L’intervention militaire au Mali est-elle justifiée ?

Publié Par Jean-Hugues Kabuiku, le dans Afrique, Politique

Dans la précipitation, François Hollande engage militairement la France au Mali. Faut-il saluer cette décision ?

Une tribune de Jean-Hugues Kabuiku.

François Hollande a annoncé hier soir depuis l’Élysée l’intervention des forces militaires françaises au Mali.

Après l’appel au secours de jeudi dernier et celui lancé hier le 11/01/13 par le président malien, François Hollande a engagé militairement la France. Sans consulter le parlement ? Sous prétexte que ce serait sous le cadre légal de l’ONU ?

Il est vrai que le président est le chef des armées sous la 5e république, et qu’il peut engager les troupes sans l’avis du parlement mais le contexte de crise extrêmement grave se prêtait bien a une consultation du parlement .

Pourquoi cette action dans l’urgence alors que la crise malienne dure depuis janvier 2012, que les autorités maliennes avaient déjà lancé des appels au secours auparavant et que la situation se dégradait de jour en jour ? Peut-être l’intervention éclair de la France est-elle motivée par un accord entre le gouvernement malien et la France pour exploiter ses ressources minières ? Le sous-sol malien fait partie des plus riches du continent noir. Il contient des ressources minières variées comme l’or, le quartz, les carbonates, le bois silicifié, les minéraux liés aux pegmatites et aux métamorphismes, ainsi que du pétrole. N’assisterait-on pas à une politique néo-coloniale ?

N’y a-t-il donc pas d’armée en Afrique ? Malgré les nombreuses manipulations de langage pour justifier cette intervention, on ne trompe personne.

Le président met la France dans une position extrêmement délicate puisqu’elle doit aussi régler la question des six otages français détenus au Mali, pour lesquels le montant des rançons demandées avoisine 150 millions d’euros. Elle n’est donc pas en position de force pour s’engager au Nord en prenant le risque de sacrifier les otages.

Mais qu’à cela ne tienne François Hollande veut son  bourbier malien et il l’aura.

Une bonne voie à suivre aurait été celle de Berlin. L’Allemagne rejette toute participation à une intervention armée. Elle considère que la formation des forces maliennes, un soutien humanitaire plus important et la négociation politique sont des pistes à privilégier. L’Allemagne dépêchera donc des experts militaires au Mali pour la formation des forces maliennes. Je rajouterais que le peuple malien doit se défendre de son propre chef face à l’agression qui est faite contre leur Nation. Avec l’aide des forces africaines.

La France n’a rien à faire au Mali.

—-
Lire aussi : Mali : Hollande soutenu par une classe politique va-t-en guerre

Laisser un commentaire

    1.  ». Je rajouterais que le peuple malien doit se défendre de son propre chef face à l’agression qui est faite contre leur Nation. Avec l’aide des forces africaines. »
       »N’y a-t-il donc pas d’armée en Afrique ?  »
      « Une bonne voie à suivre aurait été celle de Berlin. L’Allemagne rejette toute participation à une intervention armée. Elle considère que la formation des forces maliennes, un soutien humanitaire plus important et la négociation politique sont des pistes à privilégier. L’Allemagne dépêchera donc des experts militaires au Mali pour la formation des forces maliennes. »
      Je sais pas ce qu’il vous faut de plus.

  1. Je suis choqué par votre article qui se termine par un lapidaire et méprisant : « La France n’a rien à faire au Mali »

    Pourquoi ?

    Parce que le Mali a des ressources minières ? ça interdit à la France de s’y intéresser ?
    Parce que nous avons des liens anciens avec ce pays ? ça interdit à la France de s’y intéresser ?
    Parce que nous ne sommes pas encore intervenu alors que le conflit dure depuis quelques temps ?
    Parce que nous avons des otages ?
    Parce qu’il n’y a pas d’armées en Afrique ? en quoi une intervention du Nigéria serait elle plus justifiée, si ce n’est la couleur de peau de ses soldats ?

    Je vois du racisme anti-français dans votre texte, ceux ci n’auraient à faire en Afrique car leurs motivations ne sont jamais que mercantiles, ils sont néo-coloniaux (plus de 50 années après l’indépendance), ah, mon dieu, l’horreur! Ce sera tellement mieux quand les chinois (ou d’autres) nous auront définitivement remplacé.
    Le couplet sur les otages, dans ce contexte, m’apparaît particulièrement odieux.
    Quant à l’Allemagne à prendre en modèle, c’est du foutage de gueule, les rebelles seront à Bamako avant l’arrivée du premier instructeur allemand.

    Je ne suis pas stratège mais quand vous regarder une carte, vous comprenez pourquoi on intervient maintenant alors que les rebelles du nord sont sortis de leur territoire et sont à Kunna, verrou qui protège le reste du pays.

    Je pense qu’on a tout à fait le droit, et même le devoir de se poser la question de l’intervention française mais certainement pas sur les bases que vous posez, assises visiblement sur un mépris pour votre pays d’accueil et des à priori fatigants.

    Et si je vous disais « Le Mali n’a rien à faire en France », ou pourtant le nombre de maliens est bien supérieur au nombre de français au Mali, de quoi serais je accusé ?
    J’attends donc un article avec des arguments sérieux, un respect pour notre pays qui va peut être voir ses soldats mourir pour une cause certes discutable.

      1. Comment peut on ecrire un article pareil en se faisant passer pour pour un journaliste sans avoir fait aucun travail d’investigation et ignorer le fait que depuis le coup d’etat , le Mali est divisé et paralisé par les apétits des uns et des autres et ce pays est à l’heure actuelle incapable de résister à une offensive de ces barbares, incultes, pseudo religieux qui ont detruit des tresors archéologiques , terrorisé la population .Ces gens là sont devenu la plaie de l’Afrique .vous vous pensez qu’une armée de coalition Africaine pourrait resoudre ce probléme , ne revez pas, chaque pays en Afrique de L’ouest à des interrets divergeant , c’est le bal des hypocrites.
        Ce qui nous empeche d’avancer nous autres c’est que tout les Malheurs qui nous arrive on l’analyse avec le prisme de la colonisation, il faudrait peut etre que nous prenions enfin nos responsabilités .

          1. J’espère que c’est du second degré parce que j’ai rien compris au post de raymond.
            J’aimerai une vision libérale de la ‘bonne’ politique (c’est déjà constructiviste) d’un ‘état’. voir http://www.wikiberal.org/wiki/Guerre
            Quant à moi un état ne dois intervenir militairement uniquement en cas de légitime défense, ce qui n’est pas le cas en Mali.

        1. c’est donc a la France de résoudre le problème si on vous écoute donc ?
          au nom de quoi ?
          et je le répète
           » »Une bonne voie à suivre aurait été celle de Berlin. L’Allemagne rejette toute participation à une intervention armée. Elle considère que la formation des forces maliennes, un soutien humanitaire plus important et la négociation politique sont des pistes à privilégier. L’Allemagne dépêchera donc des experts militaires au Mali pour la formation des forces maliennes. »  »

          Excusez de vous rappeler que la France a administré le Mali pendant plus d’un siècle, je ne vois pas dans quel autre prisme que celui du colonialisme on devrait penser.
          D’autant plus que le sol malien est riche en ressources naturelles comme je l’ai démontré dans mon article.

          Comme vous l’avez dit dans votre commentaire la situation au Mali ne date pas d’hier,
          et je ne vois pas au nom de quoi la France se précipite dans ce bourbier ?
          Vous parlez des forces ouest africaines mais, vous ne pensez pas que ce problème doit être résolu par l’apport des troupes africaines du continent dans leur globalité ?

          La France a donc le monopole pour prendre le leadership sur le conflit malien ?

          Votre esprit est tellement empêtré de néo-colonialisme, que vous ne discernez même plus la vérité.
          De plus il est écrit nulle part que je suis journaliste, ma fiche d’auteurs est située en haut à gauche.

           »Jean-Hugues Kabuiku est Châtillonnais depuis 1997. Autodidacte, il milite depuis le plus jeune âge pour la créativité et la liberté d’entreprendre  »

          Je regrette que le discours général en France tende vers le néo-colonialisme, je regrette l’absence sur le plan médiatique de vrais dissidents comme Jacques Verges qui se sont battus toute leur vie contre l’impérialisme.
          En tant que libéraux nous devons nous opposer à l’aventurisme interventionniste,
          prenez l’exemple de la Libye si vous n’êtes pas convaincu. La situation au Mali est bien la conséquence de notre magnifique aventure de libération des peuples.

          1. Philippe_Murray_Rothbard

            Bien dit. Il faudrait d’ailleurs pouvoir intenter un procès à nos zélés dirigeant qui se permettent cette intervention sans même nous demander notre avis.

          2. Jacques Verges  »un vrai dissident » mon pauvre ami , autant d’angelisme et de naiveté chez une seule personne confére a la carricature.
            Certains mercenaires qui sont actuellement en Afrique sont des bisounours à coté de lui.Demandez a la famille de GBAGBO combien leur a couté  »le petit voyage » de soutient de 48 h qu’il a fait avec son compére Roland DUMAS(un vrai revolutionnaire lui aussi, mais client de chez chez BERLUTTI) il ya deux ans au moment des evenements d’Abidjan (100 millions de FCFA) sans compté les faux frais dans les bars climatisés et les maquis de la ville et pour quel résultats ?.

            Quand à l’armée allemande qui pourrait eventuellement venir en instruction: arretez s’il vous plait, parce que là votre commentaire, n’ est plus un commentaire mais c’est un sketche à mourir de rire les allemands depuis 1945 ne sont plus allés sur aucun theatre d’operations .quand a leurs experts militaires depuis cette date se sont les anciens alliés qui les ont formé et encadré .demandez a un allemand ou se trouve le Mali , il vous montrera l’ocean indien.
            A un momment donné il faut REVENIR LES PIEDS SUR TERRE et eviter de faire des phrases stériles, merci

          3. Malgré vos origines vous connaissez bien mal ce continent.
            J’y ai bossé longtemps dans plusieurs pays, je le connais mieux que vous et je peux dire qu’aucun pays Africain n’est suffisamment organisé pour combattre ces salauds.
            Parler de néo colonialisme est d’un ridicule absolu, billet d’une grande nullité, tout comme vos commentaires ultérieurs.
            allez demander aux habitants de Tombouctou ce qu’ils en pensent, eux seuls ont droit à la parole, pas vous, planqué bien au chaud derrière votre écran, vous n’êtes pas avec ces salauds, d’où qu’ils viennent.
            Et le problème de cette région ne datent d’il y a un an, ça fait des années, ça c’est agravé par l’arrivée des armes oui, mais le problème était déjà là avant.
            Mieux vaut vous abstenir plutôt que d’écrire de telles inepties.

        2. Sans vouloir polémiquer, il y a sur Contrepoints très peu d’articles qui résultent d’un travail d’enquête, journalistique ou autre. On a souvent des gens bien au chaud derrière leur clavier et leur ignorance qui assènent des certitudes sur la base de ce qu’ils ont lu sur le web, pensant que cela fait d’eux des experts.

        3. Et je précise qu’il n’y a pas que sur Contrepoints qu’on voit ça: une bonne partie de la presse Française est dans le cas dès que le sujet dépasse la vie du dernier rempailleur de chaises de Trifouilly-les-Oies…

  2. Je répondrais simplement à ce monsieur, les Maliens n’ont rien à faire en France, réciprocité oblige…

    Quant aux richesses du Mali, les français les VOLENT ou bien est ce un commerce, je vends tu achètes… Si je vous écoute aussi, pourquoi sommes nous obstinés à être les potos de l’Allemagne, des MILLIONS de morts devraient nous en séparer, et des anglois pardi !

    C’est vous qui demeurer dans votre esprit un colonialisé… Moi je suis né en 1967, j’ai les mains blanches de toutes vos accusations…

  3. l’article pose de vraies quetions. vous croyez que le président engage la france dans une guerre, sacrifie les otages…gratuitement, juste pour sauver le nord malien ? biensur que non!

  4. Je ne sais pas ce que doit faire la France (quoique j’ai un penchant en faveur de tout ce qui zigouille du terroriste), mais ce qui est certain c’est que cet article n’a aucun argument, c’est du blabla vide, même pas informatif.

    Contrepoids ferait mieux de ne rien publier quand il n’a rien de sérieux à publier.

      1. Tout à fait d’accord que ce soit pour de mauvaises raisons que la France intervient on en a rien a faire.
        on ne peut plus laisser des sauvages ignares qui ne savent que repeter  »le prophete a dit  » comme si ils etaient en communication permanente avec lui alors que les trois quart ne savent ni lire ni ecrire et qu ‘ils ne connaissent le Coran que par  »ouie dire »et dont l’occupation favorite est de couper des mains ,des pieds, lapider , fouetter au nom de quelqu’un qui ne leur a rien demandé.
        et pour qui travaillent ils eux ? vous etes vous deja posée la question ?.
        Alors a un moment donné il faut intervenir , quelques soient les raisons on peut pas laisser une bande de va  »nus pieds » sans foie ni loi donner des leçon de morale à tout le monde par l’intermediaire de pseudo intelectuels en sécurité en France depuis 1997, restés bloqués au 19 eme siécle qui refont le monde sans avoir fait leur deuil du passé et qui n’ont rien compris au enjeux qui se profilent.

        1. Philippe_Murray_Rothbard

          Cher Raymond, si ces sauvages vous importunent tant, pourquoi ne pas allez vous-même au front avec vos moyens et en même temps nous rendre grand service en arrêtant de nous casser les pied…???

          Non cher monsieur! Que l’Etat Français intervienne on ne s’en fout pas : parce qu’il le fait avec notre argent!

          1. Quand des sauvages fouettent des couples car ils ne sont pas mariés, coupent des mains pour des morceaux de pains, décapitent ceux qui ont cherché à défendre leur famille, je suis révolté, surtout quand c’est au nom de croyances altérées et modifiées par des maîtres à penser.
            Ces groupes doivent simplement être stoppés par ceux qui le peuvent tant qu’il en est temps.
            Ce n’est pas quand ils auront pris le contrôle de tout le Sahel et qu’ils seront installés depuis 40 ans et en mesure de s’en prendre à l’Europe ou de soutenir ceux qui le souhaitent qu’il faudra réagir car il sera trop tard et nous aurons subi des attentats. S’il y a une leçon à retenir d’Al Quaida et de l’Afghanistan, c’est qu’il est bien plus compliqué de les virer une fois qu’ils sont installés.

            Les libéraux dont je fais partie soutiennent que l’Etat ne doit utiliser l’armée que pour sa légitime défense. Je suis tout à fait en phase sur ce point. Cependant, ici, on capture des français, les retient otage, les exécute, rackette le pays, menace de prendre des villes où vivent des français expatriés (on préfère ne pas imaginer leur sort si ça se produisait). Pire encore, on menace directement la France d’actes sur son sol.
            Personnellement, je considère que la France est agressée et que la riposte doit être la plus ferme et foudroyante possible.

            Il s’agit ici de faire reculer des groupes hyper armées qui tyrannisent des hommes libres qui nous appellent à l’aide et surtout, il s’agit venir à bout de ceux qui nous ont ouvertement déclaré la guerre et pas l’inverse.

            Je suis stupéfait d’entendre qu’on parle du coût de cette intervention pour nos portefeuilles. Je trouve au contraire que pour une fois, l’utilisation faite de mon argent ne me démoralise pas et me redonne même une micro once de fierté d’être français.

  5. Je suis d’accord : cet article manque de substance, il est impératif de placer l’enjeu de l’intervention dans l’histoire du Mali. La bonne question n’est même pas posée : qu’est-ce que la France a à gagner à intervenir lourdement ? (Car pour information, les forces spéciales sont déjà mises en œuvre)

    1. la france au mali c’est 2 points de dépenses publiques

      alors les libéraux voulez vous diminuer la dépense publique et donc la capacité de la france d »agir???

      1. Oui: Si agir c’est allez faire ch… des maliens il vaut lieux arreter. Par ailleurs, si le gouvernement Malien avait fait autre chose que de la corruption généralisée, ils n’en seraient pas la. Ils se sont affaiblis en gabegie: C’est LEUR problème.

  6. @Jeau Hugues: Bon article. Les va t’en guerre vont y faire pleuvoir une grêle de sophismes pour justifier des bombardements, de l’ingerance, des operations commandos ratées, des chasses a l’homme en terres étrangères, des massacres divers, des gabegies militaires etc… Ca va être drôle: Ceux qui avaient raison de dire que les américains n’ont rien a foutre en Irak vont nous expliquer pourquoi ce socialiste de mes deux de Hollande a raison de piller la France pour garantir les profits des comagnies minieres…

  7. « Excusez de vous rappeler que la France a administré le Mali pendant plus d’un siècle, je ne vois pas dans quel autre prisme que celui du colonialisme on devrait penser. »
    Vous serez t il possible de regarder la réalité en dehors de schéma tout fait, de mot fourre tout tel « colonialisme » qui semble à vos yeux résumer l’histoire de toute l’Afrique de l’ouest. C’est cela qui est intolérable, ce mot fourre tout qui évite de penser, de réfléchir, toute est ramené à lui et l’affaire est dans le sac.
    Sans cet odieux colonialisme dont bien sur tous les fruits sont pourris, vous ne seriez pas Châtillonnais.

    Autant il me parait évident que nous n’avions rien à faire en Libye, autant il apparaît que c’est la déstabilisation de la Libye qui a entraîné celle du sahel, autant est légitime la question sur les conséquences, pour nous d abord et pour les populations locales ensuite, de notre action ou inaction au Mali.
    Pour moi, sur cette base, on peut ensuite développer des arguments pour ou contre, en sachant qu’il n’y a pas de bonne solution mais des choix douloureux et une action incertaine. Les choix d’aujourd’hui peuvent se révéler désastreux dans l’avenir mais l’inaction peut être pire encore.
    Pourquoi nous, eh bien je vous répondrais, c’est l’histoire qui veut ça, c’est nous qui disposons de moyen pour agir, c’est à nous que le gouvernement local a fait appel et quant à d’éventuels intérêts miniers, qu’on t il d’illégitime ?
    Maintenant, si l’on considère que nos armées ne sont légitimes à intervenir qu’en cas de légitime défense, cet article n’avait pas lieu d’être tout simplement.

    1. @Michel
      « Autant il me parait évident que nous n’avions rien à faire en Libye »

      Les populations de Libye dont celle de Bengazi par ex étaient bel et bien menacées d’un bain de sang par le dictateur Kadhafi et ses milices dirigées par ses propres fils
      Les Nations Unies ont votés une résolution prenant acte de cette situation cruciale …
      L’intervention des membres ou d’une partie des membres permanents dont la France était tout comme au Mali parfaitement légitime et conforme au droit international

  8. Personnellement, je serai « égoïste » là dessus: une stricte politique de non-intervention m’irait beaucoup mieux, sachant que ce genre de conflit peut vite couter des fortunes… le pays est assez endetté comme ça, merci.

    1. @Tridir

      « une stricte politique de non-intervention m’irait beaucoup  »

      Sans être expert en histoire, c’était pas déjà le dilemme face à Hitler avant que ne commence la seconde guerre mondiale ?

      1. Oui, mais l’analogie n’est pas évidente du tout: Les islamistes maliens ne sont pas la Wehrmacht d’Hitler.
        De plus, le Mali est je le rappelle également le théâtre d’un affrontement d’une rébellion militaire contre le pouvoir central: cela s’annonce comme un joyeux b****** à gérer.

        1. « l’analogie n’est pas évidente du tout… » n’en soyez pas si sûr. Qui vous dit que les Islamistes -charmantes personnes au demeurant qui appliquent la charia avec délice – n’ont pas pour objectif un grand califat, non seulement en Afrique, mais en Europe, ils pourraient très bien traverser la grande Bleue.

  9. Le rôle normal des états c’est d’assurer la sécurité et de protéger les plus faibles
    La France est membre permanent du Conseil de Sécurité dont le rôle est justement d’assurer la sécurité et de protéger ceux qui sont menacés
    La sécurité , la liberté et la protection des plus faibles sont ils menacés au Mal par les bandes islamistes ?
    La réponse par une résolution des Nations Unies est oui !
    L’intervention française et des autres membres est donc tout a fait légitime du point de vue du droit international .

  10. Ce jean hugues n’a rien à faire en France. Ce texte est un ramassis d’inepties. L’auteur clame lui même haut et fort qu’il est audidacte. Que peut-on attendre de cet autodidacte ?

  11. Sans me prononcer sur le bien-fondé de l’intervention française (qui a déjà couté la vie à un soldat français), je réponds à l’argument central de l’auteur :

    « Je rajouterais que le peuple malien doit se défendre de son propre chef face à l’agression qui est faite contre leur Nation. Avec l’aide des forces africaines. »

    1 – il n’existe pas de « peuple malien », ni de « nation malienne »

    2 – il n’existe pas d’armée africaine digne de ce nom capable de mener proprement ce type d’intervention, et généralement quand une armée africaine intervient sur le territoire d’un pays voisin cela entraine des exactions et pillages systématiques pour les populations civiles (cfr Ouganda et Rwanda au Congo), tant qu’à intervenir autant laisser faire une armée professionnelle qui en a les moyens et qui agit de façon décente.

    1. Arthur: « il n’existe pas d’armée africaine digne de ce nom capable de mener proprement ce type »

      Je n’ai strictement rien lu de cette histoire donc je ne me prononce pas non plus sur le Mali mais je m’interroge sur l’évolution possible de pays constament sous tutelle.

      Avec les aides qui déferlent, les armées qui interviennent quel sont les chances que les sociétés murissent et ce prennent en charge ?

  12. Ce qui m’amuse, c’est le traitement de cette intervention par les journaux.
    Si les Américains, (surtout républicains) l’avaient fait, on aurait crié US go home. Ici, les journaux traitent ça comme s’il s’agissait d’une descente de police tout à fait banale.

    1. on a laissé faire alors que l’armée Française était sur place. Elle n’avait rien à faire la bas non plus. Lorsque l’on se mêle de ce qui ne nous regarde pas ça vous retombe toujours dessus d’une manière ou d’une autre.

  13. En tout cas les va-t-en guerre sont de sortie, Il est clair que cette guerre est illégitime, la France n’a pas été agressée donc nous n’avons rien à y faire, aux maliens de se débrouiller.
    Hollande comme tous les présidents veut sa petite guéguerre et fait du sarkozysme en clamant qu’il fait dans l’humanitaire, cette nouvelle religion colonialiste.

    1. il ne s’agit pas d’une guerre humanitaire, sinon je serais d’accord avec toi, mais d’une opération de police contre une organisation qui prend en otage des citoyens français et qui menace les intérêts de la France dans la région.

  14. Le fond de l’affaire, c’est que, à la base,
    * nous (l’Etat Français) n’aurions jamais du intervenir en Lybie. Et on sait bien que cette affaire malienne est un contre-coup direct de cette intervention
    * une milice de 1000 guerriers, même bien équipée (des fonds d’arsenaux lybiens), n’aurait jamais du pouvoir asservir Tombouctou et Gao. Ça n’a été possible que parce que les maliens sont totalement désarmés (et plus que pacifiques) : par exemple à Gruyères ou à Neuchâtel (Suisse), cela aurait été simplement impensable ; parce que les citoyens y sont armés et entrainés.
    Il est bien clair que l’armement général des populations a des inconvénients, très visibles et très largement dénoncés par les zélateurs du lobby anti-armes. On en néglige les inconvénients du désarmement général (ou, ce qui revient au même, au monopole des armes par un corps spécialisé appelé « armée », qui on l’a bien vu se préoccupera plus des questions de pognon et de pouvoir dans la capitale, que de remplir sa mission de défense)
    D’une manière général, la politique de désarmement des populations a fait le lit des milices et donc des sanglantes guerres civiles africaines

    La solution ? L’intervention privé, sur le modèle adopté par les républicain dans la « guerre d’Espagne » ; ça ne serait pas suffisant si les « méchants » étaient soutenu par un état, mais justement ils ne le sont pas. Ensuite, un modèle de défense type suisse (et la démocratie qui va forcément avec : un type sans arme n’est qu’un sujet, un type armé devient vraiment un citoyen).

    l’Etat français n’a rien à faire au Mali

    1. En contrepoint, et parce que rien n’est simple, j’ajoute deux arguments en faveur de l’intervention :
      1) Quelque soit notre force propre, il y a toujours un risque d’être confronté à un ennemi trop fort ; c’est pour ça qu’il existe des « alliances », qui stabilisent les relations internationale en rendant la défense plus forte que l’attaque (parce qu’il est plus facile de mobiliser pour la défense d’un copain que pour aider un copain à attaquer un tiers inconnu).
      En l’occurrence la France a contracté une alliance défensive avec le mali, dès lors il convient de respecter cet accord, et d’aider efficacement ce pays et surtout ses habitants (il aurait même fallu faire ça plus tôt : dès la fin de l’intervention en Lybie il était clair qu’il trainait une « grande compagnie » dans la région, porteuse d’une lourde menace sur des pays faibles comme le Tchad, le Burkina et le Mali)
      2) c’est bien joli le pacifisme, mais en pratique c’est mortel. Sans les interventions comme celle dont on parle, je n’ose imaginer dans quel état serait la combativité des français. Déjà qu’elle n’est pas bien terrible…

      1. c’est accord est caduque, aucun gouvernement n’est légitime pour contacter des accords militaires sans l’accord explicite d’une écrasantes majorité de sa population, dans le cadre d’un objectif ponctuel et parfaitement clair ET uniquement si la France est directement menaçées.

  15. C’est justement une rhétorique de la paix compulsive de Hollande, digne héritier de Chamberlain, aux accords de Munich qui nous ont conduit à cette intervention. A force de répéter la fin de la Françafrique, que nous n’interviendrons pas militairement au Mali et que nous formons et équipons l’armée malienne pour une future offensive, on incite inévitablement les islamistes à prendre les devants ! Logiquement, ceux-ci savent qu’ils doivent attaquer le plus rapidement possible avant que l’armée malienne ne se reconstitue …

    Au lieu d’attaquer les islamistes quand et où nous le voulons, nous sommes obliger de les contrer au moment et à l’endroit qu’ils ont choisi. Résultat, nous sommes obligé d’intervenir avec ce que nous avons sous la main au lieu du matériel adapté, ie des gazelles non blindés au lieu des Tigres, des commandos au lieu de blindés. On a donc perdu 2 gazelles plus un pilote le premier jour … Nos militaires donnent encore une fois leur vie pour compenser les indécisions de nos politiques. Au final, Hollande est content d’avoir quelque chose à montre à la place de l’économie chancelante du pays et la partition du pays au sujet de ses réformes sociétales …

  16. Les seuls rapports internationaux légitimes, sont des rapports d’échanges et de commerce.

    La seule légitimité de la violence est la défense.

    La France n’a aucune vocation à devenir le gendarme du monde et est aussi illégitime que les USA lors de l’invasion de l’Irak ou de l’Afghanistan.

    Quand on voit la compétence du gouvernement français pour gérer les problèmes nationaux, on ne peut qu’être très inquiet de la gestion de problèmes extérieurs.

    1. Comparer L’Irak et le Mali, est quand même plus que limite.
      Est-ce que Sadam avait demandé auxx US d’intervenir ?, d’après mes infos NON, est-ce que la Mali a demandé à la France d’intervenir ? d’après mes infos OUI.
      Le Mali est un des pays Afraicains ne possédant pratiquement aucune ressource à exploiter, donc oubliez l’intérêt qu’avait Bush pour casser Sadam.
      Si l’on voulait protéger nos intérêts au Niger, il suffisait d’installer l’armée après des mines d’uranium.
      Que de commentaires ridicules purée, demandez aux Maliens ce qu’ils en pensent ils sont mieux placés que nous pour faire ces commentaires.

  17. Au moment où cette organisation a pris en otage des français, il fallait s’attendre à des répercussions. Pour une intervention contre cette agression.

    Sinon, dans le cas de la Centrafrique, la France doit se garder de réagir.

    Je suggère aux humanitaires et autres de mener tout seul leur petite guerre de droit de l’hommiste. Le monde est vaste et la tyrannie humaine répandue.

    Enfin pour ceux inquiets de leur sphère d’influence, il faut savoir que cette influence n’est qu’une vaste zone de pauvreté sans réel poids géopolitique (même pour les matières premières). Aucune des anciennes colonies françaises n’a émergé et sont en majorité des pays faiblement peuplés et pauvres. Cet Empire de misère de servira à rien.