L’espérance de vie de l’espèce humaine va doubler d’ici 2100

Publié Par Aymeric Pontier, le dans Santé, Sciences

À mesure que la population humaine s’accroît et vieillit, l’expérience cumulée des êtres humains vivants explose. Multipliée par 3 en l’espace de 60 ans, elle va passer de 200 à 400 milliards d’années d’ici 2100.

Par Aymeric Pontier.

Avec l’effet conjugué de la croissance économique et de la progression de la qualité de vie, l’espérance de vie moyenne de l’espèce humaine s’est considérablement accrue au cours du siècle dernier. Hélas, de fortes disparités existent en fonction des pays et des continents, mais celles-ci devraient s’estomper dans les prochaines décennies. À cause de l’augmentation du nombre de personnes dites du « troisième âge », l’âge moyen de la population humaine augmente également. Cet âge moyen est aujourd’hui de 32 ans, il sera de 42 ans environ à la fin du siècle. Quant à la population humaine en tant que telle, elle va connaître une stabilisation (du fait de la transition démographique planétaire) autour de 10 milliards d’individus à partir de 2050.

Répercussion fascinante de ce progrès sans précédent : l’expérience humaine accumulée des seuls humains en vie dépassera les 400 milliards d’années en 2100. 40 fois l’âge de l’Univers ! Mais ce n’est pas tout…

Ces 10 milliards d’individus en 2100, ayant en moyenne plus de 40 ans d’expérience humaine derrière eux, auront tous accès aux outils de communication modernes, ainsi qu’à de nouvelles technologies qui n’existent pas encore. La traduction vocale instantanée dans toutes les langues par exemple ! Ils auront donc la possibilité d’échanger et de partager cette expérience avec une facilité inouïe, inconcevable aujourd’hui ! Ce qui nous amène au concept de conscience humaine collective ou de « noosphère ». Prophétisé depuis longtemps par des auteurs de science-fiction, le fameux « cerveau global » pourrait enfin devenir réalité. Tous les choix difficiles auxquels nous avons à faire face, toutes les solutions plus ou moins imparfaites qui ont été trouvées…

Notre vécu. Notre expérience. Tout cela pourra être constamment dupliqué et distribué au plus grand nombre !

Cependant, rien ne dit que nous serons tous à égalité dans le partage de nos expériences, certains sont et seront toujours plus doués que d’autres pour capter l’attention des individus. Le charme, l’esprit, le verbe ne sont malheureusement pas répartis de façon équitable sur Terre. Autre restriction fâcheuse, nous (pauvres humains) ne pouvons tolérer qu’une dose limitée de stimuli par jour. Voilà le plus grand défaut de notre espèce ! Même en ayant accès à toutes les bonnes réponses, nous sommes presque toujours condamnés à reproduire les mêmes erreurs…

Laisser un commentaire

  1. Le chiffre de l’espérance cumulée n’ayant pas la moindre signification (un doublement de l’espérance de vie individuelle n’ayant absolument pas la même signification qu’un doublement de la population, alors que l’ espérance), intérêt, son commentaire n’en a pas plus !

    1. Et si l’espérence de vie en santé progresse à peu près comme à l’heure actuelle (+1 an en santé / +10 ans de vie supplémentaire) le coût des soins va être astronomique (+90% de vie en état de dépendance médicale)

  2. Faut-il voir dans ces statistiques un nivellement intellectuel par le haut de l’ensemble des populations du globe ?
    Ce qui entrainerait une perte de souprématie progressive du monde occidental par rapport à l’actuel tiers-monde.

  3. «  »cerveau » global » … euh … tu veux dire Attali ?

    « Tout cela pourra être constamment dupliqué et distribué » => Nan Hadopi veille au grain.

    « nous (pauvres humains) ne pouvons tolérer qu’une dose limitée de stimuli par jour » : oui rien n’est infini c’est sûr … Heureusement on peut filtrer !

  4. Faire de la prévision sans savoir quelles seront les conditions économiques de l´époque, c´est lire dans une boule de cristal. Notre PIB est proportionnel à la quantité d´énergie disponible avec un très fort déclin des énergies fossiles avant la fin du siècle nous retournerons à une société d´avant la révolution industrielle vers 1820.
    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/1972-2012-le-club-de-rome-confirme-114264

    1. Roberton : « un très fort déclin des énergies fossiles avant la fin du siècle nous retournerons à une société d´avant la révolution industrielle vers 1820. »
      ——————————-
      Oui, oui, c’est ce qu’avait dit le devin non-conventionné Malthus il y a déjà un siècle.

      1. Mini tax, Maltus, malheureusement ne connaissait pas le pétrole, mais sur une planète finie la croissance ne peut être infinie ni même constante. Nous ne faisons que transformer des ressources naturelles, lorsqu´elles manquerons, alors vous comprendrez Maltus.

  5. En France en 2013, l’espérance de vie pour les hommes, avoisine les 79 ans, en 2020 selon un algorithme réaliste nous devrions atteindre les 81 ans, puis un minimum de deux ans par décennies, ce qui donne 83 ans en 2030, 85 ans en 2040, 87 ans en 2050 et finalement 97 ans en 2100, selon une courbe plus optimiste, nous pourrions atteindre les 102 ans en 2100. Tout cela dépends de nos connaissances futures et des nouvelles technologies imprévisibles, selon l’expression Ilya PRIGOGYNE « la fin des certitudes » !