La fin programmée de la retraite par répartition

Publié Par Thibault Doidy de Kerguelen, le dans Retraites

Pour payer la retraite par répartition d’aujourd’hui, AGIRC et ARRCO puisent dans des réserves qui seront épuisées dès 2017. À quand la retraite par capitalisation, enfin, pour protéger les jeunes de ce racket ?

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Retraite par répartition, retraite Madoff

C’est sans tambours ni trompettes que les partenaires sociaux viennent d’entamer une série de négociations concernant l’avenir des régimes de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC. Ces deux régimes sont déficitaires depuis 2010.

La manne sera épuisée en 2017

Comme toute pyramide de Ponzi, le système ne peut fonctionner que dans la mesure où le nombre de cotisants croît par rapport au nombre de bénéficiaires. Or, cela n’est plus le cas.  Il faut savoir que ces deux régimes puisent actuellement dans leurs réserves afin d’assurer le paiement des pensions et que ces réserves, estimées à plus de 6 milliards d’euros pour l’AGIRC et à près de 42 milliards d’euros pour l’ARRCO. Ces réserves seront épuisées en 2017 pour l’AGIRC et 2020 pour l’ARRCO si la situation reste stable. Malheureusement, la période de récession que nous connaissons et que visiblement les mesures récentes ne font qu’accentuer, accélère le processus..

Aucune réflexion constructive

Pour l’instant, les partenaires sociaux, engoncés dans leur logique, déclarent n’envisager que des solutions classiques et maintes fois appliquées sans jamais rien résoudre (hausses des cotisations, gel du point de retraite, aménagement des règles de liquidation des droits, etc.).  Les pouvoirs publics auront-ils le courage de taper du poing sur la table et d’imposer un nouveau mode de financement et de calcul des retraites ?

Sur le web

Sur ce sujet ô combien essentiel pour chacun d’entre nous, en particulier jeune, nous vous proposons quelques liens complémentaires :

Laisser un commentaire

  1. Malheureusement ils prendront toutes les décisions possibles pour que l’agonie soit très très longue (repousser l’age de départ, hausse des cotisations, baisse des prestations, je leur fais confiance)

    Ainsi la jeune génération sera obligée de se faire ponctionner jusqu’au dernier sou et ne pourra pas préparer sa retraite par capitalisation. Enfin l’égalitarisme triomphera.

  2. Bonjour,

    Malheureusement, les jeunes d’aujourd’hui connaissent la précarité. Du coup, le système de retraite par répartition axé sur la solidarité générationnelle est remise en question.
    Pour ma part et de la génération Y, je ne toucherais sûrement pas ma retraite si la situation économique stagne ou se détériore.

  3. prenons cette faillite comme une bénédiction.c’estr la fin d’un système stupide ou tous sont obligés d’arreter leur activité au meme moment quelle que soit cette activité.et puis ce système était parfaitement injuste,détourné au profit de certains(cadres,fonctionaires)au détriment d’autres(employés,ouvriers).de toutes façons les monnaies vont etre détruites et les échanges seront a réinventer

  4. Devant partir en retraite dans 5 ans, je voudrais savoir si les liberaux en activité se desolidarisent d’avoir à payer pour financer les retraites des inactifs.