Le Parti Socialiste ouvre la porte à une primaire à gauche

Publié Par Alexis Vintray, le dans Politique

Par Alexis Vintray.

Martine Aubry et Jean-Paul Huchon, deux des poids lourds du PS

Martine Aubry au 104 crédits parti socialiste Martine Aubry au 104 crédits Parti Socialiste (CC BY-NC-ND 2.0)

Le Parti Socialiste vient d’annoncer que son conseil national avait approuvé ce samedi, à l’unanimité, le principe d’une primaire de la gauche pour début décembre, et ce en vue de sélectionner le candidat qui représentera l’ensemble de la gauche de gouvernement.

Il ne s’agit cependant pas d’une primaire au sein du PS, puisque la possibilité reste ouverte de laisser François Hollande être le seul à concourir pour le PS. Sur ce point précis, le député Jean-Marc Germain, secrétaire national du PS, a précisé que la décision serait prise en juin. De quoi laisser encore planer le doute sur une candidature ou non de François Hollande, très contesté dans son propre camp.

Selon un sondage de fin février 2016, les sympathisants de la gauche manifestent majoritairement le souhait que Martine Aubry soit candidate (62%) tout comme Christiane Taubira (53%). Ils expriment également l’intention assez nette de voir candidater Jean-Luc Mélenchon (49%), Arnaud Montebourg (47%) et Benoît Hamon (47%) tout comme Manuel Valls (46%), François Hollande (42%) et Olivier Besancenot (44%). Pas trace d’un Emmanuel Macron qui vient de lancer son mouvement politique En Marche !, une annonce qui a déclenché les passions.

Selon un sondage réalisé plus tôt en novembre 2015, Manuel Valls arriverait en tête parmi les sympathisants de gauche dans le cas d’une primaire à gauche. Il ne s’agit pas des souhaits de candidature mais des intentions de vote. 33% des participants certains ont déclaré qu’ils voteraient pour le Premier ministre et c’est au cœur de la base électorale de cette éventuelle primaire, auprès des sympathisants du Parti socialiste (38%), que Manuel Valls recueillerait le score plus important. François Hollande arriverait en deuxième position de ce scrutin, avec 22% des suffrages exprimés devant Martine Aubry (17%) qui arriverait en troisième position. En retrait, les candidatures de Ségolène Royal (10%), Arnaud Montebourg (8%), Christiane Taubira (6%) et Benoît Hamon (4%) recueilleraient des intentions de vote nettement moins élevées.

Pour approfondir, découvrir notre dossier primaires à gauche

  1. 22% pour Hollande même sympathisants de gauche, c’est beaucoup.
    Ah oui, un sondage … d’octobre 2015 !

  2. J’ai pas compris. Il y aura un seul candidat pour le PS? Plus d’autres candidats venus d’ailleurs? Rien de décidé encore? Choisis comment? On verra ça plus tard…
    Se f**tent de notte gu**le, non?
    Excusez-moi, je voulais dire, celle des socialistes…

  3. l’article est prometteur on y voit Miss 35 heures qui n’a jamais eu honte du crime économique qu’elle a commis. Il faut dire que la liste proposée est plus près d’un ensemble d’apparatchicl soviétique que d’un social démocrate qui a fait son Bad goldenberg.
    Les reseaux sociaux font le reste ils évitent aux gens en general de réfléchir par soi-même. Ils permettent la promotion de contre vérité économique, mais plus c’est gros plus ça passe

Les commentaires sont fermés.