Formidable, la sécu de Macron rembourse les protections périodiques mais plus les cathéters !

Il s’agit de faire plaisir à une hyper-minorité ultrabruyante d’activistes qui n’a de féministe que le logo, et pour le reste, le gouvernement ne cherche absolument pas à résoudre les problèmes des Français.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 12
Screenshot_2021-02-09 Interview du Président Emmanuel Macron sur TF1 - YouTube

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Formidable, la sécu de Macron rembourse les protections périodiques mais plus les cathéters !

Publié le 10 mars 2023
- A +

Il y a parfois d’amusantes collisions d’actualité, parfois fortuites, parfois non et parfois on se demande. Et alors que le gouvernement est actuellement très occupé par un peuple plus remuant que prévu, le voilà qui tente, envers et contre tout, d’intéressantes cabrioles avec les remboursements de Sécurité sociale.

C’est ainsi qu’on apprend, quelque peu surpris, que ce 1er mars la Sécurité sociale vient de mettre fin au remboursement partiel des cathéters de thrombo-aspiration, un équipement de pointe dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux.

Décision d’autant plus surprenante que l’usage de ces cathéters est particulièrement efficace au point d’être devenu l’indication de référence dans le traitement des AVC et que, comble de la bizarrerie bureaucratique bien tortueuse, le même gouvernement a décidé En Même Temps qu’ils soient davantage déployés sur tout le territoire, au plus près des patients.

Décidément, la France en Marche ressemble de plus en plus à un homme ivre qui titube du rail gauche au rail droite du chemin de fer sur lequel le train du progrès va passer très vite sans s’arrêter…

D’autant qu’En Même Temps toujours, et en opposition avec ce déremboursement brutal et d’une logique discutable, Babeth Borne – qui serait encore et toujours le Premier ministre – annonce sans sourciller le remboursement des protections périodiques réutilisables pour les femmes pardon les humanoïdes de moins de 25 ans pourvus d’un utérus.

L’annonce – en fanfare, évidemment – de cette mesure, goulument détaillée par la plupart des journaux républicains, démocratiques et fact-checkés, laisse pudiquement en suspens une question qui taraudera pourtant l’homme le mammifère bipède de la rue : pourquoi s’arrêter à 25 ans, laissant ainsi supposer qu’après cet âge, il n’y aurait plus besoin de ces protections périodiques ?

Choix étonnant de l’âge et choix tout aussi étonnant du remboursement qui porte donc sur une protection qui n’est pour ainsi dire plus du tout employée depuis un demi-siècle et que les prurits écolo-conscientisants n’arrivent pas à faire revenir en grâce.

C’est aussi un choix révélateur en ce qu’il porte, encore une fois, sur quelque chose de relativement intime : on en vient à se demander ce qui peut bien obséder autant nos élites à se préoccuper régulièrement de ce qui se passe entre nos jambes. Il ne s’est en effet écoulé que quelques mois depuis l’annonce de la gratuité des préservatifs par Emmanuel Macron, seulement quelques jours depuis que ce dernier a lancé avec beaucoup d’emphase une grande campagne de vaccination contre le papillomavirus et quelques heures depuis qu’il a proposé d’inscrire l’IVG dans la Constitution

Au passage, on s’étonnera (sans s’éterniser, cependant) que les dirigeants aient choisi de ne plus rembourser un traitement pourtant efficace, au profit d’une lubie à la mode… Peut-être s’agit-il d’un calcul économique malin ? C’est improbable tant l’économie est pour ces gens-là une contrée étrangère, hostile et jamais visitée (Bruno Le Maire a cru y faire un tour, jadis, alors qu’il n’a fait que du tourisme au Royaume des Budgets En Carton) ; néanmoins, force est de constater que la quantité de femmes qui désireront réellement des protections périodiques réutilisables et se les faire rembourser est probablement beaucoup plus faible et donc bien moins coûteuse que le remboursement des cathéters pour traiter les AVC dont le nombre ne risque pas de diminuer prochainement ; et même au contraire si l’on se rappelle les performances notables de certaines injections miracles récentes en matière de coagulations intempestives rigolotes.

Mais pourquoi se plaindre ? Après tout, cette gestion unilatérale et complètement détachée des vraies demandes des Français est une illustration parfaite du collectivisme en application : personne ne peut choisir individuellement ce qui est ou non assuré, remboursé ou couvert. Une entité plus ou moins désincarnée choisit pour tout le monde et si cela ne convient pas, peu importe.

Le pompon étant bien sûr d’enfiler ce genre de décisions avec force battage médiatique alors même que le pays semble bien plus proche d’une crise énergétique majeure que d’une rupture de stock de lingettes, ou que chaque jour qui passe est fait le constat d’un dénuement assez tragique (pour ne pas dire mortel) de l’armée française, toutes armes confondues, ou que les demandes d’aide alimentaire sont en nette hausse

Décidément, la priorité gouvernementale a été placée au-dessous de notre nombril. Il n’y a rien pour nos têtes, nos cœurs et nos ventres.

Encore une fois, il s’agit de faire plaisir à une hyper-minorité ultrabruyante d’activistes qui n’a de féministe que le logo. Et pour le reste, le gouvernement ne cherche absolument pas à résoudre les problèmes des Français. Il ne cherche qu’à se faire bien voir de ceux qui ont l’oreille biaisée des médias, point.

Dans une course à l’échalotte tragique, on assiste à la surenchère entre ce que les “minovités risibles” réclament à grands bruits, ce que les médias caricaturent avec leur talent tout particulier à narrer des âneries, et ce que les politiciens cherchent à accomplir avec leurs compétences de plus en plus étroites.

En pratique, le gouvernement et plus généralement les politiciens actuellement élus sont devenus incapables de proposer des solutions viables ou même simplement crédibles, et encore moins d’appliquer des solutions connues à des problèmes connus. Ils sont en revanche de plus en plus affûtés pour apporter des solutions idiotes à des problèmes qu’ils créent de toutes pièces.

Dès lors, armé de ce prisme de lecture, et vu le niveau assez ahurissant de pourrisme des solutions qu’ils nous amènent en matière d’énergie, de mobilité, de fiscalité, de retraites, de santé ou d’emploi et j’en passe, comment ne pas comprendre que le principal problème n’est pas la conjoncture ou les crises mondiales que nous traversons, mais bien nos fabuleux dirigeants ?

Sur le web

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Et ces jeunes femmes en précarité menstruelle iront nettoyer leurs protections réutilisables au lavoir municipal, avec un savon écolo biosourcé ?

    10
    • Oui, si elles sont gratuites UNE FOIS, mais si elles sont gratuites tout le temps, pourquoi se casser les reins à aller les laver au lavoir municipal? Les mettre à la poubelle pour le compostage est beaucoup plus simple tout en étant écolo!

  • On pourrait suggérer à ce duo tragi-comique de penser à leur reconversion, puisqu’il n’est pas impossible que les Français, tellement ingrats, finissent par se lasser de leurs performances.
    Je verrais bien Borne en gynécologue et Macron en proctologue. Tous les espoirs leur sont permis, Castex est bien devenu chef de quai principal à la RATP.

  • Nos amis africains et magrhebins vivant en France pourront ainsi en faire participer toutes leurs familles et amis de leurs familles lorsqu’ils retourneront au pays en vacances ou en les leur envoyant par courrier.
    Après tout, le budget de la sécurité sociale se porte tellement bien qu’il peut financer les serviettes périodiques de toutes les femmes d’Afrique !

    12
    • Il y avait déjà les tonnes de médicaments gratuits qui sont dans les bagages pour aller en vacances au pays et revendus sur place…

  • Magistral. Merci h16.

  • Tout ça est bien trop subtile pour être compris par un bipède normal… Mais pour les serviettes réutilisables, les ecolottes ne doivent pas être loin… Pour cathéter… La mutuelle remboursera et pourra ainsi justifier une augmentation….. Et la secu payer les serviettes…

  • Beaucoup de bruit pour rien : un président prétentieux, bavard, masquant son incompétence sous des idées gadget pour maintenir sa communication démagogique, incapable de faire évoluer notre pays correctement. Tous les services publics en déshérence, un budget de faillite, des grèves générales, une politique étrangère hautainement sabotée, et tout cela pour… rien ! Merci Macron, non décidément tu peux abandonner tes rêves de laisser une trace dans l’Histoire ou de devenir président de l’Europe ! Au suivant, vite…

    • Avatar
      jacques lemiere
      11 mars 2023 at 8 h 23 min

      il ya eu des président compétent en dispositifs menstruels?

    • « tu peux abandonner tes rêves de laisser une trace dans l’Histoire »
      Ou, comme disait Coluche: Les chiottes? suivez la ligne jaune!

  • Avatar
    jacques lemiere
    11 mars 2023 at 8 h 21 min

    25 ans? aucune idée mais justement ça pourra à un ministre de répare rune « injustice » et de pousser à 27 …

    • Non c’est beaucoup plus simple: quand il a épousé Brigitte, elle n’en avait plus besoin donc il ne peut pas savoir le pôvre jeunot!

  • « on en vient à se demander ce qui peut bien obséder autant nos élites à se préoccuper régulièrement de ce qui se passe entre nos jambes. » C’est pourtant limpide. L’obsession sexuelle est le socle du puritanisme, où le sexe a détrôné le meurtre en tant que péché capital. Le meurtre, au contraire, est banalisé, caractère commun à tous les films, téléfilms, séries, dont nous abreuve Hollywood. Il en résulte une hypertrophie du féminisme, quasi-religieux, et des dérives associées : wockisme, LBGT, genre, etc. N’oublions jamais que les grands financiers qui œuvrent à nous imposer un gouvernement mondial sont tous puritains. Tous.

  • Démagogie et électoralisme habituels qui minent la France

  • Tout cela n’est que le résultat de cette morale vomie industriellement à la chaine.
    Plus besoin de peau de banane pour s’étaler, c’est ringard.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Emmanuel Macron se complaît à brocarder les programmes économiques du Front populaire et du RN pour mieux les disqualifier : « on est chez les fous ». Le président a même déclaré récemment : « ce sont des programmes qui n'ont soit pas d'honnêteté politique, soit qui font porter un très grand danger, pas seulement à l'économie française et à ses taux d'intérêt, mais je crois à nos compatriotes, contribuables, épargnants ».

Une idée largement répandue voudrait qu’Emmanuel Macron serait meilleur pour attirer les investisseurs. Certes, la ... Poursuivre la lecture

« Tout joueur hasarde avec certitude pour gagner avec incertitude […] Mais l’incertitude de gagner est proportionnée à la certitude de ce qu’on hasarde. » Pascal, Pensées. En 2017, le président Macron a conquis le pouvoir à la suite d’un pari osé. Dimanche 9 juin 2024, il annonce dissoudre l’Assemblée nationale, alors qu’il n’y était pas obligé. C’est donc bien un pari, mais un pari qui met en cause la nation tout entière. Quand on parie, on ignore si on va gagner, on connaît (ou du moins, on évalue) les coûts associés au gain. Plus le gain e... Poursuivre la lecture

Renforcement de la polarisation de la vie politique, faux choix entre socialisme de droite et de gauche, difficultés et enjeux d'un combat culturel plutôt que politique, les élections législatives qui se profilent au mois de juillet laissent peu d'espérance quant à l'avenir politique de la France qui semble condamnée au naufrage.

Polarisation de la vie politique française

Les élections européennes ont révélé une véritable fracture politique en France : le Rassemblement national (RN), le parti de la droite nationaliste et socialiste, es... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles