Russie : le président du parti libertarien perquisitionné

Boris Fedyukin avait déjà été inquiété au printemps dernier dans le cadre d’une affaire de « terrorisme téléphonique ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 3

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Russie : le président du parti libertarien perquisitionné

Publié le 9 novembre 2022
- A +

Le canal du parti libertarien russe (PLR) rapporte que l’appartement de son président Boris Fedyukin a fait l’objet d’une perquisition par la police dans le cadre d’une procédure liée au terrorisme.

Le mandat de perquisition indique que le 24 septembre, l’administration de la ville a reçu un courriel concernant le bombardement de tribunaux. Une procédure pénale aurait été engagée en vertu de la partie 3 de l’article 207 du Code pénal concernant les « fausses déclarations d’un acte de terrorisme dans le but de déstabiliser les autorités ». Les personnes reconnues coupables de ce chef d’accusation risquent jusqu’à huit ans de prison. Après la fouille, il a été emmené dans un service de police pour un interrogatoire ; à ce moment-là, il était traité comme témoin.

 

Terrorisme téléphonique

Boris Fedyukin avait déjà été inquiété au printemps dernier dans le cadre d’une affaire de « terrorisme téléphonique ». Fin septembre, des militants de Saint-Pétersbourg avaient eu à subir 15 perquisitions dans le cadre de cette affaire. Selon les autorités, ils avaient mis en place un « groupe organisé de manière compétente » qui appelait les tribunaux, les écoles, les centres commerciaux, les hôpitaux, les hôtels et les restaurants pour leur signaler des menaces à la bombe.

« L’absurdité et le manque de fondement des accusations portées contre Fedyukin sont compris par tous ceux qui le connaissent personnellement ou qui sont au courant de ce que fait le parti libertarien : nos programmes insistent sur le fait que les combats politiques doivent être menés de manière pacifique », conclut le message du Telegram du PLR.

Le parti libertarien russe a été créé en 2008 et défend une conception « minarchiste » du pouvoir politique, c’est-à-dire qui réduit l’État à ses fonctions régaliennes essentielles. Son programme est basé sur le principe d’autonomie individuelle et sur l’axiome de non-agression défendu par l’économiste et théoricien libertarien Murray Rothbard.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • J’attends avec impatience que vous nous racontiez comment ce monsieur a été convoqué à la fourrière de Moscou pour récupérer sa voiture emmenée pour stationnement interdit…

  • Le Parti Libertarien français aurait bien besoin d’une pareille publicité.

  • Merde, les pro-poutine de ce site, libertariens notamment, vont être verts…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Vladimir Poutine
1
Sauvegarder cet article

Le poutinisme français est un phénomène étrange, passionnant si l’on veut bien prendre la peine de l’observer et peut-être inquiétant pour l’avenir.

Quel que soit le forum politique online sur lequel vous avez l’habitude de vous rendre, vous les avez rencontrés : on trouve des pro-Poutine à peu près partout sur le champ de bataille du débat démocratique français, de la droite à la gauche, chez les conservateurs comme chez les révolutionnaires, chez les encartés comme chez les électrons libres, de tous âges, de toutes conditions sociale... Poursuivre la lecture

Nous pensions ces dictateurs inébranlables. Ils gouvernent la Chine, l’Iran, la Russie et bien d’autres pays mais il semblerait bien qu'ils soient des géants aux pieds d’argile.

Leur règne peut durer très longtemps et peut être ébranlé par un évènement banal a priori banal mais pouvant conduire au chaos.

 

La Chine

Les différents dirigeants et particulièrement l’actuel Xi Jinping, ont proposé à la population chinoise un deal simple : lui garantir une meilleure qualité de vie en échange du pouvoir absolu.

Ce pr... Poursuivre la lecture

La crise du covid a amené des restrictions des libertés.

La question qui se pose est de savoir pourquoi celles-ci ont été soutenues par une partie non négligeable de la population. Contrepoints s'est entretenu avec Samuel Fitoussi, auteur d'une note pour l'Institut Sapiens sur les erreurs de gestion systémiques pendant la crise sanitaire. Il a étudié l’économie à Cambridge et à HEC.

 

Contrepoints : Irresponsables par nature : vous revenez sur la séquence ahurissante des auto-attestations, dont les plus fervents défe... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles