Un employé déprimé parmi des étagères vides, reflet du malheur de Cuba

Pour expliquer le « paradoxe du choix », il existe des études scientifiques qui parlent, par exemple, des dommages d’une « surcharge d’alternatives »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 3
Photo de Mick Haupt sur Unsplash

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Un employé déprimé parmi des étagères vides, reflet du malheur de Cuba

Publié le 19 janvier 2023
- A +

Par Juan Diego Rodríguez et Olea Gallardo.
Un article de 14ymedio

 

Il y a quelques années, à l’occasion d’une de ces divertissantes conférences TED qui se répandent comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, Barry Schwartz a popularisé l’expression « le paradoxe du choix » qui peut se résumer ainsi : choisir entre trop d’options produit de la paralysie et de l’insatisfaction, ce qui peut provoquer une sorte de stress très négatif dans les sociétés industrielles modernes.

Rien de tout cela n’arrivera aux clients du magasin Panamericana des avenues Rancho Boyeros et Camagüey, à La Havane, où les rayons semblaient presque complètement vides ce lundi.

« Comment ça se fait que ce soit comme ça ! », s’étonne un client, l’un des rares du magasin à exiger un paiement en monnaie librement convertible (MLC).

Un employé lui répond en soupirant de résignation : « Vous voyez comment c’est ? La dernière fois qu’il y a eu un assortiment plus ou moins décent ici, c’était en décembre et nous sommes comme ça depuis. »

Sur les étagères, il n’y avait pratiquement pas de produits très chers que les clients n’ont pas l’habitude d’acheter, comme du bœuf inabordable pour le Cubain moyen, ou des munchies de Noël à 16 MLC, ou encore l’occasionnel paquet de haricots froissé et cher.

Finies les images de l’establishment où les réfrigérateurs semblaient pleins et où les files d’attente à la porte s’étendaient sur quatre pâtés de maisons. C’était en juillet 2020, juste après que le gouvernement a annoncé la vente de nourriture et de toilettes en MLC, une mesure sévèrement critiquée par la population, dont une grande partie n’a pas accès aux devises étrangères.

Bien qu’un an plus tard, ce même marché, l’un des plus importants de la capitale avec Cuatro Caminos, à Centro Habana, et 3rd and 70th, dans la municipalité de Playa, était en crise en raison de pénuries, il ne peut être comparé à son état actuel. .

« Il n’y a rien, c’est dépouillé, allons-y« , commente un couple entre eux.

Pour expliquer le « paradoxe du choix », il existe des études scientifiques qui parlent, par exemple, des dommages d’une « surcharge d’alternatives » dans le cerveau s’il y a beaucoup d’options à choisir. Grâce à la Révolution, le cerveau des Cubains est en sécurité.

 

Traduction Contrepoints

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
spirale
2
Sauvegarder cet article

Nombreux sont ceux qui essaient de comprendre le sens du mot inflation.

L’inflation va-t-elle impacter notre façon de vivre ? Représente-t-elle un danger ? Les solutions existent-elles ? Est-il judicieux d’être résilient ou d’être résistant ?

Il semble évident que cette crise touche d’abord les populations les plus fragilisées et nous sommes face à une situation pour laquelle nous nous devons de trouver des solutions.

Le pourcentage de la dette mondiale par rapport au PIB est passé de 200 % en 1999 à 350 % en 2021.

Poursuivre la lecture
Fidel Castro
1
Sauvegarder cet article

L’époque soviétique est le couteau suisse de Vladimir Poutine. D’un coté, elle lui permet d’idolâtrer l’impérialisme russe à travers la victoire sur le nazisme ; de l’autre, l’idéologie communiste lui sert de repoussoir : il se présente comme l’homme qui ne la laissera jamais reprendre le pouvoir au Kremlin. Enfin, elle lui lègue en sous-main toutes sortes de techniques de gouvernement, de manipulation, de corruption, dont il a besoin pour structurer sa tyrannie. Si bien que selon les moments il utilise le passé soviétique soit comme un totem... Poursuivre la lecture

« Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance », lisent Virgile et Dante au-dessus de la porte de l’Enfer.

Une recommandation similaire pourrait être adressée à ceux qui cherchent, dans un monde où l’inflation est élevée, à placer intelligemment leur épargne. Il est communément admis qu’il est préférable de ne pas conserver de liquidités trop importantes lorsque la valeur de la monnaie s’érode rapidement. Pourtant, dans le même temps, investir son épargne en période d’inflation peut se révéler hasardeux.

En effet, la créatio... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles