actualitté (CC BY-SA 2.0)

François Hollande – Prix de l’Audace artistique et culturelle 2015 credits Actualitté (CC BY-SA 2.0)

François Hollande a de nouveau donné le spectacle de la vacuité fabuleuse qui caractérise le pouvoir présidentiel depuis son élection. En écoutant les litanies auxquelles il s’est livré dans un contexte de désillusion et d’impopularité forte (confirmées par les réactions en ligne sur les réseaux sociaux), il devient évident que tous ceux qui attendent la réforme du pays ont trois bonnes raisons de voter Hollande aux prochaines présidentielles.

Comment Hollande symbolise l’impuissance du pouvoir politique

Une fois de plus, François Hollande a donné le spectacle d’un pouvoir totalement incapable de modifier la réalité du pays et totalement incapable de le reconnaître. Face aux difficultés sociales, politiques, économiques, les Français qui avaient encore un espoir sur ce qu’ils pouvaient attendre du pouvoir sont cette fois définitivement fixés : après quatre ans de mandat, François Hollande est plutôt satisfait de son bilan, et personne non seulement ne le croit ni le comprend, mais ne peut même imaginer qu’il ne partage pas le bon diagnostic sur le désastre en cours. Manifestement, le gouvernement ne peut rien pour nous.

Pourtant, les éléments du diagnostic sont assez faciles à relever. Le chômage explose alors qu’il diminue chez nos voisins, la croissance stagne, le pays se paupérise. Partout, la contestation monte et la recherche du sens est immense.

Voter Hollande en 2017, c’est, sur tous ces points, le choix sûr de continuer à se mentir. Le navire continuera à s’enfoncer, mais le commandant de bord répétera inlassablement des messages rassurants aux passagers coincés dans la cale.

Comment Hollande symbolise la réaction nobiliaire

Il fallait entendre Hollande répondre à la cheffe d’entreprise sur les questions micro-économiques pour mesurer une fois de plus la rupture entre le pouvoir politique et la réalité des Français. Là encore, si certains imaginaient que l’occupant de l’Élysée avait la faculté de comprendre leurs préoccupations, ils ne peuvent plus avoir aucun doute aujourd’hui. Ce qui fait la vie quotidienne des Français est un mystère structurel pour le Président de la République. Ce n’est pas une question de mauvaise volonté, c’est une question d’ignorance.

Ainsi va la Ve République : les élus sont loin du peuple, au-dessus du peuple, et n’en connaissent pas la condition. Ils s’en portent très bien.

Donc… voter Hollande en 2017, c’est se promettre une longue continuité dans ce ton condescendant, méprisant, cette surdité mal cachée, ces regards évasifs et ennuyés lorsque les élus, dignes héritiers des aristocrates d’Ancien Régime, sont sommés de répondre aux questions portant sur la vie quotidienne des citoyens. Se salir les mains, quelle horreur !

Comment Hollande symbolise la médiocrité

Il fut une époque où la fonction présidentielle était revêtue d’un prestige, d’une autorité, d’une forme de sacralité, dont la familiarité avec laquelle les participants à l’émission se sont adressés au Président a montré qu’elle était réduite à néant. Hollande ne s’en était pas caché : il serait un Président normal, c’est-à-dire un homme sans qualité pour ce poste. Les Français seraient donc mal venus à jouer les surpris : l’impétrant les avait prévenus. Ils savaient à l’avance les sorties chez sa maîtresse avec un casque de Vespa sur la tête, le manque de charisme, l’absence de vision, le vide des idées, la soumission à l’Allemagne.

Voter Hollande en 2017 permet d’accélérer le changement de régime, parce qu’il désacralise le pouvoir, l’affecte d’une terrible banalité. À ce jeu-là, Hollande est d’ailleurs en position de force. Sa médiocrité impose une sorte de baisse générale du niveau politique français, et oblige tous ses concurrents à s’aligner sur une sorte d’offre au rabais, où le calcul tactique compte plus que le projet politique.

Continuons avec lui : s’il parvient à terminer son premier mandat, il est acquis qu’il ne terminera pas le suivant.

Sur le web

  1. OK, ça porte un nom « autisme ». Il faudrait qu’il consulte un médecin spécialiste mais a mon sens il est inguérissable !!
    Mais, en ce qui concerne les prochaines élections… pour qui voter ?
    Moi, j’ai un favori : Poutou !!

    1. Je penche plutôt pour Jaques Cheminade.

    2. Hollande autiste ? On le savait déjà. Ce qui est grave c’est que toute la classe politique, l’intelligentsia, l’enarchie, l’est.

    3. bobomede c’est toujours une erreur que de sous-estimer l’adversaire. Ce triste sbire excelle dans le numéro qui consiste à n’entendre que ce qui l’arrange : je me garderais bien d’utiliser ici le mot… « autisme ».

  2. Soumission a l’Allemagne: pardon?
    Ce n’est pas le sujet, ce n’est qu’une conséquence logique du sujet, parmi tant d’autres.
    Montebourg sortez de ce corps!

  3. C’est aussi peut-être dû aux modèles enseignés à l’ENA, figés et inadaptables à une société en mutation.
    Mais pour autant, il n’y a point d’avenir dans les autres partis. Tous sont loin de nos préoccupations. Telles les déplacements stressants dans nos véhicules avec l’injuste répression routière inadaptée et faite que de Fric-Racket.

    1. loin de moi, l’intention de défendre l’ENA et les énarques…. Mais il y aussi, chez ce déplaisant personnage, tous les stigmates de l’apparatchik. Et qui, même s’il a fini par se prendre pour le… président de la République, n’a jamais réussi à se débarrasser de sa carcasse d’apparatchik. Ah, quel sale type.

  4. Je n’ai pas voté pour lui. Comment attendre d’un tel individu une moindre connaissance du pays, quand ON l’a payé pour aller à l’école (ENA), qu’il a eu sa place à la cours des comptes, qu’il n’y aura pas bossé mais en touchera les avantages comme s’il y avait fait carrière, qu’il cumul les avantages (retraites et salaires), qu’il aura trompé la mère de ses enfants ainsi que Valérie Trierweiler pendant son mandat de PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ! Cet homme qui se dit comptant de son bilan et qui va se représenter ne vit pas dans le même monde que nous les Français. C’était une évidence pour moi lors des élections de 2012, c’est devenu une évidence pour beaucoup de monde depuis. Si seulement on pouvait tous être lucide pour les prochaines élections… et avoir un large choix d’hommes ou de femmes compétent(e)s…

    1. @kagou-Ce que vous ignorez peut-être, c’est que comme ancien président (Giscard d’Estaing, Chirac, Sarkozy) il bénéficiera d’un budget annuel de deux millions d’euros, avant de toucher une retraite estimée actuellement à 36 000 € par mois. La France le paiera quoiqu’il arrive.

  5. Ben, où est le problème? Il sort de l’Ena, avec toute sa ribambelle de ministres d’opérette et de conseillers stratèges, donc il ne saitr RIEN.
    Le jour où il est rentré à l’ENA, il était déjà financièrement pris en charge par l’Etat, et depuis sa sortie titulaire d’un poste où il n’avait rien à faire pour justifier un très juteux salaire.
    Il n’avait qu’une chose à faire, de la politique, parcourir les réseaux, se créer des relations, etc…

    1. Seule (très) maigre consolation de ces 4 dernières années, le Roy Fainéant a du travailler comme jamais (a son échelle). Ca a du lui faire très drôle.
      C’est dur, être president, pis, c’est vrai, le monde n’est pas toujours gentil.
      Rendons lui grace sur un point: si les Français n’ont toujours pas compris que les fonctionnaires sont au pouvoir pour les fonctionnaires, avec une mascotte aussi caricaturale, c’est vraiment peine perdue.
      La France est belle et bien foutue, Bricoman un walking dead tellement sinistre et décalé qu’il en devient comique. Un clown désopilant qui ne sert a rien.

    2. Très intéressant. Imaginons le moins pire . En 2017, il ne se représente pas ou est battu et il prend sa retraite.
      Quelqu’un peut nous décrire son statut et chiffer à peu près le montant de sa retraite compte tenu de son parcours depuis son entrée a l’ENA ?
      Dans le même ordre d’idée, qqn ici même a évalué qu’entre son entrée a l’ENA et son décès son compère Sapin aura coûté 20 millions à la france. Très cher payé pour le service rendu.

      1. Ca n’est que 0.0005% de ce qu’il aura effectivement coûté à la France.

        1. Tout à fait exact, si on evalue le coût de sa politique.

      2. L’Elysée dit 15K€ alors que pour Marianne ou itélé, c’est 36k€ à condition qu’il demande le versement de toutes ses prestations
        http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/12/11/97002-20141211FILWWW00323-le-montant-de-la-retraite-de-hollande-devoile.php
        http://www.egaliteetreconciliation.fr/Pres-de-36-000-euros-de-retraite-pour-Francois-Hollande-33590.html

        Bien entendu, il faut rajouter toutes les prestations auxquelles les anciens présidents ont droit: bureau, chauffeur, secrétaire, gardes du corps, …

  6. Peu importe la question posée : il est venu avec SES réponses —-alors pourquoi l’écouter
    J’avais piscine ( c’est à la mode comme réponse ) il devient impératif de s’apprendre à nager

    1. À la mode c’est « j’ai poney »..

  7. Autant Sarkozy me faisait rire avec son quelque chose de Louis De Funès, autant Hollande me fait pleurer dans le rôle du méchant médiocre.

    1. Funky tu as de la chance si Sarkozy te faisait rire, moi il ne m’a jamais fait rire, même au ixième degré. En ce qui concerne Hollande en revanche, d’accord avec toi, et j’irais même plus loin : faire pleurer les français est à peu près la… seule chose qu’il fait bien ! Sous-estimer l’adversire serait ici une erreur. Les discours par lesquels il verse sa larmichette à chaque nouvelle catastrophe, et le ton sur lequel il les prononce, sont même une réussite du genre.

  8. L’autisme est une maladie génétique qui se manifeste entre autres ,par d’énormes difficultés de communications : ce qui n’est pas le cas de Hollande qui nous ment et se ment tout simplement
    D’autre l’autisme ne se guéri JAMAIS

  9. Et les problèmes continueront tant que les gens, au lieu d’être préoccupés par le chômage et les vrais problèmes, continueront à être préoccupés par le fait que le PS ne soit pas suffisamment à gauche. En France c’est tout ce qui compte, être très à gauche, le reste c’est limite si on s’en fout pas. S’ils veulent de la bonne gauche ils n’ont qu’à aller à Cuba ou en Corée du Nord, là c’est encore plus à gauche que le PS, ça devrait en ravir certains.

  10. Rendez vous compte que nous avons comme président un menteur que personne ne met en défaut, et surtout pas les journalistes alors qu’ils sont en direct. Qu’espérer d’un président qui demande des efforts fiscaux, qui poursuit les contribuables mais qui truque sa propre situation fiscale. Tous les éléments sont là pour le faire condamner mais rien ne se passe. Ancien régime ? Oui car impunité et privilèges pour les aristocrates du public, mercenaires en garde chiourme, tailles et corvées pour le privé. Et les français votent pour ça.

    1. le problème, greg, est que vous nous dites deux choses à la fois -et que l’on peut être d’accord avec l’une sans l’être avec l’autre… D’accord, là où il est question de l’Ancien Régime : et un simple regard sur ceux qui nous gouvernent et pour lesquels nous ne sommes pas plus que des moustiques que l’on écrase atteste qu’ils sont bien contents d’accepter le poignon de la République, vu qu’il s’agit du régime en place, mais qu’ils n’en sont pas moins, fondamentalement nostalgiques de l’Ancien Régime. Quant à ne voir que « tailles et corvées pour le privé » : vous vous montrez un peu oublieux des cadeaux faits au patronat, et qui ont pu aller très loin…

      1. 65% de taxe sur les PME et 5000 pages de lois incompréhensible c’est un « cadeau » ?
        http://www.contrepoints.org/2011/09/23/47472-le-taux-de-taxes-sur-les-pme-serait-de-65-en-france

        Si vous parlez du copinage des grandes fortunes et du cac 40 avec la bureaucratie, là, d’accord, mais du coup vous rejoignez les libéraux qui font le constat que plus le pouvoir contrôle l’économie, plus le pouvoir est corrompu et sert les intérêts des salauds qui s’en servent pour tuer leur concurrents et avoir des rentes faciles.

      2. Cadeaux au patronat….
        65% d’impositions, plus de 2 fois plus qu’au RU ou en Allemagne.
        Le nouveau clergé rend quelques pièces jaunes, et le tour est joué, vous tombez dans le panneau.
        Les billets de banque rendus, c’est pour la Poste ou les copains, faut pas déconner non plus.
        Le problème, Greg, est que vous ne voulez pas comprendre que le privé, tout confondu, actionnaires, propriétaires, dirigeants, salariés, sont tous les dindons de cette vaste arnaque.
        Changez de logiciel, c’est libérateur.

  11. Mais le « Bon à rien » du Palais a été « éblouissant »: il nous donne la preuve par neuf que les forcenés du Tout-État sont des calamités pour leur pays. Et je pense qu’à la suite d’une prestation aussi « éclatante », ils seront encore plus nombreux ceux qui se détourneront de la mère nounou.
    Pour tous ceux qui rêvent de dégrossir l’Obèse, c’est presque une bénédiction la démonstration qu’il nous offre quotidiennement et, hier, il s’est surpassé!

  12. Et Cambadélis qui dit qu’il faudrait 10 ans à Hollande pour réformer le pays… Misère!

    1. Plutôt … 10000 ans…

      Quel prétentieux ce capitaine turbo-rétro pédalomane….

  13. Que de méchants commentateurs.
    Personne pour reconnaître que notre président est un fin politique qui a su s’adapter à la fonction qu’il occupe.
    Un président, de surcroît en pleine campagne électorale, qui sait faire en sorte que les dernières mesures et celles à venir ne représentent pas des lignes venant se cumuler dans son compte de campagne.
    Un président qui sait prendre les français pour ce qu’ils sont.

  14. Le nouveau progressisme, c’est de faire du Moonwalk ❓
    Ben ouais, faut bien occuper le peuple, non ❓

  15. J’avais imprudemment prédit, lors de l’élection de F. Hollande, qu’il ne tiendrait pas deux ans.
    Mais je n’avais pas tenu compte du fait qu’un pays, à la différence d’un commerce ou d’une entreprise, peut continuer à vivre alors qu’il est en faillite.
    Cela fait des décennies que la France dépense plus que ce qu’elle gagne, et qu’elle survit pourtant sans difficulté en recourant à l’emprunt en permanence, et serait incapable de rembourser son passif.
    J’avais sous-estimé également la soumission confondante de nos concitoyens aux pouvoirs en général.
    Hollande, sans le moindre charisme, ni amour propre, pratiquant la manip politique au quotidien, se maintient au pouvoir parce que les Français pensent au fond qu’il ne sert à rien. Ainsi le changer avant 2017 ne servirait à rien.

    1. @caffer21: Vous aviez prévu les prêts à taux nul pour la France ? Vous aviez prévu le pétrole (les autres MP aussi mais la France n’a plus d’industrie) à 40$ ? Vous aviez prévu la mansuétude de l’Europe pour la gestion française ? Vous aviez prévu les QE déversés ? Vous ignorez la partialité des média ?
      Il est évident qu’avec tous ces éléments, il peut encore tenir longtemps.
      De toute façon, si vous connaissiez le personnage, vous saviez que son affirmation de revenir devant le peuple encas de blocage n’était que pure mensonge.

      Votre prédiction était mauvaise, point.
      Quant à la soumission des Français, vous devriez plutôt parler des institutions qui protègent l’exécutif, et lui permettent un clientélisme qui est parfaitement dans les gênes de la Gauche.

      L’auteur plaisante à moitié en parlant des « raisons de voter Hollande en 2017 ». La Gauche commence effectivement à faire le rappel de ses niches électorales : mesures, lois, argents, story telling, promesses, …

  16. En effet, pour HOLLANDE, il a repris…l’ancien régime vu sa prise de poids ! Pour les Français c’est le nouveau régime : régime sec. Merci pour cette cure d’amaigrissement salutaire pour nombre d’entre nous. C’est à cette aune qu’on mesure l’esprit ô combien tourné vers la chose publique dont est doté notre président. En effet, les effets de la cure qu’il nous impose va, sans coup férir, avoir des incidences directes sur le rétablissement des comptes de la sécu.

    Quel homme !

  17. Merci pour la superbe photo, qui attire l’attention sur les remises de prix de l’audace de ceci ou de cela par Hollande.
    Prix de l’audace artistique et culturelle, juin 2015 (la photo, et d’autres encore plus croquignolesques), mais aussi par exemple Prix de l’audace créatrice, septembre 2015 (belle photo avec Macron)…

  18. Ils veulent tous les prébendes que cette République leur accorde
    Quelles compétences peuvent-ils arguer pour exercer un tel pouvoir ?
    Quand la France ne sera t-elle plus dirigée par ces 5 000 énarques en poste et qui forment avec les élus nationaux une caste qui s’auto-protège et accapare la richesse de tous les travailleurs (employeurs et employés)?
    Quand limitera t-on à un seul mandat tous les postes électifs? Plutôt que de faire de la politique un métier ?
    Pour l’homme ou la femme providentiel, arrêter de rêver et laisser les forces multiples des citoyens s’exprimer plutôt que de tout vouloir réglementer et taxer.

    1. vouloir limiter à un seul mandat tous les postes électifs me paraît être… l’exemple même, de la fausse bonne idée : l’heureux(se) élu(e) en effet n’aurait plus même à se… préoccuper de sa réélection ! Les élus se doivent d’être mandatés, autrement que sous la forme d’un chèque-en-blanc, et… révocables, à la première pitrerie !

Les commentaires sont fermés.