Changement climatique : Ice Age

Publié Par Dr Richard North, le dans Environnement

En fin de compte, c’est le ridicule qui va emporter la grande peur du changement climatique.

Un billet d’humeur de Richard North, depuis Bradford, Royaume Uni.

Nous avons eu à peu près quinze centimètres de changement climatique hier, et ça continue à tomber des cieux. Les zélottes peuvent berdouiller tout ce qu’ils veulent sur les événements météos extrêmes, et avancer l’argument que le changement climatique amène plus de neige, pas moins, jusqu’à la nuit des temps -et ce, bien qu’ils aient prédit le contraire- rien n’y fera.

Malheureusement pour eux, les gens associent la neige, et des choses comme la glace et le blizzard, et tout ça, avec la sensation de froid. Ce que racontent les « scientifiques » du climat est en train de faire d’eux des objets de rigolade, comme James Delingpole n’a pas tardé à le relever.

Et c’est le ridicule, plus que tout autre chose, qui va renvoyer les réchauffistes à leur placard. Vous pouvez débattre sur combien d’anges peuvent danser sur la pointe d’une aiguille jusqu’au moment où les gens meurent d’ennui, mais quand le film d’horreur se retrouve noyé sous un chœur de ricanements, vous savez que c’est « game over« .

Mais si vous pensez que ce que nous avons ici est rude, jetez un coup d’œil à Moscou, la ville qui, il n’y a pas si longtemps, a dû se faire livrer de la neige par camions de Sibérie.

Plus de 90 Russes sont mort pendant cette vague de froid, et plus de 600 personnes ont du être amenées à l’hôpital du fait d’une météo extrêmement dangereuse, avec des températures 10 degrés sous les normales de décembre.

Presque 200 personnes sont mortes dans toute la Russie suite à des accidents dus au temps, et par hypothermie, cette saison, d’après les statistiques officielles, et les conditions extrêmes ont probablement contribué à bien des décès supplémentaires.

Je me demande si la période est favorable pour vendre du réchauffement climatique.

Sur le web.

Laisser un commentaire

  1. Les vagues de froid entrent parfaitement dans le modèle qui s’alarme d’un réchauffement alarmant du climat.

    Il y en a assez des manipulateurs lobbyistes comme ce Richard North, qui fait profession de nous prendre pour des imbéciles.

    Ceux qui ont encore un peu d’esprit critique liront par exemple, à propos de ces méthodes lamentables, « Les marchands de doute » de Oreskes et Conway. Ou comment manipuler efficacement les opinions publiques pour le plus grand profit des riches groupes industriels, des fabricants de tabac au lobbies pétroliers.

    1. Les vagues de froid entrent parfaitement dans le modèle qui ne s’alarme pas d’un réchauffement alarmant du climat.
      Il y en a assez des manipulateurs lobbyistes comme le GIEC, qui fait profession de nous prendre pour des imbéciles.
      Ceux qui ont encore un peu d’esprit critique liront par exemple, à propos de ces méthodes lamentables, le site http://www.pensee-unique.fr/. Ou comment manipuler efficacement les opinions publiques pour le plus grand profit des riches groupes industriels, des fabricants de cellules photovoltaiques au lobbies nucleaires.

      vous voyez ça marche aussi :)

      1. @ gillib : Tout à fait d’accord !!!!

        Marre de tous ces alarmistes qui racontent n’importe quoi, et qui ne sont pas capables de reconnaitre leurs erreurs (GIEC…)

    2. Vous oubliez la sauvegarde des ours polaires et la submersion des paradis (pour technocrates ) de l’océan indien !

      Et puis, pour ce qui me concerne, je suis content de savoir que je ne suis pas le seul imbécile à penser comme lui !

      On ne se refait pas ! Il n’y a que le socialo pour croire que l’on peut transformer un imbécile en génie ! et je suis libéral tendance extrême !

    3. Mouiii… Le refroidissement climatique entre parfaitement dans le modèle d’un réchauffement climatique…

      Au moins, vous nous faites la démonstration que le réchauffisme n’est pas scientifique, car non réfutable et que ses voies sont impénétrables, car tout et son contraire seront toujours les preuves du réchauffement…

      «Ou comment manipuler efficacement les opinions publiques pour le plus grand profit des riches groupes industriels, des fabricants de tabac au lobbies pétroliers.»

      N’est-ce pas le genre d’argument qu’on entendait souvent en URSS lorsqu’on doutait de la politique du parti ?

      Donc, la contestation serait le fruit d’une volonté consciente et malveillante… J’imagine que c’est la conspiration des illuminatis sionistes en collaboration avec les reptiliens ?

    4. @Xenos, désolé mais au début les tenants, comme vous du réchauffement appelait ça le réchauffement global, puis par un glissement sémantique qui suit le thermomètre, le réchauffement globalet devenu réchauffement./ Puis encore, suivant en ça le thermomètre c’est devenu le dérèglement climatique, ce qui implique que le climat fut « réglé » bien que toutes les archives attestent du contraire.

    5. @xenos
      autrement dit : qu’il fasse chaud ou froid, que la neige tombe en hiver ou qu’elle ne tombe pas, c’est de toute façon de la faute au réchuaffement climatique. Plutôt commode, mais pas très scientifique…

  2. Pendant ce temps, la sciences avance et il est recommandable d’aller régulièrement sur le site: http://pensee-unique.fr/ pour bien prendre la mesure des avancées scientifiques montrant l’anarque au réchauffement climatique. De la science loin des idéologies et des déclamations des grands médias, de la sciences et des mesures incontestables. Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils ne les ont pas fait naître, ils ne les détruisent pas. Ils peuvent leur infliger les plus cruels démentis sans les affaiblir (Proust, du coté de chez Swann)

  3. Cet auteur n’a pas compris la différence entre météo et climat. En même temps, les températures battent des records en Australie. On peut donc conclure le contraire aussi ?

    1. L’auteur n’a pas le froid en Russie comme sujet mais l’arnaque du réchauffement climatique™.
      Les liens hypertextes sont là pour renvoyer à divers études d’escrocs qui, comme des Nostradamus en herbe, jouaient la carte de la peur et des prévisions terrifiantes pour gagner leur pain (c’est la définition même de l’escroquerie).
      Le froid en Russie -comme la vague de chaleur chez les aussies- ne sont que des arguments.

    2. « En même temps, les températures battent des records en Australie. On peut donc conclure le contraire aussi ? »
      ————————–
      Bah oui, l’Eglise de Climatologie ne se gêne pas pour le faire constamment à la moindre tempête ou canicule :

      - « Le dérèglement est en marche, il n’y a aucun doute, on est au début du processus », Hervé le Treut, lors de la canicule de 2006, à l’AFP du 18/07/2006
      - « Cette tempête [Klaus] qui semble avoir été particulièrement intense est conforme aux observations et aux prévisions », Jean Jouzel à l’AFP du 26/01/2009

    3. On n’est pas capable de donner la météo à 4 jours avec un taux de réussite supérieur à 50% et on prétend pourtant pouvoir prévoir le climat sur les 100 prochaines années! Il y a quelque chose qui cloche, non?

    4. @Basepam
      Erreur. Tout le monde a très bien compris la différence entre météo et climat. Répétez après moi.

      Climat, c’est quand il fait chaud.
      Météo, c’est quand il fait froid.

      C’est tout simple, non ?

    5. ben c’est marrant :
      La vague de chaleur en Australie est présentée comme la preuve du réchauffement climatique.
      La vague de chaleur cet été aux USA aussi.
      Mais la vague de froid en Russie et sur l’Europe de décembre est un simple phénomène météo
      Comme la vague de froid en Mongolie l’année dernière
      Comme la vague de froid en Amérique du sud il y a deux ans…

      L’hypocrisie des réchauffistes est justement dans la sémantique.

  4. Mais vous n’avez rien compris ! Maintenant le GIEC et ses sbires nous annoncent que nous ne commencerons à ressentir les conséquences du réchauffement climatique que dans dix ans! D’ici la nous pouvons crever de froid ce n’est pas grave.
    Si le ridicule pouvait tuer il y aurait beaucoup de mort parmis tous ces chantres du réchauffement et si les imbéciles pouvaient voler, ils seraient tous chef d’escadrille

    1. Et voilà, l’attaque ad hominem, parce que sur le fond, les chauffagistes n’ont pas d’éléments scientifiques incontestables à l’appui de leur Cause.

  5. hmmm, personne parle des fluctuations du soleil. Personnellement je travaille sur le sujet (compilation de données diverses), ça va de l’hygrométrie du sol (carto satellite), les vagues, la salinité de l’eau, tout ça sur toute la planète, et on voit bien que nous humains, on est des pets de mouches dans la tempête. je ne parlerai pas des mesures effectuées sur le soleil…

    le réchauffement climatique est un principe commercial doublé d’une manipulation visant à s’auto-culpabiliser.

    Ce qui m’alarme plus, c’est la façon dont réduit la bio-diversité, et ça ce n’est pas la pollution, mais l’étalement des terres contrôlées par l’homme, ne laissant plus de place ni le temps à la nature.

    La concentration des industries textiles en inde aussi, déversant des substances toxiques mesurables bien au delà du sri lanka.
    ça c’est dangereux pour notre survie et la diversité qui constitue l’équilibre global.
    quand à la pollution atmosphérique….ça me fait rire.

    1. Ce qui m’alarme le plus, c’est que j’ai l’impression que, comme vous, les gens culpabilisent quand meurent des hamsters masqués mais s’en foutent totalement quand ce sont des africains ou des asiats.

  6. Qui va gagner la bataille de la persuasion ?

    Ceux qui annonce un réchauffement en précisant qu’une simple canicule n’en est pas la preuve ?
    Ou ceux qui affirme qu’il n’y en a pas en prenant pour preuve une simple vague de froid ?

      1. http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/top-10-des-annees-les-plus-chaudes-2011-en-est_34949/

        A ceux qui refusent de voir la vérité en face…
        Mais sinon le réchauffement climatique (ou dérèglement si vous préférez) c’est dans nos têtes ? 7 milliards d’humains n’ont aucun impact sur la planète, bien sur !… Vous dénoncez certaines idéologies, vous faisant passer pour des gens objectifs mais votre aveuglement devant les faits est tout aussi pathétique.

        1. Et aussi 16 ans qu’il n’y a pas de réchauffement. Le verre à moitié vide ou à moitié plein…

          «7 milliards d’humains n’ont aucun impact sur la planète, bien sur !»

          Il y a un impact, mais à quel niveau ?
          Il y a des milliards de bactéries dans mes toilettes, la température de mon appartement s’est réchauffée => les bactéries de mon WC sont responsables de ce réchauffement ?

          Il serait peut-être temps d’admettre que corrélation n’est pas causalité, que la science climatique est jeune, complexe, l’information floue, rare, incomplète, complexe à traiter et reconnaitre aussi que l’idéologie verte pollue la science…

          Sinon, que prônez vous comme solutions concernant ces 7Mds d’humains ? Allez jusqu’au bout de votre logique et montrez-nous à quel point les pensées secrètes des verdâtres sont nauséabondes…

          1. Vous avez lu l’article de futura-sciences, ce repaire d’écologistes maléfiques ?
            J’attends des faits scientifiques qui prouvent que le climat n’a pas changé ces dernières années contrairement à toutes les courbes que j’ai pu voir comme vous le suggérez.
            Magnifique analogie des toilettes.
            Concernant le nombre d’êtres humains je ne propose rien contrairement a ce que vous pouvez imaginer dans vos fantasmes.
            Ce que j’essai de faire comprendre c’est que les humains ont forcement des impacts bons (rares) et/ou mauvais sur leur environnement. Le nier c’est être complètement aveugle et fou.

          2. «Vous avez lu l’article de futura-sciences, ce repaire d’écologistes maléfiques ?»

            Maléfique ? Non. Je n’ai pas de raison à attribuer à la malveillance ce qui peut s’expliquer par la simple bêtise

            Et dire que vous pensez être ironique en écrivant cela…
            Le parti pris de FS n’est plus à démontrer…

            Je ne crois pas que quelqu’un ici nie que l’homme ait un impact sur son environnement. La capacité de l’homme à modifier son environnement est une des principales choses qui le distingue de l’animal. Toute action économique a un impact sur la nature et par définition, l’économie cherche à optimiser ce qu’on tire de la nature.

            La question est de savoir quel genre d’impact il a sur son environnement. Il y a comme qui dirait une question d’échelle de différence entre modifier un territoire et modifier le climat.
            Et une corrélation n’est pas une preuve de causalité.

            Sinon, il n’y a donc qu’une façon logique pour que l’homme n’ait plus d’impact sur la « nature » et tout écolo cohérent devra tirer ce genre de conclusion…
            Donc : Escrolo, si tu tiens à être cohérent, suicide toi !

        2. interlibre: « vous faisant passer pour des gens objectifs mais votre aveuglement devant les faits est tout aussi pathétique. »

          Non, les faits (Et pas mal de chercheurs) vous contredisent pour l’instant:
          http://www.pensee-unique.fr/paroles.html

          Par contre j’aimerais bien comprendre votre logique: Vous êtes convaincu d’être un des auteur d’une catastrophe planétaire mais vous n’avez quasi rien changé à votre mode de vie. Vous consommez et produisez grosso-merdo exactement les même quantité qu’un climato-sceptique comme si c’était possible dans le cadre auquel vous croyez.

          Vous militez éventuellement pour le vert à la mode allemande, solaire, vent etc etc ce qui les a conduit à emmètre trois fois plus de CO2 que la France…

          Curieuse église que la votre….

          1. Vous postez sur internet, donc vivez de la société de consommation. On peut conclure que vous avez un mode de vie pas très en phase avec la religion écologiste, même si vous faites certainement quelques choses pour vous donner bonne conscience…

        3. « Dans le classement des années les plus chaudes (à partir des premières années de mesure), 2011 pointe ainsi à la dixième position. »
          Depuis 15 ans les températures font un plateau, elles n’augmentent plus, elles sont stables, il n’y a pas d’accélération de l’augmentation de la températures.
          Les modèles du giec sont mis en défaut.
          Voilà les faits.

        4. « Ce que j’essai de faire comprendre c’est que les humains ont forcement des impacts bons (rares) et/ou mauvais sur leur environnement. Le nier c’est être complètement aveugle et fou. »

          C’est quoi un bon environnement ?
          Un mauvais ?
          Partons du principe que le bon environnement soit l’environnement sain (ou salubre), pacifié et durable.
          Pour l’Homme, vous ne trouverez jamais dans la Terre « naturelle » (ie avant nos civilisations) ces 3 conditions réunies : soit nous serons la proie de prédateurs féroces (croco, félins, etc…), soit les victimes d’épidémies dévastatrices (peste, gangrène, etc..), soit le terrain est tout simplement inhospitalier (pas se terre cultivable, désert, etc…).
          Il a fallu agir. L’irrigation (4’000 BC) est surement la première forme d’infrastructure de l’Homme, et il fallait voir le bordel que ca a foutu dans les prairies du Nil. Mais sans irrigation, pas de civisation égyptienne…

          Je vais pas continuer comme ca pendant 6’000 ans, mais l’évolution elle-même nous force non à nous adapter à notre environnement mais à adapter notre environnement à nos besoins.
          Et jamais au grand jamais l’Homme ne se fera du mal à lui même sur le long terme, au risque de neutraliser les chances de survie non du hamster masqué ou des escargots de Bretagne, mais de lui-même.

          Oui, la déforestation intempestive amazonienne est un problème. Oui, la pollution des usines à papier au Canada zst un problème. Oui, le fog est un problème. Oui, polluer c’est maaaaal non parcequ’on fait du maaaaal à la planète ou aux pauvres petits zanimaux, ils s’en foutent royalement, mais parcequ’il n’y a aucun intérêt au court-termisme ou à la destruction de ressources utiles.

        5. Vous jugez les libéraux comme vous jugeriez des socialistes.
          Les socialistes suivent en général une idéologie, un populisme dégoutant et inapplicable mais qui fait plaisir aux peuples qui en redemandent.

          Les libéraux ont l’horrible tendance à penser avec une logique simple. Toute la pensée libérale est basée sur la logique de l’individu et du « je suis libre de faire ce qu’il me plait », logique sans laquelle rien de vivant n’existerait sur cette planète (après faut nuancer tout ca avec le vivre en société et tout mais là n’est pas l’objet du débat).
          Ca s’applique aussi au sujet climatique.

          Le doute est à la base de la philosophie, la contestation est à la base de la réflexion. 1 + 1 = 2, c’est bien connu. Imaginons que je conteste ce résultat, je vais devoir apporter la preuve, faire moi-même les calculs et la réflexion qui amène à penser que 1 + 1 = 2. Ce résultat est évidemment incontestable ; pas les résultats en climatologie.
          Les libéraux préfèrent douter et contester que d’acquiesser sans résistance au fascisme d’une pensée unique. Et le jour où notre cause dans de réchauffement sera parfaitement bien établie (et elles ne peuvent l’être que si on se pose les bonnes questions et la bonne réflexion…), ils arrêteront de contester comme personne de nos jours ne conteste le 1 + 1 = 2.

          La contestation libérale n’est pas une injure à l’Humanité mais, si vous voulez mon avis, un de ses derniers alliés.

          (Je dis « les libéraux » en généralisant mais j’espère que la plupart de mes collègues partagent mes propos.)

        6. http://www.foresight.org/nanodot/wp-content/uploads/2009/12/histo4.png

          Voyez comme quoi la température actuelle n’est pas la plus élevée. Cela dépend juste de la personne qui choisi l’origine de la courbe. En Science on nomme cela du Cherry-picking

          La banquise qui perd de taille… Celle de l’arctique. Car celle de l’antarctique elle progresse !!! Mais personne n’en parle !!!
          http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.anomaly.antarctic.png

          Au passage, il faut bien revoir la sémantique du GIEC:
          Réchauffement climatique global. Quand les mesures ont montrés que ce n’était pas le cas, le terme est devenu : le Dérèglement climatique . Petite astuce pour faire croire que le climat était Réglé comme du papier à musique avant, et que maintenant ce n’était plus le cas à cause de l’homme. Mais là encore les preuves scientifiques ont montré que le climat n’a jamais été réglé. Alors c’est devenu le « Changement Climatique Global ». Encore plus facile à vendre, car si cela change (en plus ou en moins) c’est la preuve du Changement. LaPalisse n’aurait jamais fait mieux !!!

        7. Le climat n’est pas figé… il ne l’a jamais été et ne le sera jamais… La planète évolue avec ou sans nous, et le climat aussi.

          Sinon, comment pourrions nous avoir un superbe pic de température au moyen age ? La renaissance nous aurait fait perdre toutes les technologies qui auraient déréglé le climat ? Il fut aussi une époque où l’arctique n’existait pas… bref…

    1. @CITOYEN,

      la bataille de la persuasion est gagnée si on en juge par l’appelation même du phénomène: Réchauffement global > Réchauffement climatique > dérèglement climatique > changement climatique > changements climatiques.

  7. N’importe quoi. Comme d’habitude, les libéraux se comportent comme des négationnistes d’une vérité scientifique incontestable et incontestée : l’existence d’ un réchauffement climatique lié aux activités humaines. Ces imbéciles me font penser à certains antisémites qui nient l’existence des chambres à gaz durant la guerre. Comme quoi, la différence entre les néo-libéraux et les néo-nazies est ténue….

    1. Ah ben oui, tant qu’à faire, taxez-nous de néo-nazis. Voilà une argumentation bétonnée, scientifique, sérieuse et irréfutable. En passant, il ne me semble pas que les affreux néo-libéraux négationnistes envisagent d’envoyer qui que ce soit à la chambre à gaz, contrairement à certains réchauffistes extrémistes qui rôtiraient volontiers les vilains-hérétiques-qui-ne-pensent-pas-comme-eux, ô drame de la liberté d’expression.

    2. @Pfffut
      « une vérité scientifique incontestable et incontestée : l’existence d’ un réchauffement climatique lié aux activités humaines »

      À votre place, j’aurais carrément dit : LA vérité ! :-(
      – vérité scientifique incontestable : argument d’autorité, pensée magique,
      – vérité scientifique incontestée : vous avez manifestement des lacunes dans vos références.

      La part du RCA dans le réchauffement global, ce dernier pouvant s’inscrire dans la variabilité naturelle des climats ?
      Elle peut se comprendre facilement, par analogie à l’expression imagée populaire, à propos du pâté d’alouette :
      Un cheval pour une alouette ! ;-)

    3. Pfffut: « Comme quoi, la différence entre les néo-libéraux et les néo-nazies est ténue…. »

      Sacré auto-goal quand même. Les nazis voulaient forcer les gens à vivre comme eux l’entendaient. Les libéraux veulent laisser les gens libre de faire leurs propre choix.

      Les verts…. <–devinez dans quel camp ils sont.

  8. Et un point GODWIN pour Pfuttt !! CQFD.

    le mercure rejeté dans l’amazone pour la recherche d’or est surement plus nocif que les pot échappement americain. Le climat ? une éruption volcanique, et patatra tout les effort de l’année (ou plus) sont ruinés.

    Un caprice du soleil ? l’impact est énorme.

    Futura science démontrait également qu’un HUMMER, sur toute sa vie, etait aussi nefaste aux ressources et pollution qu’une PRIUS, donc avis aux bobos.

    tant que ça marche, je n’y voit aucun inconvénient, mais j’aimerais bien qu’on parle un peu plus des pollutions réellement néfastes, pas du pseudo réchauffement dont on n’arrive pas déterminer l’origine tellement les variables sont dans l’épaisseur du trait.

    Le diesel, les particules qui tuent le plancton et micro organismes marins (Futura science), les océans ne savent pas le digérer, on en trouvera dans encore dans 2 milliards d’années, c’est bon ça ! pu de planctons, pu de crustacés, menace des poissons….domino. et c’est qu’un exemple.

  9. L’arnaque du réchauffement-GIEC-style est une chose acquise.
    Mais il va falloir qu’un jour nous demandions des comptes et faire le Nuremberg de la climatoglogie gouvernementale.
    Il y a des comptes à rendre à TOUS les étages : Responsables politiques, activistes, médias, et les quelques scientifiques dévoyés qui tournent autour du GIEC.
    Nos voisins anglais ouvrent les yeux et demandent des comptes à leurs médias. http://www.contrepoints.org/2013/01/03/110078-bbc-et-28gate-ca-chauffe
    Il va falloir que nous aussi, français et belges, demandions des comptes aux nôtres.

    1. Vous voulez de références ou les réchauffistes profitent de phénomènes météo chauds pour faire leur propagande, ou ça ira ? :)
      (D’autres part si vous avez bien lu l’article, vous apprendrez que le froid TUE BEAUCOUP PLUS que le chaud.)

  10. Fact #1: la hausse des températures s’est arrêté depuis 16 ans, ie le climat ne se réchauffe plus depuis 16 ans.

    Fact #2: les modèles ont été incapables de prédire cet arrêt du réchauffement

    Je défie quiconque de nier ces 2 faits là.

    (Fact #3: on n’entend quasiment jamais la presse mainstream française évoquer les 2 faits ci dessous)

    (Fact #4: je n’ai pas d’avis tranché sur l’origine du réchauffement climatique constaté durant le 20ème siècle, alors ne venez pas m’attribuer des idées que je n’ai pas)

    1. @Mateo : il est en effet difficile d’aller contre ce que vous dites ! vos « faits » ne sont rien d’autre que des mensonges, des contre-vérités flagrantes. Il n’y a aucun arrêt du réchauffement et il y a même une accélération de ce phénomène, attesté par toutes les mesures disponibles, tout comme par les constatations macroscopiques : fontes des glaces aux deux pôles, disparition des glaciers, nombre de tornades, nombre et durée des canicules, rien ne manque.

      J’espère au moins que vous êtes de mauvaise foi, car si vous croyez ce que vous dites, c’est assez grave.

      1. Et bien montrez moi vos références. Montrez-moi les courbes de température globale indiquant une accélération du réchauffement depuis 16 ans.

        Montrez moi également les modèles qui avaient prévu la stagnation des températures depuis 16 ans.

        De mon côté, voici les relevés de températures des 4 grands organismes de référence (dont certains sont attaqués par les sceptiques pour leur manque de rigueur, mais passons) depuis 1997: http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset:-0.26/plot/gistemp/from:1997/offset:-0.35/plot/uah/from:1997/plot/rss/from:1997/offset:-0.11/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset:-0.26/trend/plot/gistemp/from:1997/offset:-0.35/trend/plot/uah/from:1997/trend/plot/rss/from:1997/offset:-0.11/trend

        Voyez-vous une accélération du réchauffement?

        1. Au fait:
          -  » fontes des glaces aux deux pôles » -> faux: seul le pôle nord a tendance à fondre. Le pôle Sud a tendance à voir une augmentation de la glace
          - « disparition des glaciers » -> source? Il y a des glaciers qui fondent, d’autres qui augmentent, mais je n’ai personnellement pas de données globales sur les 16 dernières années pour savoir si la tendance globale est à la hausse, la baisse ou la stagnation
          - « nombre de tornades » -> Source? De mémoire, il n’y a pas d’augmentation globale du nombre de tornades, mais je peux me tromper
          - « nombre et durée des canicules » -> source? Je n’ai pas de stats là-dessus sur les 16 dernières années

          1. L’Arctique, c’est 10 % de la glace à la surface de la Terre. Et curieusement, là où elle a fondu, on a trouvé des traces d’habitat. Le Groenland ne porte pas son nom pour des prunes.

        2. Le Met Office a lui-même reconnu un arrêt du réchauffement.
          Pauvre Xenos, en train de disparaitre corps et biens.
          (Nous attendons impatiemment. Il va peut-être produire une brochure du WWF, ou une photo d’un ours polaire sur un bloc de glace.)

      2. euh, je ne sais pas où vous trouvez vos données, mais il doit y avoir une erreur quelque part:
        *accélération du réchauffement: les températures sont stables depuis 16 ans (ce qui était exclu à 95% par les modèles du 4ème rapport du GIEC d’après un article de 2008)
        *fonte des glaces aux deux pôles: l’Arctique, oui, mais l’Antarctique se remplume (et a atteint très récemment le record d’extension en hiver austral – donc septembre)
        *disparition des glaciers: certains diminuent, mais à un taux à peu près constant depuis 1880 (pas de CO2 anthropique à ce moment), d’autres évoluent avec les cylces de la mousson (Himalaya), etc…
        *nombre de tornades: pas du tout, renseignez vous (et pareil pour les cyclones).
        *nombre et durée des canicules: il faudrait déjà définir proprement ce qu’est une canicule. Quoi qu’il en soit personne ne contexte que les deux dernières décennies ont été en moyenne plus chaudes que tout le siècle qui les a précédées, et donc il y a sans doute eu plus de canicules. La question est celle de la tendance !

        Je vous invite très sérieusement à revoir vos sources, car ce que je viens d’énoncer sont des faits, reconnus par tout le monde ou presque (dont le GIEC…)

      3. Xenos: « fontes des glaces aux deux pôles, disparition des glaciers, nombre de tornades, nombre et durée des canicules, rien ne manque. »

        Mayday Mayday, Xenos en détresse. :)

        Celles-là sont particulièrement hilarante, cherchez bien les données scientifiques pour appuyer ces affirmations…

      4. Ha ha ha ha ha !
        Vous voyez, quand j’ai un coup de blues, il me suffit de venir sur Contrepoints : ça loupe jamais, y’a toujours des commentateurs trollesques qui me font rire aux éclats.
        Genre :
        « Si vous pensez pas comme moi, c’est assez grave ».
        Sacré Xenos, il est fabuleux çui-là, faut le garder, j’en ai les larmes de rire aux yeux.

        1. Ben une stagnation des températures, exactement ce que je disais…

          Au passage, vous vous êtes trompé dans les offsets (ils ont changé depuis quelques temps).

          1. Mais vous avez cliqué sur le lien que vous donnez???

            Sinon petit rappel de français: RÉchauffement = augmentation des températures. Et vous nous donnez un lien sur lequel on voit des températures qui stagnent… C’est pour ça que je me demande si vous avez regardé votre propre lien.

          2. Enfin, si vous aviez lu ce qu’il y avait avant, vous auriez vu que j’ai donné quasiment le même lien que vous (sauf que c’est avec les bons offsets et que j’ai rajouté les trends).

  11. Excellent. Rien a rajouter à tout ça .Franchement il faut être bien naïf pour croire encore à cette fable .Giecuienne . Naïf ou intéressé philosophiquement ? Politiquement? Économiquement?
    Le froid est ce qui nous pend au nez pour les années à venir, cela ne fait guère de doute.

  12. Le giec fait faux sur la causalité, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas de changement d’équilibre. De la à confondre un simple changement d’état avec un changement avec une lourde intertie, la dynamique irreversible du changement annoncé semble un peu trop spéculative.

  13. Bref… et que ce soit un rappel pour moi : contre la stupidité, les Dieux eux-mêmes luttent en vain. (Schiller).

    Les « Dr Richard North » ont encore de beaux jours devant eux.

    1. Oooh ben zut alors ! Même pas une petite photo d’un ours (agonisant évidemment) sur la banquise ?
      D’une marmotte peut-être ? (avec son papier d’alu…)

  14. Donc sinon, pour compléter ce que disait Matéo et confirmer ce que disait adrien :
    L’année 2012 est 54ème au classement des années présentant des phénomènes météo « extrèmes » (comprenant les périodes de froids intenses en hiver, les périodes de fortes chaleurs en été, ainsi que les tornades, tempêtes tropicales et ouragans).
    Et sur les 100 dernières années, ça n’a pas bougé d’un pouce :
    http://notalotofpeopleknowthat.files.wordpress.com/2013/01/image36.png

  15. C’est très mal d’attaquer un dogme à la percuteuse ! Il y a deux ans, des belges assiégeaient leurs pépinières pour obtenir des palmiers et des lauriers roses … on doit en retrouver quelques vestiges dans des surgélateurs …
    Mais le véritable penseur turbo-réchaufiste ne se laisse pas abuser par des continents qui grelottent : il sait qu’il y a un coup de chaleur en Australie, mais surtout vous expliquera qu’il ne se préoccupe pas de vulgaires épisodes météorologiques, mais qu’il pense haut et loin en termes (invérifiables) de climatologie : c’est pous prudent :-)
    En attendant, signe des temps, Siemens vient de fermer sa division « énergies vertes si chères mais si bonnes pour la planête ».

  16. C’est incroyable tous ces climatosceptiques!
    Toutes les études sérieuses sont basées sur « Le jour d’après ». Vous n’avez pas vu le film ou quoi?

  17. Les libéraux n’aiment pas les réglementations, du coup, il n’aiment pas tout ce qui peut générer des réglementations, ils prennent donc la posture de contester les faits qui peuvent en générer :

    Excès de la finance,
    Fusillades aux EU,
    Pbs environnementaux,
    Réchauffement climatique
    etc

    1. CITOYEN: « du coup, il n’aiment pas tout ce qui peut générer des réglementations »

      Sans rire ?
      France 3200 pages de code du travail: 25% de chômage chez les jeunes. Suisse: 40 pages: 3%

      Allemagne: réglementation hyper verte: 3 fois plus de Co2 que la France et énergie au double du prix.

      On n’aime surtout pas les pays englués dans des réglementations et des fiscalité ubuesque pour le plus grand malheur de la population.

      1. Le problème de simplifier les réglementations, c’est que les textes deviendraient intelligibles et que les Français se rendraient compte à quel point trop d’Etat est nuisible, ce qui, pour des bons gros socio- »démocrates » équivaut à se tirer une balle dans le pied, à défaut du crâne.