Reconnaissances
50 articles déposés
À propos Articles
Reconnaissances
50 articles déposés
Tunisien, Farhat Othman est un ancien diplomate (Consul-Adjoint au Consulat à Strasbourg : 1983-1984, Consul au Consulat Général à Paris : 1984-1992, Conseiller social de l'Ambassade à Paris : 1992-1996). Il a été écarté injustement du cadre diplomatique en 1996 par l'administration de l'ancien régime. Chercheur. Auteur de : Les Accords franco-arabes. Des origines des relations bilatérales à nos jours, L'Harmattan 2001.
0 followers

Articles

Par Farhat Othman.

La polémique sur le prétendu voile islamique ne fait que servir les intérêts des intégristes de tous bords et aggraver l’actuelle confusion des valeurs préjudiciable à un vivre ensemble serein. Car il n’y a point de voile islamique ; historiquement, il est biblique.

L’affaire du voile est celle d’un mensonge devenu vérité ; il est temps d’en finir ! La démonstration a d’ailleurs été faite : le voile n’est point un commandement de l’islam ; ni le Coran ni la sunna authentique ne le prescrivent ; ce n’est qu’une... Poursuivre la lecture

Par Farhat Othman.

Le décès du président en exercice a précipité la tenue de l'élection présidentielle devant finalement précéder les législatives reportées à octobre. Ouverte le 2 septembre, la campagne du scrutin présidentiel semble avoir moins l'ambition de consolider la démocratie qu'en donner médiatiquement l'image en un pays relevant toujours de l'ordre supposé déchu.

Avec ces élections, ce n'est point du pouvoir du peuple qu'il s'agit, mais de celui du spectacle, parfaite illustration de la théâtrocratie dont parle Platon... Poursuivre la lecture

Par Farhat Othman.

Dépendant déjà structurellement de l'Europe, quoique juste informellement, la Tunisie (et le Maroc aussi, au Maghreb) doit y être intégrée pour sauver sa transition démocratique. Ce qui ne fera que garantir et sécuriser les intérêts européens, inaugurant une nouvelle politique pour une autre Méditerranée, redevenant mer commune, et plus ce dramatique charnier aquatique qu'elle est.

La mésaventure évoquée en première partie du monarque marocain se faisant arraisonner au large de Ceuta pour entrée illégale dans ... Poursuivre la lecture

Par Farhat Othman.

Dans un récent grand entretien au Monde , l'ambassadeur européen Patrice Bergamini soutient que la Tunisie est la "seule jeune démocratie de la région" ;  or, elle n'est ni encore une vraie démocratie ni en mesure de réussir seule sa transition vers l'État de droit. Cela impose le sérieux soutien de ses partenaires démocrates et de cet Occident au système duquel elle doit être articulée.

C'est seulement ainsi qu'elle pourra rompre avec les entraves du passé, échapper au péril imminent qui la menace et préserve... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Farhat Othman.

La Tunisie gouvernée officieusement par les islamistes de Rached Ghannouchi peine à trouver sa voie vers un véritable État de droit. C'est surtout du fait de la simulation et dissimulation élevées en art par un parti religieux intégriste qui ne convainc que ceux qui veulent croire en Occident qu'il s'agit d'une démocratie islamique.

C'est un tel jeu malsain qui retarde l'épiphanie en Tunisie d'un véritable État de droit où s'épanouit un vivre-ensemble serein et paisible en conformité avec l'âme hédoniste, libe... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles