Malgré eux, les médias et les gauchistes font campagne pour le RN

Dans ce paysage politique pathétique et d’après les sondages d’opinion, le Rassemblement national est le seul parti apparaissant comme une force d’opposition à peu près en prise avec l’opinion publique majoritaire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 8
Marine Le Pen by Global Panorama(CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Malgré eux, les médias et les gauchistes font campagne pour le RN

Publié le 8 novembre 2022
- A +

Émoi (encore un) dans l’hémicycle : un député Rassemblement National aurait dépassé les bornes des limites et se serait vautré avec emphase dans les heures les plus sombres de notre histoire politique avec de vrais morceaux de racisme dedans. Pour ajouter l’insulte à l’injure, la presse s’est jointe à la mêlée pour y ajouter une dose de propagande.

La petite phrase défraye la chronique paresseuse des folliculaires médiocres : alors que Carlos Martens Bilongo, député France Insoumise d’origine congolaise, évoquait la question des migrants provenant d’Afrique arrivant par bateaux replets sur nos côtes, le député Rassemblement National Grégoire de Fournas a lancé un « Qu’ils retournent en Afrique », immédiatement interprété par quelques collègues du groupe NUPES comme insulte raciste à l’égard du député de leur rang (en modifiant alors la phrase avec un singulier bien commode). En embuscade depuis des mois, ils tenaient enfin leur dérapage du RN !

Malgré les démentis du député RN, malgré la prise de note du greffe de l’Assemblée qui ne laisse aucun doute du pluriel, malgré l’enregistrement vidéo des débats qui n’en laisse pas non plus, l’ensemble des députés LFI s’est levée comme un seul homme-soja pour hurler au racisme. Peu importe ici que la race n’était nullement évoquée, les couinements stridents des clowns habituels sous-vitaminés ont rapidement empli l’hémicycle.

Cris qui n’ont pas manqué d’attirer les saprobiontes habituels de la presse subventionnée, et qui se sont relayés pour ne surtout pas expliquer les tenants et les aboutissants de cette consternante non-affaire afin d’en faire mousser les aspects les plus ridicules et qui l’ont immédiatement relatée au mieux par sous-entendus lourds d’implications comme dans Les Échosexclu 15 jours de l’Assemblée nationale après des propos jugés racistes »), ou au pire en racontant ouvertement des salades et sombrant dans l’infox la plus crasse comme chez les scribouillards du journal Le Mondesuspendu de l’Assemblée nationale pour un propos xénophobe »).

Signalons la présence de plus en plus rare de quelques journalistes qui tentent de faire leur travail et rappellent qu’en réalité, l’Assemblée n’a noté aucun propos raciste ou xénophobe et n’a pas sanctionné le député RN pour ceux-ci mais pour « manifestation troublant l’ordre » de l’Institution, ce qui permet d’apprécier à sa juste valeur nulle les productions pénibles des coprophiles médiatiques précédemment cités.

Le tableau, déjà navrant, n’aurait pas été complet sans l’intervention supplémentaire des insignifiants appendices parlementaires de la majorité.

Bondissant comme des hyènes sur un repas facile, les députés macronistes de « Renuisance ! » n’ont pas tardé à récupérer rapidement le courroux artificiel des gauchistes en pleine apoplexie dans une manœuvre suintante de politicaillerie minable : remonter durablement le bourrichon des idiots utiles d’extrême gauche et abonder dans leur sens garantit qu’une prochaine et inévitable motion de censure ne saura être votée conjointement par NUPES et RN, assurant les coudées franches au gouvernement Borne pour lequel les serpillières des Républicains ne sont déjà plus une menace.

Au passage, on notera que les mêmes invertébrés macronistes, englués dans leur anti-fascisme en carton, n’ont aucun problème pour laisser la France voter, ce 4 novembre, contre une résolution destinée à combattre la glorification du nazisme aux Nations-Unies. Comprenne qui pourra.

Bref, tous les éléments ont été rassemblés pour aboutir sans la moindre surprise à une condamnation et poser une sanction rapidement actée : voilà le député Fournas suspendu pour 15 jours.

Cependant, si elle a peut-être quelques maigres effets positifs pour les magouilles macronesques, toute cette agitation n’en entraîne pas moins des conséquences franchement négatives pour toute la classe politique : non seulement beaucoup de Français sont conscients de l’écart existant entre le réel et les agitations théâtrales de La France insoumise et comprennent que cette affaire est montée de toutes pièces, mais surtout, tous se rendent compte de l’énorme décalage entre leurs préoccupations quotidiennes et le spectacle parfaitement ridicule offert encore une fois et à cette occasion par l’Assemblée nationale.

Cela se traduit d’ailleurs très concrètement dans les baromètres politiques qui indiquent assez clairement que l’actuel exécutif et l’extrême gauche ne parviennent pas franchement à déclencher de l’enthousiasme : à côté d’un Macron systématiquement autour d’un gros tiers – ce qui dénote au mieux d’une constance assez peu crédible de l’opinion publique ou au pire d’une manipulation statistique qui parvient à ce résultat quoi qu’il puisse se passer – on ne peut s’empêcher de noter la montée de la droite et de l’extrême droite, que ces dernières clowneries parlementaires ne risquent pas d’amoindrir.

Au contraire : dans ce paysage politique pathétique et d’après ce qu’en disent ces sondages d’opinion, le Rassemblement national est le seul parti apparaissant comme une force d’opposition à peu près en prise avec l’opinion publique majoritaire.

Le chahut grotesque provoqué par la NUPES (sur ces sujets et les autres), suivi d’un « rassemblement de soutien » tout aussi ridicule au député Martens Bilongo devant l’Assemblée le lendemain, la victimisation outrée sur les plateaux télé, la sanction excessive et contradictoire du député Fournas, tout cela fait directement monter la popularité de ce dernier et de son parti, le soutien des députés macronistes à la NUPES achevant de polariser encore un peu plus l’opinion contre eux.

Il n’y a ici pas de surprise : pendant que le pays est en train de s’effondrer économiquement, que la crise énergétique commence à prendre de l’ampleur et se traduit déjà par des faillites d’entreprises, les élus montent en épingle des propos sans intérêt relayés ensuite goulûment par ce qui se fait de pire en matière de production journalistique.

Ces médias et ces politiciens attisent à grands moulinets de bras les feux d’un populisme qui va les emporter.

Sur le web

Voir les commentaires (21)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (21)
  • « D’un populisme qui va les emporter » : oui , et nous avec. Mais ils (les politiciens et journalistes mainstream) ne le voient pas. Depuis tant d’années (Mitterrand) ils voient dans le RN le joker qui fait gagner la timbale . Car ils sont tous certains que le RN ne peut l’emporter. Alors ils agitent le chiffon à faire monter le RN avant les élections, parallèlement ils appliquent une bonne cure de diabolisation et hop ils gagnent. Mais tout comme personne n’avait vu venir la crise des new tech en 2000, la faillite de Lehman en 2008 , ils ne voient pas plus la vague qui monte derrière la digue fatiguée qu’ils prennent depuis tant d’année pour un rempart infranchissable.

    • Je pense au contraire qu’il commencent à se rendre compte que la dédiabolisation du FN/RN entreprise par MLP a porté ses fruits (cf. les 90 députés environ à l’assemblée nationale) et qu’ajoutée à la démolition de l’UMP/LR réussie par Macron, ce parti commence à représenter une menace sérieuse pour leur camp (celui du bien) et non plus seulement pour l’UMP/LR.
      Ils commencent à s’inquiéter sérieusement mais ne savent rien faire d’autre que continuer à diaboliser alors que c’est probablement contreproductif. Je suis bien d’accord avec h16.

      10
  • L’irrésistible ascension du RN doit beaucoup à la rencontre entre son programme et les attentes majoritaires des Français.
    Droite sécuritaire et gauche sociale.
    La Macronie faisant à peu près l’inverse, il est logique que le RN acquiert et conserve durablement l’image du premier parti d’opposition.
    Dès lors, toute tentative de rediabolisation est vouée à l’échec. Surtout si elle est cousu de fil blanc, si j’ose dire.

    • Désoler de vous contredire , le premier parti d’opposition c’est la NUPES. Le parti d’extrême droite ne sert absolument à rien, pas de propositions cohérentes , la retraite à 60 ans est suicidaire, rien du côté des amendements. L’ex chef n’est qu’une commentatrice de l’actualité , comme si nous avions besoin de ça.
      Bien qu’elle répète depuis x années un rôle, son incompétence est et sera toujours insurmontable.

  • En 1453, alors que Constantinople est assiégée par les Ottomans et que l’empire Byzantin va s’effondrer, les « sages » discutaient du sexe des anges, toute analogie avec les événements actuels serait bien sur totalement fortuite

    12
  • Comme il fait bon vivre en Macronie !
    On peut être mis en examen et rester ministre de la Justice, on peut être député et se rendre dans une manifestation interdite tout en cautionnant les violences contre les agriculteurs, on peut être député et porter son écharpe tricolore dans une mosquée mais on ne peut pas être député et s’exprimer avec une trop grande franchise à l’Assemblée.

    21
    • @Jean Paul oui et on peut parler « des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel » sans être nullement inquiété . Par contre avoir agité sa zigounette sur une vidéo intime à sa maitresse lui a été fatal. Il faut dire que ce grand comique pour sa défense a dit « Je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis » . Ce type comme porte parole c’était vraiment le gag .

      10
    • @Jean-Paul
      Bonsoir
      Et on ne peut plus donner son avis ni même porter la voix des quelques électeurs sans être menacée par un ministre puis être convoquée devant l’ordre des médecins (Martine Wonner) ni être avocat et défendre le Droit des citoyens qu’ils soient médecins ou non sans être convoqué par le barreau (Fabrice DiVisio).
      C’est beau la résurgence des anciens privilèges et du crime minoré minoré delit de lèse-majesté !

  • Il aurait mieux valut qu’il crie « qu’ils mangent leurs morts » plutôt qu' »ils retournent en Afrique « .
    Ça aurait fait plaisir à LFI et à  » O’bwano ».

  • Oui, le cirque de l’assemblée nationale est effrayant, alors que les français ressentent tant d’inquiétudes. Pendant ce temps, tous les services publics s’effondrent sous nos yeux…
    Et Macron qui met comme priorité la decarbonation des entreprises , quand on aimerait plutôt le savoir soucieux d’ investissement, innovations, développement.
    Comment tant de dégâts en quelques années…? Le Paris d’Anne Hidalgo n’est que l’illustration de ce qui va se jouer au niveau national. Idéologie, dogmatisme idiot, paresse, m’as tu vu, incompétence, gaspillage… Quelle désolation !

  • Pour qui ne saurait pas ce qu’est « LIslamo-Gochisme », l’observation du parcours et etat de services du député Bilongo, est eclairant.

  • Doit on encore s’intéresser à ce qu’il se passe à l’assemblée…. Non elle est en coma dépassé rien ne peut plus sauver cette république bananière et surment pas le rn… Reste à savoir quand notre monarque se fera sacrer empereur au touquet…

    •  »Surement pas le RN  »absolument de votre avis ! D’ailleurs il se pourrait bien que la dame soit empêchée de se présenter  »affaire des attachés parlementaires », c’est peut-être pour cette raison qu’elle abandonne la présidence de son parti ! En ce moment ils cumules les condamnations: affaires des kits de campagne , condamnation pour licenciement abusif 70 000€d’amende…

  • Résultat : l’Italie remercie publiquement la France d’avoir accepté d’accueillir l’Ocean Viking. Joli coup !
    Bon, maintenant, la question est devenue « comment faire intégrer un maximum de mesures libérales dans le programme du RN ? »

  • malgré eux.. j’ai un doute..

    les « gauchistes » ont un besoin existentiel d’un ennemi.. comme les antiracistes de racistes..alors certes peut être ne réalisent ils pas qu’ils attisent le feu qu’il prétendent combattre .. mais cela relève du procès d’intention..
    les tacticiens collectivistes ont laissé des manuels où crier au fasciste de façon répétée contre tout empêcheur de tourner en rond était conseillé..ça marche encore.

  • « à côté d’un Macron systématiquement autour d’un gros tiers »
    Vu qu’il n’a obtenu que 38,5% des voix des citoyens que comptait le pays, ce gros tiers semble pertinent. Il se peut qu’il ait perdu quelques points au passage.
    Côté « enthousiasme », c’était pas très folichon au départ !

  • Parfaitement expliqué et énoncé. Rien à ajouter.

  •  »le Rassemblement national est le seul parti apparaissant comme une force d’opposition à peu près en prise avec l’opinion publique majoritaire. »
    Non mais c’est une blague, quels sont donc les résultats à l’Assemblée Nationale de ces députés ? ZERO, ils ne font que de la figuration et de la provocation !
    Que ce soit au parlement européen où ils ne votent pas pour le PNR , ni pour donner des moyens supplémentaires à FRONTEX , ne votent pas non plus pour les sanctions contre la Russie . L’ex chef du parti d’extrême droite vient d’annoncer que le RN ne votera pas la futur loi contre l’immigration qui sera débattue en décembre , alors qu’elle ne sait pas encore ce qu’elle contiendra !
    Politichienne de supérette. En fait cela lui enlèverait le pain de la bouche !

    • c’ets un peu l’objet de l’article..

      en fait les gens ne votent par pour le rn parce qu’ils sont t en désaccord avec ce que dit le rn sur tel ou tel sujet mais parce que c’est le rn… et à mon opinion pas tout à fait à tort..
      si on votait non pas pour des « représentants » mais en démocratie directe..pas de problème…

      car à l’nstar de la france insoumise qui a manifesté pour la liberté… le RN parle peu de ce qui fait son « identité politique ».. le nationalisme.. un liberal finit par voter avec une valise..
      le nationalisme n’est pas l’amour de son pays,cela pose que l’interet de la nation PRIME les libertés individuelles et ça peut tuer des « innocents »..
      quand j’entends « les vrais français »…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
une personne en combinaison de prptection
2
Sauvegarder cet article

Commenter des images de France 24, la voix de son maître gouvernemental s’il en est, qui montre, à travers des images choquantes, les effets néfastes de la politique du zéro covid en Chine.

Pourquoi ?

Par exemple, la photo de droite montre le dos d’un travailleur qui escalade une clôture. Il s’agit du recadrage sur un travailleur d’un groupe de travailleurs de Foxconn, entreprise taïwanaise, filiale d’Apple, dont l’immense usine est située à Zhengzhou en Chine. Elle fabrique 70 % des iPhone de ce groupe (500 000 par jour). La lé... Poursuivre la lecture

« Caramba encore raté » peuvent se dire les trois candidats à la présidence des LR.

En votant la motion de censure présentée par la NUPES lors du premier 49-3 de la législature en cours, les députés RN avaient mis en difficulté les députés LR en se présentant comme les premiers opposants au macronisme. Dans un deuxième temps, le RN a réussi une passation de pouvoir sans mélodrame à la tête du parti entre Jordan Bardella et Marine Le Pen (type Fillon-Copé en 2012) tout en évitant les coups bas déshonorants pour la démocratie interne d’u... Poursuivre la lecture

Cyril Hanouna est très loin d'avoir la finesse d'un humoriste. Il serait plutôt du genre amuseur public, façon petit rigolo de la classe qui subjugue ses petits camarades par son aplomb et désespère son institutrice. Son truc, manifestement, ce sont les coquillettes versées dans le slip d'un chroniqueur, histoire de vérifier le proverbe "avoir le cul bordé de nouilles", le tout bien enveloppé dans un prêt-à-penser frappé au coin de la médiocrité, comme on a pu s'en rendre compte à l'époque des débats sur l'affaire Mila et les caricatures de C... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles