L’ONU, arme d’extinction massive de l’humanité

Cette multiplication de COP et autres sauteries médiatiques ne doit rien au hasard : l’agenda des globalistes repose en effet sur une adhésion aussi large que possible d’un maximum d’individus, pour ne leur laisser ensuite aucune marge de manœuvre.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 10
Photo de Anne Nygård sur Unsplash

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’ONU, arme d’extinction massive de l’humanité

Publié le 9 décembre 2022
- A +

Mercredi dernier avait lieu l’ouverture de la « COP15 sur la biodiversité ». Oui, vous avez bien lu : il s’agit encore (!) d’un gros pince-fesses international médiatisé où le petit four écoconscient produit en biodynamie se déguste après un voyage en jet privé pour discuter d’un problème créé de toutes pièces et y apporter des solutions forcément géniales. Les élites s’ennuient, il faut bien les occuper, que voulez-vous.

Rassurez-vous : s’il y a un problème (forcément gros, forcément mondial) qui pèse sur la biodiversité, au moins les choses sont claires dès le début et tout le monde sait d’emblée que le plus grand des dangers, le monstre le plus baveux, le plus dentu, le plus crochu et le plus vorace, c’est sans nul doute l’humanité tout entière.

D’ailleurs, pour Antonio Guterres, l’actuel dodu en charge de l’ONU, pas de doute : l’humanité est devenue une « arme d’extinction massive ».

Pensez donc : comme l’indique très bien l’AFP dans sa petite notule poussivement écrite avec les sourcils froncés et un petit bout de langue au coin des lèvres, il est sûr et certain que « Les produits chimiques, les plastiques et la pollution atmosphérique étouffent la terre, l’eau et l’air », tandis que « le réchauffement de la planète dû à la combustion des énergies fossiles provoque un chaos climatique – des vagues de chaleur et feux de forêt aux sécheresses et aux inondations » comme en atteste d’ailleurs le graphique suivant de Our World In Data :

On voit nettement que la tendance est à l’augmentahem bon bref enfin vous comprenez : non seulement nous allons tous mourir mais ce sera de notre faute (et seulement de notre faute), notamment parce que nous sommes coupables à la fois d’exister (ce qui est un crime abominable en soi) mais aussi et surtout parce que nous avons commis moult écocides, notion apparue commodément il y a près de 10 ans et qui revient avec régularité pour ne pas laisser retomber la pression moralisante.

Ah, l’écocide ! C’est une notion d’autant plus pratique qu’elle est fort mal définie et que n’importe quelle dérive ou exploitation de n’importe quoi peut entrer dans son champ d’application, rendant coupable potentiellement n’importe qui.

Et à force d’écocide méchant, à force de pollution très méchante et à force de surpopulation très très méchante, il devient maintenant inévitable que tout l’écosystème s’effondre (pouf, d’un coup). Si ce n’est pas demain, ce sera après-demain, dans l’horreur totale (forcément). C’est certain. Promis juré craché : il faut agir maintenant, c’est notre dernière chance pour sauver la biodiversité qui a surmonté l’ère glaciaire, les météorites, les méga-explosions volcaniques mais ne surmontera jamais le plastique produit par les humains. C’est tellement vrai que cela fait même 50 ans qu’on nous répète que les prochains mois sont notre dernière chance.

Et moyennant une surdose de gloubiboulga environnemental bien-pensant dont le résultat – terroriser les jeunes générations et les citoyens impressionnables, allécher les politiciens peu scrupuleux – est déjà garanti, on va proposer des solutions de plus en plus drastiques qui toutes, très concrètement et à la fin, reviennent à grignoter sans pause et sans merci chacune de nos libertés fondamentales pour ne plus nous laisser que celle de vivre et de travailler pour une élite qui – coïncidence heureuse ! – sera commodément à l’abri des restrictions mises en place.

Pour le moment, outre l’élaboration quasi-religieuse de 10 commandements flous et niaiseux, on commence avec des petites choses « simples » (sur le papier), des restrictions, des interdictions pas trop contraignantes qui passeront sans encombre, comme par exemple la sanctuarisation d’une portion toujours plus grande de terres et de mers du globe et de certaines zones devenant ainsi inaccessibles au commun des mortels :

Parmi la vingtaine d’objectifs en discussions, l’ambition phare, surnommée 30 × 30, vise à placer au moins 30 % des terres et des mers du globe sous une protection juridique minimale d’ici 2030. Contre respectivement 17 % et 10 % dans l’accord précédent de 2010.

Ces zones inaccessibles le seront aussi de facto lorsqu’on aura largement réduit la capacité de la piétaille humaine à se déplacer tout court, puisqu’on trouve aussi dans les cartons des projets de limiter largement les libertés de mouvements d’un maximum de gueux (rappelez-vous le « 4 vols par vie», c’est tout dont il a déjà été fait mention et qui ne manquera pas de trouver un relai frémissant dans la bouche de politiciens militants), jusqu’à l’assignation à résidence pure et simple : la tentative actuellement en cours de mise en place à Canterbury n’est pas une erreur mais bien un galop d’essai de ces restrictions tous azimuts destinées à incarcérer la turbulente population occidentale.

Cette multiplication de COP et autres sauteries médiatiques ne doit rien au hasard : l’agenda des globalistes repose en effet sur une adhésion aussi large que possible d’un maximum d’individus à ces thèmes qui visent tous très concrètement à ne laisser aucune marge de manœuvre à l’individu et à laisser absolument tout le pouvoir aux institutions puis, par voie de conséquence, à ceux qui sont et seront à leur tête. Le jeu est vieux comme l’humanité puisqu’il s’agit de devenir roi à la place du roi, bien sûr.

Cependant, cette fois-ci, ce jeu dispose d’un petit twist supplémentaire puisqu’il sera aussi question, par idéologie pure, de réduire autant que possible la base des assujettis (oui, c’est de vous qu’il s’agit).

Pour le moment, ces gens sont ridicules : avec leur religion en carton, leurs commandements aussi flous que niais et leurs termes attrape-tout et culpabilisateurs, ils ne convainquent que les convaincus et ceux dont la vision de la nature et de l’environnement est totalement décalée avec la réalité.

Cependant, l’étape suivante sera l’application des interdictions, des vexations et des obligations diverses qui toucheront tous les gueux, transformant rapidement l’humanité en prison à ciel ouvert peuplée de miséreux obéissants.

Sur le web

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Et que faire mon bon Monsieur ? That’s the question. ils ont l’argent, les communicants, le pouvoir régalien, en somme, pas grand chose à espérer du point de vu militant. Le croyant peut « esperer par la foi »; l’athée trouver d’autres contrées bienveillantes. Sauf à s’appeler Elon Musk, détenir un pognon digne d’un état pour boxer ces lobbys et politicards clientelistes, je ne vois pas trop ce qui pourra arrêter la machine. Poutine, avec sa bombe nucléaire ?

    • @Passmoilsel
      Bonjour,
      La Liberté meurt sous les bravos et les applaudissements. Elle ne se récupère qu’avec du sang.
      L’ONU a un article qui définit ce qu’est un génocide et qui donc l’interdit..

      • si c’est l’ONU qui organise le génocide, il est autorisé !

        • @Berliner
          Bonsoir,
          Et on en vient à la définition de la tyrannie : ce qui est interdit au Peuple, est légal pour le gouvernement/État.
          L’ONU et l’U.E ne sont que des armes d’extinction des Droits et de la Liberté.

  • Du déjà vu. Ce n’est ni plus ni moins que la description du soviétisme.
    – organisation de comités du peuple –> COP
    – présentation de nobles idéaux : tout le monde il est beau, il est gentil, (sauf les riches), il est heureux et il est « égaux ». –> quel bonheur de ne plus polluer en France pendant que la Chine, l’Inde les USA, l’Allemagne et le Brésil sont responsables de 95% de la pollution mondiale !
    – personne ne doit se déplacer plus loin que son lieu de travail et uniquement en vélo ou transports en commun –> plus de voiture, d’avion,.. pour les gueux
    – l’idéologie est bien enseignée dès le plus jeune âge pour formater les esprits et éviter les contestations ultérieures –> éducation nationale par des enseignants Commissaires de l’écologie woke
    – la pénurie de nourriture est organisée dans les magasins –> from farm to fork
    – les récalcitrants sont envoyés au goulag –> tous des fachos
    – les médias sont aux ordres –> l’état finance leur fonctionnement
    Et pendant ce temps, la nomenclatura se gave –> Jadot et consort ne se déplacent qu’en voiture thermique pour participer à des manifestations dans la France profonde. Ou N. Hulot est en admiration devant ses beaux 4×4 Diesel qui puent uniquement quand ils appartiennent aux gueux (Staline aussi adorait les belles voitures allemandes et italiennes de sa collection).

    21
  • pourquoi accepte t on n sans rire un macron qui interdit des trucs après son mandat si ce n’est parce que , d’or et déjà, on a l’idée d’un pouvoir supérieur qui dicte les politiques de spays « souverains » façon onuso… comité d’experts scientifiques

    une écologiste avait proposé de faire un texte « constitutionnel  » qui interdit d’broger les lois environnementales ..!!!!
    la protection de l’environnement c’est ma mise au second plan de l’humanité…

    il faut d’abord se rebeller contre la dialectique et au passage capitalisme….le remplacer par liberté économique ..
    20 ans de ricanements en réaction quand on disait que l’ecologisme était tyrannique et totalitaire… quand on rétorquait « c’est pire que ça  » , quand l’ecolo de service ironisait en disant, ce n’est pas le retour à la bougie..

    et on leur sert encore la soupe…

    quand vous vous posez comme un protecteur de la nature… vous avez réussi à désigner » les autres » comme destructeurs intentionnels!!!!!

    • être en faveur de la protection de l’environnement..quand notre espèce a la particularité de créer son environnement… dans le MEILLEUR des cas c’est opposé au développement humain dans le pire son éradication…

    • @jacques lemiere
      Bonsoir,
      Macron n’est pas accepté, il est toléré car il est à la tête des forces armées du pays. Son fameux « s’ils veulent un responsable, qu’ils viennent le chercher ! » prononcé dans l’arrière cour de l’Elysee – endroit le plus sûr de France – disait déjà tout. Les quelques citoyens l’ayant pris au mot ont été vite accueillis par les Forces de l’Ordre. Et il y a eu les Gilets Jaunes ou5les F.O ont eu accès à du matériel et autorisation de l’utiliser contre des citoyens signifiant leur mécontentement alors que ce matériel n’était pas autorisé pour la racaille, et on ne l’a pas vu non plus quand des commissariat ms sont attaqués avec des mortiers d’artifices, des molotovs.

  • Maintenant que la capote est gratuite, on se fout de la disparition de l’humanité, baissons…
    On vit une époque, sûrement la dernière, incroyable !

  • Bah, une bonne guerre, et l’ONU rejoindra la SDN au cimetière des éléphants. Ensuite, tout renaîtra pendant quelques décennies avant la prochaine, peut-être seulement en Afrique et en Asie, mais qu’importe ?

    • @MichelO
      Bonsoir,
      Effectivement, la SDN n’a pas survécu à la Seconde Guerre Mondiale qu’elle n’a pas su éviter. Elle a ressuscité en ONU et est tout autant incapable de maintenir un semblant de paix et incapable de tenir tranquille les pays les plus puissants militairement parlant, toute embourbée de ses propres lois qu’elle ne suit évidemment pas.
      SDN, ONU, U.E, OTAN, tout volera en éclats au moment où leur existence fondamentale sera mise à l’épreuve.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
L'appel « des » scientifiques...

L'« ONG indépendante » – c'est un concept nouveau mais c'est ainsi qu'elle se présente sur mon moteur de recherche favori – Pollinis est manifestement désireuse d'acquérir une stature internationale.

Elle a été à la manœuvre pour le lancement d'un appel présenté ainsi sur son site en français : « Risque des biotechnologies pour les pollinisateurs : l’appel des scientifiques ».

Notez l'article défini...

En chapô :

« Plus de 100 scientifiques, experts et organisations ont lancé un app... Poursuivre la lecture

Arte diffuse en ce mois de décembre un documentaire suédois, Chine – la terre muette.

Resurgit donc l'allégation selon laquelle la disparition (alléguée) des abeilles et autres pollinisateurs du fait d'un usage inconsidéré de pesticides forcerait des producteurs de pommes et de poires de certains districts du Sichuan, notamment celui de Hanyuan, à polliniser les fleurs de leurs arbres à la main.

Cherchez « pollinisation + Chine » dans la rubrique « vidéos », et votre moteur de recherche vous affichera environ 15 600 résultats !<... Poursuivre la lecture

Les #neonicotinoides étaient sélectif par l usage (enrobage).

Leurs alternatives tuent bien la #biodiversite, mais les nni étaient moins impactant ...

Un jour ... la vérité se saura ... que pour interdir des totems a votre dogme vous avez sacrifie la #biodiversite ... pic.twitter.com/Z2IIx7ZTUr

— Olivier - Ferme du pré 🚜🌻🐝 (@fermedupre) December 10, 2022

 

Dans « Fesneau favorable à une nouvelle dérogation pour les néonicotinoïdes », la France Agricole (accès libre) rapporte... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles